Archives du mot-clé clientélisme électoral

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : Alexis IZARD fait censurer les posts qui ne lui sont pas favorables sur les réseaux sociaux !

Édit le 21/06/20 à 08 h 00 : le post de soutien à Alexis IZARD a été supprimé du groupe à son tour.

DEFRÉMONT et IZARD s’intéressent tellement à Grand-Vaux qu’il faut regarder à quelles positions de leurs listes ils ont placé leurs colistiers du quartier. J’en vois pas dans les 10 premiers…


C’est un soutien sur Grand-Vaux qui m’envoie les captures d’écran de la petite mésaventure qui lui est arrivée du fait des sbires de Alexis IZARD, candidat macroniste à la mairie de Savigny-sur-Orge, qui agit comme un voyou sur les réseaux sociaux, ne permettant pas qu’on soutienne un autre candidat que lui.

À 12 h 19, cette personne qui est membre du groupe privé Facebook « Générations Grand-Vaux » écrit un message de soutien à ma candidature. Et je l’en remercie.




Il y a quelques réactions en réponse, notamment une personne qui dit soutenir DEFRÉMONT parce qu’il aurait le meilleur programme.  Ce qui me fait bien rire parce que depuis 2008 qu’il est élu, pour Grand-Vaux, il n’a fait concrètement que proposer un jardin partagé et soutenir la création de l’appartement Récup&Co dans lequel travaillerait sa nièce si j’ai bien compris.

Pour le reste, il est d’accord avec le projet et le protocole de relogement, donc pour remplacer la population. Rien d’étonnant de la part de quelqu’un qui voit Grand-Vaux comme un secteur à la population moins éduquée, comme il disait lors du dernier Conseil municipal.

À ce propos, je n’ai trouvé personne du prénom du soutien de DEFRÉMONT dans la liste électorale, et les 4 personnes qui portent ce nom de famille, ne sont pas allés voter…


Et puis dans l’après-midi, le post de soutien à la candidature de ma liste va disparaître, celle qui l’a écrit va être sortie du groupe et un post de soutien à IZARD va apparaître.


Avec cette chose géniale que la personne qui publie ce message, et qui soi disant croît en IZARD qu’on a plus vu à Savigny entre 2014 et 2017, et qui n’a participé à aucune des réunions sur le projet de Grand-Vaux, n’est même pas allée voter pour lui au premier tour, alors qu’il est si génial et si intéressé par Grand-Vaux qu’il n’a même pas parlé du contenu du projet dans ses documents… Pour ma part, j’y ai quand même consacré mon journal de décembre !


Encore une fois, ce qui marche avec IZARD, c’est le clientélisme électoral.

Sans quoi les gens qui ne l’ont pas soutenus au premier tour ne se découvriraient pas une brutale passion pour lui au second tour.

Faudrait quand même qu’ils ouvrent les yeux et qu’ils se rendent compte qu’il promet la même chose à tout le monde.

Ils se sont déjà fait douiller avec FABRE en 2014, ils recommencent avec IZARD en 2020…

De toute façon, ils seront bientôt dégagés avec le projet de rénovation avec lequel IZARD est d’accord. Donc c’est vrai que pour lui, cela ne l’engage à rien de promettre tout et n’importe quoi… Surtout que je ne vois pas comment il peut en même temps tout promettre aux Prés-saint-Martin et recommencer à Grand-Vaux. Il y a un moment où il n’y a pas de place pour tout le monde. Et il sera le premier emmerdé s’il est élu et qu’on vient lui demander des comptes…



Démarchages à Savigny-sur-Orge : l’étonnant aveu d’impuissance dans la communication de la Ville

Ils veulent tout contrôler, mais ne contrôle rien.

Alors ils font de la communication, mais de la mauvaise communication.

Ils font aussi de la réglementation, mais de la mauvaise réglementation.


Sous le mandat d’Éric MEHLHORN, le taux de cambriolage (à 5,84 pour mille en 2016 – les chiffres postérieurs ne sont pas encore connus) et le taux d’agression (à 8,85 pour mille en 2016 – les chiffres postérieurs ne sont pas encore connus) ont augmenté, pour continuer de se détacher de la moyenne nationale dans le mauvais sens.

