Archives du mot-clé Augusto CLARA-SILVERIO

Droit de suite : Éric MEHLHORN fait réaliser et imprimer des documents (illégaux) sans souhaiter les distribuer ensuite !

Mais qu’est-ce que c’est nul comme excuse !

Du type oui, j’ai roulé à 210 km/h au lieu de 130 ; mais comme je n’ai tué personne, alors c’est pas grave.

Ici, c’est : « oui, j’ai enfreint l’article L.52-1 du code électoral en réalisant en période électorale un document de promotion d’un autre mandat que je détiens sur le territoire de la commune« .

Mais comme je ne l’ai pas distribué, même si VAGNEUX l’a trouvé, alors ce n’est pas grave, et cela ne porte pas à conséquence.

Bah, on verra l’avis de la CNCCFP sur la question, et puis on aura aussi l’avis du Tribunal administratif puisque je ne doute pas que David FABRE va le rajouter dans son recours qu’il a annoncé dans la presse…


Cette réponse est typique de la déresponsabilisation coutumière d’Éric MEHLHORN.

Ce n’est jamais sa faute ! Ce sont toujours les autres.

Ici, on imagine donc que ce sont VERMILLET ou DUROVRAY qui l’ont forcé à faire ce tract !

Parce que sinon à quoi bon commettre un tel document si ce n’est pas pour le distribuer ensuite ?

Et puis, le ridicule du partage des tâches. Il n’aurait pas la décision pour réaliser le tract mais il aurait la décision pour distribuer le tract. Ce n’est pas très efficient tout cela…



Enfin, ce que je préfère, et qui montre que soit MEHLHORN ne gère pas son compte Facebook, soit qu’il ne connaît pas ses amis (qui le tutoient) est que le même mec (plutôt la même nana) qui lui a dénoncé mon article l’insultait 4 jours avant, et que même Augusto CLARA-SILVERIO qui est un colistier de MEHLHORN, aimait cette publication pourtant hostile à MEHLHORN, qu’il ne devait manifestement pas comprendre ! Des trolls et de leur logique…



Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : la liste Une ambition durable à Savigny a une moyenne d’âge de 53,2 ans

Mais pourquoi donc tous ces candidats vous cachent-ils l’âge de leurs colistiers ?

Or, contre toute attente, la liste LR, avec 53,2 ans en moyenne, n’est pas si âgée.

En tout cas moins que celle de DEFRÉMONT (56,5 ans en moyenne).

Mais 9 ans de plus que la mienne, et 12 ans de plus que celle de IZARD.

C’est vrai qu’il y a 8 personnes de plus de 70 ans, pour un total de 11 retraités.

Et qu’il n’y a pas beaucoup de jeunes.

Or, vu qu’on a surtout vu les vieux pendant la campagne, on sait vers qui tendra la politique…

Et les jeunes de l’équipe de 2020 s’écraseront tout comme ceux de l’équipe de 2014…


L’honnêteté m’oblige à vous dire que je ne suis pas certain de l’âge de Armand BENSIMON qui n’existe pas dans la liste électorale, donc dans laquelle je pense qu’il est inscrit sous son nom religieux de David Moshe si c’est bien le père.


