Archives du mot-clé Éric Mehlhorn

Au forum des associations 2019 de Savigny-sur-Orge

David FABRE me disait qu’il avait reçu un très bon accueil au forum des associations 2019, je ne vais pas vous mentir en vous écrivant que cela n’a absolument pas été mon cas.

Même si j’ai pu distribuer 600 marque-pages/cartes de visite, dont finalement peu auront fini à la poubelle de l’entrée du stade, j’ai encore eu affaire, comme chaque année, à des réactions de haine démesurée à l’égard de ma personne, dont je ne trouve pas que MEHLHORN bénéficie également, alors que lui pourrait le mériter…

Je ne parle pas ici des réactions de Hakim HAMDOUNI, ou de Jean-Paul RUBINO, qui sont la conséquence logique de ce que j’écris sur eux.

Quoiqu’il faut quand même que je mentionne RUBINO qui commence par me demander mon nom, puis qui me dit qu’il sait très bien qui je suis. Qu’il peut bien aimer ce que j’écris, mais qu’il n’aime pas ce que j’écris sur lui. Et que limite, il pourrait m’aider si j’étais intelligent, alors que son aide à SPICHER ne s’est pas révélée suffisante. C’est une autre génération qui croit que parce qu’il est président diamant de son association, alors ses adhérents attendent sa parole…

Non, je veux parler aussi bien des citoyens lambdas, que je ne connais pas, et qui m’affirment que je raconte n’importe quoi, sans être capable de me citer un seul exemple, parmi lesquels ceux qui t’affirment qu’ils sont pour le bétonnage, que des associations, pro-MEHLHORN, qui te font sentir que tout ce que tu leur proposes ne les intéresse pas. Ce sont d’ailleurs elles qui te racontent qu’elles ne font pas de politique, mais qui sont les premières à inviter le maire.


Au moins, ai-je pu constater que j’étais identifié dans plus de la moitié des associations ce qui m’a d’ailleurs permis de recevoir les critiques des autres candidats passés avant moi. Finalement, plus connu au sport que ce que je ne pensais, et bien sûr reconnu dans la plupart des associations solidaires, culturelles, ou de loisirs.

Personne ne s’est sincèrement trop intéressé à mes propositions. Globalement la refonte de la critérisation, rendue plus transparente, n’intéresse que les perdants de la réforme BÉNÉTEAU.

Au contraire, je remarque surtout ceux qui, parce qu’ils n’ont pas besoin de subventions, vont t’expliquer, au nom d’un certain libéralisme, qu’il n’y a pas besoin d’augmenter l’enveloppe. Les mêmes que tu retrouves à se gaver au verre de l’amitié servi après le forum…

Sympathique conversation avec Julien MIALLET, directeur de cabinet du maire, qui croît encore, et moi aussi, à l’immanence du clivage gauche-droite en politique. Mais il me trouve trop négatif… Il est certain que ce mandat a été si positif, qu’il peut se permettre de me donner des leçons. Je comprends toujours pas ce qu’il fout avec MEHLHORN, à part pour les 4000 euros par mois.


Du côté des autres candidats,

IZARD, qui devait être à l’école pour apprendre à être maire, y aura finalement passé tout le début de journée. J’ai pu observer quelques uns des membres de son équipe et constater qu’il se livrait à quelques tentatives de récupérations. Je n’ai pas compris la présence de Sandrine COUTÉ-REDMAN à ses côtés, alors qu’elle est censée être pro-MEHLHORN…

MEHLHORN y était avec son équipe municipale. Les mêmes qu’en 2014. L’échec d’un mandat qui n’aura même pas su renouveler l’équipe.

J’ai vu que Bernard BLANCHAUD était tout seul quasiment toute la journée…

DEFRÉMONT a fait sa tournée, avec des gens de sa génération, qui doivent quasiment tous être à l’AMAP. C’est toujours la même équipe…

Et donc FABRE dont j’ai parlé plus haut. Pas de nouvelles du RN autrement.


À l’issue du forum, MEHLHORN qui reconnaît qu’il y a eu moins de monde que l’année dernière, où déjà, cela avait décru… Je ne l’ai pas observé, mais force est d’admettre que tous les évènements qui autrefois fédéraient, du genre des vœux, n’attirent plus grand monde…

Et aussi, il nous raconte qu’il avait organisé de manière à ne laisser en extérieur que les stands de restauration. Super sympa pour Amitié voyage découverte, la Mission locale, l’EMAP…



Publicités

Sur l’ouverture prochaine d’un magasin « Champion entreprises » à Savigny-sur-Orge

Tiens, c’est amusant. Éric MEHLHORN publie maintenant plusieurs fois par jour sur Facebook. On dirait vraiment qu’il a pris un bon rythme de croisière. Il lui a fallu cinq ans et demi pour apprendre à être maire, mais on dirait bien que plus rien ne pourra l’arrêter maintenant qu’il est lancé… Je pense que cela est complètement déconnecté de la campagne électorale… Ce serait dommage de gâcher ce bel élan !

