Archives du mot-clé département

À la réunion bilan de Brigitte VERMILLET et d’Éric MEHLHORN du 04 juin 2019

Des notes et des réflexions sur cette deuxième vraie réunion bilan de nos conseillers départementaux essonniens pour ce mandat 2015 – 2021.


  • De l’utilité l’aire savinienne de covoiturage créée par le Département : un parking camion, qui déborde de moitié sur la place handicapée, et une halte sur le chemin de la Roumanie. Direction Bucarest !

DSCN0068

  • Une liste de présence à l’entrée. Mais vous connaissez déjà votre public ! Ce ne sont que vos amis et vos clients !
  • Tiens, Marc NOGUES ? Il me semblait que ce Chiroquois devait déménager à Morsang ?
  • 52 chaises pour un canton de 55 000 habitants, ils n’attendent pas la foule.

  • Sept agents, et aucun fichu de brancher la prise son d’un vidéo-projecteur. C’est ça l’efficience libérale de la droite LR.
  • Donc en trois ans, et avec un budget annuel de 1400 millions €, ils n’ont remboursé que 29 millions € de dette.
  • Incroyable, Catherine CHEVALIER, passée de sans emploi à chargée de mission auprès du vice-président du Conseil départemental en charge du patrimoine départemental (voirie), en plein travail ! Cela nous change du Conseil municipal !
  • Bravo l’organisation. Ils ne savent pas qui lit quoi, et au lieu d’être gênés de passer pour des incompétents devant nous, ils se marrent.
  • Tous ces gens qui se félicitent de la manière dont on traite la sexualité. J’aurais dû apporter un exemplaire de « Questions d’ados » pour voir leur réaction !
  • En attendant, mon inscription d’entrepreneur à Stages 3e, m’est toujours refusée…
  • Selon nos deux élus, il est possible de se financer le permis de conduire avec l’équivalent de deux fois le Tremplin citoyen (400 euros). Où ont-ils vu des permis à 800 euros ?
  • Ils ont testé la cantine ; ça ne se voit pas sur MEHLHORN !
  • Après les marques de pas dans les transports pour t’indiquer ton chemin, les étiquettes sur les plateaux repas, pour t’indiquer où poser ton verre, ton pain, ton dessert. Quelle société d’assistés !
  • Le Département soutient deux clubs d’excellence (il n’y en aurait donc que deux ?) : le baseball (comme par hasard) et le judo-club de Chilly-Morangis.
  • Ils financent peut-être le SDIS, mais quand les pompiers sont venus chez moi, l’un d’eux était quand même obligé d’appuyer avec le pied sur le tuyau pour éviter les fuites…

