Archives du mot-clé Bernard MÉRIGOT

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : Antoine CURATOLO dévoile son affiche de campagne (mais se trompe dans les dates)

Sacré Antoine ! Mais c’est aussi cela qui fait toute sa force : il est nature, comme dans ses vidéos sur Youtube (vous comprendrez en 30 secondes), et il est sincèrement désintéressé.

(Et surtout il va travailler pour moi en empêchant MEHLHORN de faire ses 10 % en lui prenant  les voix des marsaudoniens historiques, et celles des agents de la Commune, et de leur famille ! Soit que des voix de gens qui n’auraient de toute façon jamais voté pour moi.)

Par contre, je ne vous cache pas que son affiche n’est ni fait ni à faire. J’espère pour lui qu’il ne l’a pas encore imprimée.


La première remarque qu’on m’a faite, c’est qu’il y a trop de rose, comme s’il était socialiste. Puis il a mis du bleu pour dire qu’il était de droite, et du vert pour l’écologie. Et en fait, toutes les couleurs pour dire qu’il rassemble tout le monde, à l’image de la France Benetton ou le Savigny Benetton (united colors) qu’il a placée dans son petit cœur. Comme c’est touchant !

Ensuite, c’est démago au possible. On dirait presque du Bernard BLANCHAUD, qui s’abîme dans son populisme, d’autant plus hypocrite que lui (Bernard) fait partie de cette élite savinienne qui fait tant de mal aux Saviniens.

En fait, il y a trop de messages dans l’affiche d’Antoine qui ne veulent rien dire, tout du moins très creux et dont les ficelles racoleuses sont un peu trop visibles.

« L’alternative, c’est vous… et nous. »

« À cœur ouvert »

« Pourquoi rester des électeurs incompris ? »

« Un Savinien qui vous veut du bien »

« Osez et reprenez le contrôle »


Pour le reste, sa photo n’est pas mal, même si puisque c’est un montage (vous avez naturellement reconnu que ce n’est pas Savigny derrière…), j’aurais préféré celle-ci, où tout en conservant son physique de Méditerranéen bon vivant, avec l’aspect bonhommique et rassurant du grand-père, et en même temps pas trop vieux, il est plus ancré et mieux assuré et il aurait alors peut-être un peu moins flotté dans le décor, mais il n’y a pas la cravate, et c’est clairement rédhibitoire pour les vieux qui fantasment la politique.

74158452_2790475977643074_7199344530833801216_n


Tout ce qui tape sur MEHLHORN est bon à prendre !

MEHLHORN, qui n’a toujours pas compris, en tant que maire sortant, que ses principaux réservoirs de voix étaient son parti et ses clients, parmi lesquels les agents. Et qui relaie la propagande d’auto-persuasion de BAROIN qu’ils vont se refaire aux municipales…

Or, son parti (LR) est mort, parce qu’il a fait 8 % aux européennes, et que les 8 % sont essentiellement des gens sensibles à l’éthique (et contre le mariage pour tous) qui ont voté pour le catho BELLAMY, et que les cathos, typiquement de la paroisse, ne sont pas avec MEHLHORN qu’ils jugent mauvais comme maire de droite. Ils étaient d’ailleurs globalement avec SPICHER, et aujourd’hui, j’ose écrire qu’ils sont davantage avec moi. En 2015, MEHLHORN a crû s’attaquer aux gauchistes, mais c’est en fait son électorat qu’il a sacrifié…

Et si maintenant, le maire perd ses derniers clients avec à la fois les agents, et en même temps, les associations sportives, plus tous ceux que le syndicaliste chrétien (Antoine était délégué syndical CFTC en mairie) a pu côtoyer dans sa mission d’agent, et qui l’aiment bien parce qu’il est sympa… Il na va guère plus rester à MEHLHORN que le base ball

Je soutiens donc démocratiquement, et intéressement, la candidature d’Antoine.


Je crains cependant qu’il aura des difficultés à constituer sa liste, et qu’il n’atteindra pas 5 % à l’issue du premier tour ; mon seul intérêt étant alors que ce score soit décompté à MEHLHORN, pour que celui-ci ne fasse pas 10 %, et donc ne puisse pas se maintenir au deuxième tour. Sinon, de par ce qu’il aura pu lui taper dessus.

