Archives du mot-clé Covid-19

Sans surprise, le député Robin REDA a approuvé le passe sanitaire…

Ce n’est effectivement pas une surprise, déjà parce qu’il l’avait annoncé sur Facebook en se félicitant des annonces du président et ensuite parce qu’il n’est de toute façon pas de droite mais juste opportuniste. Comme pour le cannabis, il s’en fout personnellement, mais il fait cela, à la fois pour qu’on parle de lui comme un député LR qui va contre l’avis de son groupe et en même temps pour se faire repérer par les macronistes pour 2022…

Alors déjà, je trouve assez pitoyable pour le Gouvernement de ne pas assumer de mesure d’obligation vaccinale, tout en essayant de contraindre malgré tout les gens à se faire vacciner par la prise de mesures liberticides. Quand tu prétends placer le curseur d’un débat sur une thématique de responsabilité, il y a un moment où plutôt que de pointer ladite irresponsabilité des gens, tu peux prendre tes responsabilités en tant qu’État, mais apparemment pas ici…

Ensuite, sur le volet économique, tu as ceux qui vont boycotter, y compris des endroits où ils ne seraient jamais allés, tu as les files d’attente d’un contrôle qui en sera un mais en fait pas donc moins de clients et moins de passages, surtout pour les grands centres commerciaux. Et puis tu as des entreprises qui vont se retrouver à devoir payer le chômage de salariés qu’elles vont être contraintes de licencier. Sinon, cela coûtera 60 millions d’euros par mois dans les hôpitaux…

Enfin, j’observe que les contaminations et hospitalisations repartent, notamment dans certains pays où l’immunité collective était censée être acquise, ou presque. Le problème n’est-il donc pas en réalité tant le respect des gestes barrières que la mise en place d’un passe sanitaire qui s’accompagne en plus de la fin de certaines mesures, comme le masque, qui malheureusement ont démontré leur efficacité, parce que les gens sont de gros dégueulasses, moi le premier…

Ma droite défend les libertés individuelles et collectives. Elle combat le flicage et le suivi des gens, protège les données de santé des citoyens, utilise les forces de l’ordre pour assurer la sûreté, soutient l’économie… Elle fait confiance à la responsabilité des gens mais sait aussi se montrer pragmatique en assumant de prendre des décisions difficiles. Je ne comprends vraiment pas pourquoi Robin REDA persiste dans les rangs de LR…




Attention ! Un arrêté préfectoral rend désormais le port du masque OBLIGATOIRE en Essonne !

Je me rends compte en discutant ces deux derniers jours avec un certain nombre de personnes que beaucoup de Saviniens ignorent encore qu’un arrêté préfectoral a été pris pour obliger toutes les personnes en Essonne de plus de 11 ans à porter le masque en extérieur dès lors qu’elles se trouvent en agglomération ou dans un parc ou un jardin.

Donc si cela peut vous éviter une amende de 135 euros, car nul n’est censé ignorer la Loi !


Je voudrais en profiter pour écrire quelques mots sur le masque.

Avec d’autant plus de plaisir que d’aucuns n’hésitent pas à me qualifier d’anti-masque, à commencer par tous ceux qui pensent que l’État est forcément bon et a toujours raison.

Quoique cette critique soit très paradoxal parce que malgré mes critiques du masque, je le porte quand même, parce que personnellement, je m’en voudrais de contaminer quelqu’un !


Je ne considère pas le masque comme une muselière, en tant qu’il ne m’empêche pas de continuer de dire et d’écrire ce que je pense. Mais je le trouve très pénible.

Simplement que je trouve paradoxal pour la gauche dégénérée macroniste, qui s’est fait élire en se prétendant la championne de l’émancipation individuelle de rendre obligatoire le port du masque au terme d’un discours plus qu’infantilisant et finalement déresponsabilisant.

Le port du masque devrait normalement, comme en Asie, relever d’un réflexe citoyen. C’est le chirurgien, en salle d’opérations, qui porte un masque, pour ne pas risquer de contaminer son patient lors de l’opération. Et pas l’inverse !


J’ai été le premier à me foutre de la gueule d’ Agnès BUZYN, d’Olivier VERAN, de Sibeth NDIAYE, de Michel CYMES, de Didier RAOULT… quand ils tenaient ce discours que le masque en population générale ne permet pas de se protéger soi mais juste de protéger les autres.

Alors qu’ils avaient raison ! Avec effectivement cette difficulté qu’énormément de Covid sont asymptomatiques. Mais je continue de penser, et j’y vois la preuve dans l’absence de grippe saison qu’en fait, beaucoup de Français sont juste sales et ne se lavaient pas les mains.

