Archives du mot-clé Éric MEHLHORN

Obligé de passer les panneaux d’expression libre de Savigny-sur-Orge à l’alcool à brûler pour pouvoir coller dessus…

J’ai aussi essayé le White spirit, mais comme je me suis rendu compte que l’alcool à brûler était tout autant efficace, je suis resté sur cette deuxième option, moins chère, plus écologique et surtout plus saine pour ma santé.

Cet été 2021, je ne sais pas quel génie a très utilement voulu repeindre les panneaux d’expression libre de la Commune de Savigny-sur-Orge.

Il y en a 15. Les agents municipaux en ont fait 3 un jour. Puis 3 le lendemain. Puis 1…

Et j’attends maintenant depuis deux semaines qu’ils daignent faire les 8 restants.

C’est limite un gag mais cela vous montre bien que l’administration DEFRÉMONT ne fonctionne pas tellement mieux que l’administration MEHLHORN.

Et donc je ne sais pas ce qu’ils ont foutu, mais la colle pour mes affiches n’adhérait plus dessus.

Et pourtant, je n’achète pas la colle à papier de merde dans les supermarchés mais une colle professionnelle amidonnée que j’importe des Pays-Bas en sac de 15 kg, et qui me coûte surtout cinq fois moins cher(En fait, comme mes cartouches d’encre que j’achète en Espagne.)

Cela vient-il de la composition de la peinture ? Ont-ils donc utilisé de la peinture anti-tag ? Ont-ils utilisé un fixant ou un imperméabilisant ? Ou est-ce juste un connard qui pour m’emmerder, parce que je suis le seul à afficher depuis quatre semaines, a recouvert les panneaux de laque ?

Toujours est-il que les affiches n’adhéraient plus, jusqu’à ce que j’ai cette décapante idée.

Maintenant, j’estime que ce n’est pas à moi d’utiliser mon temps et mon argent pour pouvoir nettoyer ces panneaux aux fins de les utiliser.

À mon sens, DEFRÉMONT, que j’en ai informé, commet même un délit d’entrave à la liberté d’expression :

je vous mets des panneaux pour dire que vous pouvez vous exprimer mais vous ne pouvez en fait pas coller dessus. À noter qu’il n’est donc pas possible de les taguer !

Enfin, on verra bien comment cela va se passer pour les huit panneaux qui seront repeints, je ne sais pas trop quand… Mais je sens qu’il ne faut pas trop en attendre…

D’ailleurs, quand ils sont venus nettoyer le panneau tagué, j’avais déjà recollé dessus. Alors, ils ont enlevé une de mes deux affiches pour nettoyer mais pas l’autre. Et ils sont repassés le lendemain pour enlever la deuxième affiche (plus celle que j’avais remise) pour tout nettoyer. Ils sont donc payés pour nettoyer des moitiés de panneaux, c’est assez dingue ! Ils ne doivent vraiment rien avoir d’autre à foutre. Vraiment, des champions du monde à Savigny-sur-Orge !




Sur la tribune politique du groupe « Une ambition durable pour Savigny » de juillet 2021

Je ne sais pas si le changement de style est dû au fait que TEILLET soit devenu conseiller départemental, et qu’il est possible qu’on ne revoit plus du tout MEHLHORN du mandat.

Mais les tribunes politiques du groupe LR, qui étaient déjà creuses, sont désormais niaises. Et je voudrais qu’on commente ensemble celle parue dans le bulletin municipal de juillet 2021.


Une de mes élues me faisait la réflexion que nous étions le seul groupe à nous soucier de Savigny, et à ne pas chercher à faire de politique national avec un calendrier électoral en tête.

Effectivement, cette tribune d’Une ambition durable pour Savigny, tout comme celle d’Osons Savigny, que je commenterai dans un autre article, est déconnectée de nos réalités locales.


Donc déjà qu’est-ce qu’un groupe municipal se soucie des élections départementales et régionales ?

N’y a-t-il pas plus urgent comme par exemple pouvoir stationner aux abords de la Poste ou de la gare, ce qui devient de plus en plus compliqué ?

