Archives du mot-clé communication

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : sur la première vidéo d’Alexis IZARD (LaREM – Osons Savigny)

Pour des pros de la communication, ils nous font une vidéo très ancien monde…

Regardez vous-même (1 minute 07), ça fera quelques vues saviniennes, et puis on en discute.



Sur la forme, une vidéo accouchée dans la précipitation

  • Un support compressé qui pixelise à mort la vidéo si on n’utilise pas la 4G ou la fibre pour la regarder.
  • Un format d’image moyennement adapté à Twitter à cause des deux bandes noires horizontales qui, si elles permettent que les sous-titres ne soient pas couvertes par les icônes de lecture, révèlent l’utilisation de la plate-forme Clideo.com.
  • Un candidat faussement négligé et faussement cool. En plein été, veste de costume neutre, cravate tombée, chemise neutre non repassée, et col ouvert. Cheveux peignés. Barbe naissante. Les lunettes rondes font un peu trop singe savant.
  • Le lieu, manifestement son jardin, envoie un double mauvais message : déjà parce qu’il n’est pas entretenu et préfigure un mandat à cette image, brouillonne et anarchique ; ensuite, parce que cela dit qu’il n’est pas allé chercher loin pour prendre un lieu représentatif de Savigny. Lumière correcte. Petits bruits en arrière-plan, pas forcément gênants.
  • La gestuelle est trop mécanique, et la manière dont il positionne ses mains trahit qu’il n’est pas à l’aise. À certains moments, on dirait qu’il nous montre la taille du poisson qu’il a pêché. À d’autres, qu’il est en train de peloter quelque chose ou quelqu’un…
  • La voix est posée, et il ne parle pas trop vite. Mais ses respirations et intonations, et la manière dont il séquence ses phrases, sont ridicules, car elles ne sont pas naturelles.
  • Sur la fin, une utilisation dérangeante du logo de la Ville avec une annonce clairement faite à l’arrache puisque les informations sont à venir. Sachant cela, si je suis MEHLHORN, je ne prête rien, et il se retrouve sur la Place Davout !
  • Enfin, la seule chose bien est que la vidéo n’est pas trop longue, et que le texte, plutôt court et bien découpé, arrive à la rendre dynamique. Donc qu’on reste et qu’on la regarde d’un trait.
  • Par ailleurs, si parmi tous les gens qui ont aimé ou relayé cette vidéo, dont le célèbre Laurent FONTAINE, du duo BATAILLE et FONTAINE sur TF1, vous pouvez me trouver des Saviniens…

Sur le fond, une vidéo qui ne dit rien

Le message : Coucou, c’est moi. On se revoit le 27 septembre.


Bonjour à tous, je m’appelle Alexis IZARD, j’ai 27 ans, je suis chargé d’affaires chez BPI France où j’accompagne les entreprises françaises dans leur développement. Et je suis le candidat investi par la République en marche pour les prochaines élections municipales à Savigny-sur-Orge.

==> Bonne entrée en matière qui dit l’essentiel : je suis le candidat MACRON.

Savigny-sur-Orge, j’y ai grandi, j’y suis très attaché, et j’ai eu le temps de constater ses grandes qualités mais aussi ses faiblesses. Et aujourd’hui, je ne veux plus me contenter d’être spectateur. Je veux devenir acteur des changements dont notre ville a besoin.

==> Quelles qualités ? Quelles faiblesses ? Considères-tu donc que tu étais spectateur en 2014, lorsque tu étais sur la liste FABRE ? Ou en 2017, lorsque tu étais candidat suppléant aux législatives ? Et avec ce que tu faisais dans Génération Savigny, dont tu t’es vanté dans ta présentation papier ? Pourquoi ne t’es-tu pas engagé avant si tu es si attaché à cette ville ?

Ça fait trop longtemps que Savigny manque d’audace, d’ambition, d’innovation. Il faut que ça change !

==> Que mets-tu derrière « audace », « ambition » et « innovation » ? Comme au flipper, à chaque fois qu’il emploie un mot-clé, tu as un ding.

C’est pour ça qu’accompagné d’un collectif d’horizons divers et particulièrement motivé, nous allons porter un projet ambitieux pour notre ville. 

==> Vive la diversité ! Heureusement que ses colistiers sont motivés ! C’est mieux pour faire campagne ! Mais qui sont-ils ? Et quel est ce projet ambitieux ?

Un projet qu’on constituera en allant à votre rencontre pour tenter de comprendre vos problématiques mais aussi et surtout pour écouter vos ambitions pour la ville.

==> Donc en fait, et contrairement à ce que tu viens de nous dire, tu n’as pas de projet, donc tu n’as pas d’idées, et tu indiques en plus vouloir diriger au sondage. Cela s’appelle le populisme, et c’est ce que tu reproches au RN !