Et je relève que l’on ne porte pas le masque dans plusieurs autres pays, dans lesquels le nombre de contamination rapporté à la population, est toujours largement inférieur à la France. Nous sommes les seuls en Europe à avoir toujours plus de 20 000 cas par jour !


Et quand maintenant j’entends que porter le masque, les gestes barrières, ou le couvre-feu, n’est pas efficace contre les variants, mais que la seule solution serait le vaccin, je me demande quand est-ce qu’on va arrêter de nous prendre pour des cons ? Le problème n’est pas là…

Avec la limite que je ferai la même chose que le Gouvernement parce que les gens n’ont plus de réflexes citoyens ou de conscience citoyenne, tellement elle a été abîmée par les politiques. Et que cette crise sanitaire ne va rien arranger du tout, malgré les sondages pro-MACRON.

Or, peut-être que si les Français avaient réellement les moyens de leur émancipation individuelle de manière générale, alors ils accepteraient plus facilement ces mesures restrictives de leurs libertés, dont on pressent qu’elles ne vont pas être si temporaires que cela…







Mon avis très défavorable à la mise en place d’un passeport vaccinal

J’ai participé à la consultation du Conseil économique, social et environnemental (CESE) pour rendre un avis très défavorable à la mise en place d’un passeport vaccinal.

Je vous invite également à faire connaître votre opposition à la mise en place d’un tel passeport.

https://participez.lecese.fr/project/passeport-vaccinal/questionnaire/que-pensez-vous-du-passeport-vaccinal/


Ma réponse


Comment peut-on déjà tenir ce débat sans aucun recul sur les vaccins ?

Quel est l’intérêt d’un passeport vaccinal sans connaître : 1) ni la durée de l’immunité que le vaccin confère, 2) ni son efficacité face aux variants, sous réserve que les différents types de vaccins aient la même efficience ?


Je suis très défavorable à la mise en place d’un passeport vaccinal, pour des raisons de libertés publiques.

En fait, j’ai d’ailleurs l’impression qu’on veut nous imposer ce passeport pour contraindre les citoyens à se faire vacciner s’ils veulent pouvoir retrouver un semblant de vie sociale.

Et je n’aime pas le sentiment pesant d’oppression, de chantage, de menace, dans lequel se déroule la réflexion à la mise en place d’un tel passeport.

D’autant qu’en l’état actuel des réflexions, la mise en place du passeport vaccinal ne s’accompagnerait même pas de la fin du masque ou des gestes barrières…

Dès lors, pourquoi vouloir empêcher les personnes qui respectent les gestes barrières de fréquenter ces lieux ?

J’affirme aussi que je n’ai pas de comptes à rendre aux restaurants, cinémas, stades, musées… qui n’ont pas à savoir si je me suis fait vacciner ou pas.

Et qu’on ne me parle pas de leur responsabilité car personne ne pourra jamais prouver qu’il a été contaminé tel jour à telle heure dans tel lieu.

Dans ces conditions, je me ferai un devoir personnel de boycotter tous les établissements qui pratiqueraient une telle discrimination.


Par ailleurs, je ne comprends pas que le CESE se fasse le relais de l’argumentation mensongère du président du Medef, en tant que le vaccin n’est pas fait pour protéger les autres, mais uniquement pour se protéger soi-même, tout comme le masque.

Un vaccin n’a jamais empêché une personne vaccinée d’être porteuse saine d’une maladie puis de la transmettre !




Pourquoi je ne suis pas pressé de me faire vacciner contre le Covid-19…

Je lisais dans Le Figaro du 12 novembre 2020 un sondage qui indique qu’un Français sur deux affirme qu’il ne se fera pas vacciner contre le Covid-19.

Je suis personnellement de ceux-là, n’aimant pas beaucoup pas le principe de rendre obligatoire un vaccin qui a moins d’un an, quand la procédure ordinaire de mise sur le marché d’un vaccin prend cinq à dix ans.

Je me délecte surtout de lire que le président de Pfizer a vendu pour 5,6 millions de dollars d’actions personnelles le jour de l’annonce de son vaccin efficace à 90 % (je n’ai en plus pas l’impression que ce taux d’efficacité soit énorme…) et sa vice-présidente pour 1,8 million de dollars.

Et je ne suis pas plus pour le vaccin russe, dont on a appris le lendemain de l’annonce de l’efficacité du vaccin occidental à 90 % que celui-ci l’était à 92 % ; même si j’ai plus confiance dans la technologie des adénovirus transformés que dans celle de l’ARN messager.

