Archives du mot-clé Bruno GUILLAUMOT

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : le corbeau de 2014 est de retour !

On prête à Léon ZITRONE, même si je ne l’ai personnellement jamais entendu que dans la bouche de Jean-Marie LE PEN l’expression suivante : « Qu’on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L’essentiel, c’est qu’on parle de moi. »

À Savigny-sur-Orge, je n’aurais bientôt plus besoin de faire campagne puisqu’un mystérieux corbeau s’en charge pour moi ! Et il a même créé pour moi une page Facebook personnelle parodique, ainsi qu’un blog parodique de campagne !

Pour l’instant, c’est encore un petit peu un bide parce qu’il ne semble pas y avoir des masses de visites et de likes. Donc on va aider à la visibilité pour créer un sentiment victimaire au service de ma campagne : ouin, ouin, des gens ne m’aiment pas, consolez-moi en votant pour moi !

Certains disent que c’est Jean-François DUMOUSSEAUX qui se cacherait derrière, du fait que Bruno GUILLAUMOT ait aimé un des posts, et qu’il reprenne les enjeux de DEFRÉMONT (Bien vivre à Savigny – la liste la plus tolérante mais qui n’est ouverte qu’à ceux qui partagent lesdites valeurs de la gauche) pour en faire les principaux sujets de la campagne. Je pense effectivement que c’est un bon gauchiste, mais je n’en sais pas plus. Toujours est-il qu’il ne m’aime pas, et qu’il déteste encore plus ESTIVILL. BLANCHAUD en prend aussi pas mal dans la gueule !


Pour consulter sa page (en accès libre) : https://www.facebook.com/Observatoire-des-municipales-Savigny-sur-Orge-2020-102135084588642

Pour consulter le compte parodique qu’il m’a créé (abonnement à Facebook nécessaire) :

https://www.facebook.com/molivier.hargneux.5

Pour consulter le blog parodique de mon mouvement qu’il a créé (en accès libre) :

http://olivierhargneux.over-blog.com


Par ailleurs,

Oui, je suis hargneux, et je le revendique : c’est cela qui fera exister Savigny parmi les 24 communes membres du Territoire.

Et j’espère que ce compte va quand même un petit peu s’attaquer à Alexis IZARD. Parce que pour l’instant, bébé FABRE est bien épargné. Il y aurait pourtant tellement à dire de ses compromissions avec des membres de l’Union des organisations islamiques de France…

Parce que tous les gauchos qui ont dit qu’il fallait voter MACRON contre LE PEN, ben maintenant vous assumez sa réforme des retraites qui était dans son programme (oui je sais, il n’y avait pas l’âge pivot à 64 ans). Donc faites élire IZARD, mais ne venez pas pleurer après !


Quelques illustrations, et pour terminer, quelques archives.

On s’étonnera d’ailleurs que les vrais journalistes professionnels du Parisien Essonne n’ait pas encore écrit dessus, c’est pourtant un sujet tellement important !







Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : le PS rejoint et soutient le collectif « Bien vivre à Savigny » de Jean-Marc DEFRÉMONT (EELV)

Sans surprise, le Parti socialiste (PS) de Savigny-sur-Orge se rallie au collectif Bien vivre à Savigny.

J’écris « sans surprise », parce que le PS, tout seul, n’est déjà pas en capacité de monter une liste, dans la mesure où ses militants actifs se comptent aujourd’hui sur les doigts de deux mains.


Je vous propose d’ailleurs de commencer par en établir la liste, tel un zélé préfet de Vichy préparant la déportation des juifs (c’est malheureusement comme cela qu’ils me voient) :

– Lydia BERNET, responsable de la section, compétente mais débordée par toutes ses activités, investie comme chef de file pour ces élections,

– Claudine CHARRIER, qui est peut-être la seule de leur équipe à porter une réflexion sur la laïcité, voire même à avoir une action sociale concrète ; j’en profite pour glisser un mot sur son association Trocadon, et vous inviter à vous y intéresser,

– Pierre GUYARD, le vigilant, qui abandonne ses camarades et se retire de la vie politique,

– Jacques SÉNICOURT, le spécialiste des finances, doté d’une redoutable acuité, mais qui ne sait pas conclure ses interventions,

– Pierre JACQUEMARD, le meilleur d’entre nous sur les questions d’éducation,

– Bruno GUILLAUMOT, spécialisé dans les nouvelles technologies,

– Gilles VOLLANT, qui me reproche de fréquenter l’extrême-droite, mais qui n’a aucun problème quand je vais voir l’extrême-gauche trotskyste de la Quatrième internationale (lire ici et ici). Je n’ai jamais compris pourquoi il défend l’appartenance d’élus de gauche à la franc-maçonnerie, alors que ce sont les pires ennemis de la République sociale et égalitaire, en tant qu’ils privilégient toujours leurs « frères » aux autres.


