Archives du mot-clé Éric Mehlhorn

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : le MoDem va-t-il lâcher MEHLHORN ?

Mathieu FLOWER, actuel maire-adjoint, encarté MoDem, à la Jeunesse et aux Sports de la municipalité de Savigny-sur-Orge, à majorité LR, a été désigné, ce 18 juillet 2019, chef de file de son parti aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020.

D’après le communiqué de presse du parti, Mathieu a donc vocation :

  • soit à être tête de liste, ce qui m’apparaît compliqué parce qu’il ne doit pas y avoir plus de trois militants MoDem sur la commune,
  • soit à intégrer une liste de rassemblement, qui devra ensuite être validée et investie par le parti.

La grande question maintenant est de savoir si Mathieu va rester avec LR, dans la continuité de l’alliance locale passée en 2013 en vue des municipales de 2014. Ou bien s’il va rejoindre LaREM dans le cadre des alliances nationales passées avec ce parti depuis 2017.


Du coup, c’est encore Bernard BLANCHAUD qui va être déçu, lui qui était tout fier d’avoir un représentant du MoDem à ses côtés (Christophe GUILPAIN), lequel ne représente donc plus rien du tout, et devrait logiquement tout arrêter en 2020, si toutefois il n’a pas déjà cessé parce qu’on ne le voit plus beaucoup en Conseil…

Brave Christophe, qui me reprochait lorsque je l’avais rencontré pour les municipales 2014 de ne pas être assez démocrate ni transparent ; et puis qui m’avait sorti tout fier en décembre 2014 qu’il découvrait la catastrophe de gestion de SPICHER, citant des éléments qui étaient publics depuis des années sur le site de Bernard MÉRIGOT. Vraiment un pauvre mec à qui MEHLHORN a réussi à faire manger les convictions qu’il n’a jamais eu !

Mais peut-être que Mathieu va alors aller avec Bernard BLANCHAUD puisque ce dernier doit nous proposer une super-liste citoyenne de rassemblement, au-delà du clivage gauche-droite totalement dépassé, d’ici à la fin du mois du juillet ?

Bernard qui donc a décidé de ne pas aller avec moi depuis dix jours parce que j’ai traité jeudi dernier les mecs qui m’insultent sur son site de connards  ; et aussi parce que je fréquente des gens méchants du Rassemblement national ! Beurk, beurk, je me dégoûte moi-même. Quand je pense que Bernard a été le premier à tendre la main à Alexandre, et que ce n’était donc qu’intéressé… Alexandre à qui il promettait une place d’adjoint, comme certainement à GUILPAIN, et comme à moi si je le rejoins. Comme à trois autres hommes encore. Alors même que Bernard ne veut que six ou huit adjoints… Pourtant, un tel connaisseur du fonctionnement d’une commune ne peut pas ignorer que les adjoints doivent être paritaires…


Il faut d’abord rappeler que le MoDem n’a aucun problème à faire la pute le grand écart à chaque élection, et qu’après avoir été sur la liste FABRE du PS en 2008, ils sont ensuite passés sur la liste MEHLHORN de l’UMP en 2014.

Ensuite, il faut voir qu’ils étaient trois militants actifs sur Savigny en 2014, et que GUILPAIN s’est fâché, et qu’il est parti avec BLANCHAUD quand il a compris qu’il ne serait jamais adjoint, parce qu’il ne possédait pas les caractéristiques lui permettant d’incarner tant Grand-Vaux, que la diversité ; et que LUBAT a déménagé.

Bref, celui qui veut l’étiquette MoDem doit proposer une place d’adjoint à Mathieu, en évitant si possible le sport auquel il ne connaît rien ; notre bon ami pensant s’étonnant encore qu’il n’existe pas de compétition de musculation, qu’il prend pour un sport à part entière. Autrement, pour passer les coupes à la célébrations des trophées des champions, il est très efficace !

Il était aussi très bien à la démocratie locale. Il prenait la pose avec les jeunes du Conseil municipal des jeunes, et il faisait semblant de ne pas entendre quand MEHLHORN m’interdisait de prendre la parole en réunion publique à cause des élections, mais à seize mois des élections législatives. Quel grand démocrate !

En fait, il n’y a guère que les animateurs du périscolaire pour trouver qu’il est génial, et qu’il fait du bon travail ; les mêmes qui ne dénonceront pas un des responsables d’un des centres de loisirs surpris en pleine sieste avec les gamins qu’il était censé surveiller, parce que ce brave n’est autre que le parrain du directeur du service…


De vous à moi, je pense que Mathieu va proposer de rester avec LR.

