Archives du mot-clé Brigitte VERMILLET

Droit de suite : Éric MEHLHORN fait réaliser et imprimer des documents (illégaux) sans souhaiter les distribuer ensuite !

Mais qu’est-ce que c’est nul comme excuse !

Du type oui, j’ai roulé à 210 km/h au lieu de 130 ; mais comme je n’ai tué personne, alors c’est pas grave.

Ici, c’est : « oui, j’ai enfreint l’article L.52-1 du code électoral en réalisant en période électorale un document de promotion d’un autre mandat que je détiens sur le territoire de la commune« .

Mais comme je ne l’ai pas distribué, même si VAGNEUX l’a trouvé, alors ce n’est pas grave, et cela ne porte pas à conséquence.

Bah, on verra l’avis de la CNCCFP sur la question, et puis on aura aussi l’avis du Tribunal administratif puisque je ne doute pas que David FABRE va le rajouter dans son recours qu’il a annoncé dans la presse…


Cette réponse est typique de la déresponsabilisation coutumière d’Éric MEHLHORN.

Ce n’est jamais sa faute ! Ce sont toujours les autres.

Ici, on imagine donc que ce sont VERMILLET ou DUROVRAY qui l’ont forcé à faire ce tract !

Parce que sinon à quoi bon commettre un tel document si ce n’est pas pour le distribuer ensuite ?

Et puis, le ridicule du partage des tâches. Il n’aurait pas la décision pour réaliser le tract mais il aurait la décision pour distribuer le tract. Ce n’est pas très efficient tout cela…



Enfin, ce que je préfère, et qui montre que soit MEHLHORN ne gère pas son compte Facebook, soit qu’il ne connaît pas ses amis (qui le tutoient) est que le même mec (plutôt la même nana) qui lui a dénoncé mon article l’insultait 4 jours avant, et que même Augusto CLARA-SILVERIO qui est un colistier de MEHLHORN, aimait cette publication pourtant hostile à MEHLHORN, qu’il ne devait manifestement pas comprendre ! Des trolls et de leur logique…



Juin 2020 : l’UDI lâche Brigitte VERMILLET et Éric MEHLHORN en vue des départementales de mars 2021 !

« Nous regrettons le refus de Mme VERMILLET sur Morangis de rassembler les forces de droite et du centre, refus qui ne pourra qu’avoir des conséquences lourdes pour les échéances départementales de mars 2021« 

Et juste un peu plus loin, ils indiquent pour Savigny qu’ils apportent leur soutien à Alexis IZARD qui serait le seul à pouvoir faire barrage à la gauche, alors que MEHLHORN, qui est maire sortant, est quand même arrivé 2e, devant IZARD…


Bref, on comprend que l’UDI fait juste du rentre-dedans à LaREM pour que LR soit jaloux et leur propose plus de sièges dans la prochaine majorité départementale LR – UDI.

Ils feignent d’inventer des raisons pour changer de cheval aux prochaines départementales, et justifier leur ralliement à En marche, auprès desquels ils joueraient les inutiles « constructifs » s’ils arrivent à provoquer une nouvelle majorité.

Et sincèrement, lorsque l’on regarde les résultats de LaREM sur l’Essonne, je pense que ce n’est pas demain qu’on va connaître une majorité présidentielle au Département.

Mais comme nos LR Essonniens sont libres et macron-compatibles, ils finiront par tous s’allier pour gouverner ensemble, en fonction des résultats du premier tour.


Je suis frappé par tant d’assurance de ce parti qui ne pèse rien dans la vie politique française, puisqu’il s’est ramassé avec 2,5 % la seule fois de son existence où il a concouru seul.

Surtout dans notre territoire nord-essonnien qui n’est plus territoire centriste depuis au moins le décès de Simone DUSSART en 2005.

Et puis quand on regarde les résultats à Morangis et à Wissous, c’est plutôt une droite forte qu’une droite tiède et centriste.


Malgré la fiction inventée par Laurence SPICHER-BERNIER et David FABRE, qui y croyaient tellement que la première a été obligé de préciser qui sur sa liste venait de l’UMP, lorsqu’elle concourrait sous l’étiquette UDI.

Mais non, l’UDI de Savigny, ce sont juste des électeurs de droite qui trouvent que MEHLHORN est nul, et qui pensent que SPICHER était la vraie héritière de MARSAUDON.

Et à mon avis, ils sont globalement allés avec IZARD dès le premier tour.


Bref, MEHLHORN et VERMILLET ne sont pas réellement en danger.

Pas plus que IZARD ne va recevoir une véritable aide.

