Archives du mot-clé Essonne2015

La réponse de Jérôme GUEDJ !!! (ou de Isabelle ROULLIER ?)

Conformément à mes engagements de transparence, je publie la réponse qui m’a été faite par Jérôme GUEDJ, sinon en son nom. Car regardez bien la signature, il y en a deux. Est-ce donc là que quelqu’un est payé pour répondre aux mails envoyés au président du Conseil général de l’Essonne ? Je suis dubitatif.

Message du : 18/03/2015 12:18
De : « Jérôme GUEDJ  » <jguedj@CG91.FR>
A : olivier.vagneux@cegetel.net
Copie à : chirinne.ardakani@essonne2015.fr, jerome.guedj@essonne2015.fr, pierre.guyard@essonne2015.fr, rafika.rezgui@essonne2015.fr
Sujet : Re: Des comptes de campagne de la Gauche rassemblée

« Monsieux Vagneux, 

Dans votre courriel envoyé ce vendredi et diffusé presque immédiatement sur votre site, vous lancez des accusations à mon encontre, À l€’encontre des candidats de la Majorité départementale du canton de Savigny-sur-Orge. 

Je tiens à vous avancer quelques éléments factuels, qui contrairement à vos allégations, peuvent très facilement être vérifiées. 

Tout d’€™abord, je tiens à vous informer que le programme des candidats de la majorité départementale sur le canton de Savigny-sur-Orge (Chirine Ardakani et Pierre Guyard) a été distribué par une association d’€™insertion du territoire. Cette prestation a fait l’objet d’€™un bon de commande, d’€™une facturation conformes à la réglementation liée au financement des campagnes électorales et à votre disposition, si nécessaire. 

Le cas échéant, des salariés du Conseil général n’ont donc techniquement pas pu distribuer ce programme électoral. Par ailleurs, comme vous l’indiquez, rien n’€™empêche à un agent de quelque collectivité ou entreprise, sauf dispositions particulières, de militer dans leur temps personnel.

Je note sur votre blog que vous vous revendiquez « journaliste ». Permettez moi de m’étonner de la qualité de ce travail puisque vous diffusez une information grave sans même prendre la peine de la vérifier auprès des intéressés, candidats sur le canton. 

Par ailleurs, vous m’€™interpellez sur le contenu du dernier Mag de l’€™Essonne, consacré aux élections départementales des 22 et 29 mars prochain. Comme indiqué dans l€’édito que j’ai signé, c’€™est dans un souci démocratique que j’€™invite effectivement l’ensemble des Essonnien-ne-s à s’emparer de ce scrutin et à participer massivement à ce rendez-vous électoral. Les élus de toutes sensibilités, et je suis certain que vous partagerez mon avis, ne peuvent se résoudre face à  l’€™abstention grandissante de nos concitoyens. C’€™est donc très simplement, mais de façon très solennelle, que ce Mag encourage à venir voter, non pour la majorité que je préside, mais en écho notamment au sursaut républicain survenu après les tragédies du début d’€™année.

Par ailleurs, les articles du Mag font référence à des projets qui ont été engagés par délibérations votées par l’Assemblée départementale. De ce fait, ces informations conviennent à la réglementation, car leur caractère concret et opérationnel en fait de l’information citoyenne.

Aucune « infraction rédactionnelle » au Code électoral ne peut être constatée dans ce Mag ni dans aucune autre publication du Conseil général dans la période pré-électorale. J’€™indique par ailleurs en introduction de mon édito que les élections départementales m’€™empêchent de dresser le bilan de ces quatre années à la présidence du Département, en affirmant qu’€™il s’€™agit d’€™une très bonne règle pour le fonctionnement démocratique de nos institutions. 

Espérant avoir répondu à vos interrogations et que vous donnerez publication à cette réponse, je vous prie d’€™accepter mes sincères salutations. 

Jérôme Guedj 

Isabelle Roullier« 

ET MA RÉPONSE

« Monsieur GUEDJ,

Je vous remercie de votre réponse. La première que vous daignez me faire après vous avoir interpellé plusieurs fois en tant que président du Conseil général sur quelques sujets comme l’intérêt de la communication sur les matchs de foot de gala de la semaine de l’Égalité (Variétés club de France/Paris foot gay) ou le cumul des mandats que vous condamniez autrefois (surtout si c’est pour jouer au scrabble avec M. THEVENOUD à l’Assemblée).

Je désire en effet consulter le bon de commande adressé à l’association d’insertion ayant distribué le programme des candidats de la Gauche rassemblée sur mon canton. Je vous prierai donc de me le faire parvenir par format numérique en pièce jointe d’un courriel svp. J’adresse notamment cette demande à mes candidats dont l’adresse courriel privée figure en copie de ce mail.

