Archives du mot-clé arnaque à la fausse qualité

Attention à Savigny-sur-Orge : une nouvelle arnaque au recensement !

Deux Saviniennes âgées, habitant sur le Plateau, m’informent avoir été démarchées, dans la semaine, par téléphone, par une personne (un homme) leur proposant un rendez-vous à leur domicile en vue du recensement. ATTENTION car il s’agit d’une arnaque !

Le recensement officiel, organisé par l’INSEE, ne s’effectue, en métropole, qu’en janvier et février ; et les rendez-vous préalables sont toujours précédés de l’envoi d’un courrier papier indiquant à la personne concernée qu’elle va être recensée.

Rappelé par un major de la Police nationale après notre signalement, celui-ci nous explique que de telles pratiques ont aussi lieu en ce moment à Morangis, par des gens qui s’avèrent en fait ici être des commerciaux peu scrupuleux, qui usent de ce stratagème pour se faire inviter, et ensuite essayer d’abuser des personnes en leur vendant leurs produits, une fois qu’ils ont réussi à s’introduire chez les gens.

Surtout, il nous indique qu’en cas de doute, et au cas où on ait accepté la proposition de rendez-vous, la Police est disponible pour venir assister à la rencontre, et notamment vérifier l’identité du démarcheur, et/ou qu’il n’est pas accompagné d’une personne qui va retourner votre maison pendant votre discussion.

Le major insiste bien sur le fait QU’IL NE FAUT PAS AVOIR PEUR DE DÉRANGER LA POLICE, EN CAS DE DOUTE, et il rappelle QU’ILS SONT AUSSI LÀ POUR CELA !


Des coordonnées utiles :

Police nationale à Savigny-sur-Orge : 01.69.12.29.50

Police municipale de Savigny-sur-Orge : 01.60.48.89.19


Trois propositions de mon programme aux municipales :

* Réfléchir à l’opportunité de la création d’un numéro de téléphone et d’une adresse courriel dédiés consacrés aux arnaques dont peuvent être victimes les personnes

Derrière ce vocabulaire pompeux et fumeux, qui n’engage absolument à rien, l’idée est que des gens ont peur d’appeler la Police pour se renseigner, parce qu’ils craignent de déranger et de lui faire perdre du temps pendant lequel elle n’arrêtera pas de méchants. Et comme en plus, on flique le numéro avec lequel ils appellent…

Bref, on créé un énième numéro (qu’ils ne connaîtront pas plus que celui de la Police, hormis le 17), qui ne tombe pas sur l’accueil de la Police pour rassurer, et aussi un courriel, pour poser les questions relatives aux arnaques, et pourquoi pas d’autres questions de sécurité.

En gros, on élargit le spectre des Voisins vigilants, et surtout, on le normalise !

* Réfléchir à l’opportunité de la création d’une liste de diffusion, sécurisée et déclarée à la CNIL, des arnaques en cours sur Savigny, à destination des personnes s’estimant vulnérables, et/ou souhaitant particulièrement être informées des risques pour leur sécurité

Le problème ici est la paranoïa que ce genre de documents risque de susciter.

Mais l’avantage est aussi le lien social que les contacts peuvent créer, par le déplacement chez la personne, et le rappel de conseils toujours utiles.

* Renforcer le nombre et la fréquence de sessions de prévention (aux arnaques) à destination des personnes plus vulnérables

Avec la Police, parce que c’est plus concret et que cela a plus de force.

Et en plus, on les voit ailleurs qu’à faire du contrôle routier !

Et puis d’autres conseils.

Et pas que sous l’égide du CCAS, parce qu’on a l’impression que ce n’est valable que pour les plus de 60 ans.

Et pas que pour les arnaques, mais aussi contre les intrusions, et les cambriolages…


Je termine en m’étonnant que Daniel JAUGEAS ait accusé réception de mon alerte !!!

Si les gens normaux y verront une politesse reconnaissante,

ma perversion narcissique y lit incontestablement une marque de faiblesse à sept mois des municipales.

