Archives du mot-clé Anne-Marie GÉRARD

Ce menteur d’Alexis TEILLET ne sait même pas quand il est devenu adjoint au maire…

Dans ses documents de campagne, sur lesquels il a enlevé les trois points de sa signature (ses frères ont dû lui expliquer), tout comme sur LinkedIn, Alexis TEILLET indique qu’il a été maire-adjoint au cadre de vie et déplacements entre 2014 et 2020. C’est un mensonge.

Reprenons ainsi le bulletin municipal de l’été 2014. Nadège ACHTERGAËLE était maire-adjointe au Cadre de vie. Bernard BLACHAUD était conseiller municipal délégué aux Déplacements.

Et Alexis TEILLET n’était rien (enfin simple conseiller municipal), c’est-à-dire même pas conseiller communautaire à la CALPE, tellement il était mal placé sur la liste de MEHLHORN (19e).

C’est vous dire le niveau de la liste MEHLHORN de 2014 qu’aujourd’hui, TEILLET soit le seul espoir de la droite locale, au point qu’il ait fallu faire démissionner Anne-Marie GÉRARD et Emmanuelle DA CUNHA pour le faire monter, car en 2020, il n’était qu’en 7e place !

Donc si déjà, alors qu’il n’est même pas élu au Département, il commence à mentir aux élections et à s’inventer une vie, cela promet sur ce qu’il fera si jamais il est élu.

Remarquez que cela permet de lui découvrir un complexe, même si à sa place, je complexerai plutôt parce qu’après près de dix années d’études de droit, il n’est toujours pas avocat et qu’il en est réduit à se reconvertir et se planquer collaborateur d’élu au Département.

Puis après c’est la droite qui te fait de grands discours sur l’assistanat, mais qui vit d’argent public sur un poste de complaisance filé par les copains, c’est tellement la déchéance…

Pourtant, cela devrait être simple ; adjoint, c’est quand il a commencé à toucher 1000 euros par mois pour ne pas faire grand chose… En tout cas, rien qui n’a marqué les Saviniens… TEILLET, c’est le passif de MEHLHORN : la Savinière, les augmentations d’impôts, le bétonnage…

Extrait du Bulletin municipal « Vivre à Savigny-sur-Orge » de l’été 2014 – page 2


Extrait du compte LinkedIn d’Alexis TEILLET



 

Départementales 2021 à Savigny-sur-Orge : pourquoi cette configuration politique est la meilleure pour mes intérêts !

Je suis très content de mes petites manœuvres qui ne seront pas restées vaines : la droite éclatée est bien la meilleure configuration possible pour faire gagner mon candidat.

Étant précisé que la droite est considérée comme « vainqueure » à partir du moment où elle accède au second tour ; c’est pas le moment de nous faire une JOSPIN.

Avec la limite que l’organisation concomitante des élections régionales va probablement quand même favoriser les candidats LR du fait de ceux qui vont voter PÉCRESSE.


Je suis d’abord content parce que IZARD, qui représentait quand même la plus grosse menace pour l’avenir, est « cornerisé » (enfermé dans un coin).

On lui a refusé l’union de la droite en 2021. Donc on la lui refusera encore en 2026.

Il s’enferme sur une étiquette LaREM qu’il avait pourtant tenté de faire oublier. Son passage à l’UDI, lorsqu’il sera rendu public, sera donc d’autant plus mal perçu.

Mais surtout, il va faire moins qu’aux municipales, parce qu’il n’aura guère plus que les voix promises à LaREM aux régionales (soit 11 % à ramener à ses 23 % de la municipale) et donc détruire son image de possible chef de l’opposition réunifiée.


Je suis ensuite très content parce que MEHLHORN est dégagé définitivement.

Certes, il avait fait 26 % au deuxième tour de la municipale,

mais dans une configuration de sortant, héritier de MARSAUDON, soutenu par des clients (les associations et les agents municipaux) et implanté dans le paysage politique,

avec une assise qui lui a fait profiter des voix du Rassemblement national.


Je suis content parce que TEILLET n’a rien de tout cela, sinon le passif de MEHLHORN qui n’est vraiment pas bon.

Il a été maire-adjoint. À part palper l’enveloppe et faire le beau quand il avait le mistigri (le téléphone du maire pour les urgences), quel a été son bilan ?

Le désastre du déploiement de la fausse fibre optique à Savigny ?

Même s’il devait gagner, il nous fera du TEILLET, mou et incapable, donc il ne représentera pas une menace pour l’avenir.