Vous me reprochez ensuite de n’avoir pas vérifié mes sources. Mais figurez-vous que j’ai écrit à l’adresse « pierre.guyard@essonne2015.fr » et qu’un message d’erreur m’indiquant que la boîte mail n’existait pas, m’est revenu. Ensuite, il aurait encore fallu que mes candidats me répondent. Je leur ai écrit cette information dans le corps d’un autre mail envoyé sur leur boîte privée (vendredi 13 mars à 00 h 23), et ces derniers n’ont pas pris la peine de relever mon assertion, pour la corriger…

Parenthèse : si je suis opposé au vote obligatoire, c’est d’une part parce que cela n’enrichirait que les partis par rapport à la proportion supplémentaire de voix qu’ils obtiendraient. Mais aussi et surtout parce qu’en contrepartie, il faudrait une obligation de travail de nos élus, notamment de considération de la demande des citoyens… Votre attitude passée à mon égard prouve bien qu’il y a encore du travail de votre côté…

Nous pourrions beaucoup discuter des assassinats de janvier. Je ne partage pas le point de vue que vous développiez tant lors de vos vœux que dans l’édito du Mag de l’Essonne de janvier. La République ne se limite pas à quatre millions de personnes dans la rue. Je n’y étais pas. Suis-je un anti-républicain ? Vous qui y étiez, y avait-il beaucoup de familles de la Grande-Borne avec vous ? Peu de ma connaissance, les mêmes que je côtoie dans mes engagements caritatifs et bénévoles. Je résumerais donc votre vision par cette constation : « Si j’étais Jérôme GUEDJ, j’irais vivre en Théorie parce qu’en théorie, il n’y a pas de problèmes. »

Pour finir, je me doute bien que vous êtes suffisamment intelligent pour ne présenter que l’aspect légal de votre communication. Je la trouve simplement malhonnête de votre part notamment parce que vous ne limitez pas votre présentation aux compétences obligatoires du Conseil départemental mais que vous tenez à montrer que vous dépensez plus. Personnellement, je ne vis pas mieux en 2015 alors que le Département dépense 300 millions € de plus qu’en 2005. Ce serait même pire vu l’endettement que vous avez créé.

Je vous prie de croire, Monsieur, en l’expression de mes salutations républicaines.

Olivier Vagneux« 


 

Publicités

Suppression d’un article consacré à Chirinne ARDAKANI

Ce samedi 07 mars 2015, j’ai été saisi d’une demande de suppression d’un article peu flatteur consacré à Chirinne ARDAKANI. (« De la nécessité de nettoyer ses réseaux sociaux » publié le 24 février 2015). N’ayant pas d’objection à cette demande, l’article a donc été retiré de mon blog, officiellement pour ne pas freiner la brillante carrière professionnelle de Mlle ARDAKANI.

Elle n’est pas la première à se plaindre : déjà la semaine dernière, Pierre GUYARD m’avait interpellé quant à un de mes articles dans lequel je rappelais l’article que lui avait consacré Médiapart (la directrice des ressources humaines de la COFELY GDF-Suez dans laquelle il travaille lui aurait demandé des comptes sur mon écrit). À croire que la COFELY GDF-Suez n’a rien d’autre à foutre que de fliquer la réputation numérique de ses employés.

Petit message à l’intention de la COFELY GDF-Suez : Chère entreprise qui dépend d’une multinationale qui porte des projets controversés (nucléaire, exploitation du charbon et du gaz de schiste), commences par rapatrier ton siège social en France avant de reprocher quoique ce soit à tes employés. Tu veux utiliser l’argent public des Français pour rendre plus de dividendes à tes actionnaires, si j’accède un jour au pouvoir, tu seras nationalisé ! Tu veux me ficher parce que je te critique. Tu ne seras pas la première à le faire. Sincèrement. Olivier Vagneux

Alerte-SNCF

Depuis, ledit article a été partagé…

Lors de notre échange, la demoiselle m’a dit avoir trouvé « mesquin » ce genre d’attaque. Mais pour attaquer leurs idées, il faudrait encore qu’ils en aient. Or, jusqu’à présent, ils n’ont que l’idéologie démagauchiste et malade de Jérôme GUEDJ qui consiste à :

– faire un magazine (souvent sous plastique) tous les deux mois pour montrer qu’on est beau

– offrir des petits-déjeuners aux 6èmes, seul moyen pour faire venir à l’école les enfants

– expliquer aux jeunes (14-15 ans) dans « Questions d’ados » qu’il faut coucher si on veut être comme les autres (la moyenne d’âge du premier rapport est à 17 ans…)

– organiser des matchs de foot pour promouvoir l’égalité homme-femme (nouvelle compétence ?)  auxquels il n’y a quasiment personne

– pistonner Marinette PICHON pour qu’elle obtienne un emploi parce qu’elle est connue pour ses succès sportifs mais aussi homosexuelle et qu’elle donne une image de tolérance au Conseil général

– faire des campagnes d’affichage sur les panneaux de bus pour dire aux gens que le Conseil général existe (utilises cet argent au lieu d’emprunter)

– donner des agréments aux couples de personnes homosexuelles, alors qu’il n’y a que 10 fois plus de demandes de couples hétérosexuelles (chiffres UNICEF – 300 000 contre 30 000 en 2013)

– constituer un fonds d’art contemporain de près de 300 pièces uniques (qui paye l’entretien et la conservation ?)