Surtout avec tout ce que je fous dans la gueule de Daniel depuis des années : et qu’on ne met pas un papy à la tête de la Police municipale (racisme anti-vieux), et que j’ai fait annuler en première instance son arrêté interdisant la consommation d’alcool dans deux quartiers, et qu’on n’utilise pas les agents municipaux et les véhicules de la mairie à des fins personnelles… Et aussi que Daniel est une taupe de LR chez DLF…

https://vocaroo.com/i/s1agbxZB1UAm (cliquez sur le lien)

Justement, tant que ce n’est pas DLF (Debout la France, le parti de JAUGEAS) qui commencerait insidieusement à me faire du pied, parce qu’ils chercheraient à abandonner le cheval boiteux qu’est le maire MEHLHORN. Effectivement, avec ses quatre pattes gauches, notre percheron municipal ne gagnera jamais aucune course. Donc à quoi bon le présenter à la course d’un cinquième mandat ? Mais non, soyons sérieux, cela ne reste juste que quatre mots !



Savigny-sur-Orge : des vrais et des faux démarcheurs pour un sondage / un questionnaire / une enquête sur le bruit et les nuisances sonores

OUI, la société commerciale « Sodivitrage isolation » dispose bien d’une autorisation municipale de démarchage pour effectuer, au cœur de l’été, une enquête d’une vingtaine de minutes, sur l’impact et le ressenti des nuisances sonores par les Saviniens, et leur proposer leurs solutions d’isolation. Elle s’annonce, préalablement à sa venue, et ses démarcheurs disposent de cartes professionnelles, qu’ils présentent spontanément.

MAIS OUI AUSSI, et comme l’année dernière avec ces gens mal-intentionnés qui, en période de chantiers, s’habillaient en ouvriers, et sonnaient chez les riverains pour vérifier à plusieurs que les travaux n’avaient pas endommagé leurs canalisations, d’autres gens mal-intentionnés tentent cette arnaque à la fausse qualité, et se font passer pour des démarcheurs d’une société d’enquête pour repérer les maisons vides !

Sauf que ces derniers sont des brêles qui un coup se disent envoyées par la Commune, et qui un autre coup se disent envoyées par l’intercommunalité. Ils sont visiblement très étourdis parce qu’ils oublient à chaque fois leur carte professionnelle. Et puis, ils prennent leurs notes directement dans la rue, en ne sonnant qu’à certains pavillons. Et enfin, si tu leur demandes le questionnaire, comme par hasard, ils n’en ont plus, mais ils promettent de te l’envoyer.


Pour rappel, les enfants. Que fait-on en cas de doutes sur la qualité d’un démarcheur ?


Premièrement, on demande la carte professionnelle.

Mais entre-nous, je ne sais pas à quoi ressemble une carte professionnelle, donc tant que le mec me montre un bout de plastique avec écrit dessus « carte professionnelle »

S’il n’y a pas d’erreurs d’orthographe, que les logos ne sont pas pixelisés, que la carte est bien plastifiée et qu’elle est découpée droite, alors je ne peux me fier qu’à mon instinct pour les envoyer se faire foutre, comme j’ai fait dans la semaine avec une nana de Verisure, toute étonnée que je préfère investir dans la sécurité des personnes plutôt que dans celle des biens…


Secondement, on appelle la Police municipale (PM) de Savigny au 01.60.48.89.19 pour faire un signalement (comme quand on voit le technicien du sous-traitant d’Enedis nous installer le Linky alors qu’on n’en veut pas !)

Avec le souci que si le chef de la PM est bien informé, l’agent chargé de l’accueil ne l’est pas. Et donc qu’il va vous dire que c’est un faux-démarcheur, d’autant qu’aucun arrêté d’autorisation de démarchage n’a été pris. Quand je repense à l’adjoint JAUGEAS qui avait pris un arrêté pour contrôler ce démarchage, et qui ne contrôle rien du tout ! Que de la communication !