D’autant que je n’ai pas l’impression qu’il y a vraiment de militants UDI dans les environs.

En tout cas, le binôme VERMILLET / IZARD, je n’y crois pas.

Mais c’est moche de régler ses comptes en profitant de telles situations.

Et finalement, comme on peut souvent reprocher aux centristes, d’uniquement se positionner pour faire basculer une élection ou provoquer un changement, sans pour autant ne rien faire ou apporter une quelconque plus-value quand ils sont élus.


Scandale : Brigitte VERMILLET et Éric MEHLHORN font leur campagne municipale aux frais du Département de l’Essonne !

Tiens David FABRE, je t’apporte de la matière pour ton recours visant à faire invalider l’élection municipale à Savigny. Il s’agit d’une infraction à l’article L.52-1 du code électoral, relativement au financement des campagnes électorales, commise par Éric MEHLHORN. Mais tu n’oublieras pas d’écrire à la Commission des comptes de campagne  (CNCCFP) pour t’assurer que notre ami l’a bien inclus dans ses comptes de campagne !


En effet, en droit, le deuxième alinéa de l’article L.52-1 du code électoral dispose que :

« A compter du premier jour du sixième mois précédant le mois au cours duquel il doit être procédé à des élections générales, aucune campagne de promotion publicitaire des réalisations ou de la gestion d’une collectivité ne peut être organisée sur le territoire des collectivités intéressées par le scrutin. »

En l’espèce, la campagne n’est toujours pas terminée, donc l’interdiction de publicité continue de s’appliquer, jusqu’au 28 juin 2020 inclus. Donc il y a fraude électorale.


Ah, ils ne sont vraiment pas malins nos bons amis, dont il convient ici de relever l’indécence d’une communication de bilan de crise, alors même que celle-ci n’est pas finie.

Tout cela parce que cela faisait trop long d’attendre le 29 juin, alors que Orly ré-ouvre le 26 juin, et puis qu’on sait bien que les gens n’ont rien à faire d’une communication envoyée fin août (parce que la pré-campagne électorale en vue des élections départementales doit commencer le 1er septembre).

Ok, vous avez pris 12 mesures d’urgence. Mais ne croyez-vous pas que tout le monde s’en fout ? Que vous feriez mieux d’intensifier la communication à destination des principaux intéressés et de garder notre argent justement pour lutter contre le Covid-19 à votre échelle ?

Puis qu’avaient-ils besoin de mettre leurs noms et leurs photos, comme si c’était eux personnellement qui nous avaient sauvés, alors que n’importe qui à la place aurait fait strictement la même chose ! Et peut-être même mieux.

Pour des gens qui sont dans le sérail depuis 20 ans, ce sont vraiment des amateurs ! On dirait que c’est leur première campagne !





À Morangis, la campagne pour les élections municipales a déjà commencé !

Quelle hypocrisie des médias locaux qui feignent de découvrir la candidature de Grégory MÉCHE, alors que cela fait près d’un an que, même à Savigny, on sait que l’actuel directeur de cabinet veut la place de maire de Morangis !

C’est clair qu’à force de faire du ménage, il ne semble plus y avoir grand monde de capable, ou de valable, auprès de l’actuel maire de Morangis. Donc il reste son directeur de cabinet, qui est loin d’être le premier à passer de l’administration à l’élection…

Son affiche est plutôt bien faite, même si elle emprunte des couleurs traditionnellement associées à la droite. Évidemment, aucune référence au PS d’où vient M. MÉCHE, ni même aux Insoumis qu’a rejoint son mentor Pascal NOURY.

Monsieur veut jouer au candidat citoyen qui va rassembler ; alors qu’il y a cinq ans, il aurait probablement sauter sur l’étiquette PS. Mais comme ce n’est plus tendance…

En même temps, cette communication  se comprend très bien dans un contexte d’hostilité à la gauche. Mais je ne suis pas certain que le soutien de NOURY, qui bétonne, et qui a largement augmenté les impôts en début de mandat, soit la meilleure des choses qui soit…

Pour ma part, je soutiens mes amis Xavier-Roger DUGOIN et Mathieu FLEURY, de l’association « Morangis avant tout ».

Et je souhaite aussi la défaite de Brigitte VERMILLET, que je trouve personnellement de plus en plus détestable au fur et à mesure que les années passent. Je n’ai toujours pas digéré son explication du vote écolo aux européennes parce qu’elle ferait du bon travail en tant que cive-présidente LR du Département en charge de l’environnement. Je trouve cela malhonnête !