Archives du mot-clé Collaboration

Tous les pédophiles sont des hommes blancs (selon Bayard jeunesse)

C’est la conclusion logique à laquelle on arrive après la lecture de ce livret 2018 de prévention des violences sexuelles faites aux enfants, édité par Bayard-Jeunesse. Car 100 % des pédophiles y sont dessinés en hommes blancs. Énième victoire du politiquement – médiatiquement correct qui ne peut concevoir d’incriminer d’autres que des blancs, à défaut de représenter les méchants d’une couleur de peau qui n’existe pas, comme en gris…

Comme si certaines civilisations échappaient à la pédophilie. Comme si le fait d’avoir représenté une seule personne dont la peau est plus ou moins colorée stigmatisait toute une civilisation… Puis comme c’est quand même bien connu que ce sont surtout les Européens qui pratiquent l’excision, sinon les mariages forcés, qui ne sont d’ailleurs absolument pas évoqués dans ce livret… Limite qu’il manque presque le prêtre en soutane pour boucler la boucle !



Sur les réseaux sociaux, la fachosphère va encore plus loin. Elle reproche aussi aux dessinateurs d’encourager le métissage parce que la moitié des enfants victimes de pédophilie ont des parents d’origine différentes. Il faudrait quand même expliquer autant aux intellectuels de gauche qu’aux fachos de tous poils que le métissage n’existe pas, parce que cela supposerait l’existence de plusieurs races humaines. Mais sans métissage, point de discours antiraciste…


En écrivant cet article, je me suis rappelé de cet article que j’avais déjà commis contre une exposition relative aux migrations. Ici encore, tous les méchants étaient blancs, mais à part cela, l’intégration était censée fonctionner. Sauf que tous les postes à responsabilité étaient occupés par des blancs, mais à part cela, l’intégration réussissait. Si ce n’est pas paradoxal… C’est comme la France de la collaboration où les blancs collaboraient et les naturalisés résistaient…

https://oliviervagneux.wordpress.com/2017/06/22/la-france-de-ya-fouei-en-neuf-dessins/


Et dire que c’est financé par tous plein de bonnes gens qui font un super boulot et pour qui j’ai beaucoup d’estime, à commencer par Bayard pour qui j’ai travaillé ; et que tout cela est soutenu par l’État… Personne n’a rien vu à y redire, ou probablement que personne ne l’a relu… Peut-être même que la dessinatrice, Marie SPÉNALE, ne s’est rendue compte de rien ? Ou au contraire, qu’elle est hyper-politisée, porteuse d’une terrible haine de soi et haine du blanc ?

Je demande donc ici à Bayard jeunesse de reprendre son livret, et de le modifier en conséquence pour arrêter de véhiculer ce message faux que seuls les hommes blancs sont des pédophiles. Il leur reste un mois avant la journée internationale de lutte contre les violences sexuelles faites aux enfants ! Mais imaginez un instant le tollé que cela aurait été si on n’avait mis que des noirs ou des arabes dans le rôle des pédophiles…


https://www.bayard-jeunesse.com/actualites/bayard-jeunesse-realise-un-livret-de-prevention-des-violences-sexuelles-faites-aux-enfants/




Emmanuel MACRON, arrêtez l’essentialisme : « la France » n’a pas organisé la rafle du Vel d’Hiv !

Qu’est-ce que l’essentialisme ? C’est un courant philosophique qui considère que l’individu est déterminé, et qu’il se définit par ces mêmes déterminations desquelles il peut difficilement échapper. Il s’oppose à l’existentialisme de Jean-Paul SARTRE.

Prenons un exemple : Des terroristes se réclamant de l’islam ont commis un attentat.

J’essentialise : Tous les musulmans sont de potentiels terroristes.

Prenons un autre exemple : Un terroriste a pris la ligne 1 du métro ce matin.

J’essentialise : Tous les usagers de la ligne 1 du métro sont de potentiels terroristes.


Emmanuel MACRON commémorait, ce dimanche 16 juillet 2017, le 75e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv. Pour l’occasion, il avait invité le Premier ministre israélien Benyamin NETANYAHOU. Il a notamment prononcé ces quelques phrases au cours d’un discours :

« Il est si commode de voir en Vichy un monstruosité née de rien (…) mais c’est faux »

« Alors oui, je le redis ici, c’est bien la France qui organisa la rafle puis la déportation et donc, pour presque tous, la mort des 13 152 personnes de confession juive arrachées les 16 et 17 juillet à leur domicile »

« Je récuse les accommodements et subtilités de ceux qui prétendent que Vichy n’était pas la France »

« Vichy, ce n’était pas tous les Français, mais c’était le gouvernement et l’administration de la France »


Je vous propose maintenant qu’on remplace certains termes dans ces phrases, et que vous me disiez ce que vous en pensiez, naturellement pollué par votre politiquement-médiatiquement-correct.