Je précise que je ne crois pas que Bill GATES veuille nous faire vacciner pour nous injecter une puce GPS qui fonctionne à la 5G, surtout qu’il a déjà tout internet pour nous fliquer s’il le veut. Mais d’aucuns me disqualifieront quand même de « rassuriste » voire de « complotiste »


Ma principale réticence vient de l’absence d’observations dans le temps d’éventuels effets secondaires d’un tel vaccin.

Je trouve franchement irresponsable de déjà réfléchir à faire vacciner tout le monde, sur quelque chose dont on ne sait rien, et dont on ne pourra réellement rien savoir avant plusieurs générations. Ah ben, on va pas attendre jusque-là, me dira-t-on…

Que l’on vaccine certaines personnes, notamment les plus âgées, comprendre aussi celles qui ne sont plus en âge de se reproduire et donc de transmettre des conséquences éventuelles de cette vaccination, je le comprends.

Mais jusque-là, je n’ai pas chopé le Covid-19 parce que j’ai fait attention. Je n’ai d’ailleurs pas découvert l’hygiène le 17 mars 2020.

Surtout qu’en plus, nous ne savons toujours pas quelle est la durée de l’immunité de la maladie…

D’autant plus si soudainement, le Covid-19 mute un peu autrement que ses 18 modifications de génomes identifiées depuis son apparition, le vaccin sera-t-il toujours efficace ?

Avez-vous d’ailleurs observé la panique quand on a découvert que les visons d’élevage pouvaient porter une version de la maladie qui serait résistante au vaccin ?


Il y a une hypocrisie hygiéniste terrible en France et à la fois complètement paradoxale.

C’est à dire que d’un côté, on veut créer des immunités artificielles, y compris contre des maladies que l’on ne rencontrera normalement jamais.

C’est bien gentil de vouloir vacciner contre le papillomavirus, mais si tu n’es pas une pute, dans l’idée que tu as des relations sexuelles protégées avec un même partenaire régulier, alors tes risques de souffrir d’un papillomavirus sexuellement transmissibles, voire d’un cancer du col de l’utérus, sont quand même super faibles.

Et le truc qu’il est d’ailleurs interdit d’écrire est que le vaccin contre le papillomavirus semble accélérer le développement du syndrome de GUILLAIN-BARRÉ, chez des gens qui l’auraient quand même eu, mais plus tard dans leur vie.

Il est d’ailleurs très instructif de voir les arguments des campagnes des laboratoires pour essayer de rendre tel vaccin obligatoire, même quand ceux-ci n’existent pas encore comme par exemple contre la chlamydia.

Là encore, si tu n’as pas décidé de transformer ton utérus en banque à MST, tu ne risques normalement pas de l’avoir. Et le pire est que discutant très sérieusement de ce sujet avec un professionnel du milieu, il m’a répondu que oui, mais que si on se faisait violer !!!

Et puis de l’autre côté, les hôpitaux, les cliniques et les obstétriciens et donc les cadres de santé, qui pour rentabiliser les actes, privilégient l’accouchement par césarienne à l’accouchement par les voies naturelles, qui est la meilleure immunisation possible pour un bébé qui dispose encore du système immunitaire de sa mère.


Je ne suis pas pour le tout vaccin, même si je reconnais leurs apports dans la médecine des XIXe et XXe siècles.

Et là aussi, quelle hypocrisie, parce que PASTEUR, tout comme son équivalent allemand KOCH qui s’est décrédibilisé avec sa tuberculine, étaient les RAOULT de leur époque.

PASTEUR a quand même inoculé un vaccin contre la rage, qui n’avait jamais été testé sur l’homme, à un enfant dont on pense de plus en plus qu’il n’avait jamais été malade.

À la relecture, peu importe dans la mesure où il avait établi le principe du vaccin qui s’est révélé efficace, au moins sur les patients dont on est certain qu’ils auraient eu la maladie. Mais ce n’est pas sérieux ni scientifique.

Le même PASTEUR, mais c’est l’époque, qui voulait inoculer des maladies mortelles à des condamnés à mort pour pouvoir essayer de les soigner.

Mais nous ne valons guère mieux aujourd’hui que PASTEUR et KOCH avec les laboratoires comme Gilead qui parce qu’il ne sait pas quoi faire du remdésivir essaie de le fourguer pour lutter contre le premier nouveau virus venu, et réessaiera au prochain.


En conclusion, je passe mon tour pour le vaccin contre le Covid.

Je n’écris pas que je le ferai jamais.

Mais je préfère encore m’astreindre à porter un masque quelques années encore, qui protège les autres du Covid mais également de toutes les autres maladies que je pourrais leur transmettre.

Puis s’il n’y a pas d’effets secondaires immédiats, alors peut-être, on verra…

Car je pense enfin aussi et quand même que plus vous immunisez une population contre une maladie, et plus vous préparez la suivante en forçant cette première à s’adapter.