Archives du mot-clé environnement

Vos questions : pourquoi Olivier VAGNEUX ne renonce-t-il pas à ses « idées sociétales de merde » (mariage pour tous, PMA, GPA, euthanasie…) ?

Cette question m’a été posée plusieurs fois en porte-à-porte, avec plus ou moins d’élégance et de délicatesse. En gros, de personnes, qui disent qu’elles sont d’accord avec moi sur plusieurs de mes idées, mais qu’elles ne pourront pas voter pour moi à cause de mes idées sociétales ; certains devant même s’imaginer que je veux carrément supprimer la pilule, abroger l’avortement et rétablir la peine de mort.


Tout d’abord, je constate, au vu des nombreux retournements de vestes en politique que la sphère médiatique nous permet d’apprécier, que globalement, les politiques ne défendent plus les idées dans lesquelles ils croient, mais uniquement les idées qui leur permettent d’accéder au pouvoir.

J’assume déjà d’avoir des idées minoritaires et impopulaires, mais dans lesquelles je crois, et surtout que je sais justifier par ailleurs. Je revendique que la politique ne soit pas toujours populaire, et qu’il faille parfois faire le bien des gens malgré eux !

Ensuite, vu qu’un maire n’est pas législateur, et ne peut donc pas changer la loi, je pense qu’on en a rien à foutre de ce que la personne pense, sur ces sujets qui ne relèvent pas de sa compétence de maire. Tant qu’il n’utilise pas son mandat comme une vitrine pour créer ou militer à l’association des maires contre tel sujet de société. Et ce n’est pas mon intention, même si je ne tairai pas non plus mes convictions, comme beaucoup qui revendiquent mais qui s’écrasent, ce qui m’interroge sur la force de leurs valeurs et de leurs idées.

Enfin, les Saviniens doivent bien comprendre que ces idées forment un tout, indissociable de ma personne. Et que si j’ai telles idées sur un sujet, c’est aussi parce que j’en ai de telles autres sur d’autres, qui s’inscrivent dans la même logique. Et que dans mon engagement, il y a une certaine idée de la vie, du respect du vivant et du milieu environnant, de la dignité de la personne humaine… Ledit progrès, à tout prix, possède ses limites, et à quelqu’un qui a un cancer, je ne lui souhaite pas qu’il progresse.


Donc je m’en fous d’avoir tort tout seul, contre tous les autres qui auraient raison.

Je vais, et je fais, ce qu’il me semble bon pour l’intérêt général, même si cela doit se heurter aux intérêts particuliers de nombreux autres.

Et si ça ne plaît pas, j’invite ceux qui ne pensent pas comme moi, ou pire qui pensent que mes idées sont nuisibles, à ne pas voter pour moi.



Savigny-sur-Orge : une pétition pour une cantine sans plastique

Des représentants des parents d’élèves de l’école Ferdinand-Buisson ont lancé une pétition existe sur Change.Org pour demander au maire de Savigny-sur-Orge de revenir sur sa décision d’utiliser de la vaisselle plastique dans les cantines et au centre de loisirs.

https://www.change.org/p/pour-une-cantine-sans-plastique-dans-toutes-les-%C3%A9coles


Sachez que je soutiens pleinement cette initiative, avec laquelle je n’ai absolument rien à voir (mais rassurez-vous, j’essaierai quand même d’instrumentaliser les parents d’élèves pour la prochaine campagne municipale afin qu’ils votent pour ma liste).

Je vous invite donc à signer cette pétition et à les relayer au maximum autour de vous.

https://www.change.org/p/pour-une-cantine-sans-plastique-dans-toutes-les-%C3%A9coles


Alors, bien sûr, il se pose les deux problèmes relayés dans la pétition, de la santé des enfants, du fait des molécules contenues dans les plastiques qui peuvent migrer dans la nourriture au moment du réchauffage des plats ; et de l’environnement, avec ces plats qu’il faut régulièrement changer. Rappelons que cette pétition a été lancée symboliquement le jour où l’Union européenne vient enfin d’interdire les plastiques à usage unique pour 2021 !