Parce que MEHLHORN va déjà tout faire pour ne pas perdre son dernier vrai allié de poids, même si je ne doute pas qu’il aura encore DLF, et que tous ces gens vont très bien cohabiter ensemble, malgré tout ce qu’ils s’envoient réciproquement.

Et puis parce que si Mathieu avait quelques convictions lui aussi, il y a bien longtemps qu’il se serait tiré de cette majorité au bilan peu reluisant ; d’ailleurs sitôt l’instant où MEHLHORN a commencé à taper sur MACRON qu’il est censé défendre par ailleurs…

Et puis sincèrement, LaREM n’en veut pas. Ils n’en ont pas besoin, au vu du bilan, surtout pour ce que pèse le MoDem à Savigny. Mais qui peut encore être fan de ce traître de BAYROU ? Au fait, où en sont ses affaires d’assistants parlementaires fictifs ? Bizarre que l’enquête n’avance pas aussi vite que pour les assistants parlementaires du RN…


Bon, au pire, on n’est plus à un ralliement près de Mathieu et du MoDem ; et moi j’appelle cela de la prostitution politique

Maintenant, j’ai confiance dans l’intelligence des Saviniens qui ont vu la plus-value d’un adjoint MoDem à Savigny, c’est à dire aucune !

Et je pense que Mathieu est tellement décrédibilisé que s’il avait un tant soit peu d’honneur, il arrêterait la politique, et il passerait à autre chose…

Alexis IZARD, crois-moi bien que si tu prends Mathieu avec toi, tu sais que je t’associerai dans ma campagne à cette part du bilan de MEHLHORN, que tu devras assumer !



Publicités

Olivier VAGNEUX cité dans le bulletin municipal de Savigny-sur-Orge

Plus précisément dans le magazine municipal n°7 (été 2019), dans la tribune d’expression libre du groupe « Ensemble, défendons Savigny ».

Ce qui me gêne n’est pas donc pas tant d’être cité dans la tribune du Rassemblement national. Après tout, je n’y suis pour rien, et ils me font de la pub gratuitement.

Comme dirait d’ailleurs Jean-Marie LE PEN : « Peu importe que l’on parle de nous en bien ou en mal. L’essentiel, c’est qu’on en parle.« 

Mais davantage que le RN s’approprie ma pétition contre le bétonnage lancée à l’occasion de mes vœux, par ma liste politique « Vivons Savigny autrement ».

Aussi, avant que le RN ne me prenne de vitesse est-ce que j’annonce ici, dimanche 21 juillet 2019, pour le 1er septembre, une pétition contre le projet de réforme de l’organisation des commissariats en Essonne, à laquelle ils seront libres d’associer, s’ils n’oublient pas cette fois qui en est à l’initiative…


Dans tous les cas, leur tribune reste toujours la moins dérangeante :

  • entre la gauche, qui n’a pas compris qu’elle ne pouvait pas engager une révision complète du PLU sans lancer l’élaboration du PLUI à l’intercommunalité. Donc promesse mal formulée ou promesse en l’air…
  • entre FABRE qui n’a encore pas écrit de tribune, puis qu’il va venir raconter qu’il est citoyen, alors qu’il n’utilise même pas les outils démocratiques mis à sa disposition ; et qu’entre nous, il n’a pas branlé grand chose sous ce mandat…
  • entre BLANCHAUD qui se plaint de ne pas avoir assez de visibilité, mais qui ne va même pas demander à ce que sa tribune soit copiée sur le Facebook de la Commune, comme il en a le droit ; mais il sait mieux que moi, parce qu’il a été élu, lui, (sur une liste UMP sur laquelle on l’a pris parce qu’il a craché 1500 boules), et donc qu’il a découvert le fonctionnement d’une administration municipale, ce que moi, pauvre con, ne peut pas connaître… (Je sens comme une pointe de ressentiment envers Bernard. Je me suis pourtant promis de ne plus en parler jusqu’à ce qu’il ait réussi à avoir sa liste de 39 noms !)
  • et entre MEHLHORN qui est tout fier de dire que pour une fois, il n’est pas à l’origine d’une hausse des tarifs du service public ; et qui court aussi désespérément derrière l’électorat écolo d’une manière plus que pathétique par une exonération fiscale accessible uniquement à ceux qui ont les moyens de dépenser 10 000 € de travaux de rénovation…



Vos questions : sur un sondage pour les élections municipales 2020 à Savigny-sur-Orge

Question reçue par courriel le vendredi 19 juillet 2019

Bonjour Olivier,

Dans un de tes derniers articles, tu parles d’un sondage qui donne LaREM à 34 % et MEHLHORN à 15-16 %.

Est-ce que tu as plus d’infos ?

Merci.

Thomas


Savigny, le 19 juillet 2019

Salut Thomas,

Ce ne sont que des supputations.

