Archives du mot-clé David Fabre

Au forum des associations 2019 de Savigny-sur-Orge

David FABRE me disait qu’il avait reçu un très bon accueil au forum des associations 2019, je ne vais pas vous mentir en vous écrivant que cela n’a absolument pas été mon cas.

Même si j’ai pu distribuer 600 marque-pages/cartes de visite, dont finalement peu auront fini à la poubelle de l’entrée du stade, j’ai encore eu affaire, comme chaque année, à des réactions de haine démesurée à l’égard de ma personne, dont je ne trouve pas que MEHLHORN bénéficie également, alors que lui pourrait le mériter…

Je ne parle pas ici des réactions de Hakim HAMDOUNI, ou de Jean-Paul RUBINO, qui sont la conséquence logique de ce que j’écris sur eux.

Quoiqu’il faut quand même que je mentionne RUBINO qui commence par me demander mon nom, puis qui me dit qu’il sait très bien qui je suis. Qu’il peut bien aimer ce que j’écris, mais qu’il n’aime pas ce que j’écris sur lui. Et que limite, il pourrait m’aider si j’étais intelligent, alors que son aide à SPICHER ne s’est pas révélée suffisante. C’est une autre génération qui croit que parce qu’il est président diamant de son association, alors ses adhérents attendent sa parole…

Non, je veux parler aussi bien des citoyens lambdas, que je ne connais pas, et qui m’affirment que je raconte n’importe quoi, sans être capable de me citer un seul exemple, parmi lesquels ceux qui t’affirment qu’ils sont pour le bétonnage, que des associations, pro-MEHLHORN, qui te font sentir que tout ce que tu leur proposes ne les intéresse pas. Ce sont d’ailleurs elles qui te racontent qu’elles ne font pas de politique, mais qui sont les premières à inviter le maire.


Au moins, ai-je pu constater que j’étais identifié dans plus de la moitié des associations ce qui m’a d’ailleurs permis de recevoir les critiques des autres candidats passés avant moi. Finalement, plus connu au sport que ce que je ne pensais, et bien sûr reconnu dans la plupart des associations solidaires, culturelles, ou de loisirs.

Personne ne s’est sincèrement trop intéressé à mes propositions. Globalement la refonte de la critérisation, rendue plus transparente, n’intéresse que les perdants de la réforme BÉNÉTEAU.

Au contraire, je remarque surtout ceux qui, parce qu’ils n’ont pas besoin de subventions, vont t’expliquer, au nom d’un certain libéralisme, qu’il n’y a pas besoin d’augmenter l’enveloppe. Les mêmes que tu retrouves à se gaver au verre de l’amitié servi après le forum…

Sympathique conversation avec Julien MIALLET, directeur de cabinet du maire, qui croît encore, et moi aussi, à l’immanence du clivage gauche-droite en politique. Mais il me trouve trop négatif… Il est certain que ce mandat a été si positif, qu’il peut se permettre de me donner des leçons. Je comprends toujours pas ce qu’il fout avec MEHLHORN, à part pour les 4000 euros par mois.


Du côté des autres candidats,

IZARD, qui devait être à l’école pour apprendre à être maire, y aura finalement passé tout le début de journée. J’ai pu observer quelques uns des membres de son équipe et constater qu’il se livrait à quelques tentatives de récupérations. Je n’ai pas compris la présence de Sandrine COUTÉ-REDMAN à ses côtés, alors qu’elle est censée être pro-MEHLHORN…

MEHLHORN y était avec son équipe municipale. Les mêmes qu’en 2014. L’échec d’un mandat qui n’aura même pas su renouveler l’équipe.

J’ai vu que Bernard BLANCHAUD était tout seul quasiment toute la journée…

DEFRÉMONT a fait sa tournée, avec des gens de sa génération, qui doivent quasiment tous être à l’AMAP. C’est toujours la même équipe…

Et donc FABRE dont j’ai parlé plus haut. Pas de nouvelles du RN autrement.


À l’issue du forum, MEHLHORN qui reconnaît qu’il y a eu moins de monde que l’année dernière, où déjà, cela avait décru… Je ne l’ai pas observé, mais force est d’admettre que tous les évènements qui autrefois fédéraient, du genre des vœux, n’attirent plus grand monde…

Et aussi, il nous raconte qu’il avait organisé de manière à ne laisser en extérieur que les stands de restauration. Super sympa pour Amitié voyage découverte, la Mission locale, l’EMAP…



Publicités

Sur les femmes en deuxième position des listes de David FABRE

Avez-vous remarqué que David FABRE met toujours le même profil de femmes en deuxième place de sa liste ?

Plus précisément des femmes, mères de famille, quadragénaires/quinquagénaires, en activité libérale, et issue par elles-même ou par leurs parents d’un pays culturellement musulman.

Pour mémoire, Chadia SEMDANI en 2008 qui est avocate, Bibi RÉ en 2014 qui est dans le commerce, et maintenant Lynda TAÏEB en 2020, qui est médecin généraliste.

