Archives du mot-clé Christophe GUILPAIN

Objectivement, Bernard BLANCHAUD réunit quand même plus de « foule » que Alexis IZARD !

Je connais que vous n’aimez pas que je tire sur Bernard BLANCHAUD, qui est quand même en passe de réaliser l’exploit de passer sous le score d’Antoine CURATOLO dans mes sondages personnels. Toutefois, je ne résiste pas à vous raconter cette petite histoire, étant uniquement mû (participe passé du verbe mouvoir) par ma jalousie envers Bernard de ne pas être capable de rassembler 18 colisiters pour accomplir telle prouesse.


Tout commence ce 02 janvier par une bonne résolution de Bernard qui veut aider une association locale.

Sur le coup, je suis terriblement impressionné parce que je me dis qu’il va faire une action solidaire auprès d’une association caritative, et ce serait vraiment bien.

Et puis je tombe en déception (est-ce que cela se dit ?) lorsque je me rends compte qu’il parle en fait… de lui et de son association, et qu’il demande à 100 personnes de se rassembler.

Il faut savoir que Bernard est suivi par 300 personnes sur Facebook, ce qui est énorme par rapport à mes 110 abonnés de blog et représente quand même le double des mes suiveurs sur Facebook.

Et je vous spoile (je vous révèle) déjà la fin : Bernard va se prendre un gros mur !

Et ce n’est pas faute de lui avoir dit et répété de ne pas faire une campagne numérique, et d’aller un peu ailleurs qu’à l’Escale (ce bar qui ne prend pas la carte bleue pour des petits montants mais qui ne t’indique pas qu’il ne prend pas la carte bleue) et au marché Davout.


Le lendemain, deuxième message d’appel, et Bernard qui s’enfonce encore plus, et qui creuse, car il a déjà compris que ses sympathisants ne sont pas très nombreux…


Et puis, le surlendemain, cela donne ça…

Des gens en marche (tiens donc !), du moins qui feignent d’être en mouvement

Il y a de l’originalité puisqu’il y a un vélo, une patinette et une poussette.

Une posture très naturelle de Christophe GUILPAIN…

Et je trouve cela drôle, limite effrayant. Il manquerait presque la musique de Thriller.

Et tu as même Antoine CURATOLO qui fait du photobombing, c’est à dire qu’il s’incruste sur la photo grâce à son affiche au fond à droite !

Promis que je ne ferai jamais faire cela à mes colistiers !

Au passage, je remarque quand même qu’à chaque série de photos de Bernard, il a paumé la moitié de ses colistiers de la fois précédente…



Alors, je me moque.

Mais je suis bien incapable d’en faire autant.

Et surtout, c’est beaucoup mieux que IZARD qui a encore plus raté son effet !


Mais bof, 18 sur 100.

Je ne parle pas des 39 colistiers car je pense que Bernard les aura.

Mais son collectif de 128 personnes est quand même mal barré…

En tout cas, il serait peut-être temps que Bernard se bouge un peu plus s’il veut retrouver un élan dans sa campagne… Et pas que sur internet, ni auprès des piliers de comptoir.


POST-SCRIPTUM : Si vous ne voyez toujours pas mes colistiers, c’est outre parce que je ne les ai naturellement pas, que parce que je veux leur épargner la pression psychologique qu’un VAGNEUX est en train d’exercer sur ses concurrents au moyens d’acerbes chroniques de blog, telles un mauvais journal de campagne.



Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : le MoDem va-t-il lâcher MEHLHORN ?

Mathieu FLOWER, actuel maire-adjoint, encarté MoDem, à la Jeunesse et aux Sports de la municipalité de Savigny-sur-Orge, à majorité LR, a été désigné, ce 18 juillet 2019, chef de file de son parti aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020.

D’après le communiqué de presse du parti, Mathieu a donc vocation :

  • soit à être tête de liste, ce qui m’apparaît compliqué parce qu’il ne doit pas y avoir plus de trois militants MoDem sur la commune,
  • soit à intégrer une liste de rassemblement, qui devra ensuite être validée et investie par le parti.

La grande question maintenant est de savoir si Mathieu va rester avec LR, dans la continuité de l’alliance locale passée en 2013 en vue des municipales de 2014. Ou bien s’il va rejoindre LaREM dans le cadre des alliances nationales passées avec ce parti depuis 2017.