D’autant que lorsqu’on lit le programme VERMILLET-TEILLET, qu’est-ce qu’on y trouve pour Savigny ? Il y a des projets pour Morangis et Wissous, mais la sempiternelle ritournelle de l’agrandissement du collège Paul-Bert pour Savigny…

Bref, je trouve hyper-déplacé que TEILLET s’auto-félicite par avance de sa victoire. Il fallait déjà le faire de n’obtenir que 61 % sur un canton découpé sur mesure par VALLS et MANDON pour qu’il rassemble 70 % de droite.

Et puis surtout, cette demande aux élus de tenir leurs engagements, alors que MEHLHORN et TEILLET ont été battus parce qu’ils ont trahi les leurs de 2014. Et puis que ce n’est pas comme si VERMILLET et MEHLHORN avaient respecté les leurs de 2015…


Je trouve assez intéressant ensuite que le groupe parle des cinémas et des théâtres, pour le nombre qu’il y en à Savigny.

Voilà, vous pouvez fermer votre magazine municipal ou éteindre votre ordinateur, et quitter, du moins sortir de Savigny pour vivre votre vie : c’est le message. Or, rappelons qui a été aux commandes de 1983 à 2020 et comment « ils » ont géré l’affaire du cinéma L’Excelsior…

Et puis ce paternalisme infantilisant : « nous vous demandons » et « en respectant les mesures sanitaires toujours en vigueur ». Non seulement, je trouve cela insupportable mais ce n’est même pas un langage de droite. Aucune culture, aucune référence. Mais où habitez-vous ?


Enfin, cette conclusion hyper-démago : « nous avons hâte de vous retrouver à la rentrée afin de poursuivre nos actions dans l’esprit républicain qui nous lie. »

Vous avez hâte, mais votre électorat est passé de 26 ou 23 à 18, donc même lui n’a pas hâte ! Vous m’accusiez d’avoir les voix du RN, mais c’est vous qui les aviez : 1/4 de votre électorat !

Des actions ? Quelles actions ? TEILLET en photo avec VERMILLET et TEILLET en photo avec REDA pour faire ses campagnes à sa place ? Parce que je ne vois pas grand chose d’autre.

Et puis les pieds dans le plat : merci de nous rappeler que vous êtes lié par un « esprit républicain » parce que ce n’est franchement pas éclatant. D’où d’ailleurs ce besoin de le rappeler… Maintenant, il faudra nous dire ce qu’est cet esprit républicain. Esprit, es-tu là ?




 

Ne confiez pas votre procuration électorale à Alexis TEILLET, il ne pense vraiment qu’à sa gueule…

Moi, j’appelle cela de la déloyauté. Et apparemment, je dois toucher juste, puisque communiquant une liste de questions à Alexis TEILLET en vue de la rédaction de cet article, il n’a rien trouvé d’autre à me répondre que : « Je vous remercie pour votre sollicitude pour l’écriture de votre article si faiblement sourcé et vous souhaite une bonne continuation dans la rédaction de votre prose outrancière. » Regardons donc mes sources.


Pour commencer, un registre des procurations qui indique qu’Alexis TEILLET a reçu deux procurations électorales pour voter aux élections départementales et régionales pour un couple de fidèles militants LR dont la femme figurait sur la liste SPICHER-BERNIER en 2014.

Or, j’ai cette faiblesse de penser que lorsque tu es un militant LR qui s’affiche comme tel, au point de faire acte de candidature et d’apposer le nom de ton parti à côté du tien, tu votes LR aux deux tours des deux élections auxquelles ton parti est candidat…


Ensuite, la liste d’émargement des bureaux 3 et 4 pour les élections départementales auxquelles TEILLET était candidat, et pour lesquelles il a évidemment utilisé ses deux procurations.




Enfin, les listes d’émargement des bureaux 3 et 4 aux élections régionales pour lesquelles les deux procurations électorales confiées à Alexis TEILLET n’ont pas été utilisées !



Mais je vous rassure, TEILLET est quand même allé voter personnellement aux régionales.



Alors est-ce que c’est un montage de ma part pour nuire à Alexis TEILLET ?

Vu que les listes d’émargement ne sont plus disponibles depuis mercredi 7 juillet 2021, nous ne pourrons jamais le savoir.

