Archives du mot-clé DGS

Que devient Stéphane DURAND, l’ancien directeur général des services de Savigny-sur-Orge, chassé pour « perte de confiance » ?

Stéphane DURAND connaîtrait-il certains secrets lui permettant de faire pression sur la mairie de Savigny-sur-Orge ?

Il m’apparaît personnellement étonnant qu’un homme, auquel on met brutalement fin au détachement au motif d’une perte de confiance, et pour lequel on verrouille juste après le tableau des emplois permanents afin qu’il dégage, ait aussi rapidement retrouvé un travail…

Comme par hasard dans la mairie LR du Blanc-Mesnil… Après n’avoir travaillé que dans des mairies de droite !

Et après, on nous parle neutralité de l’administration !

Bref, Stéphane DURAND a plutôt bien rebondi puisqu’il est passé de DGS d’une ville de 36 300 habitants à DGA (adjoint) d’une ville de 56 700 habitants.


Mais je voudrais surtout m’intéresser à ce que Stéphane DURAND a mis dans son bilan savinien, et qui n’est que verbiage, parce que du point de vue d’un administré, on n’y voyait que la dégradation du service public.


  • Déclinaison stratégique du projet politique de l’exécutif

==> Parce que MEHLHORN avait un projet ?

Et quelle en a été la stratégie ? Ne rien faire pendant 4 ans, et attendre la fin du mandat pour agir, tout en plaçant les copains au passage ?

  • Conduite des politiques publiques

==> Qu’il écrit. C’est le directeur du cabinet du maire qui était le vrai chef ! En interne, il était méprisé !

  • Analyse juridique et financière

==> La Commune s’est retrouvée de nombreuses fois au Tribunal et n’a pas toujours gagné. Les marchés publics n’ont jamais été autant sources de gaspillages ! Donc il était mauvais !

  • Participation à la définition du projet de Ville

==> Mais je ne saurais pas dire quelle définition en est ressortie ?

  • Management de cadres de la fonction publique territoriale

==> Connaissez-vous un DGS qui ne manage pas les cadres et les agents ?

  • Évolution profonde de l’organisation des services

==> Bof, bof, des organigrammes avec plus de chefs mieux payés pour placer les copains !

  • Arrêt d’activités

==> Licenciements des agents comme des grosses merdes avec des lettres portées par la Police municipale et remises aux agents. Aucune précaution, aucune humanité dans les entretiens préparatoires.

  • Intégration intercommunale

==> En 2016, et c’est raté, parce que Savigny connaît beaucoup moins de réalisations que lorsqu’elle gérait ces compétences de manière communale. DURAND ne devait pas comprendre le mécanisme du FCCT et des CLECT…

  • Mise en place d’organigrammes

==> Effectivement, il y en a eu au moins deux, ce qui témoigne d’une incapacité à trouver la bonne formule. Des organisations pour intégrer les copains LR engagés, avec multiplications des postes de chefs, de responsables et d’adjoints…

  • Développement d’une culture transversale dans un cadre budgétaire contraint

==> En 2015, couper dans les services publics de la jeunesse, de l’enfance, des familles, du sport, de la culture et des associations. Mais cette « culture » n’a duré qu’un an, jusqu’à ce qu’on augmente brutalement les impôts (+3,6 points de taux de taxe foncière et réduction des abattements sur la taxe d’habitation de 16,3 à 10 %)

  • Réforme de l’organisation du temps de travail

==> Ce que la droite a fait partout pour faire des économies : occuper réellement nos agents 35 heures par semaine (36 dans le cas de Savigny)

  • Impulsion de la révision de la carte scolaire

==> Une première révision au bout de 5 ans dont le résultat n’est pas flagrant ; en même temps, il fallait tenir compte des dérogations accordés aux enfants et aux petits-enfants des élus. N’est-ce pas Mesdames les 1ères et 2e adjointes ?

  • Pilotage du projet de renouvellement urbain

==> Je n’ai jamais vu que DURAND ait participé d’une quelconque manière à ce projet. Sur quoi a-t-il donc bien pu être écouté ? Il a fait ce que les cabinets lui ont dit !

