Archives du mot-clé Daniel JAUGEAS

Victoire au Tribunal administratif : Olivier VAGNEUX obtient l’annulation de l’arrêté interdisant la consommation d’alcool dans deux quartiers de Savigny-sur-Orge

MEHLHORN doit donc maintenant mener à peu près 15 à 1…

Mais la Police municipale va pouvoir continuer de se faire taper dessus par les Caboverdiens bourrés de la Place Davout et de la Grande-Rue, lesquels ne tiennent absolument pas l’alcool.

Et les riverains de l’avenue des écoles continueront de se faire insulter, et de sortir de chez eux le matin en découvrant qu’on a pissé partout dans leur rue.

Ce que l’arrêté qui s’est donc appliqué pendant deux ans, n’a absolument pas modifié en tant qu’état de fait, donc ce qui prouve son inefficacité !

L’important n’en reste pas moins que les libertés publiques de milliers de Saviniens sont sauvegardées, ce que les papys et mamies de l’électorat de MEHLHORN sont incapables de comprendre parce qu’ils ne sont à droite que pour l’argent…

Peut-être maintenant que MEHLHORN va se décider à conduire une vraie politique de lutte contre la pauvreté et l’alcoolisme, dès lors que Mme ROUILLER-FORSANS, directrice du CCAS, s’intéressera plus au social qu’à l’argent ; et aussi qu’il va installer quelques pissotières discrètes dans Savigny, à la gare, sur la place Ferry et le long des terrains de boules ? (Moi, c’est dans mon programme !)


Ce jugement, qui ne deviendra définitif que le 18 septembre 2019 si MEHLHORN renonce à interjeter appel, suscite plusieurs observations.

Entre nous, je ne pense pas que MEHLHORN fasse appel.

S’il le fait, je l’accuse de dilapider l’argent de la Commune, parce qu’il sait qu’il perdra aussi en appel, et que de toute façon, il incarne la fausse-droite liberticide.

S’il ne le fait pas, je lui tombe dessus, en criant partout qu’il est faible et lâche,

En revanche, je pense qu’il va reprendre un deuxième arrêté quasiment similaire, mais sans les manquements du premier.

Mais celui-là, j’attendrais d’être maire pour le faire sauter moi-même.


Tout d’abord, votre serviteur n’a demandé aucun frais de Justice, parce que lui, est soucieux de l’argent de la Commune.

En revanche, l’avocat de la Commune indique avoir pris 3000 euros pour rédiger 10+1 pages de recours. Ce même avocat qui était absent à l’audience !

Alors, quand vous savez que c’est du copier-coller d’un recours à l’autre, je pense que MEHLHORN s’est encore fait arnaquer, parce que ça fait cher la page…

En plus, si Aloïs RAMEL, du cabinet SEBAN et associés, (qui est un excellent professeur de droit, et qui m’a beaucoup appris) a perdu, c’est parce qu’il a fait de la politique, plutôt que du juridique. Voyez plutôt !


Ensuite, je suis bien content d’avoir obtenu une victoire contre Daniel JAUGEAS, une taupe de LR selon Nicolas DUPONT-AIGNAN (écouter l’extrait audio en cliquant ici).

En effet, c’est le maire-adjoint qui est en fait l’auteur de l’acte, sincèrement bâclé ;

l’article 2 étant un copier-coller de l’article 2 de l’arrêté 17/234 interdisant de faire des barbecues sur la voie publique, parce que la Police ne pourrait sinon pas verbaliser sans cet arrêté l’obstruction de la voie publique ! Faut tous qu’ils se calment !

À bientôt 75 ans, je pense qu’il est temps pour lui qu’il arrête de vouloir être un super-flic, parce que la triste vérité est qu’il n’est plus en l’état de courir derrière les méchants.

Et c’est d’ailleurs pour cela qu’il a une voiture de fonction qu’il ramène jusque devant chez lui tous les soirs, la plupart du trajet en même temps au téléphone.

Je redis aussi ici que la Police municipale (PM), ou les services techniques, ce n’est ni fait pour escorter Madame aux courses, ni fait pour réparer son portail.

Et que si je suis maire, je serai le seul responsable de la PM, et qu’ils vont tout de suite faire moins de verbalisation rentière (et pas parce qu’ils seront chez moi pour faire du bricolage).

