Archives du mot-clé Fabien PROUST

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : la liste Une ambition durable à Savigny a une moyenne d’âge de 53,2 ans

Mais pourquoi donc tous ces candidats vous cachent-ils l’âge de leurs colistiers ?

Or, contre toute attente, la liste LR, avec 53,2 ans en moyenne, n’est pas si âgée.

En tout cas moins que celle de DEFRÉMONT (56,5 ans en moyenne).

Mais 9 ans de plus que la mienne, et 12 ans de plus que celle de IZARD.

C’est vrai qu’il y a 8 personnes de plus de 70 ans, pour un total de 11 retraités.

Et qu’il n’y a pas beaucoup de jeunes.

Or, vu qu’on a surtout vu les vieux pendant la campagne, on sait vers qui tendra la politique…

Et les jeunes de l’équipe de 2020 s’écraseront tout comme ceux de l’équipe de 2014…


L’honnêteté m’oblige à vous dire que je ne suis pas certain de l’âge de Armand BENSIMON qui n’existe pas dans la liste électorale, donc dans laquelle je pense qu’il est inscrit sous son nom religieux de David Moshe si c’est bien le père.


1- Éric MEHLHORN : 54 ans

2 – Anne-Marie GÉRARD : 71 ans

3 – Daniel GUETTO : 70 ans

4 – Catherine CHEVALIER : 57 ans

5 – Pascal LEGRAND : 59 ans

6 – Emmanuelle DA CUNHA : 33 ans

7 – Alexis TEILLET : 29 ans

8 – Joëlle EUGÈNE : 63 ans

9 – Mathieu FLOWER : 41 ans

10 – Dominique LABORIALLE : 62 ans

11 – Jérôme DUEZ : 56 ans

12 – Agnès DUPUIS : 51 ans

13 – Daniel JAUGEAS : 75 ans

14 – Sandrine VIEZZI : 53 ans

15 – Fabien PROUST : 44 ans

16 – Angélique DE OLIVEIRA PINTO : 36 ans

17 – Nicolas FROGER : 41 ans

18 – Danielle HUGUET : 78 ans

19 – Samuel BAROUKH : 42 ans

20 – Sylvie LAIGNEAU : 59 ans

21 – Jean-Charles HENRY : 60 ans

22 – Marcelle LECOURT : 62 ans

23 – Georges DURAND : 66 ans

24 – Isabelle AUFFRET : 56 ans

25 – Stéphane TARAGON : 39 ans

26 – Marie-France BELLIARD : 73 ans

27 – Lambert ABATAN : 52 ans

28 – Roxane NÉE : 29 ans

29 – Augusto CLARA SILVERIO : 74 ans

30 – Réjane MALGUY : 73 ans

31 – Armand BENSIMON : 59 ans ?

32 – Véronique LABBÉ : 69 ans

33 – Luther SARAGA-MORAIS : 24 ans

34 – Aurélie GUEGUEN : 38 ans

35 – Jean-Marc ALOUMON : 34 ans

36 – Claude FERREIRA : 45 ans

37 – Romain PICON : 33 ans

38 – Nathalie CAILLEAU : 53 ans

39 – Abdelhak LARTIK : 53 ans

40 – Maryse BESACE :  70 ans

41 – Charles DARMON : 47 ans



Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : Éric MEHLHORN renouvelle sa liste à plus de 60 % !!!

L’échec résumé en un seul chiffre :

MEHLHORN a perdu 61 % de ses colistiers de 2014, qui ne repartent pas avec lui en 2020…

Tout du moins qui ne se montrent pas pour faire campagne !

C’est quand même paradoxal, cette ambition durable, qui n’a pas dépassée 6 ans, pour la moitié des colistiers de 2014 !

À croire que leur bon sens de 2014 n’était pas si bon que cela : plus de la moitié qui se sont égarés en route…


De plus, lorsque l’on regarde ses photos de campagne, on reconnaît la vieille garde de ceux qui sont élus depuis MARSAUDON, et qui s’accrochent : EUGÈNE, BELLIARD, GÉRARD et GUETTO.

Plus les soutiens de toujours : AUFFRET, LECOURT, GUILLARD, PIOU…

On pourrait encore s’attarder sur ceux qui restent par intérêts : CHEVALIER pour son emploi, que je présume fictif, du moins est-ce l’objet de ma plainte, au Département, JAUGEAS et FLOWER pour les indemnités d’adjoint.

À ce propos, si MEHLHORN repasse, le Monsieur Sécurité aura 82 ans en 2026. Un peu vieux à mon goût pour continuer de pourchasser les voleurs en illégale voiture de fonction ?




Moi, j’aurais juste aimé qu’en partant, tous les autres reconnaissent qu’ils ont échoué et qu’ils ont même fait du mal à Savigny.


