Archives du mot-clé Chantelle

Droit de suite : des défauts de traçabilité des masques donnés aux agents communaux de Savigny-sur-Orge

Édit le 20/05/20 à 13 h 00 : Les masques Chantelle portent sur leur étiquette de marque le nom de la catégorie CA6110-0OS, correspondant à la notice distribuée. Toutefois, il n’est toujours pas possible de connaître quels sont les résultats précis du test effectuée sur ce matériel par la DGA en tant que cette catégorie ne correspond à aucune référence de test précis, laquelle aurait alors été accomplie sous un autre nom donné au modèle.


L’opacité de la gestion des masques n’aide en rien à comprendre l’affaire…

On nous parle de retards sur la livraison des 40 000 masques Chantelle qui ont contraint la Commune à effectuer une deuxième livraison, cette fois de 50 000 masques TDV Industries, alors que les agents communaux ont reçu des masques Chantelle le même jour que l’on distribuait à la population les masques TDV…

==> Pourquoi donc le maire ne veut-il pas dire quand la Ville a reçu les masques Chantelle ?


Toujours est-il qu’il aura fallu attendre ce mercredi matin, soit deux jours après leur distribution, pour que les agents communaux reçoivent enfin la notice de leur masque.

Laquelle notice fait référence à une catégorie de masques qui ne figure pas sous ce nom dans la liste officielle des masques alternatifs homologués (le tableau illisible qui suit).

Cliquer pour accéder à Masques_alternatifs.pdf


De plus, la notice renvoie à un mauvais site internet, qui ne fait même pas apparaître les références du test… C’est juste « Faîtes-nous confiance ».


Lors du conseil municipal de lundi 18 mai, le maire a affirmé que tous les masques étaient conformes, reconnaissant alors qu’il y a eu deux commandes.

Sauf qu’à part s’il cache encore d’autres informations, avec le paradoxe qu’il promet la transparence s’il est réélu, mais qu’il ne va surtout pas commencer maintenant, comme le nom ou la référence du test effectué, rien ne permet pour l’instant d’aller dans son sens.

Je conclurais en m’étonnant que personne ne se soit posée la question que je pose, de savoir quel est le test qui a été effectué pour conclure que le masque est bien homologué. Ce serait là une marque d’attention et de professionnalisme qui fait cruellement défaut en mairie.



Savigny-sur-Orge : les masques distribués à la population sont-ils une deuxième commande ?

La Commune de Savigny-sur-Orge aurait-elle en fait commandé un total de 90 000 masques dont un premier lot inutilisable de 40 000, qui auraient coûté à eux seuls 88 000 euros, car ils ne sont pas aux normes, et dont elle essaie maintenant de se débarrasser en les refourguant aux agents communaux ?

C’est à ne plus rien y comprendre, et j’avoue que m’y perds un peu. Revenons aux faits.

Le 16 avril, MEHLHORN commandait 40 000 masques à Chantelle.

Le 7 mai, MEHLHORN invoquait des retards dans la livraison de Chantelle et indiquait se tourner vers le prestataire du Département de l’Essonne (TDV Industries).

Les gens sensés en déduisaient alors que la commande chez Chantelle était annulée !

Mais le 16 mai, MEHLHORN annonçait la réception de 50 000 masques, qui avaient été bloqués en douane à Roissy !


Et voilà ces jours-ci que des agents municipaux reçoivent des masques, avec une petite étiquette de marque Chantelle, donc fabriqué à Choisy-le-Roi, de couleur bleue, mais sans étiquette de confection, puisque ceux-là ne sont assurément pas aux normes.

Tandis que dans le même temps, la population reçoit les masques, fabriqués à Madagascar, sous-traités par TDV Industries, lavables 10 fois, qui eux seraient aux normes de ce que j’en constate, même s’ils ne portent pas le logo officiel.





J’ai donc comme l’impression que nos masques blancs, aux normes, sont en fait une deuxième commande !

Tandis que la Commune avait d’abord commandé d’autres masques, bleus, qui eux, ne sont pas aux normes, et qui sont aujourd’hui donnés aux agents.

Reste à savoir combien tout cela va nous coûter, et surtout s’il est sérieux pour l’employeur MEHLHORN, de faire utiliser, pour rentabiliser, ces masques bleus qui ne sont pas aux normes, notamment aux personnels du CCAS, en lien avec des personnes fragiles, ce qui n’est ni respectueux de nos agents ni des Saviniens qu’ils côtoient.

Qu’en pense le CSE (ex-CHSCT) ? Il peut parler maintenant que son ancien président Georges DURAND est sur la liste municipale candidate du maire sortant ?


Au passage, et je termine par là, on appréciera MEHLHORN qui n’est absolument pas en campagne électorale, et qui se fait photographier sur le Facebook de la Ville et qui met un mot personnalisé dans les enveloppes des masques (« J’ai le plaisir de vous adresser »).

C’est franchement minable, cette pâle imitation de BAYROU, relevée dans Le canard enchaîné de la semaine dernière. Au passage, il faudra dire aux Saviniens que les agents sont indemnisés pour ce travail que beaucoup pensent « bénévole ».




Savigny-sur-Orge : nouveau revirement sur le nombre et le mode de distribution des masques

Hier, je vous révélais que la Commune de Savigny-sur-Orge s’était trompée de normes AFNOR pour sa commande de masques. Les masques commandés auraient bien une norme AFNOR, mais pas la seule et unique en vigueur dans la lutte contre le Covid-19 qui est la SPEC S76-001. Et j’en déduisais que le maire devait quand même s’interroger de savoir s’ils allaient finalement distribuer ces masques qui ne filtrent pas le coronavirus.

C’est à croire que je ne connais toujours pas MEHLHORN qui va donc bien investir plus de 5000 euros pour une livraison postale, ce qui ne correspond maintenant plus ni aux modalités qui avaient été dévoilées devant les élus lors d’une réunion du 02 mai, ni même au plan organisationnel mis en place par la Directrice générale des services (DGS) qui fait ses courriers aux agents un jour férié, en espérant qu’elle ne fasse pas cela pour toucher une prime…

Donc oublié Chantelle, les masques des Saviniens sont fabriqués à l’étranger puisqu’ils étaient encore récemment bloqués en douane. Et au lieu d’une distribution depuis la mairie, qui aurait dû avoir lieu les 23 et 24 mai, comme indiqué dans le courrier de la DGS, une distribution par voie postale. Sauf qu’au lieu d’avoir 1 masque par personne, sur la base du fichier de la taxe d’habitation, c’est 2 par foyer, et démerdez-vous à venir chercher les autres en mairie.


Source : Facebook de Bernard BLANCHAUD


Connaissant à peu près la part de répartition des habitants dans les foyers saviniens, deux correspond effectivement à la moyenne pondérée des habitants. Sauf qu’en donnant deux masques aux célibataires et aux veufs, on se prive de pouvoir donner 1 masque par personne, quand bien même nous devrions en économiser du fait de ne pas en distribuer aux enfants de moins de 11 ans. Bref, c’est très clair, et surtout très préparé, comme toujours à Savigny.

Reste maintenant à savoir, puisque nous avons commandé par le même prestataire que le Département, si eux aussi se sont trompés de normes. J’attends aussi de voir comment sont ces masques, et s’ils n’ont pas fait comme à Paris où il faut faire trois nœuds pour se les attacher… Je me demande également comment ils ont recruté si rapidement les agents qui procèdent ce jour à la mise sous pli, et s’ils n’ont pas fait appel à nouveaux aux mêmes copains. À suivre…