Archives du mot-clé Chateaubriand

Éric MEHLHORN complètement largué sur le dossier du Carrefour contact de la rue Chateaubriand

Le maire de Savigny-sur-Orge est tellement au fait du dossier de la fermeture du Carrefour contact de la rue Chateaubriand, qu’il ignore que le site a été mis en vente il y a douze jours… Et Éric MEHLHORN d’insister que s’il y avait mise en vente, les services de la mairie seraient les premiers informés. Ben non, mon pote, d’autant que l’annonce est affichée dans le magasin depuis plusieurs jours. Donc tu ne maîtrises vraiment rien !


Ce vendredi 18 mai 2018, quelques habitants du quartier Chateaubriand ont profité de la permanence téléphonique du maire pour demander à l’édile de pouvoir venir exprimer leurs craintes pour l’avenir du quartier lors du prochain conseil municipal. Cela leur a malheureusement été refusé, alors que le maire l’avait fait avec les parents d’élèves en 2015, tout comme de pouvoir obtenir l’organisation d’une réunion publique pour envisager l’après 1er-juillet.

Et MEHLHORN de relativiser le problème avec des arguments à la con du type : mais moi aussi, je viens parfois y faire mes courses (c’est comme le mec qui n’est pas raciste parce qu’il a un ami noir). Et de dire qu’il suivait l’affaire au plus près. La preuve que non, puisqu’il ne sait même pas cela ! Vaines palabres d’un homme qui bluffe avec aplomb face à des gens qui pensent encore que le maire ne peut pas leur mentir ! Mais quel sale type !

Il faut vraiment réaliser que dans quarante jours, au 1er juillet 2018, les habitants de Chateaubriand et des Prés-saint-Martin, pour ne citer qu’eux, n’auront plus de commerce, à proximité immédiate de chez eux, et surtout accessibles à leurs finances. On peut toujours prétexter qu’il y a la grande rue, et le marché Davout, voire même le Franprix de la rue du Mail. Est-ce que vous connaissez les tarifs pratiqués dans ces boutiques ? Trop cher pour la population.


Donc je m’inscris en faux de ce qu’en a dit le maire. Le local commercial est bien en vente (ou en location) sur Le bon coin depuis le 07 mai 2018 par la SARL Espace Greuze. L’annonce a été réactualisée le 14 mai 2018, et on peut la retrouver à ce lien.

https://www.leboncoin.fr/bureaux_commerces/1388904012.htm/?ca=12_s




Publicités

Savigny-sur-Orge : une pétition pour assurer la continuité du commerce alimentaire dans le bas de la ville

Au 1er juillet 2018, les habitants du bas de Savigny-sur-Orge (Davout, Chateaubriand, Prés-saint-Martin), mais aussi Montagne Pavée et quartier de l’Orge se retrouveront sans commerce d’alimentation générale bon marché puisque la date de fermeture du Carrefour contact a été avancée ! Ensemble, demandons à la municipalité et à ses partenaires de trouver des solutions pour ne pas que le quartier reste à terre à compter de cet été !

https://chn.ge/2jJg61e


Cette pétition a été lancée par un collectif d’habitants des quartiers concernés. Ils profitent de cette pétition pour exprimer leurs doléances en matière de transports (bus 492 qu’ils veulent voir prolonger jusqu’à Juvisy), de Poste, dont ils demandent comme dans le futur Grand-Vaux d’avoir sous la forme d’un relais de service public, de structures d’accueil de la petite enfance et d’écoles qui soient adaptées ; enfin ils attendent des solutions pour le stationnement résidentiel.

Il faut rappeler que la municipalité a prévu d’urbaniser encore plus cette zone proche de la rue Chateaubriand, et que ce ne sont pas moins de 300 logements supplémentaires qui sont attendus. Il existe déjà beaucoup de difficultés et d’inégalités dans cette partie de Savigny. Elles nécessitent une attention plus particulière car non, une partie de leurs habitants n’ont ni les moyens ni l’envie d’aller faire leurs courses au marché Davout ni sur la N7 à Viry ou Juvisy !

