Archives du mot-clé cabinet du Maire

Éric MEHLHORN dans toute sa splendeur et son incompétence

En juin 2015, une personne proche d’Éric MEHLHORN m’a dit que c’était sa fille Pauline qui s’occupait des réseaux sociaux de son père. Franchement, j’espère que c’est la vérité parce que si le maire de Savigny-sur-Orge ignore autant la Loi et les compétences des institutions auxquelles il est élu, il est franchement médiocre. Mais ai-je encore besoin de m’en étonner ? Non, mais j’aime sincèrement le rappeler. Bis repetita placent.

Mehlhorn-volant

Je tweete que je vais travailler à Paris. Perso, c’est tous les jours donc je ne l’écris pas sur les réseaux sociaux tous les matins. Là, on voit bien que ce n’est pas lui qui peut prendre la photo. © Twitter d’Éric MEHLHORN

Au fait, où est la prétendue fermeté de M. MEHLHORN ? Lui, le procédurier qui copie les dérives de Laurence SPICHER-BERNIER et instrumentalise la Justice à des fins politiques. Trop lâche pour me répondre par lui-même et trop avare pour se défendre sur ses propres fonds, il use des deniers publics, des impôts des Saviniens pour régler ses comptes politiquement. Alors j’attends toujours la fameuse plainte du gentil maire diffamé par le méchant VAGNEUX…

Dans cet article, je vais vous prouver l’inutilité profonde pour ne pas dire malhonnête de Monsieur MEHLHORN. Les Saviniens paient des impôts (entre autres la TEOM – Taxe d’enlèvement des ordures ménagères) pour lutter contre les dépôts sauvages. Ce sont ensuite l’agglomération et le Conseil départemental de l’Essonne qui ont obligation légale de les nettoyer. Pourquoi faire faire aux jeunes un travail pour lequel nous payons des impôts ???


C’est l’été, son incompétence transpire sur ses réseaux sociaux

J’en veux pour preuve de ce que l’on peut lire sur le compte Facebook du maire de Savigny-sur-Orge : « Savigny s’engage aux côtés sur SIREDOM en organisant son chantier BRISFER. » Ce post a déjà été modifié le 23 juillet à 17 h 09 mais manifestement le rédacteur ne s’est pas rendu compte qu’il employait une mauvaise préposition. Il aurait en effet dû remplacer « sur » par « du« , enfin cela si Éric MEHLHORN savait ce qu’est le SIREDOM.

Une preuve supplémentaire s’il en fallait que Éric MEHLHORN se fout de tout : de ses mandats, de ses décisions et même de ses réseaux sociaux. En effet, le SIREDOM est le Syndicat intercommunal pour la revalorisation et l’élimination des déchets et ordures ménagères. Une instance dirigée par Xavier DUGOIN, grand ami de Laurence SPICHER-BERNIER, à laquelle M. MEHLHORN a proposé la représentation de Laurence PINON-CHEVALLIER le 16 avril 2014.

Savigny est d’autant plus honorée de cette présence, qui eu égard à l’importance de la Ville, a porté Mme PINON-CHEVALLIER 4e vice-présidente de cette institution. Savigny reconnaissante, propose donc que les jeunes intéressés par la proposition du SIREDOM, contacte directement le cabinet du maire pour s’inscrire. Parce qu’il n’y a pas d’autres fonctionnaires disponibles mais aussi parce que cela évite de donner un faux numéro (cf les listes électorales en décembre).

BRISFER-Mehlhorn

© Facebook de Éric MEHLHORN

Les commentaires du moralisateur GUILLARD (76 ans), 31e de la liste MEHLHORN

Je sais que je ne suis pas comme tout le monde, original dans mon genre. Mais je n’ai jamais créé de dépôt sauvage parce que mes parents (et l’école) m’ont appris à utiliser les poubelles et à recycler (en plus de la conjugaison et de l’orthographe). Est-ce que la civilité consiste à encourager l’oisiveté et le gaspillage de nos impôts. Pourquoi payer des jeunes pour faire le travail de fonctionnaires qui ne gagneront pas moins ? Rendez l’argent autrement…

Par contre, là où je suis forcé de donner raison à Raymond GUILLARD, c’est qu’il faudrait diffuser et commenter, par exemple au travers de bulletins municipaux… Mais c’est vrai que c’est cher et qu’il faudrait qu’on fasse des économies… Par exemple en fermant la Savinière, la crèche familiale, les Sports-vacances. Ces mesures vont certainement motiver les jeunes. Comme récompense, tu peux rester chez toi où tu ne coûtes pas un sou à la commune.

