Archives du mot-clé arrachage

Appel à punchlines contre ceux qui arrachent mes affiches à Savigny-sur-Orge

Pour autant que l’affichage a toujours été un jeu de cons, dont l’effet sur l’électeur est très souvent sur-estimé, le sort réservé à mes affiches depuis plusieurs mois commence à me poser de sérieuses questions. Je ne vais cependant pas arrêter pour autant.

Ce n’est plus le mec qui arrache l’affiche d’un coup, ou qui tague dessus un message du style « guignol » pour la décrédibiliser et me forcer à repasser (et tu te rends alors compte ici de l’âge de la personne qui fait cela car plus personne n’utilise le mot guignol de nos jours…).

Ce n’est pas plus le gamin qui fait le grand devant son collège, ou le dealer et le fumeur de cannabis, que je dérange régulièrement sur le parking du gymnase Champagne.

Ce sont des personnes qui me crèvent précisément les yeux, qui arrachent ma bouche, qui me défigurent, et qui salissent mon nom.

Derrière l’aspect symbolique, il y a véritablement une haine ciblée pour en arriver là, et ne pas aller au bout en enlevant toute l’affiche ; dont j’ignore les raisons, et notamment celle qui les retiens de s’en prendre à moi physiquement !

Alors de vous à moi, qui mon affichage peut-il énerver autant si ce n’est les potes du maire ? Parce que dénoncer les promoteurs et les contraventions, et donc informer la population, ne devraient plutôt que me faire des amis, dans la mesure où ce sont des causes plutôt consensuelles ? Et là, bizarrement, aucun des soutiens du maire pour demander des installations de caméras pour défendre la liberté d’expression !

Bref, je recherche des phrases courtes et bien senties que je pourrais afficher à côté de mes placards pour bien faire sentir aux grosses merdes qui m’arrachent tout le mépris que je pense d’eux, gros illettrés qui ne sont même pas capables de concurrencer mes écrits par d’autres écrits, grosses feignasses qui ne sont pas capables de coller par dessus mes collages, gros haineux tout justes bons à détruire de manière primaire.


À vos claviers, en commentaire, ou par courriel ! Merci d’avance.


dsc_0772[1]



Publicités

À Savigny-sur-Orge, les républicains sont meilleurs colleurs que gestionnaires

C’est reparti comme en quatorze. En 2014, quand je taguais les affiches de Mme Laurence SPICHER-BERNIER. Eh bien, maintenant, je tague celle de M. MEHLHORN. Citoyen, je ne supporte pas ces partis politiques qui se disent républicains (ripouxblicains oui) qui viennent confisquer mes panneaux d’expression libre pour imposer leur impéritie.

Lorsque la liberté d’un peuple est menacée, il est de son devoir de prendre les armes pour le défendre. M. MEHLHORN et sa clique d’extrême-droite, ayant remisé leurs cerveaux au placard en mars 2014, menacent ma liberté d’expression. Je prends mes feutres pour me défendre et j’invite tous les Saviniens de bonne volonté à faire de même.

C’est légal !

Du moment que vous restez sur le panneau d’expression libre, que vous n’écrivez pas à même du panneau mais bien sur une affiche, et que vous n’insultez ou ne diffamez personne, rien ne peut s’opposer à cela. Garez-vous correctement si vous êtes en voiture. Si la Police ou une autre personne vous interpelle, il s’agit de l’usage de votre liberté d’expression garanti par la Loi.

Quelles lois ?

La liberté d’expression apparait dans les articles 10 et 11 de la Déclaration des droits de l’Homme de 1789, dans l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948, et dans la loi relative à la liberté de la presse du 29 juillet 1881 (qui s’applique à tous). Tant que vous respectez ce qui est écrit plus haut, vous n’enfreignez pas le Code de l’environnement.

Quid du déchirage ou de l’arrachage d’affiches ?

