Archives du mot-clé enquête

Tel un aveu, le corbeau a supprimé le compte Facebook « Molivier Hargneux »

Bah alors, aurais-je vraiment trouvé l’identité du corbeau, pour que celui-ci, en panique totale, supprime son faux-compte à peine quelques heures après mes révélations ?

Mais il me prend réellement pour UN JAMBON ! Il doit croire que je n’ai pas fait de captures d’écran, certifiées par huissier (on dépasse la centaine de pages), ni même que j’ai fait appel aux services de hackers dits éthiques (pas sur la rémunération en tout cas) pour remonter jusqu’à lui… Ou peut-être à eux, vu qu’il y avait plusieurs adresses IP ?

Et je ne parle même pas des indices qu’il a semé lui-même (pour sa partie), et que je dévoilerai dans un prochain article avec ma méthodologie d’enquête. Tiens, si je perds les élections, je pourrais toujours me reconvertir en détective privé.


Alors juste pour mémoire, c’était ça le corbeau de la campagne.

Sexiste avec cela…

Et c’est après cette publication que j’ai porté plainte en me constituant partie civile, donc le 12 février 2020, histoire d’englober toutes les saloperies qu’il a balancées depuis le 14 novembre 2019, jour de la création des comptes parodiques (il y a trois mois pour agir avant la prescription).

Tout en continuant de capter pour un complément de plainte, ce qu’il publiait, jusqu’à récemment (le 08 avril 2020 à 20 h 37-38) où il s’indignait que je revendique de ne pas applaudir les professionnels de santé le soir.

Bref, je ne vais pas le lâcher, sauf s’il donne ses complices ou l’équipe candidate en soutien de laquelle il agissait pour passer son temps à me défoncer. Auquel cas, peut-être que… D’autant qu’à priori, il a voté DEFRÉMONT et son frère était sur la liste IZARD…

Surtout que ce n’est pas d’avoir supprimé le compte qui fait tout disparaître, et encore moins la commission du délit !

Enfin, pour l’affaire ROUILLER-FORSANS, il a fallu dix mois et demi pour que j’apprenne que le juge envisage de me mettre en examen. Là, je pense qu’il peut craindre pour les quinze prochaines mois avec le Covid-19, mais au vu des éléments dont je dispose, et surtout de cette réaction précipitée, je pense que le travail de la juge d’instruction est tout orienté pour retrouver l’auteur des faits ! Une belle enquête dont je suis finalement assez fier.

Mais peut-être fait-il tout cela pour m’induire en erreur, et me laisser penser que j’ai trouvé la bonne personne ? Sauf que c’est dommage, pour tout son travail de sape qui dure depuis des mois, de supprimer définitivement cette œuvre de nuisance… Moi, j’y vois des aveux en creux !


Victoire !



De l’utilité des enquêtes de transport

J’ai été « enquêté » ce matin du 05 juin 2018 dans le bus 292 par la RATP qui se dit soucieuse de mieux connaître sa clientèle. Outre que je trouve ce questionnaire inquisiteur (je n’ai aucun compte à rendre sur mon utilisation des transports en commun et je dénonce ce flicage), je ne comprends surtout pas comment les réponses que j’aurais pu donner à ce questionnaire peuvent les aider d’une quelconque manière à améliorer leurs services…



À première vue, ce questionnaire ne peut pas servir à autre chose qu’à établir des statistiques internes sur les comportements des usagers. Parce que sans précisions de lieux, il ne peut même pas permettre d’améliorer les interconnexions. À la rigueur, la dernière question est traître parce que si les gens répondent ne pas utiliser l’autobus assez souvent, il y aurait là motif soit à réduire les cadences, voire pourquoi pas même à supprimer la ligne…

Ce qui est dommage est que ces questionnaires ne soient pas proposés en amont de la construction de nouveaux transports en commun. Parce qu’on aurait peut-être pu éviter les gabegies du T12, et même du T7, dans sa partie prolongée, si on s’était davantage intéressé aux endroits où veulent aller les usagers. Or, on préfère tracer du transport là où il y a un vide sur la carte, et puis on fait des enquêtes a posteriori, et on s’aperçoit que c’est hors-sol…

