Archives du mot-clé Covid-19

Savigny-sur-Orge : les masques lavables commandés par la Commune NE SONT PAS AUX NORMES !!! (coût du gaspillage = 88 000 euros)

En début de semaine, lundi soir précisément, le conseiller municipal d’opposition (Nous citoyens) Bernard BLANCHAUD se risquait à un tweet pour annoncer enfin la prochaine distribution des 40 000 masques commandés par la Commune, avant la fin de la semaine.


Et puis passent les tournées du facteur de mardi (c’est apparemment mardi matin que la Ville s’en est rendu compte), puis mercredi, puis jeudi, puis vendredi, et toujours rien dans ma boîte aux lettres… Ni apparemment dans celles d’aucun Savinien.

De plus, la mairie qui avait organisé des bureaux de distribution, devant être tenus par des agents municipaux, a contacté tous les volontaires pour décommander leurs permanences…

Et voilà que j’apprends opportunément que les masques qui ont été commandés ne sont en fait pas aux normes !!!

Et donc je ne pense pas que MEHLHORN fera l’erreur, en plus d’avoir gaspillé tant d’argent pour les commander (au fait 88 000 € ou 110 000 € ?), de persévérer diaboliquement avec le surcoût d’une distribution postale, pour du matériel qui ne répondrait pas ou que partiellement aux besoins des gens…


Dire qu’au départ, je pensais seulement reprocher au maire d’avoir attendu le 16 avril pour commander des masques, alors qu’il paradait depuis le 03 avril à distribuer ceux de la Région.

Et puis, voilà que MACRON décide que seuls les masques commandés après le 11 avril seront remboursés aux communes, et voilà que je ne peux plus me livrer à mon tour à cette odieuse récupération politique sur le dos des gens qui meurent, parce que cette « prime aux mauvais élèves » récompense finalement la gestion de notre maire, qui a administré le dossier Covid-19 aussi bien qu’il a géré l’ensemble des autres dossiers du mandat (Savinière, impôts, fibre optique, bétonnage…)

Plus besoin, MEHLHORN nous a fait du MEHLHORN ! Et il s’est auto-flagellé en s’illustrant de nouveau par son incompétence, ce qui n’empêchera pas ses 1800 fans de continuer de voter pour lui, voire plus encore…

En attendant, l’EPT organisait hier soir (jeudi 14 mai) à Arcueil la réception de ses premiers masques. Puisque nous devons en recevoir 2 de l’EPT et 1 du Département, est-ce donc encore bien la peine d’en recommander à nouveau ? Surtout que la plupart des gens les ont déjà achetés dans la grande distribution, ou en pharmacie…



Covid-19 : le maire de Savigny-sur-Orge exclut son opposition de l’élaboration du plan de continuité des services municipaux

Soit MEHLHORN est complètement stupide, soit il n’a plus rien à faire de la démocratie et croît qu’il est maire à vie, parce que sa géniale gestion de la crise sanitaire lui apportera au moins 70 % des suffrages à l’issue du futur nouveau premier tour. Surtout des parents d’élèves qui admirent les informations qui se contredisent de jours en jours.

Ainsi l’on apprend opportunément par les réseaux sociaux que MEHLHORN aborde le plan de continuité des services municipaux avec sa seule majorité municipale (et pas que le seul exécutif des adjoints et des délégués), et on a même le droit à une belle capture d’écran de leur conversation sur Zoom pour montrer qu’ils travaillent. Si, c’est possible !

Au passage, on remarquera que Sylvie LAIGNEAU a eu du mal à se connecter. N’ont-ils donc pas tous la fibre ?


En démocratie, au niveau d’un Conseil municipal, cela n’a aucun sens de ne réunir que sa majorité, même si de toute façon avec 25 voix sur 39, et des élus qui ne s’inscriront jamais en contre, ils décident effectivement de tout.

Soit c’est une réunion du groupe « Le bon sens pour Savigny », soit cette réunion n’a pas lieu d’être, et donc il y a encore moins de raison de s’en vanter. Sauf à dire ouvertement que 25 personnes suffisent à décider de l’avenir de Savigny, et qu’on se fout de tous les autres.

Quelle est la plus-value de ne travailler qu’avec sa majorité ? Pourquoi ne pas travailler directement avec tous les élus de tous les groupes ? Pourquoi ce besoin maladif de dire qu’ils ont tout fait tout seul (tout en se déresponsabilisant par avance des futurs ratés) ?

MEHLHORN exprime encore ici tout son mépris de son opposition, car gageons que les informations qui se sont partagées lors de cette réunion n’ont pas été transmises à l’opposition, sans quoi il n’y avait aucune raison qu’elle ne travaille pas dessus avec eux et en même temps.

MEHLHORN assume le choix de travailler en priorité le sujet de la continuité des services publics avec sa majorité. Il écarte volontairement son opposition de cet « abordage » de la question. Donc il enfreint le code général des collectivités territoriales !



Au passage, vous remarquerez que super-MEHLHORN, dans le bilan de sa brillante journée, oublie d’écrire qu’il a attribué le marché public de reconstruction de l’école Ferdinand-Buisson pour 22 % au-dessus des crédits initialement budgétés


Remarquons la mention de Audrey GUIBERT pour dire qu’elle est aussi clientéliste qu’eux. Pauvre Région qui doit mettre à contribution ses élus pour distribuer des masques !



Grande victoire pour Éric MEHLHORN : il a gagné le droit d’organiser la rentrée scolaire le 18 mai au lieu du 14 !

