Archives du mot-clé Bernard BLANCHAUD

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : c’est bien Bernard BLANCHAUD qui accuse Olivier VAGNEUX d’insulter les Saviniens, les employés communaux et ses amis

Anonymement sur Twitter, puis explicitement sur les panneaux d’expression libre de Savigny, on pouvait lire que j’aurais dit ou écrit que les Saviniens sont des cons, les employés municipaux des incompétents, et les amis de X des connards.

Nous avons obtenu la copie d’un document de travail de l’équipe de Bernard BLANCHAUD qui nous apporte la preuve, s’il en fallait une, que ce fameux X désigne Bernard BLANCHAUD, et que c’est bien à moi que Bernard prête en personne tous ces propos.

Dès lors, pourquoi Bernard, qui connaissait l’identité de X, n’a-t-il jamais assumé de m’accuser ouvertement d’avoir tenu ces propos, autrement que parce que je ne les ai jamais tenus, et pire, parce qu’il les a intégralement inventés ?


Le problème de Bernard pendant cette campagne est de n’avoir jamais su se positionner.

Sur la fin, il a essayé de vendre qu’il était la seule vraie liste sans étiquette, ce qui en plus d’être objectivement faux parce que ni CURATOLO ni moi-même n’avions d’étiquette, était très paradoxal de la part d’une personne revendiquant le soutien de Nous Citoyens, en arguant faussement que ce n’était pas un parti mais un mouvement, et surtout venant d’une personne qui fut militant actif LR puis LaREM.

À tel point qu’il n’y avait aucune réelle proposition pour Savigny dans sa propagande électorale, mais juste le rejet des partis politiques.

Et donc sa seule issue fut d’essayer de nous décrédibiliser, avec Antoine, ce qui n’a pas fonctionné, et qui s’est même retourné contre lui ; en témoignent les réactions qu’il s’est prise sur Facebook tant quand il avait dressé mon portrait psychologique que lorsqu’il a déposé ses deux plaintes, comme quoi je le harcelais.


Aujourd’hui, il n’est plus intéressant de porter plainte contre Bernard (pas pour diffamation pour mais pour le délit de diffusion de fausses nouvelles en vue de fausser l’issue du scrutin). Les 4,24 % qu’il a obtenus sont de toute façon la plus belle punition qu’il pouvait récolter.

Mais je ne doute pas un instant que Bernard est persuadé que je suis responsable de sa défaite, et qu’il fera tout ce qu’il peut pour me faire perdre au second tour. En témoignent ses deux tweets récents dans lesquels il part complètement en roue libre.

Pourtant, son positionnement aurait voulu qu’il se mobilise pour le dernier candidat sans étiquette, et contre les trois partis qui restent en place… Or, de la même manière que « Nous Saviniens » n’a jamais été que « Moi Bernard BLANCHAUD », le positionnement citoyen de Bernard n’a jamais été qu’hypocrite par rapport à un obscur sondage que les Français seraient majoritaires à vouloir la victoire d’un candidat hors des partis…

Finalement, je suis surtout triste parce que je pensais qu’on était ami avec Bernard après tous les combats qu’on avait mené ensemble entre 2016 et 2019. Et puis, je me retrouve avec un homme à qui son ambition a fait faire n’importe quoi. De mon côté, je n’ai pas écrit que des choses plaisantes pour Bernard, mais je n’ai jamais rien inventé.

Il devient de toute façon évident que Bernard meurt d’envie de retenter sa chance, et qu’il aurait déjà tout lâché, préparant son déménagement sur l’île de Ré, si tel n’était pas le cas. En cela, il doit miser sur la réussite du recours de David FABRE. Mais vu l’économie de moyens investis pour sa campagne, Bernard se positionnera sûrement derrière quelqu’un. Mais qui ? Possiblement une personne avec une étiquette, ce qui serait le comble de l’opportunisme!





À Savigny-sur-Orge, même le Covid-19 et le confinement ne parviennent pas à ralentir le bétonnage (mais là pas un mot du maire ou de la DGS)

Il y a quelques jours, la directrice générale des services MICHARD, faisant un complexe d’autorité et se prenant pour le maire, m’envoyait un courrier pour me dire qu’il ne fallait pas coller en période de confinement, alors même que j’ai collé le mardi entre 11 heures et 12 heures, quand le confinement n’a commencé ce même jour qu’à midi…

(Mais j’ai aussi donné des affiches à mes colistiers riverains pour qu’ils aillent rafraîchir les panneaux dans le cadre de leur activité physique, n’en déplaise à Monsieur BLANCHAUD qui s’est fait expert en interprétation des directives du Ministère de l’Intérieur, en sport de collage et en délation.)


J’attends maintenant avec impatience de lire la réaction éhontée de notre DGS auprès de l’entreprise Batic.

