Archives du mot-clé campagne

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : l’investiture du MoDem échappe au LaREM Alexis IZARD

Où l’on apprend dans Le Parisien Essonne du 22 janvier 2020 que MEHLHORN va être soutenu par le MoDem, dans le cadre d’une liste « sans étiquette ».

Étant précisé que les consignes nationales du MoDem laissaient le choix à leurs membres de ne pas s’allier forcément à La République en marche.


Alors le MoDem, combien de divisions ?

Ils n’ont déjà plus de site internet départemental depuis des mois, et communiquent au mieux par Twitter, en relayant la bonne et sainte parole de François BAYROU.

Et à Savigny-sur-Orge, il n’y a plus que Mathieu FLOWER, depuis que Christophe GUILPAIN a rejoint Bernard BLANCHAUD dans sa dissidence, parce qu’il n’avait pas eu le poste d’adjoint qui est revenu à Mathieu, et que Jean-Pierre LUBAT a déménagé, du moment qu’il avait filé ses 1000 euros à la campagne de MEHLHORN pour payer des places à ses copains.

Au niveau de l’électorat, il est impossible à déterminer puisque le MoDem ne s’est plus présenté seul depuis 2012. Mais il doit aller chercher autour de 1 à 3 %.


Toutefois, et puisque donc il s’agira d’une liste sans étiquette, quel intérêt pour le MoDem de Savigny, autrement écrit pour Mathieu, de soutenir MEHLHORN ?

Il s’agit d’un pari pour Mathieu FLOWER.

Avec LR, il est certain de rester maire-adjoint.

Avec LaREM, son avenir n’est pas encore écrit.

Il devine que MEHLHORN va profiter de la prime aux sortants.

Il constate que la campagne de IZARD patine, et que de moins en moins de personnes y croient.

Et surtout, il n’est pas certain que dans le cadre d’un mouvement de renouveau, il ne paie pas son appartenance à l’actuelle majorité, au risque d’être écarté.


Quelles conséquences pour IZARD ?

Malgré le soutien du Mouvement radical, IZARD ne rassemble pas tout le centre.

Et même s’il a un profil plus centriste que MEHLHORN, et alors qu’il doit jouer avec la concurrence de FABRE (UDI), il ne peut définitivement plus se définir que comme le candidat de La République en marche, et non pas comme le candidat du centre, des démocrates ou des libéraux.

IZARD va perdre marginalement peut-être 1 point, du score qu’il aurait fait avec l’investiture MoDem.

Mais c’est l’image d’un rassembleur qui s’échappe encore un peu plus… Ce qui pourrait lui être fatal !


Je termine en relevant que Debout la France ne soutient pas l’alliance autour de MEHLHORN.

Et que donc IZARD semble assez mal parti, ce qui fait mes affaires, et qu’il n’est pas arrangé par cette affaire-là.

IZARD a-t-il cependant réellement essayé de débaucher FLOWER ?

J’ai entendu dire que oui, mais rien n’est moins sûr.

Après, FLOWER aurait aussi été un boulet pour IZARD car avec la liste PS en 2008 (quand FABRE était PS), puis avec la liste UMP en 2014, et enfin, hypothèse, avec la liste laREM en 2020, cela aurait vraiment été de trop…




Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : sur la première vidéo d’Alexis IZARD (LaREM – Osons Savigny)

Pour des pros de la communication, ils nous font une vidéo très ancien monde…

Regardez vous-même (1 minute 07), ça fera quelques vues saviniennes, et puis on en discute.