Mais les parents auraient aussi pu évoquer le confort des enfants avec soit des barquettes qui les brûlent, parce qu’elles conservent trop la chaleur des plats, soit des barquettes qui donnent un goût encore plus dégueulasse à la nourriture, dès lors qu’elles ont attendues et qu’elles sont froides, par exemple parce qu’elles n’ont pas été distribuées de suite après avoir été réchauffées. En fait, c’est une question de timing et donc de chance…

Rajoutons-en dans la gueule de SODEXO, à l’aide de leur dernier rapport annuel d’exploitation : pour un même prix payé par les parents, le coût de conception d’un repas pour les enfants a encore diminué à environ 2,50 euros le repas (qu’est-ce que tu peux faire un repas complet et gustativement intéressant pour 2 euros 50 ?) Mais parce que sinon, ce n’est pas drôle, les repas des séniors ont un coût de fabrication de près du double, aux environs de 5 euros !

Eh ouais, les vieux votent mais pas les gamins. Ce qui est con comme raisonnement, parce que les gamins ont des parents qui votent…

Je voudrais enfin et surtout dénoncer la démagogie du maire, qui pour s’attirer les bonnes grâces électorales de quelques agents (et de leurs familles), s’est saisi d’un avis bidon, d’un CHSCT à sa botte, pour déclarer que porter la vaisselle nuisait à leur santé.

Travailler aussi nuit à la santé… Et comment font-ils dans les autres communes ?

Ok, prenons-les aux mots. Dans ce cas, achetons une vaisselle plus légère !


Les parents d’élèves de Ferdinand-Buisson auront encore à gueuler quand je leur révélerai que les futures et nouvelles cantines de la nouvelle école n’auront que 154 places pour les élémentaires et 72 pour les maternelles, ce qui va sous-entendre 3 services pour faire manger tout le monde ; et entre autres joyeusetés, qu’il n’y a pas de toilettes (donc pas de possibilité de se laver les mains) à proximité immédiate, ni de porte-manteaux pour les enfants, ni même de chemin pour arriver et repartir ! On fait comme si les enfants allaient savoir s’auto-discipliner comme des grands !

Je ne sais pas s’il faut que je dise aussi que l’office réchauffage est situé en face des poubelles, et à côté des toilettes, et que c’est le même chemin par où va arriver la nourriture, et par où sortiront les poubelles.

Promis que je publie bientôt les plans, mais il ne faut pas se plaindre, parce que dans le jury de sélection du projet, il y avait un seul opposant, Jean-Marc DEFRÉMONT, (sur combien de membres ?), donc maintenant il ne faut pas embêter le maire. Cet argument ne vous convainc pas, c’est pourtant celui que MEHLHORN répète à longueur de conseils municipaux…

Je rappelle aussi que je propose aux parents d’élèves la co-organsiation d’une réunion de présentation du projet avec un professionnel de l’éducation qui a étudié les plans, et en a relevé tous les défauts ! Dépêchons-nous avant de gaspiller 11 millions d’euros !


Je finis avec ma pub, j’en avais déjà parlé ici en novembre sur ce blog, après avoir été alerté par Chris DESCHAMPS sur le sujet :

https://oliviervagneux.wordpress.com/2018/11/26/les-exigences-traiteur-de-la-commune-de-savigny-sur-orge-a-comparer-avec-le-traitement-des-cantines/

Et là, en page 7 de mon livret de vœux 2019 :


https://www.change.org/p/pour-une-cantine-sans-plastique-dans-toutes-les-%C3%A9coles



Savigny-sur-Orge : découvrez où seront installées les bornes de recharge pour véhicules électriques

J’y vois surtout des places de parking en moins, et la collectivité qui paye pour quelques uns… Mais c’est mieux pour l’environnement de faire des batteries à obsolescence programmée plutôt que le vilain diesel, dans un contexte où la pollution automobile ne représente que 15 % des émissions de particules fines, contre 31 % pour l’industrie, 30 % pour le chauffage et 20 % pour l’agriculture (et 4 % pour le reste) – chiffres CITEPA de 2015.