En termes d’électoralisme communautaire, c’est très malin, parce que cela veut dire à l’électorat musulman et à l’électorat issu de l’immigration qu’ils seront considérés, et que peut-être ils obtiendront ce qu’ils veulent.

Et le fait que ces dames soient toutes professions libérales, sous entendu des personnes qui ont de l’argent et qui ont réussi, rassurent sinon les bons blancs, pour qui un terroriste islamiste est forcément un cassos.


Moi, ce qui me dérange avec la nouvelle n°2 de FABRE, outre le mythe que parce qu’elle serait médecin, alors elle saurait comment résoudre les problèmes de santé et de désert médical à l’échelle de Savigny, c’est ce qu’elle peut écrire sur Facebook.

Et notamment cette publication récente, que je trouve personnellement ouvertement homophobe. Ce qui m’est d’ailleurs assez régulièrement reproché à moi personnellement.

En tout cas, je trouve que cela la fout mal pour une deuxième de liste, même si cela correspond aussi certainement à un certain électorat…



Personnellement, je me fous de savoir pourquoi les personnes sont homosexuelles.

Comme je me fous de savoir pourquoi certains aiment les voitures, d’autres les avions, d’autres les séries…

Ce qui m’emmerde personnellement, c’est la banalisation, plus exactement la normalisation de l’homosexualité, pour les dérives qu’elle entraine, lorsqu’elle atteint aux conditions de vie des personnes qui ne sont pas homosexuelles.

Je ne pense pas qu’un enfant soit moins aimé, ou moins éduqué, dans une famille homosexuelle.

J’affirme, et je réaffirme plutôt que :

– le mot mariage signifie sémantiquement l’union d’un homme et d’une femme, donc qu’il ne peut pas s’employer dans le cas d’une union de deux personnes homosexuelles.

Et que le problème ici tient à l’emploi de ce mot, par rapport aux conséquences juridiques que son emploi induit, notamment par rapport à l’adoption.

Avec l’aberration qu’on veuille faire changer de sens un mot plutôt qu’en trouver un autre, certes plus joli que pacsés, mais qui corresponde à cette réalité.

Au passage, on remerciera HOLLANDE d’avoir supprimé l’année fiscale blanche des jeunes mariés, en même temps qu’il introduisait le mariage pour tous.

– pour les adoptions, les demandes des couples hétérosexuels doivent être prioritaires sur celles des personnes homosexuelles, par rapport au fait que dans la nature, les hétérosexuels peuvent normalement faire des enfants, alors que les homosexuels ne le peuvent pas.

Or, 85 % des demandes des hétéros ne peuvent pas être satisfaites, donc pourquoi creuser encore plus cet écart ?

– la PMA, pour les femmes lesbiennes, outre le fait qu’elle n’a plus rien de médical parce qu’elle ne soigne rien, crée égoïstement un enfant, et qu’on ne fait pas un enfant pour soi.

– la GPA marchandise carrément le corps humain, et n’est pas respectueux du corps de la femme qui se prépare à avoir un bébé qui lui est retiré. C’est un néo-esclavagisme des corps, même si toutes les parties sont d’accord.

Donc ma propre opposition à la banalisation de l’homosexualité est argumentée.

Et je me fous de savoir pourquoi les gens sont homosexuels, d’autant que ceux qui posent le plus la question, sont généralement ceux qui veulent agir à la source pour le contrôler…



Olivier VAGNEUX refuse la nouvelle proposition de liste commune de Bernard BLANCHAUD

En toute transparence, je vous informe avoir décliné la nouvelle proposition de liste d’alliance ou de liste commune aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020, formulée ce jour (jeudi 05 septembre 2019 à 16 heures 35), par Bernard BLANCHAUD.

La principale raison étant que j’ai déjà commencé ma campagne, que j’ai déclaré mon mandataire financier, que mon premier tract arrive demain (vendredi), et que mon deuxième arrive dans dix jours. Donc c’est trop tard !

Je rappelle que j’ai proposé début juillet à Bernard d’être mon troisième de liste, et le représentant de Savigny au Grand-Orly Seine Bièvre, avec la vice-présidence indemnisée qui va avec. Il a refusé, donc maintenant, il va se faire foutre.

Surtout que là, Bernard, il commence juste à avoir peur, parce qu’il prend conscience des difficultés qu’il aura à monter sa liste, et à financer sa campagne… Ce n’est personnellement plus mon problème.

Et ultime commentaire, je n’aurais de toute façon jamais rien fait avec David FABRE ! Avec Bernard oui, s’il avait quitté ce petit ton qui lui fait se prendre pour notre père à Alexandre LEFEBVRE et à moi. Mais pas avec FABRE !




Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : que vont faire les anciens spichériens ?

Selon Bernard BLANCHAUD, nous étions censés TOUS les retrouver sur sa liste…

Ce qui, entre nous, m’étonnait beaucoup, entre les marsaudoniens historiques, qui en off et malgré toutes leurs politesses n’ont jamais pu voir Bernard ; et ceux qui ont déjà leurs ronds de serviette chez MEHLHORN, du style d’Augusto CLARA-SILVERIO. Rarement vu un fayot pareil. Degré de soumission extrême.