1- Éric MEHLHORN : 54 ans

2 – Anne-Marie GÉRARD : 71 ans

3 – Daniel GUETTO : 70 ans

4 – Catherine CHEVALIER : 57 ans

5 – Pascal LEGRAND : 59 ans

6 – Emmanuelle DA CUNHA : 33 ans

7 – Alexis TEILLET : 29 ans

8 – Joëlle EUGÈNE : 63 ans

9 – Mathieu FLOWER : 41 ans

10 – Dominique LABORIALLE : 62 ans

11 – Jérôme DUEZ : 56 ans

12 – Agnès DUPUIS : 51 ans

13 – Daniel JAUGEAS : 75 ans

14 – Sandrine VIEZZI : 53 ans

15 – Fabien PROUST : 44 ans

16 – Angélique DE OLIVEIRA PINTO : 36 ans

17 – Nicolas FROGER : 41 ans

18 – Danielle HUGUET : 78 ans

19 – Samuel BAROUKH : 42 ans

20 – Sylvie LAIGNEAU : 59 ans

21 – Jean-Charles HENRY : 60 ans

22 – Marcelle LECOURT : 62 ans

23 – Georges DURAND : 66 ans

24 – Isabelle AUFFRET : 56 ans

25 – Stéphane TARAGON : 39 ans

26 – Marie-France BELLIARD : 73 ans

27 – Lambert ABATAN : 52 ans

28 – Roxane NÉE : 29 ans

29 – Augusto CLARA SILVERIO : 74 ans

30 – Réjane MALGUY : 73 ans

31 – Armand BENSIMON : 59 ans ?

32 – Véronique LABBÉ : 69 ans

33 – Luther SARAGA-MORAIS : 24 ans

34 – Aurélie GUEGUEN : 38 ans

35 – Jean-Marc ALOUMON : 34 ans

36 – Claude FERREIRA : 45 ans

37 – Romain PICON : 33 ans

38 – Nathalie CAILLEAU : 53 ans

39 – Abdelhak LARTIK : 53 ans

40 – Maryse BESACE :  70 ans

41 – Charles DARMON : 47 ans



Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : des limites de la durabilité de l’ambition des colistiers d’Éric MEHLHORN de 2014

Si j’étais vulgaire, je parlerais de « liste poubelle ».

C’est ce qui a fait défaut à Laurence SPICHER-BERNIER en 2014, et c’est aujourd’hui le drame qui frappe Éric MEHLHORN.

Cela se caractérise notamment par deux éléments : le fait de mettre dans les premières places des vieux de la vieille (GERARD élue depuis 2008 et GUETTO élu depuis 1989) et de boucler sa liste avec des personnes qui en privé promettaient qu’elles arrêtaient à cause de ce qu’elles avaient vécues sous le mandat écoulé (BELLIARD, MALGUY et LABBÉ).

Le pire étant quand même d’avoir mis Romain PICON à la 37e place, qui était déjà sur la liste en 2014, et qui a démissionné du Conseil municipal parce qu’il déménageait de Savigny. Or, quand je lis son adresse sur la liste électorale, je confirme qu’il n’y habite plus.

Mais c’est toujours moins insultant que pour Abdelhak LARTIK, qui à la 39e place a vraiment le rôle de l’ « arabe de service ». Je l’ai personnellement beaucoup plus croisé sur le terrain que d’autres, mais je pense qu’il paie d’être un transfuge de la liste FABRE de 2014.


Commençons par regarder les départs importants, traduisant une ambition qui n’était pas très partagée…

La n°2, Nadège ACHTERGAËLE, 1ère maire-adjointe sortante,

Le n°3, Jacques PATAUT, qui avait fait dissidence en cours de mandat,

Le n°7, Christophe GUILPAIN, parti en dissidence avec Bernard BLANCHAUD,

Le n°9, Sébastien BÉNÉTEAU, parti à Juvisy devenir le futur 1er adjoint,

La n°10, Laurence PINON-CHEVALLIER, qui avait perdu sa délégation au SIREDOM, pour s’être montrée trop proche de Bernard BLANCHAUD,

Le n°11, Bernard BLANCHAUD, qui a monté sa liste concurrente,

La n°12, Marie-Lucie CHOISNARD, parce que professionnellement, on lui reprochait l’ambition de la majorité sortante, et puis c’était compliqué de cumuler avec ses 50 heures de travail par semaine pour sa délégation de conseillère municipale à l’évènementiel !