Du coup, c’est encore Bernard BLANCHAUD qui va être déçu, lui qui était tout fier d’avoir un représentant du MoDem à ses côtés (Christophe GUILPAIN), lequel ne représente donc plus rien du tout, et devrait logiquement tout arrêter en 2020, si toutefois il n’a pas déjà cessé parce qu’on ne le voit plus beaucoup en Conseil…

Brave Christophe, qui me reprochait lorsque je l’avais rencontré pour les municipales 2014 de ne pas être assez démocrate ni transparent ; et puis qui m’avait sorti tout fier en décembre 2014 qu’il découvrait la catastrophe de gestion de SPICHER, citant des éléments qui étaient publics depuis des années sur le site de Bernard MÉRIGOT. Vraiment un pauvre mec à qui MEHLHORN a réussi à faire manger les convictions qu’il n’a jamais eu !

Mais peut-être que Mathieu va alors aller avec Bernard BLANCHAUD puisque ce dernier doit nous proposer une super-liste citoyenne de rassemblement, au-delà du clivage gauche-droite totalement dépassé, d’ici à la fin du mois du juillet ?

Bernard qui donc a décidé de ne pas aller avec moi depuis dix jours parce que j’ai traité jeudi dernier les mecs qui m’insultent sur son site de connards  ; et aussi parce que je fréquente des gens méchants du Rassemblement national ! Beurk, beurk, je me dégoûte moi-même. Quand je pense que Bernard a été le premier à tendre la main à Alexandre, et que ce n’était donc qu’intéressé… Alexandre à qui il promettait une place d’adjoint, comme certainement à GUILPAIN, et comme à moi si je le rejoins. Comme à trois autres hommes encore. Alors même que Bernard ne veut que six ou huit adjoints… Pourtant, un tel connaisseur du fonctionnement d’une commune ne peut pas ignorer que les adjoints doivent être paritaires…


Il faut d’abord rappeler que le MoDem n’a aucun problème à faire la pute le grand écart à chaque élection, et qu’après avoir été sur la liste FABRE du PS en 2008, ils sont ensuite passés sur la liste MEHLHORN de l’UMP en 2014.

Ensuite, il faut voir qu’ils étaient trois militants actifs sur Savigny en 2014, et que GUILPAIN s’est fâché, et qu’il est parti avec BLANCHAUD quand il a compris qu’il ne serait jamais adjoint, parce qu’il ne possédait pas les caractéristiques lui permettant d’incarner tant Grand-Vaux, que la diversité ; et que LUBAT a déménagé.

Bref, celui qui veut l’étiquette MoDem doit proposer une place d’adjoint à Mathieu, en évitant si possible le sport auquel il ne connaît rien ; notre bon ami pensant s’étonnant encore qu’il n’existe pas de compétition de musculation, qu’il prend pour un sport à part entière. Autrement, pour passer les coupes à la célébrations des trophées des champions, il est très efficace !

Il était aussi très bien à la démocratie locale. Il prenait la pose avec les jeunes du Conseil municipal des jeunes, et il faisait semblant de ne pas entendre quand MEHLHORN m’interdisait de prendre la parole en réunion publique à cause des élections, mais à seize mois des élections législatives. Quel grand démocrate !

En fait, il n’y a guère que les animateurs du périscolaire pour trouver qu’il est génial, et qu’il fait du bon travail ; les mêmes qui ne dénonceront pas un des responsables d’un des centres de loisirs surpris en pleine sieste avec les gamins qu’il était censé surveiller, parce que ce brave n’est autre que le parrain du directeur du service…


De vous à moi, je pense que Mathieu va proposer de rester avec LR.

Parce que MEHLHORN va déjà tout faire pour ne pas perdre son dernier vrai allié de poids, même si je ne doute pas qu’il aura encore DLF, et que tous ces gens vont très bien cohabiter ensemble, malgré tout ce qu’ils s’envoient réciproquement.

Et puis parce que si Mathieu avait quelques convictions lui aussi, il y a bien longtemps qu’il se serait tiré de cette majorité au bilan peu reluisant ; d’ailleurs sitôt l’instant où MEHLHORN a commencé à taper sur MACRON qu’il est censé défendre par ailleurs…

Et puis sincèrement, LaREM n’en veut pas. Ils n’en ont pas besoin, au vu du bilan, surtout pour ce que pèse le MoDem à Savigny. Mais qui peut encore être fan de ce traître de BAYROU ? Au fait, où en sont ses affaires d’assistants parlementaires fictifs ? Bizarre que l’enquête n’avance pas aussi vite que pour les assistants parlementaires du RN…


Bon, au pire, on n’est plus à un ralliement près de Mathieu et du MoDem ; et moi j’appelle cela de la prostitution politique

Maintenant, j’ai confiance dans l’intelligence des Saviniens qui ont vu la plus-value d’un adjoint MoDem à Savigny, c’est à dire aucune !