Car malheureusement, les Saviniens vont bien lui dire, pour la blague, qu’ils vont voter pour lui, mais ils ne le feront pas dans l’isoloir. Parce qu’ils vont bloquer sur son expression orale et son parcours scolaire, comme les Français ont bloqué sur SARKOZY parce qu’il n’avait pas fait de grandes écoles. Alors on me répondra qu’ils ont pourtant élu MEHLHORN qui n’a qu’un BTS, oui mais c’était toujours moins pire que SPICHER qui était une femme. De la même manière que certains se disent rassurés parce que je ne serais en fait qu’une marionnette de Bernard MÉRIGOT, lequel soutenait pourtant GUYARD à la dernière municipale.

Nonobstant, il est désormais temps que je me mette à enquêter de savoir comment Antoine a pu être en même temps agent municipal et président de la SASU CURATOLO dont l’activité est le transport de voyageurs par taxis. Il n’y a pas de raison que je ne m’en prenne qu’à Céline ROUILLER-FORSANS qui doit patienter encore vingt petits jours avant d’être visée par une plainte pour dénonciation calomnieuse !




Archives : quand Éric MEHLHORN et Anne-Marie GÉRARD soutenaient Laurence SPICHER-BERNIER contre Bernard MÉRIGOT

Un exemple supplémentaire de l’hypocrisie d’Éric MEHLHORN.

Rien d’étonnant venant de ce lâche qui s’abstiendra sur le vote des augmentations d’impôts en 2010, permettant qu’elles passent, tout en les dénonçant par la suite ! Le même homme qui n’osera jamais faire dissidence du groupe de la majorité municipale…

En octobre 2009, MEHLHORN et GÉRARD prenaient le parti de Laurence SPICHER-BERNIER contre celui de Bernard MÉRIGOT.

Ce texte est d’autant plus savoureux que MEHLHORN a ensuite bâti sa campagne sur l’idée qu’il était l’héritier de Jean MARSAUDON, alors qu’il affirme ici le contraire.

Mais bon, il faudrait ici parler du trouble rôle de Geneviève MARSAUDON, qui s’est auto-érigée en gardienne du temple MARSAUDON, alors qu’elle n’était qu’une des trois (quatre) femmes que les Saviniens lui ont connu à partir de 1983.

Et il faut aussi se souvenir de Daniel GUETTO, élu adjoint du fait de la mise à l’écart de MÉRIGOT, qui trouvait alors que SPICHER était géniale parce qu’elle avait su voir en lui le talent que ce *** de MARSAUDON n’avait jamais su voir depuis 1989.

En 2011, MEHLHORN, GÉRARD et GUETTO rejoindront pourtant l’infâme MÉRIGOT pour former le groupe du Bon sens pour Savigny à l’occasion des sénatoriales, sur lequel on trouvait aussi un certain Daniel JAUGEAS…

Tout cela pour écrire que MEHLHORN n’a jamais été très franc, ni très constant dans ses revendications. Mais bon, je le dénonçais déjà en 2014, car il suffisait alors de regarder l’action du monsieur depuis 1995. Dommage qu’il faudra un mandat de six ans aux Saviniens pour s’en rendre compte par eux-mêmes…




Savigny-sur-Orge : Jean-Marc DEFRÉMONT admet que l’opposition de gauche a été la complice d’Éric MEHLHORN !

Jean-Marc m’écrivait hier que plus j’allais l’attaquer et plus j’allais le renforcer.

Ce sera effectivement le cas si la gauche de Savigny soutient un homme qui reconnaît avoir joué contre son camp pendant tout ce mandat.

Sur Facebook, Jean-Marc indique que je perds mes procès du fait que je ne connaisse pas assez réellement mes dossiers. Et le pire est qu’il a raison !!!

Alors je pourrais déjà écrire que si Jean-Marc était vraiment de gauche, il y a bien longtemps qu’il aurait déjà tout publié (comme Bernard MÉRIGOT le faisait alors que lui est de droite), et qu’il ne réserverait pas ces documents à son seul collectif, et donc par conséquent que tous les Saviniens pourraient aussi bien connaître les dossiers que lui.

Je pourrais dire qu’il est vraiment minable de se vanter d’être le seul en possession d’un savoir qu’il refuse de partager ! Esprit de Jules FERRY, sors de ce corps !


Mais je voudrais surtout écrire que Jean-Marc a assez régulièrement évité de m’aider, quand je le sollicitais.

Jacques SÉNICOURT m’a aidé.

Bernard BLANCHAUD m’a aidé.