  • Préparation et suivi des modifications de compétences liées à l’intégration dans la métropole du Grand-Paris

==> Dans le cas de Savigny, la politique en matière d’environnement et de prévention des inondations était tellement évoluée que cela a vraiment dû être dur de préparer le transfert…

  • Participation au comité des DGS du territoire

==> Désolé, mais ce n’est pas une « réalisation »…


En conclusion, ce petit milieu, dans lesquels les DGS sont politisés, et rebondissent d’une ville de leur sensibilité à l’autre, en progressant même s’ils ont fait n’importe quoi, me dégoûte.

Pour mon administration savinienne, j’espère trouver quelqu’un de neutre qui sorte de l’école et qui ne soit pas dans ces magouilles écœurantes…

Au fait, j’espère qu’au Blanc-Mesnil, DURAND n’a pas de voiture de fonction, parce qu’à Savigny, il trouvait quand même le moyen de rouler 2250 km par mois en moyenne…




Publicités

Fin du détachement de Stéphane DURAND, directeur général des services de Savigny-sur-Orge, pour « perte de confiance »

Toujours aussi hypocrite, le maire de Savigny-sur-Orge a annoncé en toute fin du conseil municipal du 22 mars 2018, mettre un terme au détachement de Stéphane DURAND, Directeur général des services, depuis le 1er mars 2015, pour « perte de confiance ». Sauf que malgré tout ce que je reproche à DURAND, je pense que cet homme est loin d’être déloyal, et qu’il a toujours fait ce qu’on lui a demandé. Non, c’est un fusible qui saute !

Fin du détachement, et fin du jeu. Bon débarras, Stéphane DURAND. Je ne suis pas mécontent qu’il dégage (dans trois mois). Je pense même avoir contribué à sa chute, et je m’en félicite, tellement cet homme a fait de mal à notre commune, en plus de briller par son absence d’empathie, voire sa profonde inhumanité, comme lors des entretiens de licenciement des employés de la Savinière. Il part, humilié, les yeux rougis, pour faire oublier les nombreux ratés de ce mandat !

Il y a eu toute la casse sociale de 2015. Il y a eu ma plainte, relativement à son usage de la voiture de fonction (il roulait trois fois plus que son prédécesseur). Il y a eu ces enquêtes administratives que j’ai déclenchées en mairie. Il y a eu l’échec de la vente de la Savinière à 408 000 €. Il y a eu la mauvaise gestion de la crue de 2016. Pourtant, les services, pas toujours les personnes, semblaient plutôt apprécier DURAND. Peut-être parce qu’il les laissait relativement tranquille ?

Pourtant, Stéphane DURAND est un correligionnaire. Je me rappelle de l’avant-dernière fois où je l’ai vu à la messe. J’étais en retard, et je me glisse au fond à droite de l’église. Et je me retrouve limite à côté de lui. Temps de la Paix du Christ, je fonce à l’opposé, et lui se retourne pour ne pas qu’on se croise et qu’on se serre la main. Il ne se retournera plus. Puis c’est la communion, et en revenant, il met ses enfants entre lui et moi ! Qu’est-ce qu’on est ridicules !

Je ne m’inquiète pas trop pour son avenir. C’est vrai qu’il ne gagnait que la moitié du salaire de son prédécesseur, qui était à plus de 10 000 euros par mois ; ce qui était déjà beaucoup trop pour ce qu’il a effectivement fait. J’espère juste qu’il ne sera pas remplacé par Valérie RAGOT. À moins qu’on le vire pour mettre un autre LR à sa place ? Dans tous les cas, je continue de penser que DURAND est un homme en qui je mettrais plus ma confiance qu’en MEHLHORN.


Je voudrais terminer en adressant un avertissement à tous les agents communaux de Savigny-sur-Orge. Regardez ce qui arrive à Stéphane DURAND, soumis d’entre les soumis ! Vous pouvez toujours vous assujettir à MEHLHORN, de la manière la plus méprisable qui soit, mais le jour où vous ne servirez plus (ou qu’on voudra vous remplacer), vous dégagerez en étant traité comme des grosses merdes ! PERSONNE N’EST À L’ABRI !