Sur la forme, une vidéo accouchée dans la précipitation

  • Un support compressé qui pixelise à mort la vidéo si on n’utilise pas la 4G ou la fibre pour la regarder.
  • Un format d’image moyennement adapté à Twitter à cause des deux bandes noires horizontales qui, si elles permettent que les sous-titres ne soient pas couvertes par les icônes de lecture, révèlent l’utilisation de la plate-forme Clideo.com.
  • Un candidat faussement négligé et faussement cool. En plein été, veste de costume neutre, cravate tombée, chemise neutre non repassée, et col ouvert. Cheveux peignés. Barbe naissante. Les lunettes rondes font un peu trop singe savant.
  • Le lieu, manifestement son jardin, envoie un double mauvais message : déjà parce qu’il n’est pas entretenu et préfigure un mandat à cette image, brouillonne et anarchique ; ensuite, parce que cela dit qu’il n’est pas allé chercher loin pour prendre un lieu représentatif de Savigny. Lumière correcte. Petits bruits en arrière-plan, pas forcément gênants.
  • La gestuelle est trop mécanique, et la manière dont il positionne ses mains trahit qu’il n’est pas à l’aise. À certains moments, on dirait qu’il nous montre la taille du poisson qu’il a pêché. À d’autres, qu’il est en train de peloter quelque chose ou quelqu’un…
  • La voix est posée, et il ne parle pas trop vite. Mais ses respirations et intonations, et la manière dont il séquence ses phrases, sont ridicules, car elles ne sont pas naturelles.
  • Sur la fin, une utilisation dérangeante du logo de la Ville avec une annonce clairement faite à l’arrache puisque les informations sont à venir. Sachant cela, si je suis MEHLHORN, je ne prête rien, et il se retrouve sur la Place Davout !
  • Enfin, la seule chose bien est que la vidéo n’est pas trop longue, et que le texte, plutôt court et bien découpé, arrive à la rendre dynamique. Donc qu’on reste et qu’on la regarde d’un trait.
  • Par ailleurs, si parmi tous les gens qui ont aimé ou relayé cette vidéo, dont le célèbre Laurent FONTAINE, du duo BATAILLE et FONTAINE sur TF1, vous pouvez me trouver des Saviniens…

Sur le fond, une vidéo qui ne dit rien

Le message : Coucou, c’est moi. On se revoit le 27 septembre.


Bonjour à tous, je m’appelle Alexis IZARD, j’ai 27 ans, je suis chargé d’affaires chez BPI France où j’accompagne les entreprises françaises dans leur développement. Et je suis le candidat investi par la République en marche pour les prochaines élections municipales à Savigny-sur-Orge.

==> Bonne entrée en matière qui dit l’essentiel : je suis le candidat MACRON.

Savigny-sur-Orge, j’y ai grandi, j’y suis très attaché, et j’ai eu le temps de constater ses grandes qualités mais aussi ses faiblesses. Et aujourd’hui, je ne veux plus me contenter d’être spectateur. Je veux devenir acteur des changements dont notre ville a besoin.

==> Quelles qualités ? Quelles faiblesses ? Considères-tu donc que tu étais spectateur en 2014, lorsque tu étais sur la liste FABRE ? Ou en 2017, lorsque tu étais candidat suppléant aux législatives ? Et avec ce que tu faisais dans Génération Savigny, dont tu t’es vanté dans ta présentation papier ? Pourquoi ne t’es-tu pas engagé avant si tu es si attaché à cette ville ?

Ça fait trop longtemps que Savigny manque d’audace, d’ambition, d’innovation. Il faut que ça change !

==> Que mets-tu derrière « audace », « ambition » et « innovation » ? Comme au flipper, à chaque fois qu’il emploie un mot-clé, tu as un ding.

C’est pour ça qu’accompagné d’un collectif d’horizons divers et particulièrement motivé, nous allons porter un projet ambitieux pour notre ville. 

==> Vive la diversité ! Heureusement que ses colistiers sont motivés ! C’est mieux pour faire campagne ! Mais qui sont-ils ? Et quel est ce projet ambitieux ?

Un projet qu’on constituera en allant à votre rencontre pour tenter de comprendre vos problématiques mais aussi et surtout pour écouter vos ambitions pour la ville.

==> Donc en fait, et contrairement à ce que tu viens de nous dire, tu n’as pas de projet, donc tu n’as pas d’idées, et tu indiques en plus vouloir diriger au sondage. Cela s’appelle le populisme, et c’est ce que tu reproches au RN !

L’audace, l’innovation et l’écoute seront, en effet, au cœur de la campagne que je mènerai. Et qui sera lancée le 27 septembre à l’occasion d’un grand événement auquel vous serez tous conviés.

==> Tu te répètes avec « audace » et « innovation ». Alors montre nous comment tu innoves.