Enfin, quelles solutions pour pallier la fermeture du Carrefour contact, dans l’optique d’une reconstruction d’un logement social accueillant du commerce en rez-de-chaussé ou devant ? Nous nous sommes réunis ce dimanche 06 mai avec un petit groupe d’habitants et cela ne manque pas d’idées : des marchands ambulants, une épicerie sociale sur le parking du Contact fermé, un système de covoiturage et de navettes municipales améliorés, une deuxième AMAP…


C’est pourquoi je vous invite à signer cette pétition, et à vous manifester lors de la séance du Conseil municipal du 24 mai 2018 à 20 h 30 afin d’exprimer à tous les élus du Conseil municipal, et notamment devant Guilène DÉSIRÉE, qui habite le quartier des Prés-saint-Martin, la nécessité d’avoir des solutions à plusieurs termes pour assurer la continuité du commerce alimentaire. Le bas de Savigny ne doit pas devenir un nouveau Grand-Vaux, privé de commerce depuis l’incendie de la supérette !

https://chn.ge/2jJg61e



 

Carrefour contact de Savigny-sur-Orge : le double-discours d’Éric MEHLHORN

C’est écrit au bas des tickets de caisse émis par le magasin : le Carrefour contact de Savigny-sur-Orge ferme dans 3 mois, soit le 21 juillet 2018. Mais derrière la communication du maire qui affirme vouloir conserver un pôle commercial dans le quartier, se cache la réalité du Plan local d’urbanisme (PLU). Et la cinquième orientation d’aménagement et de programmation (OAP) qui prévoit de construire à la place du bâtiment !

En début de mois, j’étais interpellé par une caissière du magasin qui m’affirmait que le maire aurait promis que l’espace commercial serait sanctuarisé, et qu’il ne serait pas remplacé par des logements. Ce n’est pas totalement faux, mais ce n’est pas vrai non plus. Le maire se livre en effet à un double discours dans lequel chacun se retrouve : la Ville veut bien laisser un centre commercial dans la rue Chateaubriand, mais sur un espace partagé avec des logements !


Réalisons d’abord un petit zoom pour bien comprendre de quoi il s’agit.

Je rappelle que cette décision a été approuvée par les Saviniens et leur Conseil municipal à l’issue de l’enquête publique relative à l’élaboration du PLU ! Donc c’est un peu tard pour se réveiller maintenant !

L’actuel Carrefour contact est le grand bâtiment rectangulaire hachuré en gris.

Le point rose indique une construction à destination de commerce, donc un bâtiment à construire, qui ne se situe en plus pas sur l’actuel centre commercial, mais devant.

La bande jaune qui recouvre la moitié haute du magasin est une zone sur laquelle la municipalité vise à terme à implanter des logements (sociaux).

Donc dans un futur plus ou moins loin, la municipalité de M. MEHLHORN qui a approuvé ce PLU misait sur la fermeture de cet espace pour pouvoir construire des logements ! Tout en reconstruisant une autre structure commerciale à l’entrée du site.

À l’heure du e-commerce, on appréciera la clairvoyance de la municipalité qui s’imagine que quelqu’un va venir monter son magasin, en partant de rien. Ça va finir que les contribuables paieront les murs du nouveau commerce quand il arrivera, et s’il arrive…


Voilà qui tombe quand même très bien pour le maire de Savigny ! Le magasin vidé, et non repris, la municipalité pourrait alors réaliser sa 5e OAP, c’est à dire le détruire et le remplacer par du logement social ! Avec néanmoins le projet de réaliser un autre espace commercial devant ces immeubles, ce qui permet donc au maire de continuer d’affirmer qu’il est mobilisé pour du commerce en cet endroit, tout en laissant Carrefour contact effectivement fermer en juillet.

Car lisez bien les messages Facebook qui suivent, et réécoutez la dernière intervention du maire à ce sujet en Conseil municipal du 11 avril 2018, MEHLHORN n’indique pas qu’il va se battre pour que le magasin actuel ne ferme pas (on se demande d’ailleurs bien ce qu’il pourrait faire) ! Il critique certes la décision mais il écrit surtout s’inquiéter qu’il n’y ait pas de reprise et qu’il en cherche, même s’il n’a rien trouvé de concret jusque-là, donc pour lui la fermeture est actée !


On appréciera d’autant plus l’hypocrisie du maire qui se félicitait au moment de la rédaction du PLU (septembre 2016) de l’installation du Carrefour contact pour remplacer Dia, alors qu’il savait très bien ce qu’il en espérait la destruction à l’horizon des prochaines années !