Et je pense que Mathieu est tellement décrédibilisé que s’il avait un tant soit peu d’honneur, il arrêterait la politique, et il passerait à autre chose…

Alexis IZARD, crois-moi bien que si tu prends Mathieu avec toi, tu sais que je t’associerai dans ma campagne à cette part du bilan de MEHLHORN, que tu devras assumer !



Sénatoriales 2017 : la liste des 59 (+2) potentiels grands électeurs saviniens (Savigny-sur-Orge)

Savigny-sur-Orge est une commune de 37 000 habitants. Par conséquent, elle a droit à 47 grands électeurs, soit un de plus qu’en 2011, lors du dernier renouvellement des sénateurs essonniens (c’était alors 1 délégué supplémentaire pour 1000 habitants, quand c’est désormais 1 pour 800). Mais pour le cas où des conseillers municipaux ou des délégués supplémentaires ne souhaiteraient pas être grand électeur, 12 suppléants ont aussi été élus à des fins de remplacement.

Lors du Conseil municipal extraordinaire du vendredi 30 juin 2017, réuni à la suite du décret n°2017-1091 du 2 juin 2017, 59 potentiels grands électeurs ont été désignés : les 39 conseillers municipaux, parmi lesquels deux voteront à un autre titre, plus les 8 délégués supplémentaires, plus les 12 suppléants.


Revoir la vidéo du Conseil (une heure trente environ)


À l’issue du vote :

La liste « Le bon sens pour Savigny, union de la droite, du centre et des indépendants » présentée par Éric MEHLHORN a obtenu 7 délégués supplémentaires titulaires et 9 délégués supplémentaires suppléants.

La liste « Union de la gauche municipale », présentée par Pierre GUYARD, a obtenu 1 délégué supplémentaire titulaires et 2 délégués supplémentaires suppléants.

La liste « Agir pour vous Savigny ensemble », présentée par David FABRE, a obtenu 1 délégué supplémentaire suppléant, mais n’a pas obtenu de délégué supplémentaire titulaire.

La liste « Savigny bleu marine », présentée par Audrey GUIBERT, n’a obtenu aucun délégué supplémentaire titulaire ou délégué.

La liste « La République en marche », présentée par Bernard BLANCHAUD, n’a obtenu aucun délégué supplémentaire titulaire ou délégué.


Pour rappel en 2011,

la liste de la majorité municipale (SPICHER) avait obtenu 4 délégués supplémentaires.

La liste du Bon sens (MEHLHORN-MÉRIGOT) avait obtenu 2 délégués supplémentaires.

La liste d’union de la gauche (LÉOST) avait obtenu 1 délégué supplémentaire.

La liste Savigny-Égalité (ESTIVILL) n’avait obtenu aucun délégué supplémentaire.

La liste Europe-écologie les Verts (FABRE) n’avait obtenu aucun délégué supplémentaire.


Si tout le monde accepte, seuls les délégués titulaires voteront, sans quoi on ira chercher dans la liste des suppléants. Aucun conseiller municipal ou délégué du conseil municipal ne peut donner ou recevoir de procuration. Si la liste des suppléants est épuisée, alors une nouvelle élection de délégués sera organisée.

Le tableau des électeurs sénatoriaux sera établi par le Préfet et rendu public au plus tard le septième jour suivant l’élection des délégués et de leurs suppléants, soit vendredi 7 juillet 2017. Là encore, sans justification pour leur non-participation au scrutin, les grands électeurs encourent une amende de 100 euros, prononcée par le tribunal de grande instance de leur chef-lieu, selon l’article L.318 du code électoral.

Je rappelle que les délégués qui prennent part au scrutin, et les électeurs de droit qui ne reçoivent pas une indemnité annuelle au titre de leur mandat reçoivent une indemnité de déplacement !