– construire du logement social notamment participer au financement de F4 et de F5 alors que la moyenne d’enfants en France est de 1,9 par famille

– donner 50 000 € à Gaza pour « promouvoir la paix au Proche-Orient« 

– me traiter de « réactionnaire hétéronormé » lorsque je dis que le Conseil général n’a pas à véhiculer la théorie du genre

Au fait, Jérôme GUEDJ, c’est pas vraiment sympa pour la « gauche rassemblée » de leur rajouter dans les frais de campagne d’une part le dernier « Mag de l’Essonne » dans lequel vous faites l’apologie de votre politique. D’autre part, le montant de la carte jeune qui sera mystérieusement versé aux Essonniens le 20 mars 2015, soit deux jours avant le scrutin. Si ces jeunes ne peuvent pas voter, ils ont des parents…

Copie de la demande écrite reçue ce samedi 07 mars 2015 à 21 h 32

« Bonsoir Monsieur Vagneux, 

Pour faire suite à notre échange, et pour des raisons évidentes de confidentialité attachée à mes données personnelles sur internet et de mon droit au respect de ma vie privée, je vous prierai de bien vouloir supprimer votre article à mon égard dès lors qu’il exploite d’anciennes publications strictement personnelles et destinées à mon seul usage privé. 

Enfin, je ne doute pas que les électeurs sauront apprécier à leur guise, tantôt mon humour pré-pubère, tantôt mes qualités de candidate pour les représenter et oeuvrer pour un département dynamique, attractif, et solidaire. 

Et puisque vous semblez vous passionner pour découvrir tout de mon passé (promis, pas de compte caché en Suisse ou de diamants gracieusement offerts par un dictateur africain), je vous invite à formuler une demande d’ajout en ami sur ma liste de contact Facebook. 

Je serais ravie de vous compter parmi mes contacts et vous aurez alors tout le loisir d’apprécier et de commenter l’ensemble de mes photos de vacances en famille, de mes états d’âmes sur la pluie et le beau temps, de mon intérêt pour la poésie de Baudelaire ou pour la série Game Of Thrones dont je suis une fan inconditionnelle. 

Pour ce qui est de mes convictions et de ma capacité à défendre vigoureusement, avec mon colistier, un projet ambitieux pour notre canton, je vous renvoie à notre programme et à l’ensemble de nos actions menées depuis le début de cette campagne départementale, qui je l’espère, continuera de faire vivre le débat démocratique que sont en droit d’attendre les Wissoussiens, Saviniens et Morangissois qui mérite sans doute plus que des attaques futiles « ad personam » bien éloignées des considérations des électeurs mais un débat républicain constructif autour de nos propositions respectives. 

Cordialement, 

Chirinne ARDAKANI »

La propagande électorale de Essonniens indépendants

En remerciant particulièrement mon infographiste qui ne tient pas à ce que je la nomme, tellement je suis un odieux client. J’aurais encore cette année été recalé par la commission de propagande, mais on y est arrivé. Tout est parti à l’impression, me sera livré vendredi et sera envoyé aux habitants du canton dans la semaine du 16 mars.

La circulaire

propagande-recto

propagande-verso

Le bulletin de vote définitif

bulletin de vote

Les affiches en deux formats

affiche-A1

affiche-A2

Merci Juliette pour ce beau travail.

Censuré sur le site du PS pour les départementales Essonne2015

Non content de mes commentaires, voilà que je suis censuré sur le site Essonne 2015 de la « Gauche rassemblée« . J’imagine que le passage qui a fâché le modérateur est celui où je cite un tweet de la candidate ARDAKANI datant du 25 mai 2014. Un message dans lequel l’actuelle candidate insulte le choix souverain du peuple Français.

CA-TW-250514

N’étant ni incestueux ni victime d’un syndrome œdipien, je ne m’insulterai pas à aller « niquer ma mère ». Donc où se situe Mlle ARDAKANI ? Parmi les gauchistes ou les Français ?

En même temps, c’est presque une fierté d’être méprisé par un parti qui se fait l’ennemi du Peuple français en remettant en cause le programme d’action du Conseil national de la résistance (écrit à l’union des ennemis politiques d’hier).

Au fait, qui est le webmestre qui fait ce très beau site ? J’espère que ce n’est pas Damien MARILLER, le rédacteur en chef d’EssonneInfo qui avait conçu le site de campagne de Pierre GUYARD pour les élections municipales de mars 2014 à Savigny-sur-Orge…

Capture d-e-cran 2015-02-18 a- 15.13.32