Non, mais regardez-moi cette photo du trombinoscope de la mairie ! Mais n’a-t-il pas un mai pour lui dire qu’elle est ratée et qu’il fait peur ? Mais qu’attend-il pour la faire changer ?

Le mec veut être un candidat sérieux, mais il ne fait même pas attention à son image.

Petite pensée émue pour Anne-Marie GÉRARD et Emmanuelle DA CUNHA sacrifiées pour le faire siéger au Conseil, parce qu’il n’avait été mis qu’à la 7e position sur la liste.


Je suis aussi content parce que le Rassemblement national y va sous ses couleurs, donc que l’on va pouvoir observer si mes 17 % de 2020 seraient les voix de ses électeurs orphelins (ce qui me fait rire parce que j’avais déjà fait 9 % contre le RN en 2015).


Enfin, je suis content parce que la forme de mon engagement ne trahit pas ma promesse que les municipales 2020 auraient été ma dernière campagne, parce qu’il ne s’agit pas là de ma campagne.

Davantage, parce que cette élection va être un moyen de voir si une convergence de l’électorat VAGNEUX et de l’électorat FABRE est possible.

De cette réponse dépendra beaucoup de choses pour la suite !


Mais en attendant, les 20 et 27 juin 2021, je vote Xavier DUGOIN !

Objectif : Les premiers à droite sur Savigny devant IZARD et devant TEILLET !



Archives : les 287 candidats aux élections municipales de mars et juin 2020 à Savigny-sur-Orge (sept listes)

Ils se sont un petit peu enflammés sur FranceInfo :

« la tête de liste de VIVONS SAVIGNY AUTREMENT n’est autre qu’Olivier Vagneux, qui est le candidat de la nuance Divers. »


Dans l’ordre du tirage au sort.

En gras, les candidats au conseil métropolitain.

En premier, le titulaire et en second, le suppléant.



01 – Liste « Vivons Savigny Autrement » (SE)

1. Olivier VAGNEUX ; 2. Anneva HERMIDA ; 3. Jean-Marie CORBIN ; 4. Christine de RUFFRAY ; 5. Bilal BOUCHELOUCHE ; 6. Maïa HAYWARD ; 7. Nicolas MONTANARY ; 8. Lina ROMAIN ; 9. Philippe KEIFLIN ; 10. Virginie BOYER ; 11. Antoine FRONTIÈRE ; 12. Marie-Christine ALDON ; 13. Florian BOCQUENÉ ; 14. Stéphanie KANBOUI ; 15. Marc LESCHIERA ; 16. Fernanda COSTA SAMPAÏO ; 17. Pierre-Aimé JANET ; 18. Laëtitia ALEXANDRE ; 19. Domenico FLAGIELLO ; 20. Sandy ZION ; 21. Laurent ZANUTTA ; 22. Aurélie BARD ; 23. Claude SALVATORE ; 24. Brigitte PRIOT ; 25. Elies RHANNOUMI ; 26. Patricia CLAIRAY ; 27. Mikaël PICARD ; 28. Anick GABRIEL ; 29. Yazid GHANMI ; 30. Nadine HARTMANN ; 31. Laurent PORCHER ; 32. Fatima DOMINGUES ; 33. Christophe HÉZÈQUE ; 34. Sylvie TIXIDRE ; 35. Sbir BRINA ; 36. Nadine GUDIMARD ; 37. Christophe ALLYRE ; 38. Karine DEPREZ ; 39. Benoît de VIENNE ; 40. Emmanuelle VENANT ; 41. Éric MONGENIE


02 – Liste « Savigny Ensemble » (UDI)

1. David FABRE ; 2. Lynda TAÏEB ; 3. Jean-Michel ZAMPARUTTI ; 4. Isabelle FERREIRO ; 5. Gérard MONTRELAY ; 6. Muriel THIERY ; 7. Albert BELFIORE ; 8. Inès RÉ ; 9. Mounir NASSIR ; 10. Elvira DASSI ; 11. Ahmed HADOU ; 12. Françoise GUIOT-BOURG ; 13. Mikaël PLAUT ; 14. Nesrin TASKIRAN ; 15. Djelloul SEDDIKI ; 16. Julie PLAZA ; 17. Rudy DENIAUD ; 18. Christelle SONNEVILLE ; 19. Fernando FERREIRO ; 20. Fadma OUKNA ; 21. Jean-Pierre GIN ; 22. Doris KLJECANIN ; 23. Rui TRINO ; 24. Laure BEAVOGUI ; 25. Paolo STELLITTANO ; 26. Isabelle MATEU ; 27. Mickaël FERNANDES ; 28. Vijaya MAHENDRANATHAN ; 29. Éric HUIBAN ; 30. Mabrouka BAÂROUN ; 31. Pascal INGO ; 32. Nadège DEBRUYNE ; 33. Philippe BEZER ; 34. Laëtitia MERLIER ; 35. Pascal POUIT ; 36. Sherene KARUNAHARAN : 37. Loïc FERREIRA ; 38. Maria NOGUEIRA ; 39. Jean-Pierre YONNET ; 40. Christine SAN JULIAN ; 41. Cyril GERICKE