Et puis, Bernard ayant libéré ses soutiens ;

je me permets d’imaginer que plus de la moitié se sont barrés.

Et donc qu’il ne va pas pouvoir boucler sa liste ; donc qu’il est fini politiquement.

Bref, les spichériens se retrouvent livrés à eux-mêmes.

Je vous propose ici une revue de détail de ce que je pense qu’ils vont faire !

Je me permets de rajouter aussi Bernard BISCH, que SPICHER avait pris la précaution d’écarter, sachant qu’il serait sinon son Florent CAPPELLETTI, qui selon certains de mes amis socialistes serait coresponsable, avec Jean-Marc DEFRÉMONT, de la défaite de la liste GUYARD en 2014.


Lorsque j’écris « En retrait », cela signifie que je pense que la personne ne prendra pas position en faveur d’un candidat, et donc pas en faveur de MEHLHORN.


Laurence SPICHER-BERNIER

==> Liste FABRE en place éligible


Gérard MONTRELAY

==> Liste FABRE en place non-éligible


Jocelyne MAINTIER-LANG

==> En retrait


Nicolas BOISIER

==> Devrait essayer de s’incruster sur la liste IZARD


Nicole MAURIZOT

==> Passé à DLF (DUPONT-AIGNAN), pourrait soutenir MEHLHORN s’il lui promet une place ; sinon en retrait


Augusto CLARA-SILVERIO

==> Liste MEHLHORN en place éligible


Corinne RAFFAELLI

==> En retrait ; une personne que j’aurais pu récupérer sur ma liste


Christian MOULUN

==> Pas en état de santé


Isabelle FERREIRO

==> En retrait ; une personne potentiellement récupérable


Christophe AUBERGER

==> Aucune activité politique récente


Maryvonne FABBRO

==> En retrait ; une personne potentiellement récupérable


Xavier-Roger DUGOIN

==> A déménagé


Anne-Marie GERVASI

==> Aucune activité politique récente


Claude NEUILLY

==> En retrait


Irène-Alexandra LOPES

==> En retrait ; une personne que j’aurais pu récupérer sur ma liste


Henri DELTOUR

==> Aucune activité politique récente


Dominique RUBINO

==> Aucune activité politique récente


Jean-François NAUT

==> Possible soutien à la liste FABRE si la majorité des spichériens y sont, sinon IZARD, sinon en retrait


Corinne POTTIER

==> Passée au Rassemblement national


Thierry CADOUX

==> Aucune activité politique récente


Catherine LUPI

==> En retrait


Jean-Pierre ROTTHIER

==> En retrait


Carole OLSEN

==> Passée au Rassemblement national


Max GUIOT-BOURG

==> En retrait


Catherine SOMMEYRE-TRIQUET

==> Aucune activité politique récente


Albert TEBOUL

==> Aucune activité politique récente


Mériem BELHAMRA

==> Aucune activité politique récente


Didier BERTHELET

==> Aucune activité politique récente ; toujours président de l’association des Amis de Laurence


Élise ALOUR

==> A déménagé


Daniel COURTIN

==> En retrait


Josiane DANIGO

==> Pourrait soutenir FABRE si la majorité des spichériens y sont ; sinon en retrait


Philippe PINTO

==> Aucune activité politique récente


Isabelle SAINT-FÉLIX SAMSON

==> Aucune activité politique récente


Patrick JALLET

==> En soutien à MEHLHORN


Agnès CAVAROZ

==> Aucune activité politique récente


Paul GAUDIN

==> En soutien à MEHLHORN


Annick ROUSSELOT

==> A déménagé


Édouardo FERREIRA-PINTO

==> Aucune activité politique récente


Argira AMATA-BAYLE

==> Liste MEHLHORN en place non-éligible, ou soutien affiché à MEHLHORN


Bernard BISCH

==> En retrait ; pourrait soutenir IZARD ou FABRE


Bilan : Les LR devraient rentrer à la maison ; les plus anciens prendront cependant raison de leur âge pour ne pas s’engager, et ce faisant, rester fidèle au choix qu’ils ont fait à la mort de MARSAUDON :  plutôt SPICHER que MEHLHORN.

De mon côté, il y a quelques personnes que je pourrais essayer de récupérer (RAFFAELLI, FERREIRO, FABBRO, LOPES, OLSEN et BELHAMRA) même si je pense que ce n’est globalement pas souhaitable pour renouveler les équipes. À ce moment là, plutôt les rares « jeunes » de l’équipe, qui n’auraient pas été élues.

Et pourquoi pas sinon des soutiens de l’époque MARSAUDON qui crédibilisent : RAFFAELLI, FABBRO, LUPI, NEUILLY, ROTTHIER et COURTIN.


En ayant fini ce travail, c’est là que je me rends compte de l’échec de SPICHER, qui au terme de son premier mandat, n’a été capable que de proposer une liste dont la vacuité se mesure à la disparition du paysage politique de ceux qui la composaient.

D’autres articles à venir sur le sujet.