Et même le Rassemblement national m’a aidé ! Finalement plus démocrates que la gauche…


Tout le monde connaît mes difficultés à obtenir ces dossiers, parce que je ne suis pas élu, parce que je n’ai qu’un réseau limité en mairie de gens qui ont parfois pris des risques pour m’informer, et parce que MEHLHORN sait très bien ce que je fais de ces documents.

Et Jean-Marc, dont là encore je me demande s’il est à gauche, qui m’a toujours reproché de saisir la Justice, à laquelle il ne croît pas, parce qu’il ne croît pas à nos institutions. Ou plutôt parce qu’il croît qu’il faille les rejeter parce qu’elles sont faillibles.

Quand Jean-Marc est parti du PS (David FABRE dirait que c’est parce qu’il en a été viré comme lui en 2010, même si lui aurait fait appel et obtenu d’être réintégré), il est allé se planquer à EELV.

Jean-Marc, il a toujours fait 5 ou 10 % sur son étiquette. Il ne sait pas ce que c’est que l’opposition. Que de ne rien avoir pour exister ni se faire entendre.

Et comme tout gauchiste qui réussit, il ferme ensuite la porte derrière lui. Et il y a les élus de la République, supérieurs, dont il est, et les autres cons, dont je suis.


Jean-Marc, j’en ai rien à foutre que ton sectarisme t’aveugle des propositions que je fais. Je te pardonne que tu fasses semblant que je n’ai rien publié pour associer les habitants à la vie locale, par exemple mon groupe de travail sur les grands livres budgétaires. Je te plains que tu veuilles continuer de favoriser des gens qui se gavent depuis 35 ans, et que tu n’ais pas le courage de dire que tu vas rééquilibrer tout cela si tu es élu..

Mais non, tu n’es pas bienveillant, tu es juste mou et passif.

Tes propos me déçoivent, même si je sais que tu ne comprendras jamais.

Tu préfères par exemple une rénovation de Grand-Vaux ratée qui se fasse contre la population, qu’une rénovation qui parte sur de nouvelles bases parce qu’elle a été interrompue par des recours.

Juste parce que tu es dans l’idéologie qu’on va aider des gens. Mais regarde ce que deviennent les premiers relogés. Est-ce qu’ils vivent mieux ? Donc est-ce que tu as pris le partie des copropriétaires contre les locataires ? Des riches contre les pauvres ?

Tu n’as juste pas le courage de tes ambitions. Tu es dans les idées que tu n’appliques même pas. Tu ne sers donc à rien, sinon à renforcer MEHLHORN en lui donnant à penser qu’il a une opposition, alors que tu es son complice, et que tu as préféré jouer contre moi que contre lui.

Les Saviniens jugeront !




Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : le MoDem va-t-il lâcher MEHLHORN ?

Mathieu FLOWER, actuel maire-adjoint, encarté MoDem, à la Jeunesse et aux Sports de la municipalité de Savigny-sur-Orge, à majorité LR, a été désigné, ce 18 juillet 2019, chef de file de son parti aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020.

D’après le communiqué de presse du parti, Mathieu a donc vocation :

  • soit à être tête de liste, ce qui m’apparaît compliqué parce qu’il ne doit pas y avoir plus de trois militants MoDem sur la commune,
  • soit à intégrer une liste de rassemblement, qui devra ensuite être validée et investie par le parti.

La grande question maintenant est de savoir si Mathieu va rester avec LR, dans la continuité de l’alliance locale passée en 2013 en vue des municipales de 2014. Ou bien s’il va rejoindre LaREM dans le cadre des alliances nationales passées avec ce parti depuis 2017.


Du coup, c’est encore Bernard BLANCHAUD qui va être déçu, lui qui était tout fier d’avoir un représentant du MoDem à ses côtés (Christophe GUILPAIN), lequel ne représente donc plus rien du tout, et devrait logiquement tout arrêter en 2020, si toutefois il n’a pas déjà cessé parce qu’on ne le voit plus beaucoup en Conseil…

Brave Christophe, qui me reprochait lorsque je l’avais rencontré pour les municipales 2014 de ne pas être assez démocrate ni transparent ; et puis qui m’avait sorti tout fier en décembre 2014 qu’il découvrait la catastrophe de gestion de SPICHER, citant des éléments qui étaient publics depuis des années sur le site de Bernard MÉRIGOT. Vraiment un pauvre mec à qui MEHLHORN a réussi à faire manger les convictions qu’il n’a jamais eu !

