Archives du mot-clé candidature

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : Antoine CURATOLO dévoile son affiche de campagne (mais se trompe dans les dates)

Sacré Antoine ! Mais c’est aussi cela qui fait toute sa force : il est nature, comme dans ses vidéos sur Youtube (vous comprendrez en 30 secondes), et il est sincèrement désintéressé.

(Et surtout il va travailler pour moi en empêchant MEHLHORN de faire ses 10 % en lui prenant  les voix des marsaudoniens historiques, et celles des agents de la Commune, et de leur famille ! Soit que des voix de gens qui n’auraient de toute façon jamais voté pour moi.)

Par contre, je ne vous cache pas que son affiche n’est ni fait ni à faire. J’espère pour lui qu’il ne l’a pas encore imprimée.


La première remarque qu’on m’a faite, c’est qu’il y a trop de rose, comme s’il était socialiste. Puis il a mis du bleu pour dire qu’il était de droite, et du vert pour l’écologie. Et en fait, toutes les couleurs pour dire qu’il rassemble tout le monde, à l’image de la France Benetton ou le Savigny Benetton (united colors) qu’il a placée dans son petit cœur. Comme c’est touchant !

Ensuite, c’est démago au possible. On dirait presque du Bernard BLANCHAUD, qui s’abîme dans son populisme, d’autant plus hypocrite que lui (Bernard) fait partie de cette élite savinienne qui fait tant de mal aux Saviniens.

En fait, il y a trop de messages dans l’affiche d’Antoine qui ne veulent rien dire, tout du moins très creux et dont les ficelles racoleuses sont un peu trop visibles.

« L’alternative, c’est vous… et nous. »

« À cœur ouvert »

« Pourquoi rester des électeurs incompris ? »

« Un Savinien qui vous veut du bien »

« Osez et reprenez le contrôle »


Pour le reste, sa photo n’est pas mal, même si puisque c’est un montage (vous avez naturellement reconnu que ce n’est pas Savigny derrière…), j’aurais préféré celle-ci, où tout en conservant son physique de Méditerranéen bon vivant, avec l’aspect bonhommique et rassurant du grand-père, et en même temps pas trop vieux, il est plus ancré et mieux assuré et il aurait alors peut-être un peu moins flotté dans le décor, mais il n’y a pas la cravate, et c’est clairement rédhibitoire pour les vieux qui fantasment la politique.

74158452_2790475977643074_7199344530833801216_n


Tout ce qui tape sur MEHLHORN est bon à prendre !

MEHLHORN, qui n’a toujours pas compris, en tant que maire sortant, que ses principaux réservoirs de voix étaient son parti et ses clients, parmi lesquels les agents. Et qui relaie la propagande d’auto-persuasion de BAROIN qu’ils vont se refaire aux municipales…

Or, son parti (LR) est mort, parce qu’il a fait 8 % aux européennes, et que les 8 % sont essentiellement des gens sensibles à l’éthique (et contre le mariage pour tous) qui ont voté pour le catho BELLAMY, et que les cathos, typiquement de la paroisse, ne sont pas avec MEHLHORN qu’ils jugent mauvais comme maire de droite. Ils étaient d’ailleurs globalement avec SPICHER, et aujourd’hui, j’ose écrire qu’ils sont davantage avec moi. En 2015, MEHLHORN a crû s’attaquer aux gauchistes, mais c’est en fait son électorat qu’il a sacrifié…

Et si maintenant, le maire perd ses derniers clients avec à la fois les agents, et en même temps, les associations sportives, plus tous ceux que le syndicaliste chrétien (Antoine était délégué syndical CFTC en mairie) a pu côtoyer dans sa mission d’agent, et qui l’aiment bien parce qu’il est sympa… Il na va guère plus rester à MEHLHORN que le base ball

Je soutiens donc démocratiquement, et intéressement, la candidature d’Antoine.


Je crains cependant qu’il aura des difficultés à constituer sa liste, et qu’il n’atteindra pas 5 % à l’issue du premier tour ; mon seul intérêt étant alors que ce score soit décompté à MEHLHORN, pour que celui-ci ne fasse pas 10 %, et donc ne puisse pas se maintenir au deuxième tour. Sinon, de par ce qu’il aura pu lui taper dessus.

Car malheureusement, les Saviniens vont bien lui dire, pour la blague, qu’ils vont voter pour lui, mais ils ne le feront pas dans l’isoloir. Parce qu’ils vont bloquer sur son expression orale et son parcours scolaire, comme les Français ont bloqué sur SARKOZY parce qu’il n’avait pas fait de grandes écoles. Alors on me répondra qu’ils ont pourtant élu MEHLHORN qui n’a qu’un BTS, oui mais c’était toujours moins pire que SPICHER qui était une femme. De la même manière que certains se disent rassurés parce que je ne serais en fait qu’une marionnette de Bernard MÉRIGOT, lequel soutenait pourtant GUYARD à la dernière municipale.