Et je vais les citer un par un :

Nadège ACHTERGAËLE (Madame 190 000 €)

– Jacques PATAUT (Monsieur qui n’a pas réussi à faire titulariser sa compagne)

Réjane MALGUY (Madame qui doit se garer sur la Place Davout parce qu’elle est handicapée, mais qui écoute PÉCRESSE puis MEHLHORN debout pendant 1 heure 15)

– Christophe GUILPAIN (Monsieur je me casse parce qu’on m’avait promis que je serai adjoint)

Sébastien BÉNÉTEAU (le petit comptable)

– Laurence PINON-CHEVALLIER (qui a perdu sa délégation au SIREDOM pour avoir soutenu BLANCHAUD une fois)

– Bernard BLANCHAUD (je me suis fait avoir parce que j’ai acheté 1500 euros la place d’adjoint que je n’ai jamais eu)

– Marie-Lucie CHOISNARD (Madame je travaille 50 heures par semaine à la Commune)

– Cyrille GEORGES (disparu en cours de mandat)

– Sylvie LAIGNEAU (qui raconte des conneries sur Facebook et qui passe ses conseils municipaux à jouer sur sa tablette)

– Romain PICON (disparu en cours de mandat)

– Claude FERREIRA (n’a rien foutu)

– Nathalie CAILLEAU (n’a rien foutu)

– Véronique LABBÉ (n’a rien foutu)

– Franck BOUZIN (l’ancien socialiste qui a voulu casser la gueule à plusieurs personnes)

– Guilène DÉSIRÉE (n’a rien foutu)

– Nicolas FROGER (a pris la parole une seule fois et ce fut terrible parce qu’il arrivait à peine à déchiffrer la question qu’on lui avait écrite et tout le monde s’est foutu de sa gueule…)

– Bruno CHERONET (n’a rien foutu)

– Maryse BESACE (ne s’est pas montrée)

– Daniel VIARD (ne s’est pas montré)

– Fabien PROUST (ne s’est pas montré)

– Michèle MILLAUD (ne s’est pas montrée)

– Élodie RENAUDEAU (ne s’est pas montrée)

– Jean-Pierre LUBAT (a déménagé après avoir acheté les places du MoDem)

Soit, sauf surprise de dernière minute parce qu’il faudrait compléter la liste, 24 départs.

Et donc 14 qui restent, la plupart parce qu’ils y ont un intérêt conflictuel…




388 000 € pour le baseball, une dépense électoraliste à l’approche des élections ?

L’ancienne maire SPICHER-BERNIER a perdu les élections au premier tour à 100 voix.

Et elle les a probablement perdues parce qu’elle s’est mise à dos le club de baseball, dont elle souhaitait le départ pour bâtir son centre aquatique à la place.

(Les rumeurs saviniennes parlent plutôt d’un incendie criminel du boulodrome pour permettre la construction de la piscine, mais entre nous, le terrain ne me semblait pas suffisant grand pour le projet démesuré et pharaonique de l’ancienne maire.)

En cause, 160 000 euros d’aménagement que SPICHER refusaient de faire, qui n’auraient en fait coûté que 80 000 euros à la Commune parce que la moitié pouvait être prise en charge par le Centre national pour le développement du sport, le conseil régional et le conseil général.

Principalement le renforcement des filets de sécurité pour que de (rares) balles perdues arrêtent d’aller casser les toits (les tuiles) et les vitres des voisins des Gâtines. Même qu’un samedi, à une heure où il n’y avait pas école, avait-on retrouvé une balle dans la cour de l’école Louise-Michel, qui s’il y avait eu un enfant, aurait peut-être pu le décapiter, ou pourquoi pas créer un impact dans le sol qui aurait fait s’effondrer l’école, ou pire révélé l’existence d’une bouche de l’enfer sous l’école…

Et SPICHER n’a rien fait de tout cela pour avoir un prétexte de virer le baseball, moyennant quoi la voisine des Gâtines la plus virulente est quand même allé se foutre sur la liste du FN.

(Je me rappelle d’ailleurs de la première manifestation connue le 24 novembre 2012 du COSOM à la mairie que j’avais couverte pour Grain d’Orge.)

Et pour 80 000 euros, alors qu’elle en empruntait allègrement 3 millions € chaque année, SPICHER a perdu les élections, et surtout, MEHLHORN a capitalisé à fond en soutien à ce sport d’élite, allant jusqu’à prendre plusieurs baseballers sur sa liste UMP (Franck BOUZIN, qui était élu PS à Arpajon, et Fabien PROUST).

On connaît la suite. MEHLHORN a gagné. Les Lions sont revenus d’Évry où ils s’étaient réfugiés à Savigny, mais n’ont jamais retrouvé leur niveau d’antan. Et les aménagements n’ont pas été faits. Juste qu’ils ont fait attention de s’entraîner à tirer les balles dans certaines autres directions, et à certains autres horaires.

Et à cinq mois de la fin du mandat, et alors que MEHLHORN s’est gavé de nouveaux impôts et de fermetures d’autres services publics moins électoralistes, donc qu’on a retrouvé de l’argent, mais aussi parce que c’est MEHLHORN, et qu’il a un complexe qui lui fait croire que c’est plus cher et plus c’est de qualité, alors il engage 388 000 €.


MEHLHORN me fait détester le baseball. MEHLHORN me fait détester les sports d’élite. MEHLHORN me fait détester les Lions, alors que j’en connais quelques uns.

Si je suis élu, je ne me vengerai pas sur le baseball, mais je rééquilibrerai clairement les subventions. Et il est donc normal que des clubs qui se gavent depuis des années, aient un peu moins, pour donner un peu plus à d’autres.

Et surtout, je favoriserai globalement le sport de masse au détriment du sport d’élite.

En finissant quand même avec un clin d’œil appuyé que si le baseball et le softball peuvent être des sports de masse, tous les financements au baseball ne doivent pas se justifier par le seul club des Lions.

Tiens, mais comme je suis un bon connard, je n’ai pas reparlé de cette affaire d’agression sexuelle en 2018 par un entraîneur de 25 ans sur une mineure de 14 ans pendant dix mois. Est-il normal de dépenser autant d’argent, s’il n’y a aucun contrôle de ce côté là ?