03 – Liste « Bien Vivre à Savigny » (EELV)

1. Jean-Marc DEFRÉMONT ; 2. Agnès DUPART ; 3. Bruno GUILLAUMOT ; 4. Lydia BERNET ; 5. Jacques SÉNICOURT ; 6. Corinne CAMELOT-GARDELLA ; 7. Ludovic BRIEY ; 8. Fatima KADRI ; 9. Patrice KOUAMA ; 10. Nathalie GUICHARD ; 11. Patrick GARDELLA ; 12. Joëlle THEBAULT ; 13. Thomas BRONES ; 14. Michèle PLOTTU – LE CAPITAINE ; 15. Olivier GUICHARD ; 16. Claudine CHARRIER ; 17. Pierre JACQUEMARD ; 18. Mallory MALLARD ; 19. Pascal LORINÉ ; 20. Christine FAYOLLET ; 21. Ouahid BELKACEM ; 22. France FAYET ; 23. Stevenson CELESTIN ; 24. Catherine LOUVET ; 25. Cédric LESSORT ; 26. Nathalie COËTMEUR ; 27. Guy PAPELIER ; 28. Françoise GIRAUD ; 29. Hervé JUSSERAND ; 30. Géraldine CHAMARD ; 31. Dominique DAUVERGNE ; 32. Catherine HARDY ; 33. Olivier CRÉPIN ; 34. Valérie DERMAUX ; 35. Arnaud ROBERT ; 36. Christine PERNEY ; 37. Christian CHAMPAGNE ; 38. Isabelle NEVEUX ; 39. Joël MAURICE ; 40. Sylvie FAUCHOUX ; 41. Christophe BOURSE


04 – Liste « L’alternative, c’est vous et nous » (SE)

1. Antoine CURATOLO ; 2. Éléonore MATHERON ;  3. Benoît DESCHAMPS ; 4. Solange CAILLOT ; 5. Sujeeban GNANENTHIRAN ; 6. Aurore CURATOLO ; 7. Philippe GARRITO ; 8. Françoise GARRITO ; 9. Édouard GOYO ; 10. Fatine BEN SAAD ; 11. Thierry HEURTAUX ; 12. Isabelle BEGUIN ; 13. Bruno MERLY ; 14. Corinne VAN SIMMERTIER ; 15. Emmanuel DIKIEKA ; 16. Magali VAN DYCK ; 17. Abdeslam SAYAGH ; 18. Ouidoh KOLIE ; 19. Ali HAMDIA ; 20. Patricia LOUTREUX ; 21. Hassane KANTE ; 22. Christine PAGNEUX ; 23. Yvon GARRITO ; 24. Doris MOUANGA ; 25. Brahim ASSAM ; 26. Hayat MEKHTOUB ; 27. Pragash LOGANADANE ; 28. Badra SAYAGH épouse AILET ; 29. Xavier DELANNIS ; 30. Claire RAKOTOARIJAONA ; 31. François BEAUREGARD ; 32. Monique GALANT ; 33. Steve TEXIER ; 34. Annie PAILLET ; 35. Fernando VICENTE ; 36. Léa PALERMO ; 37. Valère CATTET ; 38. Nathalie ASFAUX épouse CARON ; 39. Steve BECKLER ; 40. Michelle DAVOUST ; 41. William LIONETTI


05 – Liste « Une ambition durable pour Savigny » (LR)