En réalité, c’est Valérie RAGOT qui a raison, lorsqu’elle a été entendu en audition libre dans les locaux de la Police judiciaire d’Évry, je vomis le personnel communal. Parce qu’il préfère le service privé de MEHLHORN au service public des Saviniens. Parce qu’il a abandonné le personnel communal qui a été licencié en 2015. Comment pourrais-je avoir confiance en des gens, qui ne sont pas solidaires de leurs collègues et amis ? Surtout s’ils ne respectent pas la Loi !

Je me rappelle des syndicats des personnels communaux (principalement les staliniens de la CGT et de FO ; la CFTC étant inexistante) qui demandaient au public de se taire lors des conseils municipaux de 2015 pour écouter le maire. Je suis écœuré par le fait que les comités techniques soient gangrénés par des amis du maire (et heureusement que l’autre DURAND – Georges est parti en retraite). Ils se feront tous niquer, les uns après les autres. DURAND n’est pas tout à fait le premier, mais il illustre bien cette manière dont le maire se débarrasse de ses servants.

Oui, j’ai crû dans les agents communaux de Savigny-sur-Orge. J’ai eu envie de construire un projet de ville avec eux, au service de la population. Aujourd’hui, je suis désabusé, et je leur souhaite que je n’arrive jamais au pouvoir, parce que je commencerai par une chasse aux sorcières pour virer les nuisibles, et ensuite que j’ai compris qu’il faut faire malgré eux, voire contre eux, parce qu’ils ne comprennent désespérément rien. Ils sont bien à l’image des Saviniens.



Abus des voitures de fonction : Je porte plainte pour détournement de fonds publics contre le maire et le DGS de Savigny-sur-Orge

Savigny-sur-Orge, le 17 juillet 2017

 

Lettre envoyée en recommandé avec avis de réception n°1A 144 716 8652 6

Objet : Dépôt de plainte contre M. Éric MEHLHORN, maire de Savigny-sur-Orge, et M. Stéphane DURAND, Directeur général des services de la ville de Savigny-sur-Orge pour détournement de fonds publics par abus de biens appartenant à la collectivité.


Monsieur le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance d’Évry,

Je soussigné, Olivier VAGNEUX, né le 28 octobre 1991 à Ivry-sur-Seine, demeurant sis 75, rue du Bicentenaire de la Révolution française, 91600 Savigny-sur-Orge, de nationalité française, journaliste de profession, ai l’honneur de porter à votre connaissance les faits suivants :


M. Éric MEHLHORN est maire de Savigny-sur-Orge. M. Stéphane DURAND est Directeur général des services (DGS) de la ville de Savigny-sur-Orge. Tous deux disposent d’une voiture de fonction.

Le kilométrage de la voiture de fonction du maire, une C5 grise de 2008 immatriculée 840 EXG 91, s’élevait environ à 40 000 kilomètres au moment de sa prise de fonction (pièce jointe n°1). C’est à dire qu’il avait fallu 89 mois aux deux anciens maires pour parcourir 40 000 kilomètres sur le territoire communal.

En août 2014, le kilométrage de la même voiture s’élevait à 46 615 km (pièce jointe n°1), puis à 50 178 km au 31 décembre 2014 (pièce jointe n°2), puis à 80 098 km au 31 août 2016 (pièce jointe n°3).

Cela revient donc à calculer que M. MEHLHORN a roulé autant en 29 mois que ses prédécesseurs en 89 mois. En considérant que la vitesse moyenne en ville est de 35 km/h, cela signifie quand même que le maire de Savigny passe quotidiennement 1 heure 20 dans sa voiture de fonction, ce qui me semble étonnamment élevé, d’autant plus que le domicile du maire n’est situé qu’à 2,1 kilomètres de la mairie.


Le kilométrage de la voiture de fonction du DGS, une Peugeot 407 bleue de 2004 immatriculée 351 DTH 91, s’élevait à environ 145 610 km, lorsque M. DURAND a pris son poste, succédant à M. Jean ARNAUD-GODDET.