L’audace, l’innovation et l’écoute seront, en effet, au cœur de la campagne que je mènerai. Et qui sera lancée le 27 septembre à l’occasion d’un grand événement auquel vous serez tous conviés.

==> Tu te répètes avec « audace » et « innovation ». Alors montre nous comment tu innoves.

En attendant, je vous souhaite un très bel été et je vous dis à très bientôt, au plus proche de chez vous ! Liste « Osons Savigny » – Soirée de lancement Vendredi 27 septembre 2019 (informations à venir)

==> Qu’est-ce que signifie « au plus proche de chez vous » ? Bref, tout cela pour nous donner rendez-vous le 27 septembre dans un mois et demi. Tu aurais donc pu prendre plus de temps pour nous proposer une bien meilleure vidéo, et nous dire des choses concrètes.


Conclusion

Une annonce de campagne qui se veut moderne parce qu’en vidéo, mais qui se révèle décevante car terriblement classique.

Un mois après avoir été investi, il était temps que IZARD s’active un peu. Mais cela tombe en plein mois d’août, donc la portée est finalement réduite…

Mais comme finalement, il nous dit qu’il ne se passera rien avant le 27 septembre, on se demande finalement à quoi bon occuper l’espace avec un document si critiquable ?

De toute façon inutile, parce que qui va prendre le temps de le regarder, de le penser et de le critiquer, et qui va voter pour IZARD pour son programme, quel qu’il soit ?

Les Saviniens vont voter pour MACRON, donc il aurait plutôt intérêt à en faire le moins possible, surtout s’il commence avec des conneries…



Publicités

Quand Éric MEHLHORN appelle à faire circuler des infos sans avoir l’idée de passer par les canaux des médias municipaux…

Si j’étais Bernard BLANCHAUD, je ferai un article d’auto-congratulation, qu’il appelle sobrement « Nous servons à quelque chose ».

Mais je préfère plutôt axer mon article sur une énième calomnie du bon maire de Savigny-sur-Orge, afin que lorsqu’il recevra le questionnaire de la commission des lois du Sénat, relayé par l’AMF, et qu’on lui demandera les violences qu’il subit, il puisse légitimement écrire : « il y a un petit con qui me fait chier parce qu’il ose contrôler mon action, et critiquer ma géniale politique ». Si ça se trouve, je lui procure même un mauvais stress qui réduit son espérance de vie…

Bref, à nouveau du grand MEHLHORN, que l’on excusera parce qu’il est élu depuis le siècle dernier, et qu’il se situe encore de l’autre côté de la fracture numérique…


Ce lundi 12 août 2019 à 09 h 49, le maire (ou la personne qui gère son compte Facebook) a invité ses lecteurs à relayer le fait qu’il n’y ait…

que dix jours pour constituer le dossier d’assurance en cas de dégâts liés à la sécheresse de l’été 2018 !

Et je suis d’accord qu’il faut le faire savoir, attendant personnellement encore deux jours pour diffuser l’info, pour ceux qui n’auront pas regardé les réseaux ; et aussi que l’administration de Jupiter se fout de notre gueule en prenant cet arrêté mi-juillet, lequel n’est publié que trois semaines plus tard, début août.

Comme si tout n’était pas fait pour qu’un minimum de gens ne s’en saisisse, et puisse alors être remboursé. Il n’y a pas de petites économies pour l’État.



Donc ce ne serait effectivement pas ridicule si MEHLHORN n’écrivait pas cela, alors que l’info n’est même pas relayée par le site de la Ville !

Ok, elle est sur le Facebook de la Commune depuis vendredi, mais n’est-ce pas trop attendre de nos quatre agents du service Communication, et de nos trois amis du cabinet du maire (même si la moitié de ces bonnes gens est en vacances) qu’ils copient l’info sur le trop nouveau super méga tip top site internet qui ne nous a rien coûté ? Bah si apparemment…

Bref, qu’est-ce que je fais ? La seule chose que je sais faire, et que je pense ne pas faire trop mal, je bashe MEHLHORN sur les réseaux sociaux (non, je ne l’enferme pas dans une bâche ; je fais du bashing, c’est à dire que je me fous de sa gueule d’une manière systématique et gravement attentatoire à son honneur et à sa considération). Il est 11 heures 50.



Et par le plus grand hasard, un article apparaît mystérieusement sur le site de la Commune à 13 heures 42.

Étant précisé que le CMS du site internet de la Commune permet d’antidater les publications, comme ils avaient fait pour le PLU, mais qu’ils n’avaient pas intérêt à le faire, parce que je les aurais tout autant allumés.