1. Éric MEHLHORN ; 2. Anne-Marie GÉRARD ; 3. Daniel GUETTO ; 4. Catherine CHEVALIER ; 5. Pascal LEGRAND ; 6. Emmanuelle da CUNHA ; 7. Alexis TEILLET ; 8. Joëlle EUGÈNE ; 9. Mathieu FLOWER ; 10. Dominique LABORIALLE ; 11. Jérôme DUEZ ; 12. Agnès DUPUIS ; 13. Daniel JAUGEAS ; 14. Sandrine VIEZZI ; 15. Fabien PROUST ; 16. Angélique DA OLIVEIRA PINTO ; 17. Nicolas FROGER ; 18. Danielle HUGUET ; 19. Samuel BAROUKH ; 20. Sylvie LAIGNEAU ; 21. Jean-Charles HENRY ; 22. Marcelle LECOURT ; 23. Georges DURAND ; 24. Isabelle AUFFRET ; 25. Stéphane TARAGON ; 26. Marie-France BELLIARD ; 27. Lambert ABATAN ; 28. Roxane NÉE ; 29. Augusto CLARA-SILVERIO ; 30. Réjane MALGUY ; 31. Armand BENSIMON ; 32. Véronique LABBÉ ; 33. Luther SARAGA-MORAÏS ; 34. Aurélie GUEGUEN ; 35. Jean-Marc ALOUMON ; 36. Claude FERREIRA ; 37. Romain PICON ; 38. Nathalie CAILLEAU ; 39. Abdelhak LARTIK ; 40. Maryse BESACE ; 41. Charles DARMON


06 – Liste « Saviniens, demain vous appartient » (SE)

1. Bernard BLANCHAUD ; 2. Muriel VALLET ; 3. Samy LAKHDARI ; 4. Isabelle PRADELS ; 5. Thierry CADOUX ; 6. Mélanie FRAZAO ; 7. Mahmoud EL MESHAD ; 8. Véronique JAN ; 9. Thierry COURNAND ; 10. Jany POTISLAWOSKI ; 11. Nicolas BOISIER ; 12. Célia FOUCHER ; 13. Jean-Marc DESCHAMPS ; 14. Martine PRESZBURGER ; 15. Christophe GUILPAIN ; 16. Isabelle RENZANIGO ; 17. Michel COPY ; 18. Patricia VILLETTE ; 19. Cédric NASCIMENTO ; 20. Patricia RUEDAS ; 21. Serge BARBE ; 22. Chantal ANDREY ; 23. Kader MOHAMMED ; 24. Rosa MAZZAFERRO ; 25. François MATTÉ ; 26. Christelle SAVOUREUX ; 27. Filippo AGOSTA ; 28. Maria-Luisa FRAGNOLI ; 29. André PERRIER ; 30. Chloé MARTRES ; 31. Sébastien STAN ; 32. Sandrine SCARAVELLA ; 33. Patrick MOREEL ; 34. Joëlle BEAUDENUIT ; 35. Patrice ROUILLARD ; 36. Noémie FONSECA ; 37. Weize ZHANG ; 38. Béatrice BROSSE ; 39. Frédéric PREVOT ; 40. Antonia SOAVE ; 41. Abdelhak DABOUJI


07 – Liste « Osons Savigny » (LREM)

1. Alexis IZARD ; 2. Sabine VINCIGUERRA ; 3. Christophe-Reynald MICHEL ; 4. Aude HERNANDEZ ; 5. Emmanuel DORLHIAC ; 6. Sandrine COUTÉ ; 7. Ammar SISSANI ; 8. Marie-Line FISCHER ; 9. Henri DELTOUR ; 10. Rosa DOS SANTOS BATISTA ; 11. Vincent BOURGEOIS ; 12. Mélanie HUS-CHARLES ; 13. Frédéric SCHMALTZER ; 14. Agnès GALIBERT ; 15. Franck BOKO ; 16. Mélanie CHEVALLIER ; 17. Ronan DELPORTE ; 18. Hillary BAULT ; 19. Michel HERVÉ ; 20. Chatuni KANKANIGE PERERA ; 21. Franck ACHARD-PICARD ; 22. Tyffanie AKOULI ; 23. Florent DUFRENOY ; 24. Leslie CROT ; 25. Adam ALAMI ; 26. Marie-Louise ROUYER ; 27. Boris FEUILLÂTRE ; 28. Annie LABBÉ ; 29. Gilles HARLE ; 30. Martine SOGNE ; 31. Frédéric PULGAS ; 32. Anaïta JAMES ; 33. Bertrand ALAZARD ; 34. Marie HUBERT ; 35. Brice GNENE ; 36. Nathalie CROUIN ; 37. Thierry SELLAN ; 38. Élise HOUEDE ; 39. Arezki MAMERI ; 40. Nadine NESME ; 41. Nicola GOLIA



Vivons Savigny Autrement censuré par DEFRÉMONT et COUTINHO en sa tribune du Mag papier n°11 de novembre 2020

Je précise sur la version papier uniquement (celle qui est lue par les gens), parce qu’après une gueulante de ma colistière Christine de RUFFRAY, ils ont quand même décidé d’intégrer la tribune dans la version numérique du Mag, ce qui signifie, puisqu’ils l’ont fait, à la fois qu’ils reconnaissent que nous leur avons fait parvenir une tribune dans les délais et donc qu’ils admettent nous avoir volontairement censurés !!! Pourquoi le ferait-il autrement ?

