Archives du mot-clé cantines

Savigny-sur-Orge : une pétition pour une cantine sans plastique

Des représentants des parents d’élèves de l’école Ferdinand-Buisson ont lancé une pétition existe sur Change.Org pour demander au maire de Savigny-sur-Orge de revenir sur sa décision d’utiliser de la vaisselle plastique dans les cantines et au centre de loisirs.

https://www.change.org/p/pour-une-cantine-sans-plastique-dans-toutes-les-%C3%A9coles


Sachez que je soutiens pleinement cette initiative, avec laquelle je n’ai absolument rien à voir (mais rassurez-vous, j’essaierai quand même d’instrumentaliser les parents d’élèves pour la prochaine campagne municipale afin qu’ils votent pour ma liste).

Je vous invite donc à signer cette pétition et à les relayer au maximum autour de vous.

https://www.change.org/p/pour-une-cantine-sans-plastique-dans-toutes-les-%C3%A9coles


Alors, bien sûr, il se pose les deux problèmes relayés dans la pétition, de la santé des enfants, du fait des molécules contenues dans les plastiques qui peuvent migrer dans la nourriture au moment du réchauffage des plats ; et de l’environnement, avec ces plats qu’il faut régulièrement changer. Rappelons que cette pétition a été lancée symboliquement le jour où l’Union européenne vient enfin d’interdire les plastiques à usage unique pour 2021 !

Mais les parents auraient aussi pu évoquer le confort des enfants avec soit des barquettes qui les brûlent, parce qu’elles conservent trop la chaleur des plats, soit des barquettes qui donnent un goût encore plus dégueulasse à la nourriture, dès lors qu’elles ont attendues et qu’elles sont froides, par exemple parce qu’elles n’ont pas été distribuées de suite après avoir été réchauffées. En fait, c’est une question de timing et donc de chance…

Rajoutons-en dans la gueule de SODEXO, à l’aide de leur dernier rapport annuel d’exploitation : pour un même prix payé par les parents, le coût de conception d’un repas pour les enfants a encore diminué à environ 2,50 euros le repas (qu’est-ce que tu peux faire un repas complet et gustativement intéressant pour 2 euros 50 ?) Mais parce que sinon, ce n’est pas drôle, les repas des séniors ont un coût de fabrication de près du double, aux environs de 5 euros !

Eh ouais, les vieux votent mais pas les gamins. Ce qui est con comme raisonnement, parce que les gamins ont des parents qui votent…

Je voudrais enfin et surtout dénoncer la démagogie du maire, qui pour s’attirer les bonnes grâces électorales de quelques agents (et de leurs familles), s’est saisi d’un avis bidon, d’un CHSCT à sa botte, pour déclarer que porter la vaisselle nuisait à leur santé.

Travailler aussi nuit à la santé… Et comment font-ils dans les autres communes ?

Ok, prenons-les aux mots. Dans ce cas, achetons une vaisselle plus légère !


Les parents d’élèves de Ferdinand-Buisson auront encore à gueuler quand je leur révélerai que les futures et nouvelles cantines de la nouvelle école n’auront que 154 places pour les élémentaires et 72 pour les maternelles, ce qui va sous-entendre 3 services pour faire manger tout le monde ; et entre autres joyeusetés, qu’il n’y a pas de toilettes (donc pas de possibilité de se laver les mains) à proximité immédiate, ni de porte-manteaux pour les enfants, ni même de chemin pour arriver et repartir ! On fait comme si les enfants allaient savoir s’auto-discipliner comme des grands !

Je ne sais pas s’il faut que je dise aussi que l’office réchauffage est situé en face des poubelles, et à côté des toilettes, et que c’est le même chemin par où va arriver la nourriture, et par où sortiront les poubelles.

Promis que je publie bientôt les plans, mais il ne faut pas se plaindre, parce que dans le jury de sélection du projet, il y avait un seul opposant, Jean-Marc DEFRÉMONT, (sur combien de membres ?), donc maintenant il ne faut pas embêter le maire. Cet argument ne vous convainc pas, c’est pourtant celui que MEHLHORN répète à longueur de conseils municipaux…

Je rappelle aussi que je propose aux parents d’élèves la co-organsiation d’une réunion de présentation du projet avec un professionnel de l’éducation qui a étudié les plans, et en a relevé tous les défauts ! Dépêchons-nous avant de gaspiller 11 millions d’euros !


Je finis avec ma pub, j’en avais déjà parlé ici en novembre sur ce blog, après avoir été alerté par Chris DESCHAMPS sur le sujet :

https://oliviervagneux.wordpress.com/2018/11/26/les-exigences-traiteur-de-la-commune-de-savigny-sur-orge-a-comparer-avec-le-traitement-des-cantines/

Et là, en page 7 de mon livret de vœux 2019 :


https://www.change.org/p/pour-une-cantine-sans-plastique-dans-toutes-les-%C3%A9coles



Les exigences traiteur de la Commune de Savigny-sur-Orge ; à comparer avec le traitement des cantines

Savez-vous que faire la vaisselle atteint aux bonnes conditions de travail des agents de la Commune, et par conséquent nuit à leur santé ?