  • Ils mélangent allègrement les chiffres globaux à l’échelle du département et locaux à l’échelle du canton. Ils croient qu’on ne les voit pas !
  • Ah bon, l’ARS ne décroche pas quand on l’appelle ? Mais qui appelle l’ARS quand il a un problème de santé grave et urgent ?
  • Ils ne connaissent même pas le nom des acronymes qu’ils emploient : ils parlent de « le RD 118 » et de « nouvelles EHPAD »
  • Ils rappellent que les élus ont été pris de court en 2016 au sujet des survols aériens. Moi, je le savais déjà, avant eux. Mais qu’ont fichu leurs copains d’Elan ?
  • Qu’est-ce qu’il fait chaud !
  • Ce moment où VERMILLET t’explique que le vote écolo aux européennes est dû à son action au Département !
  • Ces élus qui te tiennent un discours écolo, alors qu’ils bétonnent à outrance !
  • GUETTO montrerait un truc à TEILLET sur mon blog… Je crois reconnaître l’image de une de mon blog ! Dans tous les cas, ça n’écoute pas son copain !
  • Le Département qui te donne 2300 euros pour des travaux d’efficacité énergétique, alors que ça te coute 4 fois moins cher de tout faire tout seul, mais qu’aucune entreprise ne te demandera en dessous qu’entre 2 et 3 fois la somme versée par le Département. ESt-ce qu’ils s’en rendent compte ?
  • Au final, le Département ne fait que labelliser. Il ne produit rien, il n’achète rien, il ne revend rien… Et toujours le mythe que la mutualisation rapporte.
  • Tiens, VERMILLET et MEHLHORN sont sur toutes les photos. Un narcissisme maladif ?
  • Désolé VERMILLET, la ligne 14 n’arrivera pas à Morangis. Ce n’est pas la peine de mentir aux gens !
  • VERMILLET qui parle des Essonniens qui ne peuvent pas partir deux mois en vacances. Il n’y a en effet que MEHLHORN pour pouvoir prendre 9 semaines par an…
  • Si, si, il existe un autre opéra que Massy dans la Grande Couronne : celui du château de Versailles…
  • À la quatrième tentative, ils ont enfin réussi à brancher la prise son !
  • Ce sont vraiment les toutous de François DUROVRAY… Ils reprennent en boucle son slogan : « L’Essonne s’affirme comme une « petite France« 
  • Encore la technique de prendre plusieurs questions pour ne pas y répondre…
  • Insupportable ces vieux qui prennent la portable sans la demander.
  • Que de questions sur l’aéroport. On apprend qu’il y a une étude en cours pour allonger la piste 3 de 1,2 km.
  • Apparemment, Brigitte VERMILLET ne sait toujours pas que la loi PACTE a été adoptée… Et ça voulait être députée ?
  • Intéressant qu’ils reconnaissent que les points d’apport volontaire ont tendance à devenir des points d’apports sauvages. Je le constate régulièrement près de la mairie.
  • MEHLHORN connaît bien le problème des apports sauvages. Il a longtemps eu affaire à Savigny matériaux…
  • De toute façon, pour que ton entreprise de travaux soit bien vue, il te suffit de rajouter « Environnement » à la fin.
  • Étonnant, personne ne s’étonne que les impôts n’aient pas diminué cette année, contrairement à ce qui avait été promis (une hausse de trois ans) !
  • Ces vieux qui veulent la vidéoverbalisation et la vidéosurveillance, pour des endroits où ils ne vont pas, et alors qu’ils sont bientôt morts…
  • VERMILLET qui prétend pouvoir verbaliser tous les véhicules qui déchargent illégalement. Même quand le véhicule vient de Bulgarie ?
  • Tiens, le nom des « gens du voyage » n’est pas cité ! Évidemment, on n’est pas au RN ici !
  • Bon ben, deuxième réunion où je n’aurais pas pu poser ma question…
  • Avec Bernard BLANCHAUD qui s’est tiré avant la fin, et mon compère Jean-Marie CORBIN, nous devions être les trois à ne pas être à jour de notre cotisation LR !
  • Quand je m’en vais, j’entends les vieux qui me reprochent mon affichage. Voilà qui me motive encore plus ! Vraiment une sale mentalité de staliniens !
  • Tiens, la voiture de fonction du maire. Pourtant, c’était la réunion du conseiller départemental. Est-ce que donc MEHLHORN utilise sa voiture de maire pour tous ses déplacements en tant que conseiller départemental ?


Le bonus : MEHLHORN « au bout de sa vie » à chaque fois que je suis près de lui !



Publicités

Au bout de quatre ans, quel bilan pour les conseillers départementaux VERMILLET et MEHLHORN ?

Au moyen du Magazine de l’Essonne, des communiqués de presse et des publications sur les réseaux sociaux de nos élus départementaux, je vous propose mon bilan à quatre années de mandature pour Brigitte VERMILLET et Éric MEHLHORN.

Nous sommes actuellement dans une période de creux, après l’effervescence des deux premières années au cours desquelles on rompt avec le passé, mais avant la remise en route du moteur en vue des nouvelles élections.

Je ne décèle pas de grands projets. Beaucoup de communication pour dire qu’on réfléchit à horizon 2040, mais finalement peu de concret. Il y a un effort sur le déploiement de la fibre optique, et sur l’entretien des routes, mais pas beaucoup plus…

Je relève que les taux d’impositions n’ont pas diminués, contrairement à ce qui avait été annoncé. De fait, soit ils sont stupides et voteront la baisse une semaine avant les élections municipales, en toute discrétion, soit nous resterons surimposés…

Pour finir, VERMILLET et MEHLHORN ne me semble toujours pas moteurs, mais plutôt présents, au moins sur les photos. Celui qui fait le plus parler de lui reste quand même Richard TRINQUIER, le turbulent suppléant maire de Wissous.