Et l’embauche de policiers municipaux ne change rien, puisque le nombre de cambriolages et d’agressions continue d’augmenter, selon les chiffres publics de data.gouv.fr

Donc pour donner le change, et aussi parce que c’est du clientélisme électoral pour rassurer les papys et les mamies et montrer qu’ils agissent, ils prennent des arrêtés, forts mal rédigés par ailleurs, qu’ils sont infichus de faire respecter, ainsi qu’ils l’avouent malgré eux piteusement sur le Facebook de la Commune. (Mais pas sur le site internet de la Ville, parce que trop de communication doit nuire à la santé !)


Intéressons-nous rapidement au raté de leur communication, en pensant quand même qu’ils sont cinq à avoir accès aux réseaux sociaux ; en réalité trois parce que ce sont les vacances, et que pas un n’a été capable de se dire qu’en plus d’être hors-sujet, ils allaient passer pour des cons, pour qui allait lire leur post en sachant à quoi ils faisaient référence. Au passage, une communication le lundi matin, pour un événement dont j’ai parlé le précédent vendredi matin…

Extrait de Qui fait quoi à Savigny – V9


Rappelons le contexte : des vrais et des faux démarcheurs qui sonnent chez les Saviniens, sous prétexte de leur proposer une meilleure isolation, et qui en fait repèrent les maisons vides.

Il y a un document d’information à l’accueil de la mairie, de la société Sodivitrage isolation, qu’ils ont du coup fait retirer, pour ne plus donner corps qu’à leur version.

Il y a des témoignages d’agents municipaux, de l’accueil et de la Police municipale.

Il y a même le témoignage d’une élue de la majorité !

Pour une fois qu’elle intervient, mais ce n’est pas en Conseil municipal…


Et donc ce que ne nous disent pas le service Com, et le cabinet du maire ; alors que c’est ce qui nous intéresse et qu’ils ont l’info !

c’est qu’il y a effectivement des gens qui démarchent légalement, qui se sont présentés et signalés en mairie.

Et donc ce que nous dit le service Com et le cabinet du maire,

c’est que l’arrêté du maire de JAUGEAS de 2017 ne fonctionne pas et donc qu’il sert à rien.

Car si JAUGEAS en avait, je parle bien évidemment de courage puisque je ne me permettrais pas de mentionner ses outils reproducteurs, il aurait non seulement rendu obligatoire l’identification en mairie, et surtout, il aurait prévu une sanction du type d’une forte amende, pour les sociétés ne respectant pas cet arrêté. Que de la gueule !

Je n’ai pas compris pourquoi l’arrêté était notifié à la RATP…


Ici, on nous confirme que tu peux allègrement enfreindre cet arrêté.

On nous indique que la Ville n’accrédite personne, ce dont on se fout.

Surtout, on ne répond pas à la question de savoir s’il y a des vrais démarcheurs dans le lot, et donc on jette la suspicion même sur les vrais.

Et surtout, on fait de la désinformation, voire de l’intox, parce que le cabinet du maire est parfaitement informé des activités de Sodivitrage isolation.

Donc déjà qu’ils sont cinq sur les réseaux sociaux, sur lesquels il ne se passe rien, je continue de me demander ce qu’ils foutent toute la journée, et je pense qu’une petite réorganisation s’impose, sauf à ce qu’ils arrivent à prouver qu’ils travaillent, ici d’une bien mauvaise façon.



Savigny-sur-Orge : une pétition pour une cantine sans plastique

Des représentants des parents d’élèves de l’école Ferdinand-Buisson ont lancé une pétition existe sur Change.Org pour demander au maire de Savigny-sur-Orge de revenir sur sa décision d’utiliser de la vaisselle plastique dans les cantines et au centre de loisirs.

https://www.change.org/p/pour-une-cantine-sans-plastique-dans-toutes-les-%C3%A9coles


Sachez que je soutiens pleinement cette initiative, avec laquelle je n’ai absolument rien à voir (mais rassurez-vous, j’essaierai quand même d’instrumentaliser les parents d’élèves pour la prochaine campagne municipale afin qu’ils votent pour ma liste).