Comme par hasard, de ce qu’ils nous a été répondu, ils n’auraient pas reçu notre courriel contenant la tribune parce qu’on l’aurait envoyé pile au moment de la maintenance informatique du serveur mail de la commune. Quelle coïncidence ! Vraiment pas de chance !

Qu’ils s’abstiennent cependant bien de penser qu’on va en rester là. Nous allons demander un erratum dans le prochain bulletin, et je pousse mes colistiers à déférer toute décision de refus du maire près le Tribunal administratif, en bon mercenaire du droit.

  • Si vous êtes victime, appelez-moi, je vous défendrai.

  • Si vous n’êtes pas victime, appelez-moi quand même, je vous trouverais bien un truc !

Ce qui est pénible est que cela donne l’impression qu’on ne bosse pas et qu’en fait, la liste était juste au soutien de ma personne, et que maintenant que je suis parti, personne n’en a plus rien à faire de rien…


Au stade des investigations, et vu l’accueil qui a été faite à ma colistière au téléphone du service communication (parce que dans toutes les autres communes, les tribunes d’expression libre sont gérées par le cabinet du maire sauf à Savigny où en l’absence de leadership du nouveau cabinet du maire de gauche, par ailleurs composé d’un membre qui était dans celui du maire de droite, c’est le service communication qui gère les tribunes politiques), il s’agirait selon moi d’une petite vengeance personnelle de Caroline COUTINHO, vous savez la fille d’Anne-Marie GERARD.

Anne-Marie GÉRARD, à cause de qui MEHLHORN a perdu l’élection parce qu’elle lui a fait mettre à dos presque tous les parents d’élèves, à l’exception assez notable de certains représentants de la PEEP.

Il faut bien dire que MEHLHORN n’avait obtenu les voix des parents d’élèves en 2014 que parce qu’il refusait illégalement d’appliquer la réforme des rythmes scolaires.

Et puis ces mêmes fragiles de parents qui me disaient pendant la campagne municipale de 2020 que jamais ils ne voteraient pour moi parce que refuser le bétonnage est illégal.

Ça me fait d’ailleurs penser à un soutien de MEHLHORN, un certain BADESSI, qui m’envoie des mails incohérents et illogiques dans lesquels on comprend qu’il veut du logement social à Savigny mais que sur le Boulevard et surtout pas dans son quartier.


Bref, il se passe en 2020 pour DEFRÉMONT ce qui s’est passé en 1983 pour MARSAUDON. Les survivants de l’ancienne équipe font tout ce qu’ils peuvent pour l’emmerder. Et si au passage, ils peuvent me taper dessus, alors ils ne s’en privent pas.

Et alors qu’on pourrait se demander ce que COUTINHO fait encore là, il faut savoir que la dame attend en fait l’issue du recours en annulation des municipales pour lequel je suis pour l’instant le seul à avoir apporté les preuves des fraudes électorales (j’en suis à six mémoires en défense).

Bref, c’est super schizophrénique parce qu’elle me déteste mais qu’elle doit quand même miser sur moi pour espérer voir ces élections invalidées et garder son poste, planqué à Savigny, dans lequel elle fait preuve d’un amateurisme certain en tant qu’elle n’est même pas capable d’accuser réception des courriels qu’on lui envoie. Enfin bon, on sait comment elle a eu le poste et qu’ils ont dû d’ailleurs dégrader la qualification de son poste pour lui permettre d’y accéder…

Enfin, il ne faudrait pas trop vite exonérer DEFRÉMONT de ses responsabilités au vu de la loi du 29 juillet 1881. Il est directeur de publication. Il a validé le bon à tirer. Il s’est bien gardé de chercher à comprendre pourquoi la tribune n’était pas parvenue alors qu’il était le premier à reprocher à MEHLHORN de faire cela. Cet homme devient vraiment odieux et puant, et je pense qu’un petit courrier au préfet et au sous-préfet, notamment pour raconter comment COUTINHO et REGGIANI accueillent les doléances de ma colistière, va le calmer un peu.


Voici donc la version numérique du Mag avec notre tribune.


Et voici notre tribune.