Le code couleur du bilan de leur programme

  • En rouge, ce qui est bloqué, n’est pas respecté ou a fait l’objet d’un renoncement
  • En magenta, ce qui progresse
  • En vert, ce qui a été mis en place
  • En orange, ce qui n’est pas le fait du Département
  • En gras, ce qui n’est pas du fait des conseillers actuels
  • En souligné, ce qui évolue par rapport à l’année dernière

SOCIAL

Instaurer plus de justice dans l’attribution des aides départementales

Accompagner les bénéficiaires du RSA

Maitriser les dépenses des MDS et des CCAS

Mettre fin à la création de maisons de retraite à 60 € par jour

Renforcer la simplification des dossiers relatifs au handicap

Accompagner les plus fragiles avec équité

Créer une cellule anti-fraude au RSA

Évaluer les partenariats avec les acteurs sociaux

Simplifier les procédures administratives

Soutenir les projets locaux

(Étonnamment, le programme critiquait la gestion de la gauche dans sa gestion de l’enfance et de la jeunesse, notamment sur la question des crèches mais ne proposait rien de concret pour ces thèmes).


FINANCES/ÉCONOMIE

Réduire les dépenses de fonctionnement de 50 millions d’euros

Évaluer les politiques départementales

Réaliser des économies sensibles sur les dépenses de fonctionnement

Maîtriser l’endettement

Engager un plan de désendettement

Systématiser l’évaluation des politiques publiques

Réduire les dépenses en luttant contre les gaspillages

Stopper immédiatement les dépenses qui ne profitent pas à l’Essonne et aux Essonniens

Établir la création/préservation d’emplois comme critère d’évaluation des actions

Revaloriser la politique d’aide aux territoires

Finaliser la requalification de la zone d’activités Savigny/Morangis


CADRE DE VIE

Accélérer le développement de la fibre optique (pas compétent)

Accélérer du déploiement de la fibre optique spécialement sur Wissous (pas compétent)

Finaliser le mur anti-bruit de l’A6

Réaliser les travaux d’extension du foyer Joie de Créer

Prévenir la délinquance


TRANSPORTS/DÉPLACEMENTS

Renforcer les interconnexions du canton

Accélérer la liaison entre RN7 et D118 pour qu’elle soir accomplie avant 2020

Étudier la création d’un arrêt de la ligne 18 à Wissous

Étendre la ligne 492 entre le tram-train et le T7

Étudier la faisabilité d’une gare métro des lignes 14 et 18 à Morangis

Refuser l’augmentation des coûts des transports scolaires

Donner la priorité à la modernisation des transports


COLLÈGES

Créer un dépose-minute au collège Michel-Vignaud (pas compétent)

Assurer la sécurité dans les collèges

Développer la vidéoprotection aux abords des collèges

Mettre en œuvre une prévention spécialisée à Savigny (pas compétent)

Étudier la création d’un collège à Wissous


DIVERS

Rendre compte de l’action en réunion publique trois fois par an dans chaque commune (je n’ai pas eu la parole à leur première vraie réunion publique)

Ne pas voter de délibérations allant contre l’intérêt des habitants du territoire

Refuser les groupes de pression

Respecter des procédures sans exceptions

Tenir les engagements pris devant les Essonniens (les impôts)


En conclusion, le Département continue de gérer les affaires courantes, fortement aidé par l’augmentation de 29 % du taux de taxe foncière en 2016, avec du mieux et du moins bon par rapport à la précédente majorité.

En résumé, on a pris sur le social et la culture pour rétablir les finances, et donner un peu plus aux communes tout en développant la sécurité. Je pense qu’il était possible d’équilibrer autrement pour que tout le monde y gagne et qu’on oppose pas les uns aux autres.

Pour autant, concernant le canton, ou même les projets qui intéressent le canton, nos élus n’y sont pas pour grand chose. Ce sont des projets qui auraient été menés, presque de la même manière, avec n’importe qui d’autre.