En attendant, je vous souhaite un très bel été et je vous dis à très bientôt, au plus proche de chez vous ! Liste « Osons Savigny » – Soirée de lancement Vendredi 27 septembre 2019 (informations à venir)

==> Qu’est-ce que signifie « au plus proche de chez vous » ? Bref, tout cela pour nous donner rendez-vous le 27 septembre dans un mois et demi. Tu aurais donc pu prendre plus de temps pour nous proposer une bien meilleure vidéo, et nous dire des choses concrètes.


Conclusion

Une annonce de campagne qui se veut moderne parce qu’en vidéo, mais qui se révèle décevante car terriblement classique.

Un mois après avoir été investi, il était temps que IZARD s’active un peu. Mais cela tombe en plein mois d’août, donc la portée est finalement réduite…

Mais comme finalement, il nous dit qu’il ne se passera rien avant le 27 septembre, on se demande finalement à quoi bon occuper l’espace avec un document si critiquable ?

De toute façon inutile, parce que qui va prendre le temps de le regarder, de le penser et de le critiquer, et qui va voter pour IZARD pour son programme, quel qu’il soit ?

Les Saviniens vont voter pour MACRON, donc il aurait plutôt intérêt à en faire le moins possible, surtout s’il commence avec des conneries…



Vos questions : est-ce que je vais négocier avec Éric MEHLHORN en vue des municipales 2020 ?

Une Savinienne me reproche de risquer de faire perdre la droite, et me suggère de calmer le jeu avec MEHLHORN. C’est hors de question ! Je me fous d’avoir l’image d’une personne uniquement mû par la haine de MEHLHORN, et la volonté de le dégager. Les vrais savent !

Elle me demande aussi si des négociations sont prévues avec MEHLHORN. Ben non. Je n’ai pas été contacté, et je ne le contacterai pas.


Question reçue par courriel le 08 juillet 2019

Bonjour,

Vous vous dites de droite, mais vous allez faire perdre la droite !

Est-ce que vous avez discuté avec Éric ? Est-ce que vous avez prévu de le rencontrer, au moins pour négocier un pacte de non-agression pendant la campagne ?

À cause de vous, Savigny va se retrouver avec la gauche.

Vous êtes ridicule avec tous vos recours et vos plaintes.

Cordialement.


Le 09 juillet 2019,

Madame,

C’est votre cher « Éric » qui m’a fait condamner en diffamation pour des faits qu’il savait pourtant vrais. Il m’a pourri mon casier judiciaire pour 40 ans, et moi, je ne le lâcherai pas pendant encore 38 ans.

Vous commencez sincèrement à me chauffer, tous les vieux marsaudoniens, qui prétendaient être de droite, alors que vous ne savez absolument pas ce que c’est que la droite.

La vraie droite ne bétonne pas. Elle n’augmente pas les impôts. Elle ne brade pas son patrimoine. Elle se bat pour garder son commissaire au lieu d’embaucher de la Police municipale pour verbaliser les travailleurs. Elle s’attaque aux problèmes du commerce local et du manque de médecins traitants. Elle défend les transports. Elle gère en bon père de famille et ne se fait pas systématiquement arnaquer quoiqu’elle fasse. Elle n’embauche pas ses copains…

MEHLHORN ne m’a pas contacté, et il ne me contactera pas, parce qu’il sait que j’ai la haine contre lui, et que je le détruirai politiquement. Il n’y a rien de possible, et je ne ferai pas comme cette lâche de SPICHER-BERNIER qui a négocié avec lui, pour le résultat que l’on connaît.

Je m’en fous de faire perdre la fausse droite de MEHLHORN. Si elle perd, ce sera de sa faute exclusivement, parce qu’il aura été trop mauvais pendant ce mandat.

Et si moi, je gagne, Éric MEHLHORN sera comptable devant la Justice de ses négligences, ainsi que tous ceux qui auront participé à sa sinistre œuvre de sabotage et de destruction de Savigny.

Cordialement.

Olivier VAGNEUX



Quel bilan pour Éric MEHLHORN et sa majorité, au bout de cinq ans de mandat ?

Dernière année du premier mandat de maire d’Éric MEHLHORN.

La majorité municipale LR/DLF/MODEM a accompli 20 de ses 112 promesses de campagne (soit 17,8 %).

