Archives du mot-clé base ball

Libre réponse à Éric MEHLHORN qui confisque la salle Mamadou-Loum à l’ASLS Musculation

Je voudrais ici répondre, de manière personnelle et factuelle, au maire de Savigny-sur-Orge qui tente sur Facebook, de justifier, par une désinformation des plus malhonnêtes, de sa décision de confisquer la salle communale Mamadou-Loum (située au COSOM) à l’Association pour le sport et les loisirs saviniens (ASLS) Musculation, à qui elle était prêtée jusque là depuis des dizaines d’années ! (31 ans)



Effectivement, depuis quelques jours, une partie des 440 adhérents de l’ASLS Musculation, interroge la municipalité quant à sa décision de reprendre la salle municipale, historiquement dévolue à la musculation, au 14 septembre 2018, pour en faire un club house pour le base ball (une association qui se sera bien goinfrée tout au long de ce mandat !). Mais quels connards que ces citoyens qui osent demander des comptes en dehors des périodes d’élection !!!


Notre très lâche maire se dédouane donc de ses responsabilités en portant la faute sur la vilaine association qui refuse de transmettre « des documents administratifs et financiers » qui seraient nécessaires à l’établissement d’une convention de prêt de salles. On relèvera au passage que MEHLHORN se dispense bien d’indiquer quels sont ces documents ! Il faudrait ensuite voir si ces documents ont aussi été demandés aux autres associations !

En effet, le maire a notamment requis les relevés de comptes bancaires de l’association, ce qu’il n’a pas le droit de faire, ainsi que me l’a confirmé le bureau de la sécurité et des formalités administratives du service des associations loi 1901 de la sous-préfecture de Palaiseau.


Par ailleurs, les seules obligations que la Ville est en droit d’exiger d’une association à qui elle prête des salles sont au nombre de trois :

– que cette association soit assurée,

– que cette association respecte le règlement intérieur des salles communales,

– que cette association respecte les obligations des associations loi 1901, c’est à dire qu’elle organise une assemblée générale annuelle et qu’elle fournisse un rapport d’activités, et un bilan d’exploitation financier.


À ce dernier propos, on s’étonnera que Mathieu FLOWER, maire-adjoint aux Sports mais qui n’y connaît rien et qui par exemple réduit la musculation à la seule haltérophilie ; qui était présent à l’Assemblée générale de l’association du 22 juin 2018 n’ait absolument rien dit, par exemple au moment des questions, de ces difficultés rencontrées par la mairie. Mais si Mathieu en avait ; du courage, entendons-nous bien, je ne vais pas parler de couilles, cela se saurait !


On relèvera au passage l’ironie du maire de Savigny qui connait tellement bien sa ville qu’il ignore tout des problèmes de sécurité de la salle, alors même qu’il écrit en parlant de la convention : « Elle est l’assurance pour les adhérents de pouvoir s’entrainer en toute sécurité »

Et on peut citer entre autres le toit qui fuit et qui rend le sol glissant, quand l’eau de pluie ne coule pas le long des murs directement vers les prises électriques, lesquelles sont protégées tant bien que mal, l’absence d’un téléphone fixe depuis que la ligne a été coupée, le manque d’un défibrillateur, les issues de secours qui ne sont pas aux normes, le système de désenfumage qui n’a pas été vérifié depuis des années, l’absence de matériel anti-dérapant dans les douches, le fait que la salle ne soit pas accessible aux personnes à mobilité réduite. Et j’oublie aussi d’écrire que la salle est restée presque deux ans sans chauffage ! Donc non, ce n’est pas la convention qui assure la sécurité des adhérents !


Il faut aussi s’interroger sur la chronologie invoquée par MEHLHORN. Sachant que la convention est signée en septembre, au moment du forum des associations (je n’ai d’ailleurs pas trouvée celle de 2017-2018 dans le recueil des actes administratifs !!!), ils s’y sont pris vachement tôt pour en arriver à devoir mettre en demeure le 03 février ! C’est limite un complot, comme s’ils avaient prévu de fermer la salle de longue date… Mais pourquoi donc ? (Lire plus bas)


Le maire termine son courrier sur la menace de saisir le préfet dont il méconnaît manifestement le rôle. Depuis quand la préfecture contrôle la gestion de la commune et celle des associations ? C’est que de la gueule venant de MEHLHORN parce que soit l’asso déconne, et il saisit le président du Tribunal de grande instance d’une demande de contrôle des comptes voire de dissolution, soit il y a des faits encore plus graves, et c’est le Procureur qu’il faut aller voir.