Alors, chère Catherine MICHARD,

Installer une grue fait-il partie des déplacements autorisés dans le cadre de la grave crise sanitaire que traverse notre pays ?

Où se trouve le sens des responsabilités de l’entreprise Batic ?

Allez-vous donc les laisser continuer ces déplacements contraires aux consignes du confinement ?

Que font les forces de l’ordre ? Envoyez-les donc verbaliser !

Mais nous savons que vous ne le ferez pas, parce que ce n’est pas dans vos intérêts, et que vous êtes hypocrite. Vous vous faites le bras armé du maire qui ne supporte pas de savoir qu’il y a mes affiches qui vont rester pendant six semaines sur les panneaux, mais vous n’en avez rien à foutre des grues qui défigurent une ville dans laquelle vous ne travaillerez bientôt plus, et que vous n’aimez pas vraiment pour la laisser aussi mal gérée… Deux poids, deux mesures…


En attendant, voici quelques photos qui me sont envoyés par des riverains, dont ma colistière et suppléante pour la Métropole du Grand-Paris, Christine DE RUFFRAY.

Même le Covid-19 ne parvient pas à arrêter le bétonnage de Savigny… C’est dingue !





Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : pourquoi Olivier VAGNEUX a-t-il écrit que Alexis IZARD négociait avec l’UOIF ?

L’Union des organisations islamiques de France (UOIF) n’existe plus depuis 2017. Donc VAGNEUX a de toute façon écrit une connerie. Circulez, il n’y a plus rien à voir.

Sauf que derrière l’emploi assumé de ce terme, dans une conversation privée avec Bernard BLANCHAUD (dont je doute qu’il connaissait Musulmans de France, qui est le nouveau nom de l’UOIF), il y a la peur, la phobie, d’un salafisme politique, volontairement incompatible avec la République. Pour le coup, une islamophobie politique volontairement assumée, à distinguer d’une xénophobie raciste des personnes d’origine étrangères pratiquant la religion musulmane.

Je précise que je rédige cet article pour justifier des propos que j’ai pu tenir dans une conversation privée, qui a été rendue publique du fait de la plainte de Bernard BLANCHAUD, et montrer que mes accusations, non pas par rapport aux personnes que l’on a pu voir sur des photos mais à des mouvements ou association qui peuvent se cacher derrière, ne sont pas tout à fait sans fondement ou juste calomniateurs.


Le 02 février 2020, la liste Osons Savigny annonçait la présence sur sa liste d’Ammar SISSANI.


Deux personnes aimaient cette annonce Facebook parmi lesquelles Ahmet HOBAPLI et un certain Saïd SASSONI.


Je rappelle à ce stade que Ahmet HOBAPLI, Ammar SISSANI et Alexis IZARD étaient tous les trois sur la liste de David FABRE en 2014. Ci-après des extraits du programme de Savigny Ensemble.



Maintenant, allons voir le profil Facebook de Saïd SASSONI.

Et je m’arrêterai sur deux de ses publications.


Sa photo de profil dans laquelle il réclame de faire de Jérusalem la capitale de la Palestine.

Avec le problème, davantage que la rhétorique guerrière (qui fait encore la guerre à cheval ?) que cette chahada sur le drapeau sur fond vert, qui est un drapeau de conquête, lequel ne laisse pas beaucoup de place à ceux qui ne reconnaissent pas Muhammad comme prophète de Dieu.


Et puis, cette conversation, dans laquelle le fameux Saïd écrit qu’il en avait marre de ce pays de kouffars (la France), sous-entendu qu’il est bien content d’être parti à Jérusalem. C’est donc comme cela que vous me (kafr) considérez. Moi, je ne partage pas votre foi, parce que je suis chrétien, mais je ne dis pas que vous n’avez pas droit au salut ou que vous m’êtes inférieur.


Voilà quels types de profils vont soutenir IZARD sur le Facebook d’Osons Savigny.

Ils ne sont certes pas majoritaires, mais ils existent.

Et pas chez moi, ni chez un autre de nos concurrents.


En conclusion, Alexis, je ne sais pas ce que tu as promis aux habitants des Prés-saint-Martin, ni davantage comment tu vas le faire, d’autant plus parce que tu n’as commencé à t’intéresser à eux que récemment, mais fais juste attention avec les religions, et surtout avec les religieux.

Je n’essaie pas de te faire passer pour le candidat des musulmans ou des frères musulmans ou même des salafistes, mais j’observe simplement qui vient à tes réunions et qui commente ton Facebook, et ce qu’ils disent derrière ou à côté, qui n’est pas forcément dans ton programme.