Vichy devient le terrorisme islamiste ; La France devient l’islam ; Les Français deviennent les musulmans ; La rafle devient les attentats

==> « Il est si commode de voir dans le terrorisme islamiste un monstruosité née de rien (…) mais c’est faux« 

==> « Alors oui, je le redis ici, c’est bien l’islam qui organisa les attentats terroristes de Charlie, du Bataclan, de Nice…« 

==> « Je récuse les accommodements et subtilités de ceux qui prétendent que le terrorisme islamiste n’est pas l’islam« 

==> « Le terrorisme islamiste, ce ne sont pas tous les musulmans, mais c’est la doctrine coranique, appliquée de manière rigoriste, de l’islam« 

Pourquoi donc est-ce qu’on peut cracher sur la France, mais que quand c’est l’islam, ça ne passe pas ? On refuse d’essentialiser lorsqu’il est question du terrorisme islamiste. C’est exactement la même chose qu’on devrait faire en parlant de la France.


Bonus : oserait-on dire devant Bibi NETANYAHOU :

« c’est l’état d’Israël qui organise la colonisation israélienne en Palestine ? »

Non, parce que même en Israël, une partie de la population la condamne. Mais effectivement, c’est bien le gouvernement d’extrême-droite de Benyamin NETANYAHOU qui organise la colonisation israélienne en Palestine.


Donc, non, Emmanuel MACRON, ce que Vichy a fait sans aucune compétence juridique légale et sans autre légitimité populaire qu’un ensemble de deux votes de confiance au maréchal PÉTAIN, ce n’est pas ce que LA France a fait.

C’est ce qu’une France a fait, une partie de la France, qu’on l’appelle « État français », ou « Gouvernement de Vichy », ce n’est pas ce qu’on fait les Français !

Même si certainement 10 % ont collaboré, 1 % a réellement résisté, et 89 % ont fermé leur gueule.


Alors oui, Vichy n’est pas né de rien. Oui, un gouvernement de la France en 1942 (à distinguer du régime de la France libre qui gouvernait certaines colonies, donc une partie de la France) a raflé puis déporté 13 152 juifs.

Mais Vichy n’était pas LA France. Vichy, comme le disait DE GAULLE, c’était un gouvernement de fait, pas un gouvernement de droit !

Merci de ne pas tout mélanger. Merci de ne pas tout essentialiser !

Au fait, c’est très questionnant que les gauchistes prétendent aujourd’hui qu’il y a plusieurs France, puisqu’une France multiculturelle ou une France multiethnique ou même une France coupée en deux, mais que pour le cas des années de l’Occupation, le concept ne puisse soudainement pas s’appliquer !


Je finirais en commentant deux autres phrases du discours de MACRON :

« Nous ne cèderons rien aux messages de haine, nous ne cèderons rien à l’antisionisme car il est la forme réinventée de l’antisémitisme ».

==> Pure démagogie en présence de NETANYAHOU. Critiquer l’essence de la politique israélienne, ce n’est pas souhaiter le génocide de toutes les personnes d’origine sémite. D’autant qu’on peut être juif et antisioniste, alors qu’on peut difficilement être juif et antisémite…

« Ce sont toutes ces haines qui se fondent sur ce que l’on est, sur d’où l’on vient, sur ce que l’on croit, que nous devons combattre »

==> Pour moi, le meilleur moyen de combattre la haine est de ne pas en créer. Mais quand on entend MACRON cracher sur la Résistance et ceux qui ont suivi DE GAULLE en les ignorant, ou considérer que les colons ont été des criminels contre l’humanité, je me dis qu’il fait tout pour diviser et créer de la haine.

Cette tendance à l’essentialisation est aussi là pour nous dresser les uns contre les autres, en supprimant toutes les nuances de gris, et en nous renvoyant à une dichotomie blanc/noir (soit je suis pour Israël, soit pour la Palestine, mais je ne peux pas dire que les deux sont moralement condamnables).

Je terminerai rassuré en repensant à une récente macronnerie de notre président, que je n’ai toujours pas compris, et qui ne me rassure pas dans le cadre de sa politique de lutte contre le terrorisme :

« On ne peut pas prétendre lutter efficacement contre le terrorisme, si on n’a pas une action résolue contre le réchauffement climatique. »



L’hypocrite gauche savinienne, complice et meilleure alliée d’Éric MEHLHORN

Les élus municipaux des partis de gauche à Savigny-sur-Orge ont obtenu la salle des fêtes le lundi 2 mai à 20 h 30 pour une réunion publique. Je vois que MEHLHORN prend bien soin de cette opposition car il n’a qu’une espérance : qu’ils se retrouvent face à lui en 2020 pour repasser de nouveau. La gauche savinienne est tellement nulle et si peu rétive à condamner les pratiques du maire qu’elle en est devenue son meilleur allié…

En réalité, si la gauche est si peu farouche, c’est qu’elle se serait bien comportée comme le fait MEHLHORN aujourd’hui si elle avait gagnée les élections en 2014. Dangereuse idéologie qui  animait déjà les partis de gauche, majoritaires à l’Assemblée nationale, après les élections de 1936 ; les mêmes qui ont voté en 1940 les pleins pouvoirs au maréchal PÉTAIN et soutenu dans un premier temps, au niveau des structures partisanes, la collaboration avec l’Allemagne nazie.


