Archives du mot-clé Anne-Marie GÉRARD

Vers l’ultime semaine de vacances d’Éric MEHLHORN ?

C’est ce vendredi 16 août qu’Alexis TEILLET prend le relais d’Anne-Marie GÉRARD à la suppléance du maire de Savigny.

Pour la cinquième et dernière semaine de vacances estivales d’Éric MEHLHORN.

Qui n’est ni la première semaine de vacances de l’année de l’édile.

Ni sa dernière, s’il fait comme les autres années, et reprend encore une pause.

Même si je le vois mal s’arrêter encore une semaine, à trois mois des élections.


Les Saviniens doivent bien savoir que nous avons eu un maire, indemnisé jusqu’au maximum possible, soit 8 272,05 € brut, à son paroxysme de quatre mandats gratifiants, qui a pris chaque année entre cinq et huit semaines de congés !

Le pauvre chéri avait certainement beaucoup besoin de se reposer, tellement il travaille…



Quand le maire de Signes (Var) est décédé, pendant les vacances de notre maire, MEHLHORN s’est identifié à cet homme sur les réseaux sociaux.

Au point de faire mettre les drapeaux en berne le vendredi 09 août 2019 !

Ce qu’il n’avait pas jugé bon de faire quand le conseiller municipal Laurent LIEPCHITZ est brutalement décédé en cours de mandat.

Je ne saurais cependant pas vous dire si c’est parce que Laurent LIEPCHITZ n’était que conseiller municipal, si c’était parce qu’il était dans l’opposition, voire pire parce qu’il était communiste ?

À moins que de décéder lorsque le corps nous lâche, soit moins digne, et nécessite moins le respect, que de mourir du fait d’un homicide possiblement involontaire ?


Alors bien sûr, MEHLHORN s’est identifié parce qu’il est maire, et qu’il a perdu un collègue dans l’exercice de ses fonctions.

Aussi parce qu’il y a des dépôts sauvages à Savigny, comme celui qui a duré près d’un mois l’année dernière sur le Boulevard, devant le Leader Price, et qui a été nettoyé, ô quel hasard, la veille du forum des associations 2018.

Mais surtout à mon avis, et là je me lance dans la grande psychologie de comptoir, et psychanalyse de bazar (ou l’inverse), parce qu’il a pris conscience des violences croissantes qu’il subissait au quotidien.

Et pas seulement celles de votre serviteur, mais désormais celles de son électorat qui croyait avoir élu le fils spirituel de MARSAUDON, et qui a élu le nouveau BOCKELANDT, et celles du reste de la population qui le méprise.

Or, MEHLHORN est incapable de comprendre que ces violences ont été engendrées, voire sont des réponses à ses propres violences, qu’il a initiées, car MEHLHORN est un violent.

Peut-être que VAGNEUX ne serait pas comme cela si MEHLHORN appliquait la Loi et lui communiquait les documents administratifs qu’il demande ? Et aussi si MEHLHORN ne l’avait pas fait condamner pour une chose qu’il savait vraie ?

Peut-être que son électorat ne serait pas comme cela si MEHLHORN ne leur imposait pas, sans concertation, un immeuble de 13 à 17 mètres à côté ou en face de leur pavillon, alors qu’il s’était présenté comme l’anti-bétonneur dans son programme ?

Peut-être que les Saviniens ne seraient pas comme cela si MEHLHORN n’avait pas fait expulser par la Police la députée de la Nation Éva SAS de son Conseil municipal, parce qu’elle s’opposait politiquement à la fermeture de la crèche familiale et de la Savinière ?

C’est MEHLHORN le dangereux violent, et les Saviniens ne font que l’imiter, comme les racistes imiteraient TRUMP aux États-Unis par rapport à ses discours de haine !

Éva SAS expulsée du Conseil municipal de Savigny le 17 juin 2015 – © Rémi POIRIER pour l’Essonnien


Alors, le maire de Signes est un mauvais exemple de comparaison,

non seulement parce que je doute que cet homme était un violent,

mais aussi et surtout parce qu’il n’avait pas pris un jour de vacances en trente ans de mandat, selon son premier adjoint.