Au-delà de la question du nombre de personnes nécessaires à composer une liste, il y a surtout que Lydia n’a pas le temps de mener campagne ; de la même manière que je ne vois pas comment elle pourrait être maire, et continuer ses activités salariales et syndicales… C’est le dur principe de réalité… Ils n’ont même pas leurs adjoints ! Oserai-je même écrire qu’ils ont choisi Lydia, parce qu’ils n’avaient qu’elle et elle est la plus jeune de leur équipe ? Oui, j’ai osé.


Et puis c’est vrai que dans la période actuelle, il ne fait plus très bon se dire socialiste, parce que cela fait référence au mandat présidentiel d’un certain François H., qui devait combattre son ennemie la finance, mais qui s’est retrouvé à casser le code du travail à coups d’article 49 alinéa 3. Eux vont te dire qu’ils sont fiers d’appartenir au PS parce qu’il y a eu 1936 (la SFIO) et 1981. Mais sincèrement, la gauche PS n’a plus rien fait de social depuis les 35 heures…


Je ne doute donc pas un instant que tous ces gens vont mettre en avant l’union de la gauche plurielle. En fait, ils ne veulent pas gagner seul, mais dans le cadre d’un programme commun, qui fasse sa place à toutes les composantes représentatives des progressistes (moi, j’assume de ne pas souhaiter le progrès du cancer).

Très loin d’eux le calcul simpliste que les voix des socialistes, des écologistes, des communistes et des mélenchonnistes va les amener autour de 30 % au premier tour.

J’aimerais d’ailleurs bien voir cela, parce que je rappelle que l’union de la gauche en 2014, n’a fait que 21 % au premier tour des municipales de 2014, alors que HOLLANDE n’avait pas encore fait trop d’autres conneries que le mariage pour tous (Damned, je suis dévoilé !) et la réforme des rythmes scolaires.


Au final, tout le paradoxe est que ces socialistes qui détestent profondément Jean-Marc DEFRÉMONT, qui a longtemps été chez eux, et qui défend leur couleur depuis l’élection cantonale de 2005 ; qu’ils avaient repoussé en 2013 pour lui préférer le parachuté GUYARD (à 65-35 de mémoire), et qu’ils ont fini par pousser dehors fin 2015, vont se retrouver sur la liste de DEFRÉMONT qui sera leur candidat de tête. Ah, l’hypocrisie de la politique…

Pauvre « Bien vivre à Savigny », qui devait être un collectif indépendant à la base, et qui va donc recycler tous les partis de gauche qui cherchent désespérément à se réinventer, tel une poubelle pratiquant le tri sélectif. Mais ça au moins, c’est écolo !




Savigny-sur-Orge : les élus d’union de la gauche ne connaissent même pas l’adresse de leur site internet…

Exemple typique des déboires des listes d’union (de gauche ou de droite). Chacun travaille pour sa gueule, et le collectif passe au second plan. Moyennant quoi l’un écrit une bêtise, et les autres, par abus de confiance, ou plus vraisemblablement par flemme et par division, parce qu’ils ne travaillent pas ensemble, laissent passer une énorme erreur…

En l’occurrence, le site internet des élus de gauche (sur lequel il n’y a malheureusement plus rien d’intéressant depuis longtemps) est :

savignynotreville.org

(sans tirets entre « Savigny », « notre » et « ville »…)

À la rigueur, je vous conseille plutôt Savigny socialiste, et le blog de Jean-François DUMOUSSEAUX. Celui de Jean-Marc DEFRÉMONT n’est plus alimenté…

Toujours est-il assez navrant qu’ils ne connaissent pas le nom de leur site, et qu’il n’ait pas plus prêté attention à cette communication, comme s’ils ne croyaient pas dans l’action à long terme, mais uniquement dans le texte de la tribune à court terme. Ils visent de faire dégager MEHLHORN, mais pas d’être élu ensuite. Ce qui expliquerait qu’ils n’entretiennent pas leur site, parce qu’ils savent qu’ils vont à la défaite, ou que cela ne se fera pas avec les élus actuels.