Il n’y a sinon rien sur Twitter, mais comme personne ne le lit, parce qu’ils ne le font pas vivre…


Pour moi, qui suis né en 1991, le triptyque site-Facebook-Twitter est un automatisme.

J’ai en plus limite été biberonné à cela en école de journalisme. (En réalité au triptyque enquête – interview – reportage)

Pas pour MEHLHORN qui n’a que 53 ans, mais qui ne semble pas très décidé à passer aux nouvelles technologies, à l’image de sa politique, pas très adaptative.

Je pense par exemple au projet de l’école Ferdinand-Buisson avec une salle informatique pour permettre aux enfants de passer seulement 1 heure par semaine devant un écran !

On peut débattre de la pertinence des outils numériques pour l’instruction et des dangers des écrans pour les enfants, mais je ne connais plus grand monde qui n’est pas obligé de travailler plusieurs heures par jour sur un ordinateur… Alors à quoi préparons-nous ou formons-nous nos jeunes Saviniens ? Ça c’était mon école en 1999 ; pas celle de 2019 !

Autre débat, que fout la responsable de la Communication, COUTINHO, la fille de la 2e adjointe, pour ne pas réaliser que c’est peut-être là une info importante, digne d’être relayée ?

C’est ici la preuve que COUTINHO et MEHLHORN ne communiquent même pas ensemble ! Partant, comment exiger d’eux qu’ils communiquent vers le reste de la Commune ?

Dans ma conception, c’est le maire qui est le chef de la Communication (comme c’est le maire qui est le vrai Directeur général des services, ou le vrai chef de la Police municipale). Et là, nous avons encore une preuve de l’inefficience de nos deux victimes préférées…

Et pour finir, ce n’est pas tellement qu’ils soient nuls qui me dérange, mais c’est davantage qu’ils se complaisent dans leur médiocrité, à refuser d’apprendre, de se former, de s’améliorer. Dans ces conditions, j’attends avec hâte les prochaines élections municipales, pour qu’enfin des gens compétents prennent le pouvoir, enfin je l’espère…



Le député Robin RÉDA, en quête des voix du parti animaliste

Pauvre bête !

Je ne parle pas ici du chat, qui n’a quand même pas l’air très très heureux, ni très en confiance ; preuve étant tous les poils qu’il a préalablement abandonnés sur le polo du député avant que la photo ne soit réussie ; visiblement un narcissique selfie, qui nous dit aussi que Robin devrait penser à refaire sa couleur s’il veut recommencer à ressembler à un aryen… Entre-nous, c’est bizarre, parce que normalement, c’est l’été que les vrais blonds sont les plus blonds…

Mais du mec, en récupération permanente, qui avant même de quitter LR, était « en chien » de la moindre petite voix ; ici paradoxalement, à l’occasion de la journée internationale du chat. Mais alors en plus, maintenant qu’il n’a plus de parti, parce qu’il est « libre »


Ah, si les chats pouvaient voter ! Heureusement que leurs propriétaires le peuvent !

Ainsi donc Robin aime les animaux, même s’il n’est pas dit que les animaux l’aiment.

Personnellement, je ne pourrais pas faire cela, parce que ce sont les animaux qui ne m’aiment pas : les chats, les chiens, les chevaux… qui doivent (res)sentir quel odieux connard je suis en réalité…


Quel dommage cependant que notre ami RÉDA n’aime pas autant les humains !

J’écris juste cela, par rapport à sa politique. Par exemple, quand on accepte, pour des raisons économiques, la fusion administrative de l’hôpital de sa commune, avec celui d’une autre ville, c’est que la santé des gens ne nous est pas vraiment importante…

Si seulement, il pouvait y avoir une journée mondiale de l’humain, pendant laquelle Robin pourrait se photographier avec un bébé dans les mains… C’est tellement mignon, un bébé. Mais cela ne nous dirait pas plus que RÉDA aime le bébé, ni que le bébé l’aime… Parce que cela reste de la COMMUNICATION !


En attendant, pour compenser, RÉDA, nouvel écolo-bobo, aime déjà la nature.

Comme avant lui son ancienne marraine politique, NKM, qui enceinte jusqu’aux dents, se baladait en forêt pour faire un brin de lecture, munie d’une grosse harpe et de deux gros bouquins. L’histoire ne nous dit pas comment elle se déplaçait avec tout son barda…

© Sébastien MICKE/PARISMATCH/SCOOP

En effet, Robin aime les marronniers malades du parc des Grottes, qu’il veut protéger du grand méchant T7.

Et il aime aussi le goudron sauvage, des places du parking place du maréchal-Leclerc, beaucoup plus « libre », depuis qu’il est devenu payant aux horaires du marché, et pour les policiers.