Une chose encore que je remarque, mais que l’enquête ne permet pas de déterminer, est que nos transports en commun deviennent la punition des pauvres. De plus en plus de gens, dès qu’ils ont un peu d’argent, préfèrent finalement utiliser la voiture, ou la moto, aux transports. Et on se retrouve avec des transports en commun, qui au lieu d’être un lieu de mélange social, deviennent un moyen d’enfermement pour ceux qui ne peuvent pas faire autrement…

Personnellement, je répondrai à ces enquêtes quand on m’expliquera ce à quoi elles servent réellement, que la RATP consacrera autant de moyens à faire fonctionner ses services au quotidien, que les enquêteurs sauront répondre à mes questions, et qu’ils ne s’interpelleront plus en arabe entre deux clients. Je suis en plus persuadé que la validation du Navigo permet un flicage aussi performant, et donc d’obtenir les mêmes réponses avec moins d’efforts…



Enquête / Sondage : quels sont les thèmes de campagne sur lesquels vous attendez le plus votre député ?

Nouveau sondage pour m’aider à déterminer quels sont les thèmes que je traiterai en priorité dans ma publication papier de candidat aux législatives (les autres seront développés sur internet uniquement). Merci de cliquer sur les thèmes, sans limite de choix, classés par ordre alphabétique, qui vous importent personnellement, sans oublier de valider en faisant « Vote » à la fin. J’essaierai d’en viser une dizaine à la toute fin…

Merci également de me signaler en commentaires des thèmes qui vous sont chers, et que j’aurais pu oublier dans le sondage. Ou de préciser vos attentes en développant votre propos si tel ou tel point vous chatouille.

En vous remerciant de votre participation !



Quand un maire-adjoint ne sait plus où il habite

REPRODUCTION AVEC MENTION DE LA SOURCE VIVEMENT CONSEILLÉE
En mai 2012, Nicolas SARKOZY aurait confié : « Maintenant, je vais enfin commencer à gagner de l’argent ». Cela dit, il pouvait se le permettre puisqu’il renonçait à la politique et se lançait comme conférencier à la suite d’un Tony BLAIR ou d’un George BUSH. À Savigny, Daniel JAUGEAS, le septième maire-adjoint créé à 71 ans une agence immobilière, chez son voisin qu’il n’a pas mis au courant…
En surfant sur la vague de l’Internet (ça ne se dit même plus), sans plus passer par le Web, je tombe sur ces deux articles :
J’en tire une analyse personnelle : À en croire la Chambre de commerce, M. Daniel JAUGEAS, actuel septième maire-adjoint délégué à la sécurité, a donc créé une agence immobilière en janvier 2014 (Rappelons qu’il est candidat sur la liste de M. MEHLHORN depuis le 31 octobre 2013).
Il n’y a aucune problème : la France est un pays d’entrepreneurs courageux et valeureux que la barrière d’âge n’arrête pas (71 ans pour M. Daniel JAUGEAS). De plus, cette activité n’est pas incompatible avec son mandat et elle ne concerne pas une délégation sensible comme le serait l’urbanisme ou les travaux.
Sauf que, AH AH, M. Daniel JAUGEAS habite au 27 rue des artistes, comme on peut le constater sur l’annuaire et non pas au 25 ! J’ai aussi pris la peine de vérifier sur les listes électorales de 2013, que M. MEHLHORN se fera un plaisir de me renouveler en janvier 2015 (s’il me lit).
Alors, je me souviens que je paye 6500 € une école de journalisme et je me dis que je devrais mener une enquête. Jouer (puisque je ne serai qu’un gamin) au journaliste-enquêteur.
Mardi 17 juin à 20 h 00, je me rends donc au 25 rue des artistes et je demande à voir M. JAUGEAS. La maison ne ressemble pas beaucoup à une agence immobilière… D’autant que ni l’annuaire ni les listes électorales ne me contredisent. (Quelqu’un d’autre habite la maison).
Coup de panique du propriétaire qui doit me prendre pour un fou, avec mes lunettes de soleil et mes sandales (d’apôtre). Il me dit qu’il est un simple particulier et qu’il n’y a pas d’agence.
Précaution : Je lui laisse une copie des documents en lien, qui émanent de la Chambre de Commerce. Il y a même le numéro personnel de Daniel JAUGEAS dessus.
Puis je rentre chez moi (passionnant, n’est-il pas) et j’envoie ce courriel à M. JAUGEAS le lendemain. J’y tutoie mon interlocuteur car je le connais.
========================================
Message du : 18/06/2014 06:56
De : « Olivier Vagneux  » <olivier.vagneux@cegetel.net>
A : Daniel Jaugeas
Sujet : Je ne comprends pas ; peux-tu m’expliquer ?