– 42 avenue Joyeuse

– 102 avenue de l’armée-Leclerc

– rue Marie-Chauvet, sur le parking dit de la mairie

– rue du mail, devant le lycée Corot, à l’angle avec la rue Joliot-Curie

– Place du 19 mars 1962 (marché du Plateau)

– 24 rue Henri-Barbusse

– 89 avenue des marronniers

(carte/plan à venir)


Article à jour au 04 mai 2018



Des enjeux du Conseil métropolitain de la MGP du 13 avril 2018

C’est une Métropole du Grand-Paris (MGP) à l’avenir financier de plus en plus incertain, qui s’apprête à voter son budget 2018, potentiellement le dernier sincèrement en équilibre à cause de la baisse des dotations. Le reste de l’ordre de cet ordre du jour principalement consacré aux finances est largement dévolu aux compétences environnementales et l’économie circulaire, ainsi qu’à l’aménagement des sites olympiques pour 2024.


I. Approbation du procès-verbal de la séance du 2 février 2018


II. Ordre du jour


ADMINISTRATION

1/ Désignation des représentants de la métropole du Grand Paris à l’association OREE (Organisation pour le respect de l’environnement dans l’entreprise)

2/ Désignation de représentants de la Métropole au sein des conseils de surveillance des établissements publics de santé

3/ Désignation du représentant de la Métropole du Grand Paris au sein du conseil d’administration de l’établissement public Campus Condorcet

4/ Création et élection de la commission consultative des services publics locaux

5/ ZAC des Docks à Saint Ouen – désignation des représentants de la métropole du Grand Paris au sein de la commission d’appel d’offres du concessionnaire Séquano aménagement

6/ ZAC des Docks à Saint Ouen – délégation de compétences du Conseil au Président


DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

7/ Pacte métropolitain pour la revitalisation des centres – villes vivants

==> Inutile de vous écrire que ma ville de Savigny n’a pas postulé !

8/ Convention d’objectifs et de financement au CIRIDD pour le développement de la plateforme collaborative de l’économie circulaire

==> Au moins une réalisation concrète et utile !

9/ Convention d’objectifs et de financement a l’INEC relative à l’animation de la plateforme collaborative de l’économie circulaire

10/ Convention d’objectifs et de financement avec l’association « Megacities Short Docs »

==> ??? Pour quoi faire ?


FINANCES

11/ Compte de gestion 2017

12/ Compte administratif 2017 et affectation du résultat

13/ Présentation du Rapport sur le Développement durable 2017

14/ Rapport sur la situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes

15/ Budget primitif de la métropole du Grand Paris pour l’année 2018


AMÉNAGEMENT

16/ ZAC Olympique Plaine Saulnier à Saint Denis – Définition des objectifs poursuivis et des modalités de la concertation préalable à sa création


ENVIRONNEMENT

17/ « Les rencontres agricoles du Grand Paris » (ex – Sentier fermier du Grand Paris) – Convention d’objectifs et de financement avec l’association « Enlarge your Paris »

18/ Convention de subvention complémentaire 2018 à l’Atelier parisien d’urbanisme

19/ Convention pluriannuelle d’objectifs et de financement avec AIRPARIF – avenant n°2

20/ Convention d’objectifs et de financement avec Bruitparif pour l’année 2018

21/ Convention d’objectifs et de financement avec l’association GUAPO (Global Urban Air Pollution Observatory)


III. Vœu de l’exécutif relatif à l’avenir budgétaire et financier de la Métropole du Grand Paris

==> Nul doute que l’État leur trouvera finalement un peu d’argent, mais que le modèle financier n’est pas viable et qu’il faudra sinon recourir à l’emprunt…


IV. Communications