Je déplore que Savigny ne soit pas moteur, en plus du fait que nos élus ne font que s’approprier le travail des agents ; ces premiers se cantonnant à un rôle de figurants…



À mi-mandat, quel bilan pour les conseillers départementaux VERMILLET et MEHLHORN ?

Je ne sais pas si vous suivez un peu ce qui se passe au Département. Personnellement, je ne trouve plus grand chose à lire dans le magazine départemental, sinon de la communication à chaque fois qu’ils font une inauguration. Bref, ils gèrent les affaires courantes et continuent d’achever les projets dont on parle depuis vingt ou trente ans. Mais ont-ils réellement des ambitions nouvelles pour notre Département ?

Si on peut apprécier que plus de routes départementales soient effectivement refaites ou réaménagées (RD25, RD77, RD 167), on ne peut que déplorer ce lobbying constant du Département pour intégrer l’inutile Métropole du Grand-Paris, et puis les encouragements pour les JO 2024 et feu l’expo universelle 2025 à Paris. Surtout que lorsqu’on regarde bien, ces événements n’ont pas prévus de spécialement se dérouler sur le territoire essonnien, mais plus au Nord.

Quelques mots sur nos conseillers départementaux, également vice-présidents. On les voit sur les photos, et dans des réunions d’informations. Mais sincèrement, je pense qu’on pourrait mettre n’importe qui à la place que cela ne changerait rien. Sont-ils moteurs ? Peut-être un peu VERMILLET sur les questions environnementales ? Mais sur le reste, ils se contentent de participer à la bonne marche de la boutique, ni négativement, mais pas non plus trop positivement.


Le code couleur du bilan de leur programme

  • En rouge, ce qui est bloqué, n’est pas respecté ou a fait l’objet d’un renoncement
  • En magenta, ce qui progresse
  • En vert, ce qui a été mis en place
  • En orange, ce qui n’est pas le fait du Département
  • En gras, ce qui n’est pas du fait des conseillers actuels
  • En souligné, ce qui évolue par rapport à l’année dernière

SOCIAL

Instaurer plus de justice dans l’attribution des aides départementales

Accompagner les bénéficiaires du RSA

Maitriser les dépenses des MDS et des CCAS

Mettre fin à la création de maisons de retraite à 60 € par jour

Renforcer la simplification des dossiers relatifs au handicap

Accompagner les plus fragiles avec équité

Créer une cellule anti-fraude au RSA

Évaluer les partenariats avec les acteurs sociaux

Simplifier les procédures administratives

Soutenir les projets locaux

(Étonnamment, le programme critiquait la gestion de la gauche dans sa gestion de l’enfance et de la jeunesse, notamment sur la question des crèches mais ne proposait rien de concret pour ces thèmes).


FINANCES/ÉCONOMIE

Réduire les dépenses de fonctionnement de 50 millions d’euros

Évaluer les politiques départementales

Réaliser des économies sensibles sur les dépenses de fonctionnement

Maîtriser l’endettement

Engager un plan de désendettement

Systématiser l’évaluation des politiques publiques

Réduire les dépenses en luttant contre les gaspillages

Stopper immédiatement les dépenses qui ne profitent pas à l’Essonne et aux Essonniens

Établir la création/préservation d’emplois comme critère d’évaluation des actions

Revaloriser la politique d’aide aux territoires

Finaliser la requalification de la zone d’activités Savigny/Morangis


CADRE DE VIE

Accélérer le développement de la fibre optique

Accélérer du déploiement de la fibre optique spécialement sur Wissous

Finaliser le mur anti-bruit de l’A6

Réaliser les travaux d’extension du foyer Joie de Créer

Prévenir la délinquance


TRANSPORTS/DÉPLACEMENTS

Renforcer les interconnexions du canton

Accélérer la liaison entre RN7 et D118 pour qu’elle soir accomplie avant 2020

Étudier la création d’un arrêt de la ligne 18 à Wissous

Étendre la ligne 492 entre le tram-train et le T7

Étudier la faisabilité d’une gare métro des lignes 14 et 18 à Morangis

Refuser l’augmentation des coûts des transports scolaires

Donner la priorité à la modernisation des transports


COLLÈGES

Créer un dépose-minute au collège Michel-Vignaud

Assurer la sécurité dans les collèges

Développer la vidéoprotection aux abords des collèges

Mettre en œuvre une prévention spécialisée à Savigny

Étudier la création d’un collège à Wissous


DIVERS

Rendre compte de l’action en réunion publique trois fois par an dans chaque commune (merci de n’avoir invité que les militants LR à la seule réunion publique du 1er juillet 2016)