BC-Magmun

Recepisse-2001


Je pensais que MEHLHORN connaissait Savigny.

Manifestement, il n’a jamais dû passer à l’angle de l’avenue Honoré-de-Balzac et de l’avenue de l’armée-Leclerc, sinon il aurait peut-être vu ce panneau (photo). Un énième mensonge pour un maire qui confond les Gâtines et le Plateau de Savigny et qui racontait en campagne municipale que « Savinien de naissance, il connaissait chaque rue et chaque quartier« . Ayant tracté dans tout Savigny, je le défie quand il veut à une course d’orientation.

Mais ce qui est embêtant pour un bonhomme élu depuis 9 ans au Conseil départemental, c’est qu’il ne connaisse même pas les compétences, facultatives certes mais appliquées, d’une instance dont il est vice-président. Pareil à la CALPE où il est premier vice-président rappelons-le. Mais qu’ils ne sachent pas non plus cela en tant que contribuable montre qu’il se moque aussi de savoir où passe ses propres impôts. Alors, l’argent public…

DSC_0044

À quoi ça sert ? Par qui est-ce payé ? Rappelons-nous MEHLHORN à la CALPE : « Nous n’avons pas à ficher, c’est complètement libre »

Une autre élue qui pourrait apprendre la Loi

La première adjointe de Savigny relaie la même information. Donc elle aussi cautionne ce système auquel elle n’a probablement pas réfléchi (moi, c’est pas trop ma mentalité, un service public est fait pour rester public). Elle ignore donc aussi les lois de décentralisation qui répartissent les compétences territoriales. Mais aussi le droit à l’image et le droit d’auteur. Nadège ACHTERGAËLE n’a en effet pas le droit de reprendre cette photo en page d’accueil.

Les bâtiments publics, parmi lesquels se trouvent les jardins de la ville, appartiennent en effet à la commune. L’adjointe n’est pas propriétaire de son mandat et encore moins des lieux qu’elle occupe. Son compte Facebook n’est pas celui officiel de la première adjointe donc, à moins que la jeune femme ait obtenu une autorisation (qui devrait figurer en mentions légales), elle se croit tout permis, un abus de pouvoir en somme, un peu comme faisait Laurence BERNIER…

NA-photo

© Facebook de Nadège ACHTERGAËLE

Mais voilà qui est intéressant, regardez qui elle a comme ami Facebook : Jean-Charles HENRY. J’ai beaucoup d’irrespect pour les conseillers municipaux soumis à la politique de MEHLHORN mais je ne me suis jamais permis de les assimiler à des chiens. Je constate simplement que l’élu Debout-la-France a remplacé sa photo de profil par celle d’un chien. J’aurais eu Facebook à 14 ans, peut-être l’aurais-je aussi fait, mais là… La classe d’un conseiller municipal de Savigny…

JCH

© Facebook de Jean-Charles HENRY ; © Ville de Savigny-sur-Orge

Malgré tout, à Savigny, nous avons de la chance parce qu’à côté de nos maires, on ne peut que se sentir intelligents ou compétents. Je n’écris pas cela parce que je suis journaliste avec un énorme égo, justement parce que mon métier consiste à parler de tout avec un langage accessible à tous. Mais je me dis, qu’à leur place, cette Ville filerait autrement. Mais bon, puisque les Saviniens aiment la médiocrité de leur équipe municipale qui les valorise…

En conclusion, Éric MEHLHORN ignore quelles sont les compétences de l’agglomération (CALPE), du Conseil départemental, ce qu’est le SIREDOM, à quoi servent les impôts, le sens des panneaux qui sont dans sa ville, l’utilité de se relire sur les réseaux sociaux…

17 minutes de téléphone avec la mairie de Savigny

Aujourd’hui, cette petite fouine que je suis fait passer un testing citoyen à la mairie de Savigny. J’ai lu sur une affiche posée hier la nécessité de s’inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre pour pouvoir voter en 2015. Après 17 minutes de téléphone, je dois maintenant être rappelé par le fonctionnaire en charge du suivi des listes électorales et du contrôle de légalité. 