Et qu’en fonction de ce qu’il est écrit dans l’arrêté de nomination du nouveau chef de la Police municipale, il se pourrait en plus que M. CHARRIER ne reste pas en poste trop longtemps.

C’est comme Valérie RAGOT, je m’en fous qu’ils fassent aujourd’hui du bon travail ; si leur procédure de recrutement a été entachée d’illégalité, alors ils dégageront.

(Mais Bernard BLANCHAUD, lui, le conservera quoiqu’il arrive parce qu’ils se connaissent.)


Enfin, il faut bien dénoncer l’incurie de la politique sécuritaire de la droite savinienne. (Jean-Marie CORBIN aurait préféré le terme d’inefficience).

Parce qu’il existait déjà un tel arrêté du temps de MARSAUDON, mais qui n’arrive déjà pas plus à être appliqué.

Et donc l’équipe MEHLHORN n’a rien trouvé de mieux que d’en étendre les zones, mal qualifiées, et pas plus limitées dans le temps que l’arrêté MARSAUDON, que je ferai aussi sauter, parce qu’il y a déjà tout l’arsenal législatif nécessaire pour sanctionner les comportements gênants des personnes en état d’ébriété. De toute façon, elles n’ont rien à foutre de la contravention car elles sont insolvables ! Donc comme l’amende de RÉDA pour le cannabis, gros doigts d’honneur !

Et donc progressivement, on réduit les libertés pour une prétendue sécurité, avec des policiers municipaux armés, dotés de caméras et tout le toutim… Et ils se font quand même méprisés, insultés, voire tapés dessus. Et tout le monde se fout de tout, mais particulièrement de cet arrêté, parce qu’on aime pas les SDF parce qu’ils sont sales et bien souvent des étrangers…


Je suis donc très content de ma victoire, même si elle est surtout symbolique.

Il m’aura fallu deux ans pour comprendre le fonctionnement de la Justice administrative.

Mais  il apparaît désormais que je sois enfin parti pour commencer à gagner, avec encore une autre victoire ce vendredi 19 juillet 2019, dans une affaire contre la préfecture de l’Essonne dont je me suis désisté puisque j’avais été exaucé…


Enfin, pour répondre à une question qui m’a été posée, puisque j’agissais pour défendre les chrétiens qui ne pouvaient du fait de cet arrêté plus organiser de verres de l’amitié sur le parvis des églises, je n’ai ni été aidé ni soutenu par les prêtres ou l’équipe animatrice qui n’en ont rien eu à faire… Pas plus que le projet de rénovation de Grand-Vaux ne les intéresse…


Le jugement dans son intégralité



Publicités

Libertés publiques à Savigny-sur-Orge : le rapporteur public soutient ma demande d’annulation de l’arrêté interdisant la consommation d’alcool en certains lieux de la commune

La fausse droite de MEHLHORN bientôt démasquée par la Justice administrative ?

Dans ses conclusions en vue de l’audience au Tribunal administratif de jeudi, le rapporteur public soutient ma demande d’annulation de l’arrêté par lequel le maire a interdit la consommation de boissons alcoolisées dans certains lieux publics de la commune, en tant que la mesure d’interdiction prononcée n’est ni nécessaire ni proportionnée aux buts recherchés !


À la base, c’était un arrêté pour lutter contre l’alcoolisme notoire de certains.

Mais plutôt que d’essayer de proposer une politique sociale pour leur venir en aide, les aider à arrêter, les réinsérer dans la société,

MEHLHORN et JAUGEAS n’ont rien trouvé de mieux que de décréter des zones ou des quartiers dans lesquels ces gens n’auraient plus le droit de consommer.

D’ailleurs, MARSAUDON avait déjà pris un arrêté de ce genre en 2000 qui n’était absolument pas respecté. La faillite de ce système était écrite d’avance !


Ce n’est pas une politique de droite !

La droite, ma droite, défend les libertés publiques !

Pour neutraliser quelques dizaines de personnes, elle se refuse de réduire les libertés de milliers d’autres !