Au 31 août 2016, soit vingt mois plus tard, une procédure visant à renouveler une partie de la flotte municipale de Savigny-sur-Orge nous apprend que le kilométrage de ladite voiture s’élève à 190 000 km environ.

Quand bien même M. DURAND a dû faire plusieurs voyages vers le centre de vacances de la Ville en Vendée, à 447 km de Savigny, l’accomplissement de 45 000 km de route en 20 mois est tout autant surprenant, quand son prédécesseur mettait 4 ans pour rouler la même distance, d’autant que M. DURAND est logé à 1,7 km de la mairie.

Sur la base d’un même calcul, considérant une vitesse moyenne en ville à 35 km/h, cela signifie que le DGS passe plus de 2 heures par jour dans sa voiture de fonction !


J’ose donc émettre l’hypothèse que le maire de Savigny et le DGS de la commune utilisent leur voiture de fonction à d’autres fins, qu’elles soient personnelles ou politiques.

Interrogé par le conseiller municipal d’opposition M. Bernard BLANCHAUD, à la suite d’un article de mon blog m’interrogeant sur l’étonnante utilisation des véhicules municipaux (pièces jointes n°4 et 5), M. MEHLHORN a admis utiliser cette voiture pour « des responsabilités qui ont pu [lui] être conférées par extension par le Conseil municipal », ce qui pourrait alors vouloir désigner ses responsabilités intercommunales et métropolitaines, auxquels cas je crois incompatible l’utilisation d’un véhicule municipal pour de telles missions.


Vous devez savoir qu’une rumeur a couru parmi certains agents municipaux que la première année du mandat de M. MEHLHORN, le maire aurait utilisé cette voiture pour partir en vacances. Je n’ai cependant aucune preuve de cela, et cela me semble trop énorme pour être vrai. Je note cependant que l’administration communale a refusé de répondre à ma demande de communication des tickets de péage remboursés par les deniers communaux (demande du 31 octobre 2016) !

Par contre, une chose dont je peux assurer pour en avoir été témoin, c’est que M. MEHLHORN s’est servi de sa voiture de fonction dans le cadre de sa campagne aux élections départementales de mars 2015 ! Aussi suis-je étonné de disposer d’une demande de remboursement des frais kilométriques du candidat MEHLHORN pour son véhicule personnel (pièce jointe n°6), quand je l’ai vu personnellement à deux reprises user de sa voiture de fonction pour des déplacements de campagne.

N’a-t-il pas tenté là de faire passer en frais personnels des dépenses réalisées aux frais de la commune pour s’en assurer le recouvrement à son profit ?


Dans tous les cas, il serait inique, si de tels détournements de fonds sont avérés, de laisser à la seule charge financière des contribuables de Savigny-sur-Orge des déplacements injustifiés. De plus, il n’est pas normal que des voitures de fonction municipales servent pour d’autres usages que celui de la municipalité.

En conséquence, je porte plainte pour détournement de fonds publics, tel que défini à l’article 432-15 du Code pénal contre :

– M. Éric MEHLHORN, maire en exercice de la commune de Savigny-sur-Orge, domicilié en cette qualité en l’Hôtel-de-Ville, 48 avenue Charles-de-Gaulle, 91600 Savigny-sur-Orge ;

– M. Stéphane DURAND, Directeur général des services de la commune de Savigny-sur-Orge, domicilié en cette qualité en l’Hôtel-de-Ville, 48 avenue Charles-de-Gaulle, 91600 Savigny-sur-Orge ;


Je vous prie de bien vouloir recevoir ma plainte malgré le fait que ce soit ma sixième en quinze mois à l’encontre du maire de Savigny, et que mes relations personnelles avec l’homme soient passablement houleuses. Je vous demande tout du moins l’ouverture d’une enquête préliminaire afin de faire la lumière sur la véracité des faits que je dénonce.

Restant à votre disposition pour développer davantage certains faisceaux de preuves, je vous prie d’agréer, Monsieur le Procureur, l’expression de ma plus haute considération.