Bonjour Daniel,

en janvier 2014, tu as créé ton entreprise JAUGEAS Daniel, une agence immobilière.
Mais tu l’as fait au 25 rue des artistes, et non pas au 27. (Tu es dans l’annuaire)
Alors, je suis allé au 25 et ton voisin m’a dit qu’il n’y avait jamais eu d’agences immobilières chez lui.
Est-ce toi qui t’es trompé ?
Bien à toi.
Olivier

Olivier VAGNEUX

Journaliste indépendant
 
75 rue du bicentenaire de la révolution française
91600 Savigny-sur-Orge
01-84-17-71-95
Téléphone professionnel et politique : 06-51-821-870
La révolution numérique permet aujourd’hui aux citoyens de pratiquer une réelle transparence à l’égard des informations et des actes publics.
Les questions que je pose sont publiques. Les réponses que je reçois sont publiques. Je me réserve donc le droit de publier ce courriel et les réponses q’il engendrerait, conformémént à mes convictions.
 
========================================
Lui me répond dans la matinée :
========================================

Message du : 18/06/2014 12:37
De : Daniel JAUGEAS
A : « Olivier Vagneux » <olivier.vagneux@cegetel.net>
Sujet : re: Je ne comprends pas ; peux-tu m’expliquer ?

Ce document est non validé…..par mes soins ,il s’agit d’un malentendu

Salutations,

Daniel JAUGEAS

========================================

On va le croire. On sait que la Chambre de commerce enregistre fréquemment des entreprises par erreur, sans demander aucune justification d’identité.

Puis le 18 juin à 20 h 58, je reçois ce SMS du voisin de M. JAUGEAS, résidant au 25 rue des artistes :
« Bonsoir, je suis le monsieur du 25 rue des artistes. Je vous remercie de m’avoir prévenu de l’anomalie. J’ai pourtant, à plusieurs reprises, reçu du courrier le concernant, dans ma boite aux lettres, à cause du numéro erroné. Je vais le voir pour qu’il y remédie, une situation qui perdure depuis un moment. Vous remerciant encore, veuillez recevoir mes sentiments les meilleurs.« 
(Surtout que où iraient les huissiers en cas de faillite de l’agence ?)
Donc Daniel JAUGEAS nous a menti.
Donc le malentendu n’est pas encore dissipé.
Donc je retire ma confiance à une nouvelle personne du Conseil municipal.
Bon, c’est pas tout ça, je dois encore, concernant Daniel, chercher s’il y a conflit d’intérêt dans le fait que la seule zone couverte par le dispositif « Voisins vigilants » cet été soit celle où habite M. JAUGEAS (la zone 5 pour être précis ; parce qu’on allait pas commencer par la n°1). Bien sûr que non, c’est pour protéger la mairie ! On demandera au Maire à l’occasion.

Si ce conflit là est prouvé, M. JAUGEAS serait alors la troisième personne à quitter l’équipe municipale, toujours selon le point 4 de la charte des élus de l’UMP, précédé par M. MEHLHORN et Mme ACHTERGAËLE dont on peut s’interroger sur la bonne foi ; les deux ayant nommé leur maman respective à la CCID.

Et ils pourraient bientôt être rejoints par Anne-Marie GÉRARD. Une prochaine enquête vous en dira plus.
Une enquête d’Olivier VAGNEUX pour « Le Savinien libéré »