Rappelons les faits : le 03 mai, Éric MEHLHORN cosigne une tribune pour dire qu’il se déresponsabilise des conséquences d’une rentrée à partir du 12 ou du 14 mai, mais aussi qu’il n’a pas les moyens d’organiser cette rentrée, plus j’oubliais qu’il se déresponsabilise des conséquences d’une rentrée. Qu’à cela ne tienne, notre super-maire a obtenu 4 jours qui lui permettent certainement de trouver tous les moyens nécessaires à une rentrée.

Le seul hic à l’affaire, c’est que le problème des moyens évoqués dans la tribune n’est pas tant organisationnel que matériel et financier. Et qu’en 4 jours, je vois mal ce qui peut se passer à part peut-être des livraisons dont il faudrait l’argent pour les payer. Donc en fait, MEHLHORN n’a signé la tribune que pour dire que s’il y a deuxième vague épidémique à partir des écoles, ce sera la faute du vilain préfet et de la méchante Éducation nationale. C’est courage fuyons !

D’autant plus que je n’ai aucun doute que la majorité municipale de MEHLHORN  votera finalement CONTRE la réouverture plus complète des écoles lors du conseil municipal du 16 mai, au moyen d’un vœu qui sera formulé lors de la prochaine assemblée délibérative, réclamée par BLANCHAUD notamment qui veut exercer une dernière fois ses prérogatives de conseiller municipal, qu’il ne sera normalement plus si les résultats du premier tour sont conservés.

Bref, ce que je ne comprends toujours pas, malgré l’excellente communication du Gouvernement, est que la rentrée pourrait se faire alors que l’Essonne ne sera pas en zone verte d’ici lundi. Mais je pense qu’on doit être dans le délire que la majorité des enfants ne peuvent pas être malades ni transmettre la maladie et que Kawasaki ne touche qu’une très petite minorité d’enfants. Et puis, il faut relancer l’économie, peu importe que les parents n’aient pas tous des enfants qui soient actuellement en grande section, CP et CM2…

Je termine donc sur ce « Ensemble » bien en gras, où comment Éric MEHLHORN se déresponsabilise à nouveau, parce qu’il n’assume rien. De toute façon, nous dira-t-il, ce n’est pas son droit de refuser d’ouvrir les écoles. Et donc il ne va pas tenter un coup de communication comme il a fait avec les compteurs Linky. Ce qui est juste étrange est qu’il ne raisonnait pas pareil en septembre 2014 lorsqu’il avait fait barricader les écoles le mercredi matin pour s’opposer à la réforme des rythmes scolaires…




Réouverture des écoles à Savigny-sur-Orge : le double-discours d’Éric MEHLHORN

Toujours aussi lâche, voire même carrément schizophrène, le maire de Savigny-sur-Orge soutient la réouverture des écoles qu’il affirme possible en commission permanente, mais dans le même temps signe une tribune avec 328 autres maires d’Île-de-France pour dire que ce n’est pas possible et qu’il demande à être exonéré de toute responsabilité. En réalité, encore un gros bluff et une opération de communication politique.

Saviniens, vous devez savoir qu’à l’issue de la réunion des présidents de groupes d’élus qui s’est tenue samedi 02 mai 2020 au matin, les sieurs MEHLHORN, DEFRÉMONT, FABRE et BLANCHAUD sont tous les quatre FAVORABLES à une reprise rapide de l’école. En même temps, entre nous, qu’est-ce qu’ils s’en foutent, parce que cela fait longtemps que leurs gamins ne vont plus à l’école. Mais surtout, continuez donc à voter pour des listes de retraités.

Édit le 04/05/20 à 12 h 30 : David FABRE et Bernard BLANCHAUD nous font savoir qu’ils se sont exprimés de manière défavorablee à cette reprise rapide. Nous maintenons nos informations, qui nous ont été confirmées par deux sources concordantes.

En réalité, MEHLHORN peut bien promettre ce qu’il veut. L’Essonne est et demeurera encore quelques semaines en zone rouge, donc la rentrée sera décalée. Il reste six semaines de cours. Début mai, 50 % des enseignants refusent de reprendre. Apparemment la même proportion d’ATSEM. Et plus de 2/3 des parents ne veulent pas remettre leurs enfants à l’école. Et il n’y aura pas de périscolaire donc les gamins ne pourront pas passer toute la journée à l’école.

De toute façon, le seul vrai problème du maire est davantage le manque à gagner sur les recettes de la cantine, que l’organisation et la mise en place du réaménagement des classes et du lavage des mains des enfants toutes les 2 heures, ainsi que les désinfections régulières. Lui veut juste paraître en bon administrateur disant être capable de faire repartir la machine du jour au lendemain, sachant pertinemment que dans les faits, presque personne ne s’en servira !

Moi, ce que je trouve insupportable, c’est de dire qu’on va rouvrir les écoles sans l’assumer. En allant chercher de suite à dégager sa responsabilité au cas où. Et nous savons très bien que ce cas où va se produire, et que Covid-19 est parti pour durer plusieurs années. Le rôle d’un politique est de prendre des décisions courageuses et parfois impopulaires. Or, la décision de rouvrir les écoles à Savigny et sa motivation ne sont ni courageuses ni même populaires.


Pour lire la tribune des maires d’Île-de-France :

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/les-maires-d-ile-de-france-ne-porteront-pas-la-responsabilite-de-l-etat-dans-une-reouverture-des-ecoles-a-marche-forcee-846772.html