Nonobstant, il est désormais temps que je me mette à enquêter de savoir comment Antoine a pu être en même temps agent municipal et président de la SASU CURATOLO dont l’activité est le transport de voyageurs par taxis. Il n’y a pas de raison que je ne m’en prenne qu’à Céline ROUILLER-FORSANS qui doit patienter encore vingt petits jours avant d’être visée par une plainte pour dénonciation calomnieuse !




Olivier VAGNEUX : « Je suis candidat aux municipales de 2020 »

Savigny-sur-Orge, le 12 janvier 2019


Saviniennes, Saviniens, mes chers concitoyens,

Je suis candidat aux prochaines élections municipales.


Pourquoi je veux devenir votre maire ?

Non pas pour l’argent, ou pour l’orgueil d’un titre quelconque.

Mais bien pour virer la bande d’incapables qui nous gèrent depuis trop longtemps en profitant largement du système ; et alors enfin mener une politique qui nous permette de mieux vivre à Savigny.

De l’argent, il y en a. De la volonté politique, il en manque.

Je vous propose mon énergie et ma ténacité pour changer notre vie locale, sans commencer le mandat en vous disant qu’il n’y a plus d’argent et le finir en dépensant des dizaines de millions !


Maire, pour quoi faire ?

Pour résoudre au plus vite tous les problèmes que la majorité municipale refuse d’affronter : le manque de stationnement, les commerces qui ferment, les transports qui saturent et se réduisent, la voirie qui se dégrade, l’urbanisme qui ne respecte plus aucune règle…

Pour mener une politique sociale juste et solidaire, qui n’oublie personne ; une politique fiscale qui soit proportionnée ; une politique économique qui créé de l’emploi localement.

Pour fédérer nos quartiers et rassembler notre ville dans de grands projets, conduits avec les intercommunalités, qu’il est temps de mettre à notre service.

Pour réparer les fractures économiques et sociales qui existent dans notre ville. Pour développer nos quartiers, notamment ceux de Grand-Vaux, de Chateaubriand et des Prés-saint-Martin.

Pour améliorer les services publics, et agir dans le respect de l’environnement.

Pour enfin dynamiser notre ville et la rendre attractive : faire pour les jeunes et avec les jeunes, développer le sport, la culture, la vie associative, le bénévolat, la démocratie…

En résumé, pour qu’il fasse bon vivre à Savigny !

Arrêtons d’être la 1ère ville dortoir du département, et devenons vraiment la 4e ville de l’Essonne !


Mes engagements

Je refuse la vieille politique : la répartition des postes avant l’élection, les arrangements partisans, les promesses clientélistes, le ciblage de l’électorat par catégorie, âge, quartier, religion ou communauté d’origine…

Je n’ai pas envie de vous parler d’avenir, mais bien de notre présent, de ce qu’on va faire les trois mois suivant mon élection.

Il y a deux valeurs sur lesquelles je ne transigerai pas : la fidélité, et le respect de la parole donnée.

Je vous propose une liste nouvelle avec des jeunes, des citoyens de toutes idées, de tous milieux, de toutes origines, qui sans renier ce qu’ils sont, ni leurs opinions, ne s’embarrassent pas des clivages, et voteront dans l’intérêt de Savigny et des Saviniens.


Pourquoi serai-je différent des autres ?

Parce que je suis encore là, malgré mon isolement, malgré mes échecs, malgré ma condamnation et malgré les 34 000 euros que j’ai perdus.

Parce que mon opposition vous a été utile, en vous (ré)informant, et que je suis le seul à pratiquer une telle transparence !

Parce que je n’aurais pas l’hypocrisie de vous dire qu’on est tous amis et qu’on va oublier tout ce qui s’est passé pendant des années. Les fautes devront être réparés, et ceux qui se sont goinfrés devront aussi en laisser pour les autres ! Et de fait, mon programme ne sera certainement pas le plus sexy, mais il sera juste et équilibré.

Si je dois être à la tête d’une majorité, ce sera avec le même comportement que j’ai dans mon opposition.

Et je veux écrire que j’ai beaucoup appris en cinq ans.

Mais en vérité, ce sera aussi ma dernière candidature, si je ne devais pas gagner, parce que l’engagement honnête et sincère est épuisant. Qu’on se frustre de ne pas pouvoir aider tous ceux qui nous demandent. Qu’on y passe tout son temps, et qu’on finit par se couper de la réalité.

Surtout que j’ai acquis la conviction qu’on est finalement plus utile dans l’engagement métapolitique (social, associatif, économique), que dans ce qu’on appelle la « politique » qui est un milieu pourri qui corrompt même les plus honnêtes.


Je crois en ce que je fais ; que je suis du bon côté de l’Histoire.

Je pense qu’il y a une opportunité, et j’y vais pour gagner.

J’ai toujours cette envie et cette détermination d’améliorer la gestion et la gouvernance de Savigny ; bref, d’y faire vivre la République.


Je termine en proposant un grand débat au maire, et aux autres têtes de liste, dont les modalités restent à fixer.

Je vous invite à continuer de me lire, de me suivre, de m’aider…

Je suis à vos côté, et surtout, je suis de votre côté.


Olivier VAGNEUX

olivier@vagneux.fr

06-51-82-18-70