À mon tour, je veux critiquer cette décision de fermeture, et surtout que la municipalité ne se batte pas pour que ce magasin, qui existe, reste ouvert. Vous connaissez mon opposition à quasiment toutes les formes de nouveaux logements sociaux, mais ma crainte ici porte surtout sur le temps d’attente entre la fermeture du Contact en juillet, et sa reprise à laquelle je ne crois pas, ou la création d’un nouvel espace commercial. Que vont faire les habitants ?

Et je réaffirme donc qu’il faudrait installer un commerce de détail, sous la forme d’une grande épicerie, qui appartienne à la mairie, et qui soit loué à un gérant (dont on surveillerait qu’elle vende de l’alcool et pas que de la viande halal ; oups, ça m’a échappé).


Pour en savoir plus sur les constructions envisagées par la municipalité :


Pour rappel, la décision de fermeture du Carrefour contact avait été rendue publique début février 2018 (cf mon tweet), lorsque le groupe avait annoncé qu’il fermait les anciens magasins Dia. Un choix économique contestable, en tant que ces magasins ne sont pas déficitaires, mais qu’ils ne rapportent pas autant que ce que les actionnaires du groupe voudraient…



Je fais une giscardite

Les fameux « cent jours » après l’élection municipale de mars 2014 sont passés. Et je ne comprends toujours pas pourquoi les Saviniens ont fait le choix d’Éric MEHLHORN. Bref, je fais une crise de « giscardite » continuant de penser que j’avais, non modestement, le meilleur programme pour Savigny. Tel Chateaubriand, je me sens « inutile Cassandre » de fatiguer mes concitoyens « de mes avertissements dédaignés« . À la différence que je refuse de m’asseoir sur « les débris d’un naufrage « que je prédis arriver très prochainement.

La « giscardite » est une maladie, basée sur un néologisme, que j’ai diagnostiqué au journal de France 2 du 10 mai 2014 et au travers des pages des différentes mémoires de Valéry GISCARD D’ESTAING (et dans ses autres livres politiques). L’homme ne semble toujours pas avoir digéré sa défaite de l’élection présidentielle de mai 1981, continuant de penser qu’il était le meilleur candidat pour la France (ce qui est à mon avis vrai en ce début d’années 1980 mais ne l’était pas en 1974 comparé à CHABAN-DELMAS.)

Savigny, J+100

Le calme est revenu et le Maire ne crie plus sur ses employés. La guerre civile est terminée : la gauche est atone et toute la « droite » oublie les rancœurs pour se retrouver autour de son champion marsaudonien. Et notre ville-dortoir continue, dans sa profonde léthargie, de s’enfoncer « avec délice dans une dette abyssale« , pour citer Jean-Michel ZAMPARUTTI, disparu de la vie politique après avoir raté son coup politique.

La gestion de la commune est catastrophique. Jacques PATAUT, maire-adjoint chargé de l’économie, agit avec l’absence d’humanité du fonctionnaire servile chargé de rendre un bilan équilibré à la fin de l’année. Niant les emprunts toxiques, il me parait des plus incompétent sur le constat qu’il commence à écoper alors que le vrai problème est de colmater le trou de notre économie. Et il ignore les conséquences de ses actes de coupe sombre.

Dire que Georges TRON prédisait que ce serait Nadège ACHTERGAËLE qui ferait tout. Elle se retrouve avec une délégation à l’urbanisme dont elle ignore tout, ne respectant pas la nouvelle hiérarchie des normes de la loi Duflot pour ses projets, de fait invalides. La seule chose qu’elle sache faire est de répondre à mes courriels, M. MEHLHORN se pensant certainement « au dessus » de cela pour me consacrer du temps, et de fait en consacrer à Savigny.

Aucune ambition sinon personnelle

Napoléon disait que « le seul crime en politique est d’avoir des ambitions plus hautes que ses capacités ». Je pense qu’Éric MEHLHORN ne connaîtra jamais les affres de la Justice pour cela. Il est, tel François HOLLANDE, le candidat qui s’est trouvé là au bon moment. Tous le flinguent en privé mais s’écrasent devant lui en public. Ils sont seulement 23 % des Saviniens à avoir voté pour sa liste, ignorant manifestement son bilan de 18 ans de politique.