À moins que les assistants parlementaires de REDA soient également allés les copier, auquel cas Robin pourra aisément vérifier cette information ?

Parce que je peux bien vous fournir l’intégralité de la liste d’émargement, qui tombera juste au niveau du total, rien ne dit que je n’aurais pas fait un montage ailleurs sur la liste.

Je peux aussi vous donner les métadonnées de mes photos originales, pour vous prouver que les photos ne sont pas trafiquées, mais là encore si je suis un bon faussaire…

Après VAGNEUX est une marque, et pourquoi se risquer à l’abîmer ?

En attendant, les vrais savent que je n’irai pas mentir là-dessus.


Donc moi ce que je vois, ce sont les deux voix (avez-vous le jeu de mots ?) qui ne sont pas allées à Valérie PÉCRESSE, et plus largement à Robin REDA, qui conduisait la liste de la section essonnienne aux régionales.

Ce que je me dis, c’est que TEILLET, probablement aussi pris par le temps (Brigitte VERMILLET avait besoin de son chauffeur), s’est dit que personne n’irait jamais vérifier, et donc qu’il pouvait bien ne pas voter aux régionales, d’autant que PÉCRESSE n’avait pas besoin de ces deux voix pour gagner. Le problème, c’est pour le principe du contrat de mandat.

De toute façon, TEILLET profite des moyens de l’Assemblée pour savoir à la fin qui est allé voter, en vue de sa prochaine campagne. Au passage, je relève que j’ai même croisé BÉNÉTEAU aux listes d’émargement, mais pas TEILLET qui en bon clone de MEHLHORN, attend qu’on bosse à sa place ! Résultat : 18 % au premier tour de la départementale et une 4e place sur 5.

Mais de fait, cette attitude est profondément déloyale, et surtout incohérente puisque TEILLET est Libres ! avant d’être LR ? Donc pourquoi, à l’élection reine à laquelle PÉCRESSE se présente, na va-t-il pas lui porter deux suffrages supplémentaires ? Et puis à son ami REDA, à qui il doit tant, et notamment ses 2 700 euros bruts mensuels de conseiller départemental ?

Interrogés, les mandants n’ont pas répondu à nos questions, par exemple de savoir s’ils avaient donné une consigne de vote particulière. Mais quel serait le sens, lorsqu’on est militant, de ne voter qu’à une seule des deux élections, et de ne pas soutenir le candidat de son parti ?

En tout cas, ma conviction n’en est que renforcée que ce n’est pas avec ce champion, qui est tellement détesté que la gauche réussit à faire 110 voix de plus aux départementales 2021 qu’aux municipales de 2020 (malgré 4 points d’abstention supplémentaires), que REDA va reprendre Savigny…

Bref, ne lui confiez pas procuration. TEILLET ne s’en servira que pour les élections auxquelles il est personnellement candidat…



Annulation des municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : le Conseil d’État en a-t-il quelque chose à faire de l’avis des DEFRÉMONT, MEHLHORN, IZARD, CURATOLO, FABRE et compagnie ?

À première vue, je dirais que non… Et je vais m’en expliquer.

Car si la Haute juridiction a effectivement communiqué mes deux requêtes aux défendeurs pour respecter le principe du contradictoire, tout en leur fixant 15 jours pour y répondre, le rapporteur public a déjà déposé son rapport, ce qui veut dire, même si au Conseil d’État l’instruction n’est close qu’après avoir entendu les observations orales des parties, qu’il a déjà sa solution et qu’il se fout des moyens de défense que pourront produire les autres.

En même temps, nos différents bons amis peuvent s’essayer autant qu’ils le veulent de relativiser l’irrégularité des CERFA de CURATOLO, à la rigueur leur portée, mais comme l’écrit Mark TWAIN, « les faits sont têtus »… C’est-à-dire qu’ils ne vont pas pouvoir inventer que les CERFA sont réguliers, même si Me David RICCARDI devrait bien tenter un truc du genre…

À noter enfin que l’affaire de David FABRE en est cependant toujours au stade du rapporteur public…


Le 07 juillet 2021



Le 8 juillet 2021



Pendant ce temps, pour l’affaire de David FABRE (au 10 juillet 2021)…