Cet arrêté m’emmerdait personnellement donc pour deux raisons :

  • la première est qu’elle interdisait aux chrétiens d’offrir des verres de l’amitié avec alcool à la sortie de la messe des églises sainte-Thérèse et saint-Martin, sans autorisation du maire,
  • la seconde est donc la question de libertés publiques. J’ai le droit de me bourrer la gueule dans la limite où je suis responsable de mes actes à partir du moment où je serai ivre sur la voie publique. Comme je l’écris souvent pour moi, je n’ai pas besoin d’être saoul pour écrire des conneries sur ce blog !

De toute façon, qu’est-ce qu’on aurait fait après cet arrêté en constatant qu’il ne fonctionnait pas ? On en aurait pris un autre pour élargir les zones, et encore un autre…


Éric MEHLHORN, ce n’est vraiment que de la gueule !

Moi, quand je serai maire, on aura un service communal d’hygiène et de santé, et on s’en servira aussi bien pour faire fermer les mauvais kébabs que pour lutter contre l’alcoolisme.

Mais en parallèle, on aura une politique sociale, pour ne pas faire que de la répression, qui ne résout absolument rien. La preuve par les Capverdiens de la Place Davout et de la Grande rue !

Et donc par exemple, on remettra les bains-douches à disposition des personnes sans domicile fixe pour qu’elles puissent y dormir ; et que l’alcool ne soit pas dans certains cas, un moyen de lutter contre le froid.

De la même manière, cela leur évitera de se faire extorquer par des personnes qui leur font payer cher l’endroit où ils les laissent dormir ! Parce que le logement insalubre, et les marchands de sommeil ne manquent pas à Savigny.


Je termine en vous disant que le jugement sera rendu le 18 juillet 2019, et en vous présentant le nouvel arrêté réglementant la vente de boissons alcoolisées interdite après 20 heures pour la seule épicerie de l’avenue Henri-Dunant.

MEHLHORN prend vraiment les personnes alcoolo-dépendantes pour des connes. Moi, je serai à leur place, j’achèterai mes packs à 19 heures 55, et je les consommerai pendant la soirée, sur deux à trois heures.

Et là, MEHLHORN, tu vas faire quoi ? Rien, parce que ce n’est que de la communication électoraliste, pour satisfaire quelques riverains. Et moi, je dis qu’on peut résoudre autrement ces problèmes, qu’il faut solutionner, mais pas de cette manière là !



À Savigny-sur-Orge, DLF (Debout-la-France) soutient le bétonnage !

« Quelques soient les tendances politiques qui composent la liste du Bon sens, ben vous savez, je crois qu’on partage, qu’on échange, et que notre principe c’est d’avancer pour Savigny et pas pour une ligne politique en particulier (…), et d’avancer de manière légaliste. »

(Éric MEHLHORN, maire LR de Savigny-sur-Orge,

à la tête d’une majorité municipale composée de DLF et du MoDem, le 24 juin 2019)


Éric MEHLHORN répondait ici en Conseil municipal à l’interpellation du conseiller municipal Alexandre LEFEBVRE :

« Par ailleurs, on a quand même ici deux représentants d’un parti qui sont dans votre majorité qui sont Daniel JAUGEAS et M. Jean-Charles HENRY qui font partie d’un parti qui se montrait quand même plus virulent à ce sujet, contre cette fameuse loi SRU. »


Il en ressort donc que Debout la France « avance », en soutenant la politique de bétonnage d’Éric MEHLHORN.

Donc que DLF est un parti pro-bétonnage.

Donc que ce parti ne représente aucun intérêt, puisqu’il n’est qu’une pâle copie des défauts de LR, tout du moins à Savigny. Fermez le ban.


Je propose ici aux militants DLF, qui n’ont pas réagi lors du Conseil parce qu’ils sont lâches, de quand même s’exprimer s’ils partagent réellement une autre vision.

À n’en pas douter, nos lecteurs en tireront les conclusions qui s’imposent…

Personnellement, je trouve moche de se revendiquer de Nicolas DUPONT-AIGNAN pour flinguer son travail…



Quel bilan pour Éric MEHLHORN et sa majorité, au bout de cinq ans de mandat ?

Dernière année du premier mandat de maire d’Éric MEHLHORN.