Ne pas voter de délibérations allant contre l’intérêt des habitants du territoire

Refuser les groupes de pression

Respecter des procédures sans exceptions

Tenir les engagements pris devant les Essonniens


Effectivement, les finances départementales vont mieux, mais c’est davantage grâce à nos impôts qu’à de réelles économies de fonctionnement. Pour le reste, on assiste globalement à des restrictions budgétaires donc à moins de réalisations qu’avant. Enfin, sur le plan local, on pourra difficilement faire mieux que continuer de refaire les routes, parce que le territoire est globalement développé. Il n’y a guère plus donc que sur Wissous que le Département peut agir.

(Et on en profite pour saluer Richard TRINQUIER qui s’est encore fait exclure de LR pour avoir appelé à voter Marine LE PEN au deuxième tour de l’élection présidentielle. Voilà qui n’a pas dû manquer de choquer la bienpensance de VERMILLET et de MEHLHORN !)



Quand François DUROVRAY (LR) insulte ses administrés

Salauds de citoyens qui s’intéressent à la vie publique en dehors des élections, et en plus en voulant exercer leur propre contrôle de l’action des élus, sans attendre le prêt-à-penser préparé par les cabinets et autres partis politiques. Un peu plus, et il faudra que les ministres accusés de viol démissionnent du Gouvernement.

Non, mais c’est vrai à la fin, nos élus se décarcassent pour nous. Ils le font sur leur temps libre, et sur leur vie de famille. Ils sont à peine indemnisés ; certainement pas assez. Et voilà qu’il y a des petits cons « qui ont beaucoup de temps libre » qui vont leur poser des questions, et exercer leur liberté d’accès à des documents administratifs.


François DUROVRAY est président du Conseil départemental de l’Essonne.

Il me traite de « fou », ce qui n’est pas non plus très méchant, et il est très loin de la réalité parce que je suis effectivement complètement dingue.

Dingue de transparence et de démocratie, entre autres pathologies.

Monomaniaque, de surcroît, parce que je recherche à savoir si Éric MEHLHORN, maire de ma commune et vice-président du Département, a procédé à une embauche de complaisance (encore une ?) par l’emploi présumé d’une conseillère municipale de Savigny-sur-Orge, issue de sa majorité. (= détournement de fonds publics = inéligibilité à la clé = retraite de MEHLHORN)


Donc le mec, parce qu’il a un peu de pouvoir politique, il se croît obligé de montrer ses gros muscles !

Mais moi au moins, je contrôle ma pensée et je me méfie des écrits qui restent ; les propos tenus sur ce blog étant d’ailleurs en principe contrôlés donc volontaires et assumés.

Parce que la fausse droite de DUROVRAY qui a augmenté la part départementale de la taxe foncière de 29 % en 2016, elle dit de la gauche ; des emplois fictifs de MÉLENCHON à la cavalerie budgétaire de GUEDJ. Mais elle ne permet pas de vérifier qu’elle fait mieux ; à tout le moins qu’elle fait différemment. C’est là qu’ils ne sont pas super malins…


Je suis enfin étonné du peu de savoir de DUROVRAY, qui est pourtant titulaire d’un DESS de droit public… Il n’y a pas besoin d’être juge pour requérir des documents publics. Un officier de Police judiciaire, mandaté par le Procureur de la République, par exemple dans le cadre d’une enquête préliminaire, peut tout à fait intervenir de la sorte !

Vivement donc qu’il soit remplacé aux élections départementales de 2021 par une liste En marche conduite par son ancien ami Stéphane BEAUDET.


Voilà en tout cas ce que je lui ai répondu :