Olivier VAGNEUX


PRODUCTIONS

Pièce jointe n°1 : Tableau du kilométrage des véhicules municipaux de Savigny-sur-Orge en janvier 2014 et en août 2014 (première page)

Pièce jointe n°2 : Inventaire des véhicules municipaux de Savigny-sur-Orge au 31 décembre 2014 (première page)

Pièce jointe n°3 : Extraits du marché public de reprise de véhicules municipaux de Savigny-sur-Orge

Pièce jointe n°4 : Transcription de la question orale sur l’utilisation de la voiture de fonction du maire et de la réponse apportée par le maire lors du Conseil municipal du 17 novembre 2016

Pièce jointe n°5 : https://oliviervagneux.wordpress.com/2016/10/28/scandale-a-savigny-sur-orge-tout-roule-trop-bien-pour-eric-mehlhorn-en-voiture-de-fonction/

Pièce jointe n°6 : Extrait du compte de campagne de M. MEHLHORN, candidat aux élections départementales, demandant le remboursement de ses frais kilométriques



 

Savigny-sur-Orge va employer un consultant financier pour aider son service Finances…

Mais quel aveu de faiblesse et d’amateurisme ! La Ville de Savigny-sur-Orge cherche un consultant financier pour répondre aux questions de son service Finances ! Le marché public dit que la personne devra expliquer la fiscalité locale, l’évolution des dotations de l’État, les mécanismes financiers de l’EPT et de la MGP, les problématiques d’équilibre budgétaires et la gestion des budgets ! À quoi sert donc le service Finances de la Ville ?

Je ne sais pas dans quelles conditions Valérie GRUNFELD a été écartée de son poste de directrice financière de la Ville (peut-être est-ce elle qui a fait le choix de quitter cette ville de fous dans laquelle le travail du Directeur général des services est médiocre). Toujours est-il qu’elle a été remplacée par Armand STEIGER, (ancien et peut-être toujours) responsable des services informatique, qui ne doit pas plus y comprendre que l’actuel adjoint aux Finances.


Entre 10 000 € et 40 000 € HT par an pour faire cela sur 4 ans ! (160 000 € HT)

Dommage que je n’ai pas fait d’études d’éco pour me faire des testicules dorés avec des collectivités. La mission est de venir quatre fois par an faire une grande réunion en mairie pour présenter les grandes évolutions législatives concernant les finances publiques. Il faut aussi être systématiquement dispos par téléphone, et enfin suivre l’évolution des finances saviniennes. Mais quel mépris des services que de faire faire leur travail par des prestataires extérieurs !


Une mission en partie inutile qui devrait être celle d’un haut-fonctionnaire !

Le titulaire du marché devra régulièrement mettre à jour les marges de manœuvres financières. Ça diminue, ça diminue, y a plus rien… De fait, à quoi sert le cabinet KLOPFER que l’on paye déjà pour cela ? Ensuite, il faudrait expliquer à notre municipalité que si elle ne crée ou favorise pas d’outils générateurs de richesses (comme de l’emploi, des commerces ou des industries), elle ne sortira pas de la spirale récessive qui diminue d’années en années son autofinancement !!!


Comment faisaient-ils jusqu’à présent ?

Pourquoi passer ce marché seulement maintenant au bout de 2 ans 1/2 ? Ils auraient au moins pu attendre cette embauche pour augmenter autant les impôts sur les conseils d’un pro. On dirait bien que plus personne ne maîtrise depuis le départ de Jacques PATAUT*, DGS de formation et de profession et de Valérie GRUNFELD. Alors tant qu’à faire, cette personne pourra peut-être aider Sébastien BÉNÉTEAU* a rubriquer correctement son budget…

* Jacques PATAUT est l’ancien maire-adjoint aux Finances ; Sébastien BÉNÉTEAU l’actuel.


Environ 200 000 € TTC pour des choses qu’un haut-fonctionnaire (comme devrait être celui qui gère les Finances de la 195e ville de France) devrait savoir. Notre ville n’est même pas capable de s’entourer de personnes de talent ! (Je ne dis pas que les autres sont trop cons, juste que ce n’est pas leur mission, et que ce n’est pas normal qu’on se retrouve sans personne pour celle-ci centrale. MEHLHORN démission, je ne peux rien écrire d’autre en conclusion !


beneteau-aide prestations-finances