La majorité municipale LR/DLF/MODEM a accompli 20 de ses 112 promesses de campagne (soit 17,8 %).

(Et je suis généreux de lui accorder des réalisations qui ne sont pas de son fait, mais plutôt des réalisation des autres, sinon des états de fait. Voire des réalisations qu’elle a autorisées sur le papier mais qui sont loin d’être accomplies).

Elle peut espérer, au vu des travaux lancés pour cette dernière année de mandat, atteindre un taux de réalisation de 30,3 % avec 34 promesses accomplies.

Et toujours nul doute que l’électeur de base de LR revotera sa confiance à MEHLHORN les yeux fermés pour la sécurité et contre les impôts et le bétonnage…

Comme chaque année, je me tiens naturellement prêt dans les commentaires à expliquer chacun de mes choix de classement, même si la lecture régulière de mon blog, ou l’observation de ce que vous constatez à Savigny, devrait vous permettre de comprendre pourquoi.

Je rappelle encore la petite histoire que Bernard BLANCHAUD, ancien membre de la majorité, a dévoilé : les élus vont accélérer en fin de mandat (on s’en rend déjà compte) pour être dans une dynamique favorable au moment des élections…

Je referai un dernier bilan à trois mois des élections municipales.


ÉTAT D’AVANCEMENT DU PROGRAMME

  • En rouge, ce qui n’a pas encore été réalisé ou a été clairement abandonné
  • En orange, ce qui ne pourra plus être réalisé autrement que par l’intercommunalité
  • En bleu, ce qui est en cours de réalisation, ou a été réalisé de manière incomplète
  • En vert, ce qui est réalisé
  • En souligné, ce qui a évolué récemment, pour vous montrer que la fin de mandat approche !

PRINCIPES GÉNÉRAUX

  • Maîtriser les finances communales et stabiliser la fiscalité (les impôts ont augmenté)
  • Renforcer les moyens pour assurer la sécurité et la tranquillité (les statistiques de la sécurité indiquent que l’insécurité augmente)
  • Préserver le cadre de vie (bétonnage)
  • Redynamiser l’économie locale (plus de commerces ferment)
  • Favoriser l’égalité des chances et l’accès aux loisirs pour tous (il y en a moins depuis 2015)
  • Inscrire l’avenir communal dans le cadre de l’intercommunalité (Savigny est à la traîne du GOSB)
  • Mettre la participation citoyenne au cœur de la vie commune (c’est le maire qui décide de tout)

FINANCES (Sébastien BÉNÉTEAU)

  • Auditer les finances de la Ville (par le cabinet Michel-Klopfer en 2014)
  • Gérer avec rigueur le budget communal (pas avec un excédent de fonctionnement de 5 millions € chaque année)
  • Présenter le budget de manière accessible et transparente (incompréhensible au commun)
  • Rechercher les aides et subventions pour les projets (il y en a mais on passe à côté de tant d’autres)
  • Ne pas augmenter les taux d’imposition existants (raté)
  • Solliciter l’agglomération pour le financement (pas par rapport à d’autres communes)
  • Mettre en place des plans pluriannuels d’investissements (oui, mais aussi vite bafoués)

SÉCURITÉ (Daniel JAUGEAS)

  • Redynamiser le partenariat avec la Police (police de sécurité du quotidien)
  • Redéfinir les missions de la Police municipale, ses moyens et sa formation (verbalisation)
  • Augmenter les effectifs de la Police municipale (+ 2 agents chaque année)
  • Mettre en œuvre un plan pluriannuel de déploiement de la vidéoprotection (compétence du GOSB depuis le 1er janvier 2016)
  • Faciliter l’équipement des commerçants en matériel de télésurveillance (compétence du GOSB depuis le 1er janvier 2016)
  • Installer un Conseil des Droits et des Devoirs des parents (non fait)
  • Animer des réunions de prévention à destination des séniors (il y en avait déjà avant)
  • Mettre en place un dispositif de Voisins vigilants (fait)

ÉCONOMIE LOCALE (Réjane MALGUY)