Il les aime tellement qu’il en triple le nombre qu’il veut sauvegarder par rapport au nombre existant, mais qui ira compter les arbres et les places de parking ?


Alors comme j’ai hâte de savoir ce que RÉDA nous prépare pour la prochaine journée mondiale !

Étant donné qu’il y en a quasiment tous les jours, et qu’il y en a qui sont réellement connes, comme la journée mondiale de l’orgasme le 21 décembre…

Cela nous promet de grands futurs moments de communication… Faites chauffer le pop corn !


Retrouvez ici le calendrier des journées mondiales :

https://www.lecalendrier.fr/journees-mondiales


Cette détresse dans les yeux du chat…



Démarchages à Savigny-sur-Orge : l’étonnant aveu d’impuissance dans la communication de la Ville

Ils veulent tout contrôler, mais ne contrôle rien.

Alors ils font de la communication, mais de la mauvaise communication.

Ils font aussi de la réglementation, mais de la mauvaise réglementation.


Sous le mandat d’Éric MEHLHORN, le taux de cambriolage (à 5,84 pour mille en 2016 – les chiffres postérieurs ne sont pas encore connus) et le taux d’agression (à 8,85 pour mille en 2016 – les chiffres postérieurs ne sont pas encore connus) ont augmenté, pour continuer de se détacher de la moyenne nationale dans le mauvais sens.

Et l’embauche de policiers municipaux ne change rien, puisque le nombre de cambriolages et d’agressions continue d’augmenter, selon les chiffres publics de data.gouv.fr

Donc pour donner le change, et aussi parce que c’est du clientélisme électoral pour rassurer les papys et les mamies et montrer qu’ils agissent, ils prennent des arrêtés, forts mal rédigés par ailleurs, qu’ils sont infichus de faire respecter, ainsi qu’ils l’avouent malgré eux piteusement sur le Facebook de la Commune. (Mais pas sur le site internet de la Ville, parce que trop de communication doit nuire à la santé !)


Intéressons-nous rapidement au raté de leur communication, en pensant quand même qu’ils sont cinq à avoir accès aux réseaux sociaux ; en réalité trois parce que ce sont les vacances, et que pas un n’a été capable de se dire qu’en plus d’être hors-sujet, ils allaient passer pour des cons, pour qui allait lire leur post en sachant à quoi ils faisaient référence. Au passage, une communication le lundi matin, pour un événement dont j’ai parlé le précédent vendredi matin…

Extrait de Qui fait quoi à Savigny – V9


Rappelons le contexte : des vrais et des faux démarcheurs qui sonnent chez les Saviniens, sous prétexte de leur proposer une meilleure isolation, et qui en fait repèrent les maisons vides.

Il y a un document d’information à l’accueil de la mairie, de la société Sodivitrage isolation, qu’ils ont du coup fait retirer, pour ne plus donner corps qu’à leur version.

Il y a des témoignages d’agents municipaux, de l’accueil et de la Police municipale.

Il y a même le témoignage d’une élue de la majorité !

Pour une fois qu’elle intervient, mais ce n’est pas en Conseil municipal…


Et donc ce que ne nous disent pas le service Com, et le cabinet du maire ; alors que c’est ce qui nous intéresse et qu’ils ont l’info !

c’est qu’il y a effectivement des gens qui démarchent légalement, qui se sont présentés et signalés en mairie.

Et donc ce que nous dit le service Com et le cabinet du maire,

c’est que l’arrêté du maire de JAUGEAS de 2017 ne fonctionne pas et donc qu’il sert à rien.

Car si JAUGEAS en avait, je parle bien évidemment de courage puisque je ne me permettrais pas de mentionner ses outils reproducteurs, il aurait non seulement rendu obligatoire l’identification en mairie, et surtout, il aurait prévu une sanction du type d’une forte amende, pour les sociétés ne respectant pas cet arrêté. Que de la gueule !

Je n’ai pas compris pourquoi l’arrêté était notifié à la RATP…


Ici, on nous confirme que tu peux allègrement enfreindre cet arrêté.

On nous indique que la Ville n’accrédite personne, ce dont on se fout.

Surtout, on ne répond pas à la question de savoir s’il y a des vrais démarcheurs dans le lot, et donc on jette la suspicion même sur les vrais.

Et surtout, on fait de la désinformation, voire de l’intox, parce que le cabinet du maire est parfaitement informé des activités de Sodivitrage isolation.

Donc déjà qu’ils sont cinq sur les réseaux sociaux, sur lesquels il ne se passe rien, je continue de me demander ce qu’ils foutent toute la journée, et je pense qu’une petite réorganisation s’impose, sauf à ce qu’ils arrivent à prouver qu’ils travaillent, ici d’une bien mauvaise façon.