Je ne suis pas informé des résultats d’un sondage officiel.

Et je ne vais pas en inventer un comme Jean ESTIVILL en 2014.

Mais je redoute en effet les scores suivants :

  • LaREM : 34 %
  • MEHLHORN : 16 %
  • RN : 15 %
  • Union de la gauche : 14 %
  • VAGNEUX : 9 %
  • BLANCHAUD : 6,5 %
  • FABRE : 5,5 %

Que j’explique de la manière suivante :

  • Je pense que les Saviniens veulent le changement, et que l’équipe qui incarnera au mieux ce changement sera celle de LaREM. Je m’attends à un vote massif pour leur liste qui rappelle leur résultat du premier tour des législatives de 2017.
  • Je redoute un réflexe des retraités qui voudront conserver la ville à droite, et qui vont se cristalliser autour de MEHLHORN pour au contraire ne rien changer.
  • J’analyse que le RN va encore une fois se heurter à son plafond de verre qui est autour de 2000 voix à Savigny, et ne pourra pas monter au dessus de 15 du fait du niveau de la participation.
  • Je dis que l’union de la gauche autour de DEFRÉMONT va se ramasser, justement à cause de la personne de son leader qui ne fait pas l’unité, et parce que Savigny, qui n’a jamais vraiment été de gauche dans l’Histoire récente, l’est encore moins actuellement. Le vote écolo des européennes devrait se diluer, et les écolos qui ne sont pas de gauche devraient rejeter cette liste. De plus, il n’y aura pas le mouvement national des européennes, et ils n’incarneront pas au mieux une troisième voie.
  • Je crains pour moi de souffrir de n’avoir pas de parti, et de rebuter tous ceux qui ont peur de mon énergie et de mon caractère, et préféreront une personne plus lisse et plus consensuelle.
  • J’affirme que BLANCHAUD va payer son positionnement entre IZARD et MEHLHORN. Il aura les voix de ceux qui pensent, chez les libéraux que IZARD est trop jeune, et à droite, qu’il faut un autre maire, de la même apparence.
  • Je termine avec FABRE dont le clientélisme n’intéresse personne à cette élection, parce que tout le monde sait qu’il est grillé. Mais il aura quand même quelques amis à qui il peut faire croise qu’il sera élu.

En espérant sincèrement avoir tort.

Encore une fois, ce n’est que de la politique-fiction, et cela n’a aucune valeur.

J’espère que tu vas bien. Bien à toi et bonne continuation.

Olivier



Victoire au Tribunal administratif : Olivier VAGNEUX obtient l’annulation de l’arrêté interdisant la consommation d’alcool dans deux quartiers de Savigny-sur-Orge

MEHLHORN doit donc maintenant mener à peu près 15 à 1…

Mais la Police municipale va pouvoir continuer de se faire taper dessus par les Caboverdiens bourrés de la Place Davout et de la Grande-Rue, lesquels ne tiennent absolument pas l’alcool.

Et les riverains de l’avenue des écoles continueront de se faire insulter, et de sortir de chez eux le matin en découvrant qu’on a pissé partout dans leur rue.

Ce que l’arrêté qui s’est donc appliqué pendant deux ans, n’a absolument pas modifié en tant qu’état de fait, donc ce qui prouve son inefficacité !

L’important n’en reste pas moins que les libertés publiques de milliers de Saviniens sont sauvegardées, ce que les papys et mamies de l’électorat de MEHLHORN sont incapables de comprendre parce qu’ils ne sont à droite que pour l’argent…

Peut-être maintenant que MEHLHORN va se décider à conduire une vraie politique de lutte contre la pauvreté et l’alcoolisme, dès lors que Mme ROUILLER-FORSANS, directrice du CCAS, s’intéressera plus au social qu’à l’argent ; et aussi qu’il va installer quelques pissotières discrètes dans Savigny, à la gare, sur la place Ferry et le long des terrains de boules ? (Moi, c’est dans mon programme !)


Ce jugement, qui ne deviendra définitif que le 18 septembre 2019 si MEHLHORN renonce à interjeter appel, suscite plusieurs observations.

Entre nous, je ne pense pas que MEHLHORN fasse appel.

S’il le fait, je l’accuse de dilapider l’argent de la Commune, parce qu’il sait qu’il perdra aussi en appel, et que de toute façon, il incarne la fausse-droite liberticide.

S’il ne le fait pas, je lui tombe dessus, en criant partout qu’il est faible et lâche,

En revanche, je pense qu’il va reprendre un deuxième arrêté quasiment similaire, mais sans les manquements du premier.

Mais celui-là, j’attendrais d’être maire pour le faire sauter moi-même.