Puis les départs des musclés (ils ont levé la main 800 fois toujours dans le même sens)

Le n°15, Cyrille GEORGES, dont on se demande s’il n’a jamais su ce qu’il faisait là…

Le n°25, Franck BOUZIN, qui voulait casser la gueule de ceux qui n’étaient pas d’accord avec lui,

La n°26, Guilène DÉSIRÉE, partie évangéliser d’autres communes,

Le n°29, Bruno CHERONET, qui ne voulait pas que j’écrive sur lui,

Le n°31, Raymond GUILLARD, qui n’était pas d’accord sur le PLU qu’il a voté,


Enfin, les départs minimes

Le n°33, Daniel VIARD, probablement pour l’âge,

La n°36, Michèle MILLAUD, inconnue au bataillon,

La n°38, Élodie RENAUDEAU, inconnue au bataillon,

Le n°39, Jean-Pierre LUBAT, caution MoDem, qui n’avait d’autre rôle que d’acheter la place de FLOWER et de GUILPAIN.


Regardons maintenant combien il y a de nouveaux dans les 30 premières places éligibles.

Pascal LEGRAND

Emmanuelle DA CUNHA

Dominique LABORIALLE

Jérôme DUEZ

Agnès DUPUIS

Angélique DE OLIVEIRA PINTO

Danielle HUGUET

Samuel BAROUKH

Georges DURAND

Stéphane TARAGON

Lambert ABATAN

Roxane NÉE

Augusto CLARA-SILVERIO

Soit 13 nouvelles personnes, ou 43 %, pour constituer le nouveau Conseil municipal.


Au final, 39 % de renouvellement avec 16 départs et 43 % de novices au Conseil.

7 personnes qui ont eu des responsabilités qui s’en vont, dont la 1ère maire-adjointe et le 6e adjoint aux Finances ! Et 6 colistiers sortants qui vont se mettre en fin de liste…

Pour une liste qui prétend porter une ambition durable, c’est quand même étrange d’avoir un aussi fort taux de renouvellement des colistiers, et notamment de ceux qui sont en place éligible, cela traduit quelque chose qu’il faudrait interroger…

Pourquoi Nadège ne veut-elle plus être élue ? Pourquoi Sébastien préfère-t-il partir à Juvisy ?

Moi, je pense que c’est parce qu’ils savent que MEHLHORN n’a d’autre ambition, qu’une ambition personnelle de se faire de l’argent facile et de vivre entouré d’une cour de soumis qui trouve que tout ce qu’il fait est génial… Et on renouvelle ceux qui ne pensent pas pareils !

À moins que l’on soit en train de nous expliquer que la politique ne dépend pas de ceux qui la font, lesquels peuvent alors être interchangeables à souhait, auquel cas cette politique n’a pas grand chose d’humain, de concret et d’incarné… Ce qui pose aussi la question de savoir pourquoi d’autres ont rejoint la liste, après tout ce qui s’est passé sous ce mandat.




Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : que vont faire les anciens spichériens ?

Selon Bernard BLANCHAUD, nous étions censés TOUS les retrouver sur sa liste…

Ce qui, entre nous, m’étonnait beaucoup, entre les marsaudoniens historiques, qui en off et malgré toutes leurs politesses n’ont jamais pu voir Bernard ; et ceux qui ont déjà leurs ronds de serviette chez MEHLHORN, du style d’Augusto CLARA-SILVERIO. Rarement vu un fayot pareil. Degré de soumission extrême.


Et puis, Bernard ayant libéré ses soutiens ;

je me permets d’imaginer que plus de la moitié se sont barrés.

Et donc qu’il ne va pas pouvoir boucler sa liste ; donc qu’il est fini politiquement.

Bref, les spichériens se retrouvent livrés à eux-mêmes.

Je vous propose ici une revue de détail de ce que je pense qu’ils vont faire !

Je me permets de rajouter aussi Bernard BISCH, que SPICHER avait pris la précaution d’écarter, sachant qu’il serait sinon son Florent CAPPELLETTI, qui selon certains de mes amis socialistes serait coresponsable, avec Jean-Marc DEFRÉMONT, de la défaite de la liste GUYARD en 2014.


Lorsque j’écris « En retrait », cela signifie que je pense que la personne ne prendra pas position en faveur d’un candidat, et donc pas en faveur de MEHLHORN.