(Et je suis généreux de lui accorder des réalisations qui ne sont pas de son fait, mais plutôt des réalisation des autres, sinon des états de fait. Voire des réalisations qu’elle a autorisées sur le papier mais qui sont loin d’être accomplies).

Elle peut espérer, au vu des travaux lancés pour cette dernière année de mandat, atteindre un taux de réalisation de 30,3 % avec 34 promesses accomplies.

Et toujours nul doute que l’électeur de base de LR revotera sa confiance à MEHLHORN les yeux fermés pour la sécurité et contre les impôts et le bétonnage…

Comme chaque année, je me tiens naturellement prêt dans les commentaires à expliquer chacun de mes choix de classement, même si la lecture régulière de mon blog, ou l’observation de ce que vous constatez à Savigny, devrait vous permettre de comprendre pourquoi.

Je rappelle encore la petite histoire que Bernard BLANCHAUD, ancien membre de la majorité, a dévoilé : les élus vont accélérer en fin de mandat (on s’en rend déjà compte) pour être dans une dynamique favorable au moment des élections…

Je referai un dernier bilan à trois mois des élections municipales.


ÉTAT D’AVANCEMENT DU PROGRAMME

  • En rouge, ce qui n’a pas encore été réalisé ou a été clairement abandonné
  • En orange, ce qui ne pourra plus être réalisé autrement que par l’intercommunalité
  • En bleu, ce qui est en cours de réalisation, ou a été réalisé de manière incomplète
  • En vert, ce qui est réalisé
  • En souligné, ce qui a évolué récemment, pour vous montrer que la fin de mandat approche !

PRINCIPES GÉNÉRAUX

  • Maîtriser les finances communales et stabiliser la fiscalité (les impôts ont augmenté)
  • Renforcer les moyens pour assurer la sécurité et la tranquillité (les statistiques de la sécurité indiquent que l’insécurité augmente)
  • Préserver le cadre de vie (bétonnage)
  • Redynamiser l’économie locale (plus de commerces ferment)
  • Favoriser l’égalité des chances et l’accès aux loisirs pour tous (il y en a moins depuis 2015)
  • Inscrire l’avenir communal dans le cadre de l’intercommunalité (Savigny est à la traîne du GOSB)
  • Mettre la participation citoyenne au cœur de la vie commune (c’est le maire qui décide de tout)

FINANCES (Sébastien BÉNÉTEAU)

  • Auditer les finances de la Ville (par le cabinet Michel-Klopfer en 2014)
  • Gérer avec rigueur le budget communal (pas avec un excédent de fonctionnement de 5 millions € chaque année)
  • Présenter le budget de manière accessible et transparente (incompréhensible au commun)
  • Rechercher les aides et subventions pour les projets (il y en a mais on passe à côté de tant d’autres)
  • Ne pas augmenter les taux d’imposition existants (raté)
  • Solliciter l’agglomération pour le financement (pas par rapport à d’autres communes)
  • Mettre en place des plans pluriannuels d’investissements (oui, mais aussi vite bafoués)

SÉCURITÉ (Daniel JAUGEAS)

  • Redynamiser le partenariat avec la Police (police de sécurité du quotidien)
  • Redéfinir les missions de la Police municipale, ses moyens et sa formation (verbalisation)
  • Augmenter les effectifs de la Police municipale (+ 2 agents chaque année)
  • Mettre en œuvre un plan pluriannuel de déploiement de la vidéoprotection (compétence du GOSB depuis le 1er janvier 2016)
  • Faciliter l’équipement des commerçants en matériel de télésurveillance (compétence du GOSB depuis le 1er janvier 2016)
  • Installer un Conseil des Droits et des Devoirs des parents (non fait)
  • Animer des réunions de prévention à destination des séniors (il y en avait déjà avant)
  • Mettre en place un dispositif de Voisins vigilants (fait)

ÉCONOMIE LOCALE (Réjane MALGUY)

