Archives du mot-clé Celestino ALFONSO

Trois indices qui offrent à penser que Jean ESTIVILL sera candidat aux municipales de 2020 à Savigny-sur-Orge

Le meilleur allié de la droite ferait-il son retour en politique après ses 2,84 % de 2014 ? Voilà qui est de très bon aloi pour diviser encore plus une gauche qui n’a pas besoin de cela. Étant donné qu’il ne fera que capter des voix de gens qui me détestent profondément pour tout ce que je suis, je ne peux que l’encourager : vas y Jean, montre-leur, défonce-les tous ! Voici en attendant trois indices qui me donnent à penser qu’il revient !


1. Au Grand débat national du 13 mars 2019

Présent au côté du seul gilet jaune de la soirée, le Professeur aura passé la soirée à demander les coordonnées des auteurs des interventions qu’il trouvait estivillo-compatible. Je sais aussi qu’il m’a dézingué auprès de Saviniens qui lui auraient indiqué leur intention de me soutenir. Manque de chance pour lui, la plupart des jeunes présents qu’il comptait récupérer sont déjà à l’Union populaire républicaine de républicaine de François ASSELINEAU.


2. Avec les francs-maçons pour réaffirmer la laïcité

D’après la loi de 1905, la laïcité est le fait que l’État ne reconnaît pas et ne favorise pas les religions. Je ne sais donc pas ce qu’est une famille laïque, si ce n’est une association de gens dont se sert ESTIVILL comme l’Association républicaine des anciens combattants (ARAC). Toujours est-il qu’il va au moins exister trois après-midis, et que je ne doute pas qu’il s’en vantera après, en tant qu’apporteur à la vie intellectuelle de Savigny.


3. En quête d’une nouvelle investiture du Parti ouvrier indépendant (POI)

Après avoir été socialiste puis radical de gauche (1994), soutenu par les communistes puis après trostskyste au parti de gauche et maintenant au parti ouvrier indépendant, notre ami cherche à confirmer cette dernière identité et participe (ou relaye) le comité national de résistance et de reconquête des acquis sociaux, marionnette du POI. J’ose penser sincèrement qu’il n’en aurait rien à faire si ce n’était pas en vue d’une investiture (Cc Nicolas BOISIER)


Je passe ici sur ses interventions politiques hors-sujets lors des commémorations, que je n’hésiterai plus à huer lorsqu’elles me deviendront insupportables. Juste pour dire que le maire de Savigny est bien lâche d’accepter sans réagir une telle politisation de ces cérémonies.

Malheureusement, Jean ESTIVILL a la haine de la France parce qu’effectivement, la République française de son cher Front Populaire a mis sa famille, qui fuyait FRANCO, dans des camps ; puis qu’elle a sous Vichy, déporté son père et fusillé son oncle (Célestino ALFONSO, le seul Espagnol sur l’Affiche rouge représentant le groupe Manouchian qui s’est rendu célèbre par ses attentats qui ne tuaient pas que des Allemands ; ce qui n’était pas la même démarche que celle de mes ancêtres résistants au sein du maquis Ognon-Doubs…).

Mais c’était avant sa naissance ; et sa récupération et son appropriation de ce combat dépasse le seul cadre du combat pour la vérité historique, et se font d’une manière très discutable…