Laurence SPICHER-BERNIER

==> Liste FABRE en place éligible


Gérard MONTRELAY

==> Liste FABRE en place non-éligible


Jocelyne MAINTIER-LANG

==> En retrait


Nicolas BOISIER

==> Devrait essayer de s’incruster sur la liste IZARD


Nicole MAURIZOT

==> Passé à DLF (DUPONT-AIGNAN), pourrait soutenir MEHLHORN s’il lui promet une place ; sinon en retrait


Augusto CLARA-SILVERIO

==> Liste MEHLHORN en place éligible


Corinne RAFFAELLI

==> En retrait ; une personne que j’aurais pu récupérer sur ma liste


Christian MOULUN

==> Il est décédé le 10 juillet 2019


Isabelle FERREIRO

==> En retrait ; une personne potentiellement récupérable


Christophe AUBERGER

==> Aucune activité politique récente


Maryvonne FABBRO

==> En retrait ; une personne potentiellement récupérable


Xavier-Roger DUGOIN

==> A déménagé


Anne-Marie GERVASI

==> Aucune activité politique récente


Claude NEUILLY

==> En retrait


Irène-Alexandra LOPES

==> En retrait ; une personne que j’aurais pu récupérer sur ma liste


Henri DELTOUR

==> Aucune activité politique récente


Dominique RUBINO

==> Aucune activité politique récente


Jean-François NAUT

==> Possible soutien à la liste FABRE si la majorité des spichériens y sont, sinon IZARD, sinon en retrait


Corinne POTTIER

==> Passée au Rassemblement national


Thierry CADOUX

==> Aucune activité politique récente


Catherine LUPI

==> En retrait


Jean-Pierre ROTTHIER

==> En retrait


Carole OLSEN

==> Passée au Rassemblement national


Max GUIOT-BOURG

==> En retrait


Catherine SOMMEYRE-TRIQUET

==> Aucune activité politique récente


Albert TEBOUL

==> Aucune activité politique récente


Mériem BELHAMRA

==> Aucune activité politique récente


Didier BERTHELET

==> Aucune activité politique récente ; toujours président de l’association des Amis de Laurence


Élise ALOUR

==> A déménagé


Daniel COURTIN

==> En retrait


Josiane DANIGO

==> A déménagé


Philippe PINTO

==> Aucune activité politique récente


Isabelle SAINT-FÉLIX SAMSON

==> Aucune activité politique récente


Patrick JALLET

==> En soutien à MEHLHORN


Agnès CAVAROZ

==> Aucune activité politique récente


Paul GAUDIN

==> En soutien à MEHLHORN


Annick ROUSSELOT

==> A déménagé


Édouardo FERREIRA-PINTO

==> Aucune activité politique récente


Argira AMATA-BAYLE

==> Liste MEHLHORN en place non-éligible, ou soutien affiché à MEHLHORN


Bernard BISCH

==> En retrait ; pourrait soutenir IZARD ou FABRE


Bilan : Les LR devraient rentrer à la maison ; les plus anciens prendront cependant raison de leur âge pour ne pas s’engager, et ce faisant, rester fidèle au choix qu’ils ont fait à la mort de MARSAUDON :  plutôt SPICHER que MEHLHORN.

De mon côté, il y a quelques personnes que je pourrais essayer de récupérer (RAFFAELLI, FERREIRO, FABBRO, LOPES, OLSEN et BELHAMRA) même si je pense que ce n’est globalement pas souhaitable pour renouveler les équipes. À ce moment là, plutôt les rares « jeunes » de l’équipe, qui n’auraient pas été élues.

Et pourquoi pas sinon des soutiens de l’époque MARSAUDON qui crédibilisent : RAFFAELLI, FABBRO, LUPI, NEUILLY, ROTTHIER et COURTIN.


En ayant fini ce travail, c’est là que je me rends compte de l’échec de SPICHER, qui au terme de son premier mandat, n’a été capable que de proposer une liste dont la vacuité se mesure à la disparition du paysage politique de ceux qui la composaient.

D’autres articles à venir sur le sujet.