Oui, je suis curieux de savoir ce que tu comptes faire pour le masjid Al-Khâlil si tu es élu, sachant que l’autorisation d’urbanisme précaire arrive à expiration en juillet 2020, et que tu devras peut-être prendre la décision de faire retirer les deux bungalows installés…


À suivre maintenant, ce n’est que le début d’un feuilleton. Je garde encore du biscuit pour le moment où les élections reprendront. À moins que je bluffe parce que je n’ai rien d’autre.



Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : David FABRE, faiseur de roi ?

Dans un prochain article (lundi 23 mars au matin), je parlerai du recours en annulation du premier tour de l’élection municipale déposé par David.

Et dans un autre, je témoignerai des fraudes électorales commises par le candidat IZARD, que j’ai moi-même constaté pour partie.

Et dans un dernier, j’analyserai des raisons de la défaite de David.


En attendant, et en admettant que le second tour se tienne, David avec ses 9,7 %, peut être au choix faiseur de roi ou coupeur de tête, aussi bien en fusionnant qu’en appelant à voter pour un candidat, sous réserve que ses électeurs le suivent.


Il dispose en effet de cinq possibilités :

  • soutenir DEFRÉMONT parce que sa base électorale reste à gauche,
  • soutenir MEHLHORN parce que l’UDI est un parti allié de LR,
  • soutenir IZARD parce que David est macroniste, en tout cas macron-compatible,
  • soutenir VAGNEUX à la fois par amitié, par logique de liste de rassemblement citoyenne et en dehors des partis politiques, mais aussi et surtout pour emmerder les trois autres,
  • enfin, ne rien faire, sortir le pop corn, s’installer confortablement et assister au spectacle.

Je pense, puisque les listes ne sont toujours pas officiellement déposées, que David va tenter jusqu’au dernier moment de fusionner avec l’un des quatre qualifiés, histoire de sauver ses fesses, parce qu’il recherche surtout la notabilité de siéger au Conseil municipal.

Mais je ne vois pas qui va vouloir de lui, parce que nous pensons tous qu’il est aujourd’hui davantage un « boulet » qu’autre chose ; en témoigne malheureusement son score.

Admettons qu’on recommence l’élection, il peut passer de 9 à 12 ou à 15, mais pas à 30, comme un fameux sondage lui prédisait… Une voyante également annonçait sa victoire…

Et donc, il ne devrait plus lui rester que l’opportunité d’appeler à voter pour quelqu’un ; ce qu’il ne fera pas, du fait de son égo surdimensionné, et de son trop fort orgueil.


J’analyse l’électorat de David comme étant à 80 % à gauche, et à 20 % à droite environ.

En réalité, je pense qu’il va se diluer entre les 4 candidats restants, sauf consigne du maître.

DEFRÉMONT aura le plus gros des voix des bo-bos blancs, tandis que IZARD aura les voix de l’électorat issu de l’immigration.

MEHLHORN va récupérer la droite institutionnelle, et moi j’aurais ceux qui ne peuvent pas voir MEHLHORN.


Maintenant, admettons que David appelle quand même à voter pour un candidat,

je pense qu’il ne sera pas du tout suivi pour un candidat comme MEHLHORN.

Moyennement suivi pour moi.

Assez suivi pour DEFRÉMONT.

Très suivi pour IZARD.


Tout le problème réside dans cette crise du Covid-19 qui a empêché 5500 Saviniens d’aller voter.

On pourrait se dire, du fait de la quadrangulaire, que ces 9 % seront décisifs pour un des tenants du trio de tête à respectivement 25, 23 et 21 %.

Sauf que les scores vont être rebattus, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Les meilleurs n’ont obtenu que 2000 voix sur 22 000 électeurs, dans une ville de 37 000 habitants.

Et puis nul doute, que moi le premier, taperont sur le candidat que soutiendra David, en y voyant ou en y inventant une magouille ou un arrangement.


Ma conclusion est donc que David ne sera pas faiseur de roi.

Mais qu’il peut quand même aider le vainqueur de manière non décisive.

Sinon même qu’il peut aller enfoncer un perdant ! IZARD ! IZARD ! IZARD !


J’aurais bien aimé avoir un soutien de David, avec un soutien de Bernard BLANCHAUD et un autre de CURATOLO, pour dire que les trois éliminés appuient ma candidature.

Mais je crains que Bernard, pas plus que David, n’acceptera.

Lorsque nous discutions d’une grande alliance commune, Bernard voulait une primaire citoyenne pour nous départager. Il l’a, mais n’en accepte pas le résultat.

Il a fait campagne dans le camp des sans-étiquettes contre les partis, mais ne veut pas soutenir la dernière liste sans étiquette en course…

Grandeurs et décadences de la politique. Hâte de voir s’ils repartiront ensemble si David obtient l’annulation du premier tour, et surtout si IZARD est alors rendu INÉLIGIBLE !!!