Même souci si vous appelez le cabinet du maire de Savigny, qui n’est pas informé, alors que l’accueil de la mairie dispose d’une note d’information du passage de cette société. Ouais, mais c’est pas au même étage de la mairie, donc ils ont des excuses ! Les gens qui vivent à l’étage du château ne vont quand même pas se mêler à la foule des gueux !


Or, tant l’accueil de la PM que le cabinet du maire vont vous dire avec mépris et condescendance que les policiers municipaux et assimilés n’ont pas que cela à foutre de patrouiller dans Savigny ! Gros foutage de gueule, mais à quoi servent les mecs alors ?

Je me suis donc permis de remettre la nana du cabinet du maire à sa place, parce que nous savons très bien que nos 12 agents de Police municipale, qui seront 14 à la fin du mandat, sans compter le chien, sont aussi nombreux pour pouvoir verbaliser à outrance quadriller Savigny ; et surtout qu’ils sont justement « en chien » depuis la veille (31 juillet) pour gauler tous les mecs qui ont fait trop tôt le changement de côté du stationnement, ou qui ne l’auront pas fait à temps.


Si donc la dame veut prendre les Saviniens pour des cons, ce n’est que la continuité des cinq ans de mandat de MEHLHORN.

Mais pas moi ! Qui ne sachant pas dès le départ qu’une société avait effectivement été mandaté, me suis d’abord tourné vers l’organe délibérant compétent depuis le 1er janvier 2018.

Et qui donc a contacté Emmanuel MARINO, responsable du service « Bruit et Nuisances sonores » à la Métropole du Grand-Paris, lequel joint par téléphone, nous indique qu’aucune société n’a été missionnée par la Métropole, seule compétente en la matière, dans le cadre de ses politiques de prévention à l’exposition au bruit.


Aux dernières nouvelles du 1er août à 16 heures 30, le cabinet du maire, informé du fait que je me renseignais, s’enquérait de savoir si une deuxième société n’avait pas aussi été missionnée pour effectuer de tels sondages.

Et pour m’emmerder, sûrement aussi parce qu’ils ont été vexés du mépris que je ne peux pas m’empêcher d’exprimer à l’encontre de ratés qui n’ont rien trouvé d’autres qu’à aller se planquer, payés par l’argent public, parce qu’ils sont trop nuls pour trouver un travail dans le privé, ils ont confisqué le document de l’accueil, et ils me font dire que je dois en demander la communication si j’en veux une copie. Na na na !

Ce faisant, ils commettent un abus de pouvoir parce qu’il n’y a que le maire, ou l’administration qui a le pouvoir de restreindre la communicabilité des documents administratifs. Mais pas ces gens au statut bâtard, que je n’ai pas élu. Or, à cette heure là, MEHLHORN était en vacances pour cinq semaines, parce que le pauvre chéri a trop travaillé, et BÉNÉTEAU se trouvait à la résidence Chateaubriand. À ce stade, je n’en ai plus rien à foutre de leur chantage. De toute façon, dans six mois, ils dégagent…


Enfin, si je veux appuyer là où ça fait mal, je m’étonne que ces questionnaires soient réalisés alors qu’il n’y a pas encore les premiers survols aériens intensifs de la commune, qui ne commencent que le 02 septembre.

Car comment connaître l’épaisseur de vitrage nécessaire à se prémunir du bruit, à une période où la moitié des Saviniens sont barrés, et donc font moins de bruit, et durant laquelle nous ne sommes pas encore dérangés par les avions ? Au niveau des perceptions, ce n’est pas très très honnête… Comme si on allait d’abord te conseiller de prendre du double-vitrage, puis que lorsque tu te rendrais compte que c’est insuffisant, alors on te ferait repayer pour du triple…

En réalité, le questionnaire n’engage sûrement à rien. C’est juste que dès que les survols vont commencer, les Saviniens auront alors déjà le contact et l’adresse pour faire quelque chose contre le bruit, et je ne serai pas étonné que le carnet de commandes de l’entreprise se remplisse tout seul dès la rentrée !