Quand la première fois, j’ai lu Champion et 1000 m², j’ai d’abord crû qu’il avait trouvé un supermarché pour remplacer Carrefour contact. Et je me suis dit : « tant mieux pour les habitants de Chateau et des Prés ». (Parce qu’entre nous, je ne vois pas où l’on a d’autre 1000 m² de surface disponible ; peut-être à la place de Kickers, mais comme il y a d’autres projets ?)

Et puis, j’ai relu, et j’ai compris que c’était un magasin spécialisé, dont la plupart des Saviniens n’auraient rien à foutre ficher. Donc même pas un commerce de proximité…

Au moins, cela devrait faire trois emplois sur Savigny (sur 1000 m²). J’attends personnellement toujours la centaine d’emplois qu’Airbus doit faire venir à Savigny, selon ce qui a été annoncé par le maire au dernier conseil municipal.


Est-ce là une réalisation de Karine MIONE, manager centre ville (et non pas manager de centre ville – quel boulet ce maire !) ?

Je me dis simplement que lorsqu’on veut, on peut. Et que si MEHLHORN n’avait pas détruit le service Commerce, en placardisant Patrick MESLAIT, de mémoire réduit comme Réjane MALGUY à un artisanat inexistant, et en ne lui donnant de toute façon pas les moyens, alors peut-être que tout cela aurait pu se faire plus tôt ?

Toujours est-il que dans mon programme, il y a la re-création d’un service Commerce autonome et indépendant, avec également le recrutement d’un manager pour aller démarcher des entreprises de service, et enfin quelqu’un, et pourquoi pas nos bons amis précités, pour aller chercher des aides pour favoriser l’installation de toutes ces bonnes gens. Et devinez quoi, ce ne sera pas Frédéric DELAMAERE qui le supervisera !




Quand la Commune de Savigny-sur-Orge fait l’apologie de l’échangisme et du libertinage !

Avec moi comme maire, fâcho revendiqué, ces pubs à la con qui font l’apologie de l’échangisme et du libertinage, je te les censurerai pour outrage aux bonnes mœurs.

Qui ne sait pas en 2019 que ces comportements existent, et qu’il y a des sites internet pour cela ? Qu’est-ce qu’ils ont besoin de s’accaparer l’espace public pour nous imposer visuellement leur manière de vivre ? Comme si la société n’avait pas assez de problèmes, qu’il faille encourager les gens à être inconstants et à aller voir ailleurs !

J’avoue que je ne comprends pas ce retour de l’homme vers l’animalité et la bestialité. C’est justement la marque de l’humanité civilisée que d’être capable d’être fidèle et monogame. En même temps, si les gens pensaient plus avec leur tête, l’intelligence ne diminuerait-elle peut-être pas autant dans le monde ?

En plus, pour que cela (la taxe sur la publicité) ne nous rapporte que 6000 euros par an (6299,20 € en 2018), je te supprimerai toutes ces pubs et tous ces panneaux, pour valoriser une information utile aux Saviniens.

Enfin, voilà une belle illustration de Savigny-sur-Orge sous Éric MEHLHORN…




Respect à Éric MEHLHORN de ne pas avoir dressé son bilan municipal aux frais de la collectivité !

C’est un de mes engagements de campagne pour le mandat 2020 – 2026 :

Ne pas utiliser l’argent de la collectivité pour dresser le bilan de mon action


Nous sommes le 1er septembre 2019, soit le premier jour de la pré-campagne officielle en vue des élections municipales des 15 et 22 mars 2020, aux termes de l’article L.52-1 du code électoral, et du guide du financement de la campagne électorale.


Et je me dois donc reconnaître être agréablement surpris que le maire n’ait pas utilisé l’argent de la Commune pour publier à nos frais un bilan de ses six ans de mandat.

Dans le même temps, la méchante langue que je suis, ne peut aussi que faire valoir qu’il n’y avait pas 32 pages d’actions positives à promouvoir…

Je pense qu’ils y ont quand même réfléchi, mais qu’à part les parcs de jeux, au prix d’ailleurs qu’ils nous ont coûté… Bref, ils ont dû abandonner au bout de 4 pages…

Certes, ils auraient pu ne mettre que des photos du maire partout, comme ils font de plus en plus dans le bulletin municipal, mais cela n’aurait pas eu très bon effet.

En tout cas, Laurence SPICHER-BERNIER l’avait fait, et Éric MEHLHORN ne l’aura donc pas fait. Je me devais de le saluer !