  • Rendre Savigny attractif (non, les commerces partent)
  • Doter Savigny d’un schéma de développement économique (compétence du GOSB depuis le 1er janvier 2016)
  • Mettre en œuvre une démarche de marketing territorial (attendons le recrutement du manager centre ville…)
  • Installer une pépinière d’entreprises (compétence du GOSB depuis le 1er janvier 2016)
  • Lancer une étude de diagnostic du commerce local (compétence du GOSB depuis le 1er janvier 2016)
  • Relancer le pôle commercial de Grand-Vaux (abandonné)
  • Relancer l’activité des différents marchés (ça ne va pas mieux)
  • Favoriser et accompagner l’installation de créateurs d’activités (compétence du GOSB depuis le 1er janvier 2016)
  • Proposer des zones de stationnement de courte durée (dépose-minutes)

SPORT, CULTURE ET VIE ASSOCIATIVE (Joëlle EUGÈNE et Mathieu FLOWER)

  • Mieux reconnaître et soutenir le rôle du tissu associatif (2015)
  • Donner un nouvel élan à la vie culturelle (2015)
  • Rénover et mettre aux normes les équipements sportifs (à quel prix ?)
  • Optimiser les capacités d’accueil des équipements (non)
  • Mettre en place des parcours de santé dans les parcs (ce sont des jeux pour enfants)
  • Favoriser l’insertion des jeunes par le sport (raté avec 2015)
  • Donner plus de place au spectacle vivant (il n’y en a pas plus voire moins)
  • Rajeunir les programmations (raté)
  • Veiller au bien-être des anciens combattants (oui, ils votent)
  • Soutenir la transmission de leur mémoire (cela se faisait déjà)
  • Œuvrer à la réouverture de « notre » cinéma (abandonné)
  • Créer une maison des associations (cela doit se faire en 2019 même s’il y en a déjà une)
  • Fixer les subventions aux associations en toute transparence (non, les potes ont toujours plus…)

ENFANCE (Anne-Marie GÉRARD)

  • Rehausser et diversifier l’offre d’accueil de la petite enfance (fermeture de la crèche familiale mais ouverture du RAM)
  • Créer une nouvelle halte-garderie pour accroître les places d’accueil (non fait)
  • Recruter des assistantes maternelles agrées pour la crèche familiale (abandonné)
  • Encourager la création de crèches familiales et d’entreprises (abandonné – on verra la micro-crèche de 10 places à Chateaubriand)
  • Créer une ludothèque (abandonné et de compétence du GOSB)

SCOLAIRE (Anne-Marie GÉRARD)

  • Rétablir un rapport de confiance entre les acteurs de la vie scolaire (ils s’en plaignent)
  • Généraliser la vitesse à 30 km/h aux abords des écoles (fait)
  • Mettre en place des « gilets jaunes » (fait)
  • Créer des aires dépose minute (fait)
  • Améliorer et contrôler la qualité des repas servis dans les cantines (pas de CCF, des rapports annuels présentés tardivement)
  • Favoriser les repas bio et les producteurs locaux (non, c’est toujours SODEXO)
  • Doter les écoles maternelles et élémentaires d’outils technologiques (un tableau numérique par école)
  • Être vigilants quant au respect de la laïcité (qu’y peut la Commune ?)
  • S’opposer à la réforme des rythmes scolaires sauf si son coût est supporté par l’État (ils l’ont appliquée)
  • Travailler en concertation avec tous les acteurs de la communauté éducative (non)

JEUNESSE (Mathieu FLOWER)

  • Répondre aux aspirations des jeunes (non)
  • Créer un point Information Jeunesse (en cours de création dans la Grande-Rue)
  • Faciliter l’accès au sport et à la culture au plus grand nombre (non, cf 2015)
  • Organiser un forum pour obtenir des stages (non, il y a des forums de l’emploi co-organisés mais toujours des difficultés pour les stages)
  • Créer une bourse au permis de conduire, en échange d’heures de travail (non)
  • Activer une cellule d’aide aux jeunes sans affectation scolaire à la rentrée (non)
  • Accueillir des engagés du service civique volontaire au sein des services municipaux (oui, mais ils se comptent sur les doigts d’une main)

ACTION SOCIALE ET SOLIDARITÉS ACTIVES (Daniel GUETTO)