  • Rendre Savigny attractif (non, les commerces partent)
  • Doter Savigny d’un schéma de développement économique (compétence du GOSB depuis le 1er janvier 2016)
  • Mettre en œuvre une démarche de marketing territorial (attendons le recrutement du manager centre ville…)
  • Installer une pépinière d’entreprises (compétence du GOSB depuis le 1er janvier 2016)
  • Lancer une étude de diagnostic du commerce local (compétence du GOSB depuis le 1er janvier 2016)
  • Relancer le pôle commercial de Grand-Vaux (abandonné)
  • Relancer l’activité des différents marchés (ça ne va pas mieux)
  • Favoriser et accompagner l’installation de créateurs d’activités (compétence du GOSB depuis le 1er janvier 2016)
  • Proposer des zones de stationnement de courte durée (dépose-minutes)

SPORT, CULTURE ET VIE ASSOCIATIVE (Joëlle EUGÈNE et Mathieu FLOWER)

  • Mieux reconnaître et soutenir le rôle du tissu associatif (2015)
  • Donner un nouvel élan à la vie culturelle (2015)
  • Rénover et mettre aux normes les équipements sportifs (à quel prix ?)
  • Optimiser les capacités d’accueil des équipements (non)
  • Mettre en place des parcours de santé dans les parcs (ce sont des jeux pour enfants)
  • Favoriser l’insertion des jeunes par le sport (raté avec 2015)
  • Donner plus de place au spectacle vivant (il n’y en a pas plus voire moins)
  • Rajeunir les programmations (raté)
  • Veiller au bien-être des anciens combattants (oui, ils votent)
  • Soutenir la transmission de leur mémoire (cela se faisait déjà)
  • Œuvrer à la réouverture de « notre » cinéma (abandonné)
  • Créer une maison des associations (cela doit se faire en 2019 même s’il y en a déjà une)
  • Fixer les subventions aux associations en toute transparence (non, les potes ont toujours plus…)

ENFANCE (Anne-Marie GÉRARD)

  • Rehausser et diversifier l’offre d’accueil de la petite enfance (fermeture de la crèche familiale mais ouverture du RAM)
  • Créer une nouvelle halte-garderie pour accroître les places d’accueil (non fait)
  • Recruter des assistantes maternelles agrées pour la crèche familiale (abandonné)
  • Encourager la création de crèches familiales et d’entreprises (abandonné – on verra la micro-crèche de 10 places à Chateaubriand)
  • Créer une ludothèque (abandonné et de compétence du GOSB)

SCOLAIRE (Anne-Marie GÉRARD)

  • Rétablir un rapport de confiance entre les acteurs de la vie scolaire (ils s’en plaignent)
  • Généraliser la vitesse à 30 km/h aux abords des écoles (fait)
  • Mettre en place des « gilets jaunes » (fait)
  • Créer des aires dépose minute (fait)
  • Améliorer et contrôler la qualité des repas servis dans les cantines (pas de CCF, des rapports annuels présentés tardivement)
  • Favoriser les repas bio et les producteurs locaux (non, c’est toujours SODEXO)
  • Doter les écoles maternelles et élémentaires d’outils technologiques (un tableau numérique par école)
  • Être vigilants quant au respect de la laïcité (qu’y peut la Commune ?)
  • S’opposer à la réforme des rythmes scolaires sauf si son coût est supporté par l’État (ils l’ont appliquée)
  • Travailler en concertation avec tous les acteurs de la communauté éducative (non)

JEUNESSE (Mathieu FLOWER)

  • Répondre aux aspirations des jeunes (non)
  • Créer un point Information Jeunesse (en cours de création dans la Grande-Rue)
  • Faciliter l’accès au sport et à la culture au plus grand nombre (non, cf 2015)
  • Organiser un forum pour obtenir des stages (non, il y a des forums de l’emploi co-organisés mais toujours des difficultés pour les stages)
  • Créer une bourse au permis de conduire, en échange d’heures de travail (non)
  • Activer une cellule d’aide aux jeunes sans affectation scolaire à la rentrée (non)
  • Accueillir des engagés du service civique volontaire au sein des services municipaux (oui, mais ils se comptent sur les doigts d’une main)

ACTION SOCIALE ET SOLIDARITÉS ACTIVES (Daniel GUETTO)