Pierre GUYARD, 29e membre de la majorité municipale

J’avais décrit son comportement dans mes vœux 2016 aux Saviniens : Quand GUYARD est d’accord, il se félicite des décisions de la majorité. Quand il n’est pas d’accord, il promet de rester vigilant (et s’en lave les mains). Désormais, les vidéos du Conseil municipal permettent de se rendre compte de la dangerosité de cet homme qui tel le Front national agite les peurs les plus stupides, cautionnant de fait le discours de MEHLHORN. Un exemple récent :

GUYARD-0316

Mais oui, le Préfet va nous mettre sous tutelle !


Pierre GUYARD, premier fan-boy de MEHLHORN

PS-0416

Formidable, GUYARD ne se plaint pas. Il n’a pas de raisons.

La communication n’a absolument pas changé à Savigny, voire elle s’est réellement dégradée. Les photocopies de documents administratifs publics sont même devenues payantes en décembre. Ah oui, mais les Conseils municipaux sont désormais filmés (pour quels coûts ?) et on a eu droit à deux bulletins municipaux. GUYARD n’a donc aucune mémoire, aucune solidarité avec son équipe et un rien lui fait fermer sa gueule.

CRD-04-053

La proposition de filmer les Conseils émanait de la gauche !


Pierre GUYARD n’aime pas Savigny

Ce n’est pas un secret que GUYARD est un parachuté, de 2006 ou de 2014. Il ne connaît pas Savigny et c’est parce que les Saviniens ne le connaissent pas qu’ils ne votent pas pour lui. Un homme qui pouvait être favorable à la fermeture de la Savinière en 2015 ne peut ni être de gauche ni être Savinien de cœur. Accepter de brader ainsi le patrimoine communal et donc l’enfance de Savigny, juste pour dégager de l’argent, est d’un mépris ahurissant.

GUYARD-0416

On se demande bien ce qui les scandalise…


Pierre GUYARD n’est pas de gauche

D’abord parce qu’après avoir perdu 8 fois (moi, je n’en suis qu’à deux), il continue de se soumettre aux voix du Peuple qui ne veut vraiment pas de lui. Pour preuve, alors que le contexte est défavorable à la gauche, son jeune successeur à Verrières-le-Buisson, réalise en moyenne 2 à 3 points de plus que lui aux élections ! Ensuite, parce que la vraie gauche lève l’impôt dans une optique de justice sociale ; pas pour trouver de l’argent sans raisons valables !

PS-0416

Alors qu’il y a moins de services, comment accepter l’idée d’augmenter les impôts ?


L’étonnante proximité de Pierre GUYARD avec MEHLHORN

En réunion publique comme en Conseil municipal, Pierre GUYARD tutoie MEHLHORN comme si c’était son pote (moi, je peux pas tutoyer un type qui se comporte en totalitaire), et va jusqu’à lui trouver des excuses … Certes, toute la gauche ne se comporte pas ainsi mais leur manque de combativité générale (on veut bien écrire au Préfet mais on ne va quand même pas faire des recours au Tribunal administratif parce que ça prend du temps…) fait le jeu de MEHLHORN.


Le problème n’est pas que Pierre GUYARD. Toute la gauche savinienne n’est pas non plus à jeter à la poubelle et Jean-Marc DEFRÉMONT se bat plutôt bien (ce pourquoi il a quitté le PS pour EELV). Mais ils sont mous, ne saisissent pas les opportunités, bref, ont renoncé à se battre. C’est d’autant plus désolant alors qu’ils ont accès aux documents que je me bats pour obtenir et que finalement, je me rends compte qu’ils en savent souvent moins que moi…

Pourquoi je n’aime pas le dispositif « Voisins vigilants » ?

Hier soir, je croise Éric MEHLHORN, Maire de Savigny, en me rendant à la salle des fêtes. Il me voit, me salue toujours avec la même condescendance et me demande si je viens à la formation des « Voisins vigilants ». (Lui en étant sorti pour fumer) Non, je n’y vais pas. Ce concept évoque trop de choses négatives pour moi. 

Voici cinq raisons, sous forme de questions, qui justifient que je n’aime pas ce dispositif ou plutôt le déballage qui se construit autour. Laurence BERNIER avait l’année dernière distribué un tract donnant sensiblement les mêmes conseils que ceux prodigués dans cette fameuse formation. Voilà une interrogation sur un possible enfumage de la droite qui joue avec le thème de la sécurité.