Les 47 grands électeurs saviniens, si aucun des titulaires ne se désiste

1. Mme Nadège ACHTERGAËLE

2. Mme Anne-Marie GÉRARD

3. M. Daniel GUETTO

4. Mme Réjane MALGUY

5. M. Daniel JAUGEAS

6. M. Sébastien BÉNÉTEAU

7. Mme Joëlle EUGÈNE

8. M. Mathieu FLOWER

9. Mme Marie-Lucie CHOISNARD

10. M. Alexis TEILLET

11. Mme Marie-France BELLIARD

12. M. Franck BOUZIN

13. Mme Nathalie CAILLEAU

14. M. Bruno CHERONET

15. Mme Catherine CHEVALIER

16. Mme Guilène DÉSIRÉE

17. Mme Claude FERREIRA

18. M. Nicolas FROGER

19. M. Cyrille GEORGES

20. M. Jean-Charles HENRY

21. Mme Véronique LABBE

22. Mme Sylvie LAIGNEAU

23. Mme Laurence PINON-CHEVALLIER

24. Mme Sandrine VIEZZI

25. M. Bernard BLANCHAUD

26. M. Christophe GUILPAIN

27. M. Jacques PATAUT

28. Mme Lydia BERNET

29. M. Jean-Marc DEFRÉMONT

30. M. Pierre GUYARD

31. Mme Michèle PLOTTU

32. Mme Éva SAS

33. M. Jacques SÉNICOURT

34. M. David FABRE

35. M. Gérard MONTRELAY

36. Mme Laurence SPICHER-BERNIER

37. Mme Alice MATHY

38. M. Jean-Louis MEYER, pour M. Éric MEHLHORN

==> militant LR

39. M. Alexandre LEFEBVRE, pour Mme Audrey GUIBERT

==> militant FN, ami d’Audrey GUIBERT

40. Mme Isabelle AUFFRET

==> militante LR ; 30e de la liste municipale Le Bon sens pour Savigny (la liste du maire en 2014)

41. M. Raymond GUILLARD

==> militant LR ; 31e de la liste municipale Le Bon sens pour Savigny (la liste du maire en 2014)

42. Mme Maryse BESACE

==> militante LR ; 32e de la liste municipale Le Bon sens pour Savigny (la liste du maire en 2014)

43. M. Daniel VIARD

==> militant LR ; 33e de la liste municipale Le Bon sens pour Savigny (la liste du maire en 2014)

44. Mme Marcelle LECOURT

==> militante LR ; 34e de la liste municipale Le Bon sens pour Savigny (la liste du maire en 2014)

45. M. Jean-François CHIRON

==> militant ou sympathisant LR

46. Mme Agnès DUPUIS

==> militante ou sympathisante LR

47. Mme Isabelle NEVEUX

==> militante sans étiquette ; 22e de la liste municipale d’Union de la gauche en 2014


Les délégués supplémentaires suppléants, qui ne peuvent devenir grands électeurs que du fait du renoncement d’un titulaire

48. M. Guy LABORIALLE (suppléant)

==> militant ou sympathisant LR

49. Mme Josette DEHARBE (suppléante)

==> militante ou sympathisante LR

50. M. Bechara SALAMEH (suppléant)

==> militant ou sympathisant LR

51. Mme Danielle HUGUET (suppléante)

==> militante LR ; membre du Conseil citoyen de Grand-Vaux

52. M. Ganesh COUMMAR (suppléant)

==> militant ou sympathisant LR

53. Mme Sophie BOULANGER (suppléante)

==> militante LR ; épouse BÉNÉTEAU

54. M. Augusto CLARA-SILVERIO (suppléant)

==> militant LR mais 6e de la liste UDI en 2014 (la liste de la maire sortante, SPICHER-BERNIER)

55. Mme Geneviève CAILLEAU (suppléante)

==> militante LR ; mère de la conseillère municipale Nathalie CAILLEAU et veuve de Jean-Claude CAILLEAU, président de l’association de soutien à Éric MEHLHORN, Savigny nos cantons

56. M. Jean-Yves CAUFMENT (suppléant)

==> militant ou sympathisant LR

57. M. Bruno GUILLAUMOT (suppléant)

==> militant PS ; 9e de la liste municipale d’Union de la gauche en 2014

58. Mme Valérie DERMAUX (suppléante)

==> militante EELV ; 16e de la liste municipale d’Union de la gauche en 2014

59. Mme Isabelle FERREIRO (suppléante)

==> militante UDI ; 9e de la liste UDI en 2014 (la liste de la maire sortante, SPICHER-BERNIER)


Plus nos deux élus saviniens qui votent à un autre titre

(+1) M. Éric MEHLHORN, en tant que Conseiller départemental de l’Essonne

(+1) Mme Audrey GUIBERT, en tant que Conseillère régionale d’Île-de-France



Pourquoi n’y a-t-il (malheureusement) rien à attendre des élus dissidents à Éric MEHLHORN ?