Je vous invite donc à signer cette pétition et à les relayer au maximum autour de vous.

https://www.change.org/p/pour-une-cantine-sans-plastique-dans-toutes-les-%C3%A9coles


Alors, bien sûr, il se pose les deux problèmes relayés dans la pétition, de la santé des enfants, du fait des molécules contenues dans les plastiques qui peuvent migrer dans la nourriture au moment du réchauffage des plats ; et de l’environnement, avec ces plats qu’il faut régulièrement changer. Rappelons que cette pétition a été lancée symboliquement le jour où l’Union européenne vient enfin d’interdire les plastiques à usage unique pour 2021 !

Mais les parents auraient aussi pu évoquer le confort des enfants avec soit des barquettes qui les brûlent, parce qu’elles conservent trop la chaleur des plats, soit des barquettes qui donnent un goût encore plus dégueulasse à la nourriture, dès lors qu’elles ont attendues et qu’elles sont froides, par exemple parce qu’elles n’ont pas été distribuées de suite après avoir été réchauffées. En fait, c’est une question de timing et donc de chance…

Rajoutons-en dans la gueule de SODEXO, à l’aide de leur dernier rapport annuel d’exploitation : pour un même prix payé par les parents, le coût de conception d’un repas pour les enfants a encore diminué à environ 2,50 euros le repas (qu’est-ce que tu peux faire un repas complet et gustativement intéressant pour 2 euros 50 ?) Mais parce que sinon, ce n’est pas drôle, les repas des séniors ont un coût de fabrication de près du double, aux environs de 5 euros !

Eh ouais, les vieux votent mais pas les gamins. Ce qui est con comme raisonnement, parce que les gamins ont des parents qui votent…

Je voudrais enfin et surtout dénoncer la démagogie du maire, qui pour s’attirer les bonnes grâces électorales de quelques agents (et de leurs familles), s’est saisi d’un avis bidon, d’un CHSCT à sa botte, pour déclarer que porter la vaisselle nuisait à leur santé.

Travailler aussi nuit à la santé… Et comment font-ils dans les autres communes ?

Ok, prenons-les aux mots. Dans ce cas, achetons une vaisselle plus légère !


Les parents d’élèves de Ferdinand-Buisson auront encore à gueuler quand je leur révélerai que les futures et nouvelles cantines de la nouvelle école n’auront que 154 places pour les élémentaires et 72 pour les maternelles, ce qui va sous-entendre 3 services pour faire manger tout le monde ; et entre autres joyeusetés, qu’il n’y a pas de toilettes (donc pas de possibilité de se laver les mains) à proximité immédiate, ni de porte-manteaux pour les enfants, ni même de chemin pour arriver et repartir ! On fait comme si les enfants allaient savoir s’auto-discipliner comme des grands !

Je ne sais pas s’il faut que je dise aussi que l’office réchauffage est situé en face des poubelles, et à côté des toilettes, et que c’est le même chemin par où va arriver la nourriture, et par où sortiront les poubelles.

Promis que je publie bientôt les plans, mais il ne faut pas se plaindre, parce que dans le jury de sélection du projet, il y avait un seul opposant, Jean-Marc DEFRÉMONT, (sur combien de membres ?), donc maintenant il ne faut pas embêter le maire. Cet argument ne vous convainc pas, c’est pourtant celui que MEHLHORN répète à longueur de conseils municipaux…

Je rappelle aussi que je propose aux parents d’élèves la co-organsiation d’une réunion de présentation du projet avec un professionnel de l’éducation qui a étudié les plans, et en a relevé tous les défauts ! Dépêchons-nous avant de gaspiller 11 millions d’euros !


Je finis avec ma pub, j’en avais déjà parlé ici en novembre sur ce blog, après avoir été alerté par Chris DESCHAMPS sur le sujet :

https://oliviervagneux.wordpress.com/2018/11/26/les-exigences-traiteur-de-la-commune-de-savigny-sur-orge-a-comparer-avec-le-traitement-des-cantines/

Et là, en page 7 de mon livret de vœux 2019 :


https://www.change.org/p/pour-une-cantine-sans-plastique-dans-toutes-les-%C3%A9coles