Alors je me suis bien demandé si ce n’était pas Julien MIALLET, directeur de cabinet du maire, qui avait volontairement cherché à nuire à la gauche, au cas où il aurait trop peur qu’elle repasse. De vous à moi, je ne sais pas trop comment. Le contexte national n’aide pas trop, mais il faut aussi dire que la gauche de Savigny n’a jamais été très vive. Sous ce mandat, ils ont été « vigilants », ce qui s’est traduit par un blanc-seing à MEHLHORN pour toutes ses conneries…

Ils m’ont surtout bien critiqué pour toutes mes procédures en Justice, mais eux, que faisaient-ils en attendant ? C’est la gauche qui est censée croire en la Justice ; pas la droite qui achète tout avec l’argent. Moi, ce que ne fait pas MEHLHORN à part les routes, je m’en fous, parce que je peux théoriquement me le payer…


C’est en effet Julien MIALLET qui a fait exprès, par rapport au précédent bulletin municipal de janvier 2019, de bien mettre que l’adresse de contact du groupe « Ensemble défendons Savigny » est celle du Rassemblement national à l’échelle départementale, au cas où on ait pu craindre la normalisation de ce groupe de droite, et donc une menace pour l’électorat du maire.

Et puis, je me suis souvenu que les élus de gauche m’avaient distribué leur tribune, au cas où elle ne paraîtrait pas, parce qu’il faut quand même dire que les bulletins sont toujours faits à l’arraché. Et dans la tribune papier, les élus socialistes commettent eux-même cette erreur… C’est tout à fait désespérant ; et c’est dommage parce qu’ils disent quand même des choses intéressantes, et qu’ils auraient une place de suiveurs pour aiguiller la politique municipale dans un meilleur sens… J’aurais même bien travaillé avec eux s’ils étaient moins idéologisés…




Des enjeux du Conseil municipal de Savigny-sur-Orge du 11 avril 2018

Conseil municipal plus ou moins extraordinaire ce mercredi 11 avril 2018 consacré quasi-exclusivement au vote de motions, qui est exceptionnellement à 20 heures précises, pour coïncider avec la réunions des autres conseils municipaux nord-essonniens. À noter la démission prévisible et attendue de l’ancienne députée EELV Éva SAS en date du 24 mars 2018 ; laquelle sera donc officiellement remplacée par le PS Bruno GUILLAUMOT.

Il y a ensuite le vote de plusieurs vœux communs aux différentes villes du Nord-Essonne :

– un pour dire qu’on est déçu du Grand-Orly Seine Bièvre, et que la CALPE, c’était mieux avant, quand Robin RÉDA était le chef, parce que c’était à taille humaine, et proche de nous. On se demande juste alors pourquoi MEHLHORN est allé nous jeter dans le Grand-Paris…

– un pour dire qu’il ne faut pas privatiser Orly parce que sinon le couvre-feu explosera. Cela n’a rien à voir et est encadré par la Loi. Mais RÉDA doit donc penser ne pas être capable de faire voter une nouvelle loi. À noter que la motion demande une consultation des élus… du GOSB !

– un vœu pour dire qu’on ne veut pas voir l’hôpital de Juvisy fermer, proposé depuis des mois par Michèle PLOTTU… Mais depuis que RÉDA s’est emparé du dossier, sans aucun résultat supplémentaire. Vous pouvez donc garder l’hôpital de Juvisy (ce que je souhaite), mais comme nous n’aurons bientôt plus de médecins à mettre dedans…

– un vœu savinien pour reconnaitre un droit au choix du compteur Linky, lequel n’est pas une interdiction comme demandé, et n’a aucune valeur juridique, en tant que seul le maire peut personnellement s’opposer à ce remplacement de compteurs appartenant à la Commune… On s’interrogera aussi sur la réalité des risques des rayonnements sensibles, qui s’ils existent et feront souffrir les personnes électrosensibles, sont exagérés dans leur description.

– un vœu savinien pour dire qu’il faut renfoncer les transports, et MEHLHORN d’encore réclamer une station du T12 à Savigny ! Et plutôt que d’emmener le 492 à la gare de Juvisy, donc au futur T7, de demander qu’il aille jusqu’à la gare T12 de Chilly-Mazarin… Encore un vœu dont l’objet n’a plus rien à voir avec celui de ses créateurs…. À mercredi à 20 h 00 !