Où est la volonté d’aller chercher les millions d’euros auxquelles notre ville à droit ? Où est l’envie de pousser notre jeunesse pour qu’elle devienne meilleure ? Où est le désir de sortir nos pauvres de la misère ? Nulle part ? Ou peut-être dans l’externalisation, pour prendre prétexte qu’on dépense de l’argent donc qu’on s’occupe des Saviniens. Par exemple, confions nos enfants à l’IFAC mais ne regardons surtout pas ce qu’ils font. C’est cette attitude laxiste qui explique la faillite des partenariats publics privés !

Par contre pour le conflit d’intérêt, il y a du monde. Ils sont déjà 18 % de son équipe de la majorité que je soupçonne de telles pratiques :

– Éric MEHLHORN pour avoir fait nommer sa maman à la CCID (Commission communale des impôts directs)

– Nadège ACHTERGAËLE pour avoir aussi fait nommer sa maman à la CCID et à la CICD (Commission intercommunale des impôts directs)

– Anne-Marie GÉRARD pour avoir placé sa fille comme secrétaire du Maire

– Daniel JAUGEAS pour faire surveiller sa baraque pendant les vacances d’été (zone n°5 des Voisins vigilants)

– Joëlle EUGÈNE, présidente d’Agir pour Savigny et conseillère communautaire, dont l’association qu’elle préside est devenue membre de la commission (intercommunale) consultative des services publics.

Lâches, ces populistes ont signé une charte des élus qu’ils refusent maintenant d’appliquer. Il est vrai que nous serions bien mal de décapiter ainsi l’exécutif savinien. Rappelons leur encore Chateaubriand : « la Charte est plus forte que nous. Quiconque voudra la détruire sera détruit par elle. » Or, selon l’article 4 de ce document, ils devraient démissionner

Ah, hypocrites membres d’Agir pour Savigny, pour ceux qui le sont, qui déshonorent la mémoire et le travail de MM PANEFIEU et SÉRON. Ils mériteraient, selon moi, une exclusion de l’association, pour fautes graves prévus par l’article VII de leurs statuts.

Une majorité moutonnière et passive

Le renouvellement du Conseil laisse la place à de doux rêveurs. Ils ont des idées sur tout, surtout sur ce qui se passait avant qu’ils ne soient élu. Ce ne sont que de grands bourgeois, sans empathie aucune, pour ce que j’ai constaté, qui parlent beaucoup en dehors du Conseil mais se font tout doux lors de l’Assemblée municipale. Ils auraient besoin d’apprendre, mais le Maire a réduit les crédits pour la formation… Comme c’est étrange…

Les adjoints sont aussi mauvais que du temps de Mme SPICHER-BERNIER et de la fin de l’ère MARSAUDON. Ils reprennent en l’état les notes de synthèse des fonctionnaires municipaux, maintenus dans l’absence de formation eux aussi, et les transforment en délibérations. C’est un peu facile et pas super productif. Ils s’indignent de choses qu’ils ne maîtrisent pas et fuient les questions que je leur pose par courriel. Je souris.

Ils n’ont aucune réflexion politique ni aucune force de conviction. Le MODEM et Debout la République sont des partis prostitués qui ne voient qu’un intérêt d’éclat à être élu au côté de l’UMP. Comme j’ai pu avoir envie de tous les baffer le Conseil où ils ont envisagé de réduire les subventions à l’épicerie sociale, dans laquelle la moitié n’a jamais mis les pieds. Déjà qu’ils ont supprimé près de 2/3 de la subvention de la Conférence saint-Vincent-de-Paul.

Une opposition lamentable

Triste démocratie que de voir une opposition qui ne joue pas son rôle. Certes, il y a Jean-Marc DEFRÉMONT (PS) et Jacques SÉNICOURT (PS) qui interviennent à juste propos, mais ils sont bien les seuls. Toutefois, après que MEHLHORN leur fasse une réponse convenue, ils ne repassent pas à l’offensive. Honte à eux de ne pas avoir mieux pour défendre la démocratie locale, forçant alors le MODEM à se prononcer sur ces questions et brisant la solidarité municipale. Quel manque de sens politique !

Laurent LIEPCHITZ (PC) intervient de manière hors-sujet. Lydia BERNET (PS) est à côté de ses interventions. L’idéologue GUYARD (PS) ne prend la parole que pour parler de précarité énergétique. Quant à Éva SAS, députée issue du baisodrome EELV, on peut féliciter son travail à l’Assemblée mais déplorer son manque de sens écologique pour notre ville. Quand nous proposera-t-elle de morceaux de pistes cyclables ou des parkings à vélos ?