C’est fort de cet étonnant constat, sur la base duquel on ne devrait plus rien faire puisque tout est fatiguant, principe ou règle de vie dont semble avoir fait sien le maire de Savigny-sur-Orge dans sa gestion communale, que la Ville a décidé de passer à la vaisselle plastique dans les cantines scolaires, et ceci alors que cette matière sera interdite d’usage dans les services de restauration scolaire, partiellement dès 2020 et totalement en 2025.

Ce qui fait, par exemple, qu’on sert à manger aux gamins dans des barquettes plastiques soit trop chaudes, avec lesquelles ils se brûlent ; soit trop froides, et donc la bouffe est encore plus dégueulasse…

Mais s’il y a bien un endroit où MEHLHORN ne lésine pas sur la qualité, ce sont pour les réceptions de la Commune, au premier rang desquels le repas des séniors !

Je voudrais donc vous faire partager le meilleur (selon moi) de l’appel d’offre du marché Traiteur que la Ville vient de passer, et pour lequel on ne se soucie plus des conditions de travail des salariés (privés), et puis surtout il y a soudainement des moyens !


Le repas, très loin du SODEXO

J’aime bien le 1 verre type Champagne en face de mousseux ou crémant, la qualité supérieure exigée, et l’entrée « raffinée ». C’est comme les logements de standing. Quelle collectivité demanderait un service moyen ?


La vaisselle : au minimum de la porcelaine

Et puis aussi très précisément :

  • « Nappage en tissus 100% coton de couleur blanche (diamètre 1.70 à 1.80) pour 40 tables rondes au maximum avec chemins de table, de 8 personnes (diamètre 1.52cm) »
  • « Serviettes de table en tissu, assorties avec les nappes, d’un ton uni blanc ou couleur taille 40cm*40cm »


Le personnel : une école hôtelière ou rien !

Et puis aussi :

« Personnel de service en tenue de maître d’hôtel et de services pour servir entre 250 et 325 repas environ par jour (personnes âgées, artistes, personnalités, personnel). Ce personnel sera encadré par un responsable d’équipe au moins (chef de rang ou maître d’hôtel). La prestation comprend aussi le personnel de plonge le cas échéant et le service à table pour les artistes se produisant chaque jour (repas pris entre 11h et midi dans une des salles du COSOM) »

« La même tenue est exigée pour l’ensemble des serveurs lors des repas. Cette tenue doit être propre, élégante et sobre (noir et blanc par exemple). Le titulaire observera strictement en la matière les règles en usage dans la profession (respect de la clientèle, amabilité, présentation excellente, diplomatie……..) »


Enfin, le meilleur, la dégustation par le jury composé du maire et d’élus

Pratique pour manger à l’œil…

Et la qualité naturellement (en demande-t-on autant à SODEXO ?) pour ne pas risquer d’empoisonner notre cher (coûteux) maire !


Ma triste conclusion : si MEHLHORN s’intéresse plus à la qualité dans un cas que dans l’autre, c’est d’une part, parce que certains sont électeurs et d’autres pas. Et ensuite, parce que la cantine, il va y manger une fois dans l’année (enfin, se faire photographier devant une assiette parce que je ne sais pas ce qui finit à la poubelle), alors que les réceptions, c’est un petit peu plus souvent…



Pétition pour permettre un menu de substitution dans les cantines

J’ai reçu une pétition lancé par Yves JÉGO, député-maire (UDI – personne n’est parfait) de Monterault-Fault-Yonne (Seine-et-Marne) que j’ai trouvé bien écrite et je l’ai signé. Je vous invite à en faire autant parce que je pense que c’est dans la diversité des repas que s’acquiert la qualité de la nutrition contre les entreprises de restauration collective.

Voici le lien de ladite pétition. Actuellement, nos cantines scolaires font trop peu appel aux circuits courts et aux produits sains issus de l’agriculture biologique. Pourtant, ils ne sont réellement pas beaucoup plus chers que les produits cultivés de manière industrielle et ce sont toujours les mêmes qui récupèrent l’argent pour des services qui se dégradent.


Supprimer les repas sans porc est une provocation à l’égard des juifs et des musulmans de la part de maires qui agitent l’épouvantail de l’identité nationale, pour masquer leurs quêtes d’économies. Il est dans le sens de la pratique de vouloir aller vers des systèmes de selfs avec choix de menu, pourquoi revenir en arrière et proposer un repas unique ?

Alors il est en effet possible de régler la question du porc (dont la qualité se dégrade à cause d’origines de moins en moins contrôlées) en remplaçant les menus alternatifs par des menus végétariens, ce qui permettrait aussi à certains de rompre avec les protéines animales dont nous abusons, et qui sont écologiquement très énergivores.

Je pense qu’il faut arrêter de vouloir nous prendre pour des soldats de la laïcité voulant imposer une culture gastronomique française. J’aime la charcuterie et le vin. Je n’aime pas les fruits de mer ni la bière. Je ne serai pas plus heureux si on veut me forcer à manger ce que je n’aime pas ou en forçant d’autres à manger ce qu’ils n’aiment pas.


Je suis favorable à des menus de substitution, qu’ils soient végétariens ou pas, tant que chacun peut s’y retrouver et manger, au lieu de jeûner. L’important pour moi est qu’on puisse autant que possible avoir le choix, la qualité, la santé et le plaisir.