Donc MEHLHORN n’est que dans la communication grande gueule pour sa dizaine de bouffons qui commentent son Facebook, et qui, sans habiter Savigny, trouve qu’il a raison par principe., en relevant que même le député qui ne connaît rien de la situation vient aimer ce genre de commentaires…


Enfin, ce qui est amusant au travers de la dernière phrase de MEHLHORN, dont je me demande encore si c’est vraiment lui qui a écrit ce texte (ça manque d’erreurs d’orthographe), est que la municipalité semble s’attendre à récupérer le matériel de musculation avec la salle, alors que celui-ci appartient en propre à l’ASLS…



Pour conclure,

1. Il est toujours ironique de lire MEHLHORN piquer une crise et taper une grosse colère parce qu’une association manquerait de transparence, quand lui-même ne publie même plus les montants des subventions accordées aux associations pour masquer ses propres pratiques clientélistes ! C’est juste une crise d’autoritarisme…

(Ouais, MEHLHORN, je t’accuse de clientélisme, et il y aura du ménage à faire en 2020, des équilibres financiers à rétablir, et des responsabilités à rechercher !)


2. Puisque MEHLHORN est si soucieux que les associations bénéficiant de prêts de salles respectent la Loi (ce dont je ne doute pas que l’ASLS fait), j’annonce ici le dépôt d’un recours contre l’arrêté octroyant le prêt de salles municipales à l’association Agir pour Savigny, soutien notoire du maire, laquelle ne respecte ni ses statuts, ni les règles et les formalités de déclarations et de publications, et fait actuellement l’objet d’une demande de dissolution judiciaire. J’ai jusqu’au 28 août !


3. J’attends désormais avec impatience la plainte pour diffamation qui pourrait suivre cet article, et qui me permettra de faire offre de preuve, et de formaliser des accusations d’abus de confiance et de détournements des fonds de l’association, notamment à l’encontre de MM. Jean-Paul RUBINO, président du COS Tennis, et Armand STEIGER, directeur financier de la Ville de Savigny. J’imagine que ces manœuvres contre l’ASLS n’ont d’autre but que de chercher à cacher et à faire oublier certaines pratiques merdeuses… Avec la complicité d’Éric MEHLHORN qui ne peut pas, ne pas être informé, et qui est pourtant tenu à l’application de l’article 40 du code de procédure pénale.

Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs.




Publicités

Ce si arrogant Franck BOUZIN qui ne sait pas tenir un bureau de vote

Franck BOUZIN fait partie des 28 conseillers de la majorité municipale UMP-DLF-MODEM de Savigny-sur-Orge qui ont voté pour un budget de rigueur supprimant nombre d’infrastructures à destination de l’enfance et de la jeunesse de Savigny-sur-Orge. Le 22 mars 2015, il tenait un bureau de vote à l’école Louise-Michel et nous avons eu une petite altercation parce que ce monsieur est ignorant des règles électorales.

Source : Ville de Savigny-sur-Orge

DSC_0066

Franck BOUZIN est membre de la commission Sport et Jeunesse. Très honnêtement, je ne sais pas si la Jeunesse l’intéresse mais le Sport oui. Lui-même est très branché base-ball : les Lions de Savigny… Ce club qui reçoit une subvention municipale et une subvention de l’agglomération, parce qu’il a une réputation à tenir au niveau national (je parle des adultes) mais ne gagne plus depuis que SPICHER-BERNIER les avait privé de terrain…

Moi, je serais d’accord de donner autant d’argent à une équipe professionnelle si leur effectif était majoritairement savinien. L’est-il ? Je ne pense pas. Le nombre d’adhérent du club justifie-t-il qu’il fasse partie des 5 associations qui réfléchissent à la répartition des subventions sportives ? Non. Alors n’est-ce pas un flagrant conflit d’intérêt parce que M. MEHLHORN soutenait le base ball contre Laurence SPICHER-BERNIER ? Je pose la question.