  • Faire de Savigny une ville solidaire (non, réduction des aides d’urgences du CCAS)
  • Prendre en compte le handicap dans toutes les constructions (oui)
  • Créer une mission handicap dans le cadre du CCAS (toujours pas)
  • Créer une cellule de coordination des services d’urgences sociales (non plus)
  • Continuer à accueillir les ainés lors de manifestations (oui, ils votent)
  • Favoriser les relations intergénérationnelles (non)

URBANISME, LOGEMENT ET TRAVAUX (Nadège ACHTERGAËLE)

  • Défendre un urbanisme maîtrisé et durable (bétonnage)
  • Réaliser un Plan local de l’Habitat (compétence du GOSB)
  • Favoriser la mixité sociale (bof)
  • Valoriser les espaces de respiration urbaine en aménageant des espaces de loisirs (tout dépend comment on considère les parcs, on va l’accorder)
  • Requalifier les espaces délaissés ou abîmés (oui)
  • Lancer une étude pour créer une résidence étudiante près du lycée Corot (abandonné)
  • Réhabiliter le patrimoine communal et la voirie en prenant en compte l’aspect énergétique (non fait)
  • Élaborer un plan de prévention des inondations (oui, en juin 2018, mais non communiqué)
  • Rénover les chaussées en réservoirs (sur 5 km)
  • Donner les moyens d’effectuer un bilan thermique de son habitation (non)
  • Moderniser et sécuriser l’éclairage urbain (sur quelques km)

RENOUVELLEMENT URBAIN (Nadège ACHTERGAËLE)

  • Obtenir les moyens d’un renouveau pour Grand-Vaux (bof mais oui)
  • Obtenir les moyens d’un renouveau pour les Prés-saint-Martin (abandonné)

CADRE DE VIE (Alexis TEILLET)

  • Maintenir le couvre-feu et empêcher le survol de Savigny (pas de leur compétence)
  • Développer la fibre optique sur Savigny (avec combien de difficultés)
  • Développer le Wi-Fi dans les lieux publics (non)
  • Soutenir et défendre les usagers de la ligne C (non ; en façade mais ils ne font rien)
  • Obtenir la prolongation de la ligne 492 à Juvisy-sur-Orge (non)
  • Renforcer l’entretien des rues pour que Savigny soit propre (oui, mais c’est un échec)
  • Créer une brigade verte pour une veille environnementale (elle n’existe pas en tant que tel)
  • Remplacer les véhicules municipaux vieillissants par des voitures électriques ou hybrides (en cours)
  • Implanter des bornes de rechargement pour voitures électriques (oui, mais c’est le SMOYS)

AGGLOMÉRATION (Éric MEHLHORN)

  • Faire de l’agglo une intercommunalité de projets au service de la population (raté)
  • Prendre sa place dans la gouvernance de l’agglo (raté)
  • Se conduire en élus responsables pour permettre un développement vertueux du territoire (raté)
  • Poursuivre et améliorer la mutualisation des moyens (pas d’économies)
  • Se mobiliser pour que le projet piscine soit financé et porté par la CALPE (raté)

DÉMOCRATIE LOCALE (Mathieu FLOWER)

  • Faire de chacun un coproducteur de l’action municipale (non)
  • Mettre en place un processus de concertation (non)

CHARTE DES ÉLUS

  • Être transparent dans la gestion des finances publiques (non)
  • Rendre compte de leur travail (non)
  • Être présent (non)
  • Aller en avant de la population (non)
  • Écouter les citoyens (non)
  • Renforcer les consultations et la participation citoyenne (non)
  • Instaurer un climat de confiance, de respect et de dialogue avec les employés municipaux (non)
  • Respecter l’ensemble des citoyens (non)
  • Rejeter le clientélisme (non)
  • Rejeter le favoritisme (non)

Pour moi, c’est clairement négatif.

D’autant que tout ce qui se fait n’a été rendu possible qu’avec les fermetures de 2015 (Savinière, crèche familiale…) et les augmentations d’impôts de 2016.

Je réaffirme que cette majorité est mauvaise.

Qu’elle gaspille énormément et qu’elle rate tout ce qu’elle entreprend (comme la fibre optique).

Je suis candidat aux élections municipales de 2020 pour vous proposer un autre politique pour Savigny, à la fois volontariste, partagée et efficace.