Mais peut-être que Mathieu va alors aller avec Bernard BLANCHAUD puisque ce dernier doit nous proposer une super-liste citoyenne de rassemblement, au-delà du clivage gauche-droite totalement dépassé, d’ici à la fin du mois du juillet ?

Bernard qui donc a décidé de ne pas aller avec moi depuis dix jours parce que j’ai traité jeudi dernier les mecs qui m’insultent sur son site de connards  ; et aussi parce que je fréquente des gens méchants du Rassemblement national ! Beurk, beurk, je me dégoûte moi-même. Quand je pense que Bernard a été le premier à tendre la main à Alexandre, et que ce n’était donc qu’intéressé… Alexandre à qui il promettait une place d’adjoint, comme certainement à GUILPAIN, et comme à moi si je le rejoins. Comme à trois autres hommes encore. Alors même que Bernard ne veut que six ou huit adjoints… Pourtant, un tel connaisseur du fonctionnement d’une commune ne peut pas ignorer que les adjoints doivent être paritaires…


Il faut d’abord rappeler que le MoDem n’a aucun problème à faire la pute le grand écart à chaque élection, et qu’après avoir été sur la liste FABRE du PS en 2008, ils sont ensuite passés sur la liste MEHLHORN de l’UMP en 2014.

Ensuite, il faut voir qu’ils étaient trois militants actifs sur Savigny en 2014, et que GUILPAIN s’est fâché, et qu’il est parti avec BLANCHAUD quand il a compris qu’il ne serait jamais adjoint, parce qu’il ne possédait pas les caractéristiques lui permettant d’incarner tant Grand-Vaux, que la diversité ; et que LUBAT a déménagé.

Bref, celui qui veut l’étiquette MoDem doit proposer une place d’adjoint à Mathieu, en évitant si possible le sport auquel il ne connaît rien ; notre bon ami pensant s’étonnant encore qu’il n’existe pas de compétition de musculation, qu’il prend pour un sport à part entière. Autrement, pour passer les coupes à la célébrations des trophées des champions, il est très efficace !

Il était aussi très bien à la démocratie locale. Il prenait la pose avec les jeunes du Conseil municipal des jeunes, et il faisait semblant de ne pas entendre quand MEHLHORN m’interdisait de prendre la parole en réunion publique à cause des élections, mais à seize mois des élections législatives. Quel grand démocrate !

En fait, il n’y a guère que les animateurs du périscolaire pour trouver qu’il est génial, et qu’il fait du bon travail ; les mêmes qui ne dénonceront pas un des responsables d’un des centres de loisirs surpris en pleine sieste avec les gamins qu’il était censé surveiller, parce que ce brave n’est autre que le parrain du directeur du service…


De vous à moi, je pense que Mathieu va proposer de rester avec LR.

Parce que MEHLHORN va déjà tout faire pour ne pas perdre son dernier vrai allié de poids, même si je ne doute pas qu’il aura encore DLF, et que tous ces gens vont très bien cohabiter ensemble, malgré tout ce qu’ils s’envoient réciproquement.

Et puis parce que si Mathieu avait quelques convictions lui aussi, il y a bien longtemps qu’il se serait tiré de cette majorité au bilan peu reluisant ; d’ailleurs sitôt l’instant où MEHLHORN a commencé à taper sur MACRON qu’il est censé défendre par ailleurs…

Et puis sincèrement, LaREM n’en veut pas. Ils n’en ont pas besoin, au vu du bilan, surtout pour ce que pèse le MoDem à Savigny. Mais qui peut encore être fan de ce traître de BAYROU ? Au fait, où en sont ses affaires d’assistants parlementaires fictifs ? Bizarre que l’enquête n’avance pas aussi vite que pour les assistants parlementaires du RN…


Bon, au pire, on n’est plus à un ralliement près de Mathieu et du MoDem ; et moi j’appelle cela de la prostitution politique

Maintenant, j’ai confiance dans l’intelligence des Saviniens qui ont vu la plus-value d’un adjoint MoDem à Savigny, c’est à dire aucune !

Et je pense que Mathieu est tellement décrédibilisé que s’il avait un tant soit peu d’honneur, il arrêterait la politique, et il passerait à autre chose…

Alexis IZARD, crois-moi bien que si tu prends Mathieu avec toi, tu sais que je t’associerai dans ma campagne à cette part du bilan de MEHLHORN, que tu devras assumer !