  • Faire de Savigny une ville solidaire (non, réduction des aides d’urgences du CCAS)
  • Prendre en compte le handicap dans toutes les constructions (oui)
  • Créer une mission handicap dans le cadre du CCAS (toujours pas)
  • Créer une cellule de coordination des services d’urgences sociales (non plus)
  • Continuer à accueillir les ainés lors de manifestations (oui, ils votent)
  • Favoriser les relations intergénérationnelles (non)

URBANISME, LOGEMENT ET TRAVAUX (Nadège ACHTERGAËLE)

  • Défendre un urbanisme maîtrisé et durable (bétonnage)
  • Réaliser un Plan local de l’Habitat (compétence du GOSB)
  • Favoriser la mixité sociale (bof)
  • Valoriser les espaces de respiration urbaine en aménageant des espaces de loisirs (tout dépend comment on considère les parcs, on va l’accorder)
  • Requalifier les espaces délaissés ou abîmés (oui)
  • Lancer une étude pour créer une résidence étudiante près du lycée Corot (abandonné)
  • Réhabiliter le patrimoine communal et la voirie en prenant en compte l’aspect énergétique (non fait)
  • Élaborer un plan de prévention des inondations (oui, en juin 2018, mais non communiqué)
  • Rénover les chaussées en réservoirs (sur 5 km)
  • Donner les moyens d’effectuer un bilan thermique de son habitation (non)
  • Moderniser et sécuriser l’éclairage urbain (sur quelques km)

RENOUVELLEMENT URBAIN (Nadège ACHTERGAËLE)

  • Obtenir les moyens d’un renouveau pour Grand-Vaux (bof mais oui)
  • Obtenir les moyens d’un renouveau pour les Prés-saint-Martin (abandonné)

CADRE DE VIE (Alexis TEILLET)

  • Maintenir le couvre-feu et empêcher le survol de Savigny (pas de leur compétence)
  • Développer la fibre optique sur Savigny (avec combien de difficultés)
  • Développer le Wi-Fi dans les lieux publics (non)
  • Soutenir et défendre les usagers de la ligne C (non ; en façade mais ils ne font rien)
  • Obtenir la prolongation de la ligne 492 à Juvisy-sur-Orge (non)
  • Renforcer l’entretien des rues pour que Savigny soit propre (oui, mais c’est un échec)
  • Créer une brigade verte pour une veille environnementale (elle n’existe pas en tant que tel)
  • Remplacer les véhicules municipaux vieillissants par des voitures électriques ou hybrides (en cours)
  • Implanter des bornes de rechargement pour voitures électriques (oui, mais c’est le SMOYS)

AGGLOMÉRATION (Éric MEHLHORN)

  • Faire de l’agglo une intercommunalité de projets au service de la population (raté)
  • Prendre sa place dans la gouvernance de l’agglo (raté)
  • Se conduire en élus responsables pour permettre un développement vertueux du territoire (raté)
  • Poursuivre et améliorer la mutualisation des moyens (pas d’économies)
  • Se mobiliser pour que le projet piscine soit financé et porté par la CALPE (raté)

DÉMOCRATIE LOCALE (Mathieu FLOWER)

  • Faire de chacun un coproducteur de l’action municipale (non)
  • Mettre en place un processus de concertation (non)

CHARTE DES ÉLUS

  • Être transparent dans la gestion des finances publiques (non)
  • Rendre compte de leur travail (non)
  • Être présent (non)
  • Aller en avant de la population (non)
  • Écouter les citoyens (non)
  • Renforcer les consultations et la participation citoyenne (non)
  • Instaurer un climat de confiance, de respect et de dialogue avec les employés municipaux (non)
  • Respecter l’ensemble des citoyens (non)
  • Rejeter le clientélisme (non)
  • Rejeter le favoritisme (non)

Pour moi, c’est clairement négatif.

D’autant que tout ce qui se fait n’a été rendu possible qu’avec les fermetures de 2015 (Savinière, crèche familiale…) et les augmentations d’impôts de 2016.

Je réaffirme que cette majorité est mauvaise.

Qu’elle gaspille énormément et qu’elle rate tout ce qu’elle entreprend (comme la fibre optique).

Je suis candidat aux élections municipales de 2020 pour vous proposer un autre politique pour Savigny, à la fois volontariste, partagée et efficace.