Vous pouvez vous essayer de décoller les affiches mais ce ne sera possible que si la colle est récente ou mal faite. Tant que vous ne laissez rien par terre, il vous est possible de déchirer ou d’arracher les affiches que vous croisez, ce qui est aussi un mode d’expression. Je vous conseille de grands coups de spatules (aiguisées) sur les visages des gens affichés. Ça calme bien.

Pourquoi le faire ? Je ne voterai pas pour eux, c’est tout

À Savigny, il y a des associations ou des particuliers qui souhaitent s’exprimer sur ces panneaux. Pourquoi un parti politique, qui est mauvais et incompétent par les cadres qu’il a fait élire, devrait-il s’approprier le monopole de ces panneaux à 4 mois et 10 jours des élections ? En dégradant leurs affiches, nous leur adressons le signal d’au moins laisser de la place.

La fracture entre les citoyens et les politiques

Ce sans-gêne des politiques montrent avant tout leur sectarisme. Trop sûr de leurs idées qu’ils appellent convictions, ces menteurs occupent tout l’espace public afin de livrer la vérité qu’ils croient détenir. Je l’affirme pourtant : les républicains ont plutôt des mensonges. Autrement, ils auraient commencé par virer MEHLHORN et mettre des gens compétents à sa place.

Ma publicité gratuite

Puisqu’il ne sert plus à rien d’afficher et que cela ne tient pas plus de 24 heures, je ne vais pas me ruiner en affiches et en colles. Non, je vais me servir de ces magnifiques supports jaunes pour faire ma publicité de sites non commerciaux qui vont permettre la réinformation des Saviniens : www.vagneux.fr et www.vsa2020.fr (lisez l’article sur les travaux sur l’A6 mi-août).

Aux feutres citoyens

Si donc vous ne cautionnez pas la politique du maire de Savigny-sur-Orge, je vous invite à m’imiter et à faire ce que font déjà plusieurs Saviniens, écrivez votre mécontentement sur les affiches de Mme PÉCRESSE, ce qui fera peut-être réfléchir les républicains sur leur comportement irresponsable et méprisable. Citons AYRAULT : des minables.

La solution du vote blanc

Je suis de droite, je ne suis pas d’extrême-droite. Les 6 et 13 décembre 2015, je ne voterai pas pour la liste conduite par Valérie PÉCRESSE, même si je souhaite très fort l’alternance. Que les républicains commencent par faire le ménage dans leur parti, notamment à Savigny-sur-Orge, et nous pourrons envisager de revoter pour eux. En attendant, ce sera blanc.

DSC_0285

Quand on est trop nul, pour être capable de virer 59 personnes (sans oublier les 16 contrats non renouvelés et les 22 Vendéens de la Savinière qui devront être reclassés), on n’a rien à faire à la tête d’une commune. Si Monsieur MEHLHORN veut se rendre utile pour sa commune, qu’il démissionne et qu’il laisse sa place à des personnes compétentes. Les économies des licenciements n’empêcheront pas la Ville de passer sous tutelle si elle le doit.

Et dire qu’il y a encore des naïfs à Savigny pour croire que Éric MEHLHORN, élu depuis 19 ans, n’était pas au courant de la situation financière de Savigny. Alors qu’il reçoit tous les budgets depuis 1995… Les républicains ont été élus sans budget mais ils sont aussi arrivés sans programme, ils n’ont fait que reprendre la trame nationale de l’UMP. Ils ne croyaient pas en leur victoire, et ils avaient finalement raison. Car ce mandat est une vraie défaite pour Savigny.

Mais MEHLHORN ne bougera pas. À 8460 € brut par mois, la place est bien trop bonne. Il n’est pourtant pas plus efficace au Conseil départemental ou à l’agglomération, mais les gens votent pour lui. Édouard DALADIER en revenant de la conférence de Munich avait qualifié les Français qui l’acclamaient pour avoir sauver la guerre, de « cons« . Certes, avec MEHLHORN, Savigny n’est pas passée à gauche, mais à l’extrême-droite, ce n’est pas beaucoup mieux…