1. Les collaborateurs zélés de la France occupée, qui dénonçaient des voisins juifs ou résistants, étaient-ils des voisins vigilants ?

Mon propos vous choquerait-il ? Alors on vous a conditionné à bien penser. Félicitations. Dire qu’il y a eu des résistants en France relève bien entendu du fantasme, à en croire certains médias qui se sont exprimés le 6 juin 2014… Tout cela pour dire qu’il y a quelque chose de malsain dans le fait de trop en connaître sur ses voisins. Personnellement, je n’aimerais pas que l’on en sache trop sur moi, du moins je veux tout filtrer par un blog et une communication toute lisse en ce qui me concerne.

2. Va-t-on faire le travail de notre lâche Police ?

Qui ne connaît pas quelqu’un qui a appelé la Police pour signaler un cambriolage ou un vol en train de se produire et la Police lui dire qu’elle viendrait plus tard (cela m’est arrivé). L’embêtant est de prendre des risques pour pouvoir les appeler… Ou la Police sur place ne pas faire la fière et attendre 20 minutes, le temps de laisser les cambrioleurs déguerpir… Alors oui, ils sont là pour former. Mais dans le fond, sont-ils les meilleurs formateurs ? Ils ont un uniforme, et après ?

3. Ces deux anecdotes vécues dans le Sud de la France se reproduiront-elles ?

J’avais lu cela il y a quelques années sur des sites : deux voisins très vigilants. Trop vigilants. Sous couvert de faire le travail, ils cambriolaient eux-mêmes. Alors si les participants saviniens sont des bons bourgeois sexagénaires, votant UMP ou FN, comme ils ont pu l’affirmer le jour de la première réunion publique, ils sont au dessus de cela. Sinon, il y a l’histoire d’un brave homme qui a voulu vérifier s’il y avait vraiment un cambriolage. Le malheureux en a été quitte pour une petite blessure causé par le cambrioleur effrayé fuyard. En est-il pour autant un héros ? Oui. Cela justifiait-il ces risques ? Non.

4. Un énième conflit d’intérêt pour la municipalité de Savigny ?

À ce jour, tant la mairie que les commissariats partenaires de la formation, n’ont su me dire pourquoi ils avaient choisi la zone 5 pour expérimenter la procédure. Moi, Olivier, je pense qu’elle leur a été suggéré par le maire-adjoint à la sécurité qui y habite. Ainsi, sa demeure est protégé pour tout l’été. Astucieux, n’est-il pas ? Vous avez des informations ? Cette information est fausse ? J’ai écrit aux différentes autorités qui ont refusé de me répondre. Qu’elles saisissent leur droit de réponse si elles peuvent nous prouver le contraire…

5. Mais qui réfléchit dans cette ville ?

J’ai moi-même demandé à Éric MEHLHORN qu’il me donne les chiffres à la fin de l’été du nombre de cambriolages dans les zones 1,2,3,4,6,7 et 8. Parce que si on est un cambrioleur logique, on sait que la zone 5 est un peu mieux protégée et on y va pas. mais on va dans les autres, dont on sait qu’elles ne sont pas protégées. Ou alors on aime le défi et on cambriole surtout la zone 5. D’autant que le dispositif a ses limites et qu’une personne qui voudra vous nuire ne s’arrêtera pas au gentil parcours d’un voisin aimable qui fera 5 minutes chaque soir le tour de votre maison. Donc vous ne serez jamais totalement à l’abri !

Donc pour les résultats d’un dispositif qui n’ont jamais été prouvés et qui ne vont pas dans le sens de la démocratie participative que l’UMP prétend instaurer… Alors que les suspicions vont s’exacerber et les comportements se dévoiler dans leur bassesse, presque animale… Tandis que la droite traditionnelle, à la suite de Thomas Hobbes, est convaincu que c’est l’État seul qui doit assurer la sûreté… Enfin, parce qu’on a toujours pratiqué la surveillance citoyenne sans avoir besoin de toute cette communication, je suis CONTRE une telle formalisation de ce dispositif.

Donnons-nous rendez-vous à Grand-Vaux pour voir l’année prochaine ou un peu après comment Éric MEHLHORN mettra en place ce système, à moins qu’il ne fasse de la préférence territoriale, ce qui serait condamnable par la Loi ! Au fait, MM MEHLHORN et BRUNETTO, votre mode de sélection des voisins vigilants, indiqué dans le bulletin municipal, est-il bien légal ? Qu’est-ce qui vous autorise à juger de la capacité d’une personne à tenir ce rôle ?

P.-S. : Question subsidiaire : Les mouchards en détention sont-ils des voisins vigilants ?