Laurence BERNIER (UDI) est si souvent d’accord avec le Maire que cela en est louche. Les enfants terribles de la droite se retrouvent ici et là, tous « bébés MARSAUDON » endormis par le chef, et toujours atrophiés. David FABRE (opportuniste) ne fait rien sinon rappeler sa ferme opposition de gauche sous le précédent mandat 2008-2014. Sûrement cherche-t-il à démanger pour se réintroduire ailleurs ? Ils me semblent irrécupérables.

Quant au FN, il ne repose que sur la personnalité d’Audrey GUIBERT, non élue aux européennes. Elle se contente de mettre l’UMP en face de ses contradictions. Classique et efficace. Mais comme toujours au FN, quand il faut gueuler, ils sont là et quand il faut agir, il n’y a plus personne. Heureusement que leur électorat à Savigny touche un public relativement faible (2000 personnes seulement).

L’agglomération se fera sans nous

Durant sa campagne, MEHLHORN n’a pas montré avoir de projet pour notre intercommunalité. Il est donc logique qu’il se soit écrasé devant Robin REDA, qui lui, avait un projet pour notre agglomération. Un projet de l’UMP qui lui serait directement soufflé par M. Georges TRON. Il s’agirait de fusionner la CALPE avec les communes de Draveil et de Vigneux-sur-Seine (et Wissous ?) pour atteindre la limite demandée par le Préfet de 200 000 habitants. Puis de laisser la présidence à l’ancien président de l’agglo Sénart-Val de Seine.

Et MEHLHORN d’écrire sur son compte Facebook qu’il surveille REDA… Triste constat qu’un homme soit fier de n’avoir aucun pouvoir, et de n’avoir en plus pas compris que seul le président de l’agglomération décide. Il a le poste de premier adjoint comme caution de la plus grande ville du groupement, mais il ne s’en rend pas compte. Or, je pense qu’il en est conscient mais obéit comme le bon petit soldat UMP qu’il est. Car qu’est-il sans l’UMP ?

De fait, qu’est-ce que les élus intercommunaux font voter qui concerne Savigny ? Pas grand chose parce qu’ils manquent d’une vision à long terme. Ils n’ont pas de projets de territoires. Ils sont arrivés là par hasard parce qu’il fallait une liste UMP dans la 195ème ville de France. Et ils ne font rien pour que les choses évoluent, refusant de se former et continuant d’ignorer la Loi et le Code général des Collectivités territoriales (CGCT).

Je continue

On ne lâche rien, comme à La manif pour tous. Le résultat de 6,48 % n’est pas trop mauvais même s’il continue de me décevoir. L’action de VSA n’a jamais été contestée et la demande citoyenne est là. Pas encore majoritaire mais elle progresse toujours.  MEHLHORN me rend un énorme service en discréditant avec lui Debout la République et le Mouvement démocrate. Tel HOLLANDE qui tue EELV et entraîne le PRG à sa perte.

VSA va évoluer et devenir une association citoyenne. Nous applaudirons les bonnes décisions de la majorité comme de l’opposition. Mais nous distribuerons aussi les cartons rouges des bêtises accomplies au niveau municipal et intercommunal. Je mettrai toute mon énergie à essayer que les choses soient les moins mauvaises possibles. Mais comment puis-je agir plus n’étant pas élu ?

Et heureusement, pour tous ces gens, que je ne suis pas élu. Car ils auraient du souci à se faire, face à une avalanche de questions auxquelles ils seraient incapables de répondre. Oui, je ne suis toujours qu’un discoureur du temps présent. Mais MOI, au moins, je peux dire que j’ai essayé d’influer la politique locale. Et personne ne peut me le reprocher ! Ce pourquoi je me permets de distribuer les bons points dans cet article et de parler aussi librement, en conscience.

Je n’aurais de repos que lorsque les Saviniens cesseront de se complaire dans la médiocrité et développeront enfin une ambition pour leur ville. Nous avons encore du travail. Je suis un insoumis, ennemi de la pensée tout faîte et je réclame une meilleure République. Personne ne me dira ce que je dois penser !