Enfin, Franck BOUZIN est aussi membre de la commission Sécurité et Transports. Manifestement, il aurait décidé de nous construire une gare routière… Par contre, s’il veut réaliser une gare pour le tram-train Massy-Évry à Grand-Vaux, je veux bien l’aider. Nous sommes quelques amis à regretter l’absence de réaction d’Éric MEHLHORN, Conseiller général (donc en charge des Transports) quand il a fallu décider d’une gare TTME à Savigny en 2010…

Bouzin-Megapolis  Bouzin-SECTRA

Le 22 mars au bureau de vote que préside M. BOUZIN

J’arrive à 08 h 20 pour faire le tour des bureaux et je commence par le n°11 qui est celui de Clair-Village. Je vois que les bulletins ne sont pas dans l’ordre des panneaux d’affichage, ce qui est contraire à l’usage demandé par le Conseil constitutionnel, juge de l’élection. Je le signale au secrétaire de mairie qui tient la table de décharge (et dont je ne connais pas le nom parce que les services de M. MEHLHORN ont omis de m’envoyer la liste des bureaux…).

Je reviens à 12 h 50 et je vois les bulletins toujours dans le désordre. Je redemande au secrétaire de mairie de placer les bulletins (placés comme sur la photo) dans l’ordre et ce dernier me répond que la Loi ne l’y oblige pas. Je demande si le magistrat du Conseil constitutionnel est passé et s’il ne l’a pas signalé. On me répond que NON. Je redemande encore une fois de remettre les bulletins dans l’ordre.

DSC_0067

C’est alors que Franck BOUZIN intervient, énervé, en me disant « M. VAGNEUX, ce n’est pas vous qui décidez« . Mes assesseurs en sont témoins. Je décide alors de faire des photos pour prouver que M. BOUZIN a tort. Et j’ai droit à une cinglante remarque du président du bureau « Ah, ça, M. VAGNEUX, vous avez l’habitude de faire des photos« . Il est vrai qu’entre taper dans une balle puis courir et faire des photos pour alerter et dénoncer, j’ai choisi mon parti (c’est petit de ta part !!!).

Comme je sens que je perds mon calme et que de toute façon ces incompétents notoires qui sont des bons à rien ne feront rien (c’est leur fonction, ce n’est pas la mienne et pourtant je sais mieux faire qu’eux…), je rentre chez moi et je vérifie la Loi. J’ai raison ! Et je téléphone au bureau centralisateur pour signaler ce qui s’est passé. Je demande aussi à mon assesseur titulaire d’inscrire cela dans le procès verbal. Il me répond que les bulletins sont remis dans l’ordre.

Puis je reviens au bureau de vote, et il y a là M. BOUZIN, toujours énervé mais un peu penaud comme l’enfant pris sur le fait mais qui continue de nier qu’il a fauté, qui me dit alors que j’écris ma version pour le PV : « Je ne vous ai pas dit que vous aviez tort, il ne faudrait pas me faire dire ce que je n’ai pas dit« . Non, c’est vrai mais c’est hors-sujet. En attendant, il est triste d’en arriver là, ce qui n’est que la conséquence d’un manque de culture politique… MEHLHORN, Formez-les !

Brouillon de PV


Fin de l’histoire mais il serait bon que nos amis apprennent à tenir un bureau de vote. Ah, mais j’oubliais, plus d’argent pour la formation… En attendant, MEHLHORN ne m’a pas fait envoyer la liste des bureaux de vote (noms des présidents, des assesseurs et des secrétaires de mairie). SPICHER, malgré tous ses défauts le faisait faire, peut-être grâce à Farid MAMERI, disparu du service élections aussi mystérieusement qu’il y était arrivé, selon ce qu’on m’en a dit…

MEHLHORN n’est même pas capable de mobiliser ses conseillers pour tenir les bureaux de votes ou leur faire remplir le rôle d’assesseur. Du coup, il doit mobiliser les fonctionnaires communaux et les payer en prime (d’ailleurs, j’ai entendu dire que celles de 2015 allaient être gelées). Il est l’incarnation du type sans autorité et si ses conseillers ont voté le budget, c’est à cause de la menace de l’Impériale UMP.

Avec tous mes défauts, je connais la Loi et je pense m’y intéresser un peu plus que tous les conseillers de MEHLHORN qui n’étaient sur sa liste que pour faire nombre, sans réel appétence pour l’exercice politique. Donc, les leçons des hypocrites qui là encore ne se sont mobilisés que parce que le base ball était menacé et qui sont ensuite récupérés en échange que leur terrain leur soit rendu, basta cosi !