Sur l’affichette, il et écrit qu’on peut obtenir des renseignements au 01-69-54-40-90. J’appelle donc ce jeudi 18 décembre à 11 h 00 précises pour demander quelques renseignements sous la forme de cinq points. Mes cinq questions tendancieuses sont les suivantes :

1. Pourquoi les affiches rappelant la nécessaire inscription ne sont-elles posées que 16 jours avant la date limite ? Surtout pour 2015, année où il y aura deux élections (départementales et régionales). Car la plupart des autres villes l’affiche depuis plus de deux mois !

2. Pourquoi le site Internet de la Ville n’est-il pas à jour et n’en fait-il pas la publicité ? (Au moins, il cite le Conseil municipal de vendredi)

3. Quand aura lieu l’envoi en Préfecture des listes tenant compte de la dernière révision effectuée par la commission de révision ? Peut-on avoir les noms des personnes constituants cette commission ?

4. Quelle est la différence entre liste européenne et liste municipale ? (Question piège)

5. Comment peut-on se retrouver sur les listes complémentaires en 2013, en s’appelant Laurence SPICHER-BERNIER, et en étant Maire de la commune ? (C’est possible mais je voulais un avis)

Donc voici ma conversation dont le rendu ne repose que sur ma bonne foi :

00 : 00 – 00 : 30 : Personne ne répond, on me renvoie sur l’accueil qui me répond.

00 : 30 – 02 : 48 : On me fait patienter pour joindre le service des Affaires générales.

02 : 48 – 05 : 17 : On me fait patienter avant qu’une certaine Cécile ne prenne la communication car elle serait la seule à pouvoir me renseigner. J’entends qu’il n’y aurait actuellement personne d’affecté au numéro 01-69-54-40-90 !!!

05 : 17 – 09 : 34 : On répond comme on peut à mes questions. Arrivé à la cinquième, on me demande de contacter le cabinet du Maire.

09 : 34 – 11 : 01 : On me demande de contacter le cabinet du Maire. Je demande le numéro (que j’ai déjà). On ne peut pas me le donner (même s’il disent tout bas en se demandant qui appeler 41-14). Ils me demandent mon nom pour la première fois : je le donne.

11 : 01 – 12 : 34 : Le cabinet du Maire me répond. Une voix féminine que je connais mais que je n’arrive pas à identifier.

12 : 34 – 14 : 01 : On m’écoute mais on ne me répond pas. Maline, la fonctionnaire qui ne veut pas se mouiller sachant qui je suis.

14 : 01 – 15 : 34 : On me dit qu’on va me passer M. Stéphane DAVIN (s-davin@savigny.org), en charge du « contrôle de légalité » et du suivi du dossier des listes électorales.

15 : 34 – 16 : 40 : On essaie de le joindre et je patiente.

16 : 40- 17 : 34 : Mais il est déjà en conversation téléphonique alors il doit me rappeler sur mon portable.

Gageons qu’il me rappelle ; je n’y crois pas un instant. Rappelons-nous en 2013 que j’avais dû saisir le Préfet pour que la préfecture m’envoie elle-même les listes électorales ! J’imagine que ce ne sera guère mieux avec MEHLHORN…

On ne peut pas refaire l’histoire, mais j’aurais été élu Maire que cela aurait filé autrement dans les services de la Mairie de Savigny…

P.-S. : N’allons pas croire que je suis le seul à appeler, mais à chaque fois que je demande quelque chose, les gens sont au téléphone. C’est quand même drôle !