Après deux ans de mandat comme maire, Éric MEHLHORN a perdu le soutien de 11 % de sa majorité. Rien d’inquiétant pour lui puisqu’il lui reste 25 moutons pour adhérer à tout ce qu’il propose (sauf à élire Mathieu FLOWER du MODEM comme adjoint). Malgré tout le symbole qu’il existe des dysfonctionnements en mairie de Savigny, soi disant, prétendent-ils, parce que ces élus dissidents veulent trop en faire ou sont trop curieux…

J’ai espéré au mois d’octobre et de novembre 2015 que Bernard BLANCHAUD, premier dissident, parviendrait à rassembler derrière lui les élus de la liste du Bon sens pour Savigny. Mais il n’a pas été très stratégique, puis il a adhéré à Nous citoyens en vue des régionales, puis MEHLHORN a rattrapé sa majorité par des promesses. Aujourd’hui, une moitié de la majorité continue de douter mais ne se prendra pas en main, ne voulant pas revivre 2010-2014.


Une dissidence intéressée donc inintéressante

Avant de dresser un portrait succinct des trois dissidents connus, notons que leur action ne pourra pas porter de fruit parce qu’ils continuent d’agir dans leurs intérêts, n’en ayant réellement rien à faire du bien commun savinien. C’est plutôt parce qu’ils se sont fâchés personnellement avec MEHLHORN (ce qui ne les empêche pas en réalité de se fréquenter encore dans des cercles plus privés) qu’ils s’opposent publiquement. C’est de l’orgueil.


Bernard BLANCHAUD, l’inconstant

Après avoir milité à gauche, puis à droite, le voilà du côté dit des citoyens. Il a fondé son association « Nous Saviniens » où ils sont 4 : sa fille, sa belle-fille, sa voisine et lui… Il a des idées mais je ne pense pas qu’elles soient les meilleures. Son gros défaut est qu’il s’engage, il promet, il fait croire, et puis il ne tient pas… Ses collègues s’ils sont d’accord d’être contre MEHLHORN ne veulent pas non plus être avec BLANCHAUD. Il va déguster pendant quatre ans de solitude.


Laurence PINON-CHEVALLIER l’incontrôlable

Quand je discute d’elle avec ses collègues de la majorité, c’est l’adjectif « fofolle » (!!!) qui est revenu le plus souvent, comme si le mot avait été donné. Elle est connue pour sa franchise et dire ce qu’elle pense. Elle a dû se rendre compte au SIREDOM que cela ne se passait pas partout comme à Savigny. MEHLHORN a vu qu’il ne pourrait pas la soumettre, il a donc préféré la démettre de ses responsabilités au profit de Jean-Charles HENRY, beaucoup plus malléable.


Christophe GUILPAIN, le jaloux

GUILPAIN travaille à la DGAC (Direction générale de l’aviation civile) et a fait le choix de privilégier son boulot à son mandat. Rapidement, à force de se plaindre ou de poser des questions sur tout, il est devenu la risée de ses collègues. GUILPAIN s’est finalement barré quand c’est FLOWER qui lui a été préféré pour être adjoint. Il se voyait déjà à la place parce qu’il était 7e sur la liste et Mathieu seulement 21e. Or, il est moins « sexy » symboliquement…


Une dissidence en carton

Il manque un chef à cette dissidence, et surtout un cerveau. Il n’y a pas de projet de vi(ll)e, ou l’intention de respecter le programme sur lequel ils ont été élus (dont ils prennent conscience de l’irréalisabilité). Ils interviennent pour la forme et pour justifier leur espace dans le bulletin municipal. Et en même temps, mieux vaut qu’ils ne démissionnent pas, mais ils n’attireront pas plus de monde pour la suite, à moins de la survenue d’un événement indépendant…


Dans les dissidents, on pourrait rajouter Anne-Marie GÉRARD ou Jacques PATAUT mais les deux sont pris à la gorge par les emplois de complaisance de leurs proches. Il y a aussi ce Conseiller qui a reçu des menaces mais qui ne veut pas témoigner. Bref, ceux qui s’opposent préfèrent aujourd’hui ne plus venir comme Cyrille GEORGES sinon se taire. Ils oublient que chacun représente une voix indépendant, et c’est par lâcheté qu’ils soutiennent ce régime.