Tout d’abord, votre serviteur n’a demandé aucun frais de Justice, parce que lui, est soucieux de l’argent de la Commune.

En revanche, l’avocat de la Commune indique avoir pris 3000 euros pour rédiger 10+1 pages de recours. Ce même avocat qui était absent à l’audience !

Alors, quand vous savez que c’est du copier-coller d’un recours à l’autre, je pense que MEHLHORN s’est encore fait arnaquer, parce que ça fait cher la page…

En plus, si Aloïs RAMEL, du cabinet SEBAN et associés, (qui est un excellent professeur de droit, et qui m’a beaucoup appris) a perdu, c’est parce qu’il a fait de la politique, plutôt que du juridique. Voyez plutôt !


Ensuite, je suis bien content d’avoir obtenu une victoire contre Daniel JAUGEAS, une taupe de LR selon Nicolas DUPONT-AIGNAN (écouter l’extrait audio en cliquant ici).

En effet, c’est le maire-adjoint qui est en fait l’auteur de l’acte, sincèrement bâclé ;

l’article 2 étant un copier-coller de l’article 2 de l’arrêté 17/234 interdisant de faire des barbecues sur la voie publique, parce que la Police ne pourrait sinon pas verbaliser sans cet arrêté l’obstruction de la voie publique ! Faut tous qu’ils se calment !

À bientôt 75 ans, je pense qu’il est temps pour lui qu’il arrête de vouloir être un super-flic, parce que la triste vérité est qu’il n’est plus en l’état de courir derrière les méchants.

Et c’est d’ailleurs pour cela qu’il a une voiture de fonction qu’il ramène jusque devant chez lui tous les soirs, la plupart du trajet en même temps au téléphone.

Je redis aussi ici que la Police municipale (PM), ou les services techniques, ce n’est ni fait pour escorter Madame aux courses, ni fait pour réparer son portail.

Et que si je suis maire, je serai le seul responsable de la PM, et qu’ils vont tout de suite faire moins de verbalisation rentière (et pas parce qu’ils seront chez moi pour faire du bricolage).

Et qu’en fonction de ce qu’il est écrit dans l’arrêté de nomination du nouveau chef de la Police municipale, il se pourrait en plus que M. CHARRIER ne reste pas en poste trop longtemps.

C’est comme Valérie RAGOT, je m’en fous qu’ils fassent aujourd’hui du bon travail ; si leur procédure de recrutement a été entachée d’illégalité, alors ils dégageront.

(Mais Bernard BLANCHAUD, lui, le conservera quoiqu’il arrive parce qu’ils se connaissent.)


Enfin, il faut bien dénoncer l’incurie de la politique sécuritaire de la droite savinienne. (Jean-Marie CORBIN aurait préféré le terme d’inefficience).

Parce qu’il existait déjà un tel arrêté du temps de MARSAUDON, mais qui n’arrive déjà pas plus à être appliqué.

Et donc l’équipe MEHLHORN n’a rien trouvé de mieux que d’en étendre les zones, mal qualifiées, et pas plus limitées dans le temps que l’arrêté MARSAUDON, que je ferai aussi sauter, parce qu’il y a déjà tout l’arsenal législatif nécessaire pour sanctionner les comportements gênants des personnes en état d’ébriété. De toute façon, elles n’ont rien à foutre de la contravention car elles sont insolvables ! Donc comme l’amende de RÉDA pour le cannabis, gros doigts d’honneur !

Et donc progressivement, on réduit les libertés pour une prétendue sécurité, avec des policiers municipaux armés, dotés de caméras et tout le toutim… Et ils se font quand même méprisés, insultés, voire tapés dessus. Et tout le monde se fout de tout, mais particulièrement de cet arrêté, parce qu’on aime pas les SDF parce qu’ils sont sales et bien souvent des étrangers…


Je suis donc très content de ma victoire, même si elle est surtout symbolique.

Il m’aura fallu deux ans pour comprendre le fonctionnement de la Justice administrative.

Mais  il apparaît désormais que je sois enfin parti pour commencer à gagner, avec encore une autre victoire ce vendredi 19 juillet 2019, dans une affaire contre la préfecture de l’Essonne dont je me suis désisté puisque j’avais été exaucé…


Enfin, pour répondre à une question qui m’a été posée, puisque j’agissais pour défendre les chrétiens qui ne pouvaient du fait de cet arrêté plus organiser de verres de l’amitié sur le parvis des églises, je n’ai ni été aidé ni soutenu par les prêtres ou l’équipe animatrice qui n’en ont rien eu à faire… Pas plus que le projet de rénovation de Grand-Vaux ne les intéresse…


Le jugement dans son intégralité