Alors certes, Signes n’est qu’une petite commune de 2 800 habitants.

Mais MEHLHORN a encore du travail pour ressembler à son nouveau modèle.




Publicités

Vos questions : est-ce que Éric MEHLHORN va se représenter aux élections municipales 2020 de Savigny-sur-Orge?

Question reçue le mercredi 17 juillet 2019 par courriel

Bonjour Monsieur Vagneux,

Le maire a dit à une de mes amies qu’il ne se représentait pas.

Est-ce que c’est vrai ?

Martine C.


Savigny, le 17 juillet 2019

Bonjour Madame,

À cette date, Éric MEHLHORN n’a toujours pas annoncé s’il se représentait.

Je m’étonne d’ailleurs qu’il n’ait toujours pas publié de bilan de son mandat municipal, alors qu’il n’a que jusqu’au 1er septembre pour le faire avec les moyens municipaux ; et donc que cette publication n’interviendra désormais qu’à un mauvais moment, soit pendant les vacances d’été, soit au milieu des préparatifs de la rentrée…

Toutefois, je ne comprendrais pas que notre maire se donne encore tant de mal, si c’est finalement pour renoncer et ne pas y aller.

Dans cette hypothèse, que ferait le parti LR, et qui soutiendrait-il ? Mystère.


MEHLHORN n’a que 53 ans ! J’affirme que s’il veut éviter de devoir retourner travailler (exercer un métier pour gagner sa vie au mérite), alors il doit essayer d’être réélu encore un mandat pour tenir jusqu’à la retraite (la retraite des élus est à 57 ans pour ce qu’ils ont cotisé) ; aimant à vous rappeler qu’il aura accumulé en 2020 presque 1 million d’euros d’indemnités depuis 2001 !


Des amis communs m’ont confié qu’il leur raconte en privé qu’il craint de perdre l’élection.

Je m’amuse aussi de savoir que ses adjoints GÉRARD, EUGÈNE et GUETTO, interrogent régulièrement des présidents d’association ou d’anciens élus, pour sonder leur popularité, comme s’ils n’étaient pas capables de se rendre compte par eux-mêmes de l’ambiance.


Bref, je pense que MEHLHORN bluffe, lorsqu’il raconte qu’il n’y va pas ; pour jauger des réactions, et adapter sa campagne en fonction.

Mais il ne peut pas faire autre chose qu’y aller, ne serait-ce qu’en vue de sa future campagne départementale en 2021 ; et personnellement, je reste donc très méfiant, car je pense qu’il finira quand même à 15-16 % dans cette élection municipale, grâce à tous ses « clients ».


Il a fait trop de conneries en début de mandat, et il ne s’est repris que trop tard. Avec la décrépitude de LR, il lui manquera juste le mou qui lui permettra de faire la différence.

Incontestablement, il va viser la deuxième place, car LaREM semble parti pour faire un très haut score autour de 34 % au premier tour. MEHLHORN va ensuite se présenter ensuite comme un barrage à MACRON. Mais je ne suis pas certain que son plan puisse bien fonctionner… À voir…

Bien à vous.

Olivier Vagneux



Vos questions : Nadège ACHTERGAËLE a-t-elle lâché Éric MEHLHORN ?

Un ancien conseiller municipal de l’époque MARSAUDON, que j’ai croisé sur le quai du RER, me demandait s’il était vrai que Nadège ACHTERGAËLE, 1ère adjointe au maire de Savigny, avait lourdé MEHLHORN, maire de Savigny. La réalité est plus complexe.

Comme beaucoup de militants LR, même si lui n’en est plus, l’élu en question m’a rappelé ce que tout le monde disait dans Savigny en 2014, à savoir que MEHLHORN est un nul, ce qui s’est confirmé, et que c’est Nadège qui ferait tout le boulot à sa place s’ils étaient élus.

C’est aussi ce que j’étais le premier à penser, n’imaginant pas un instant que c’est principalement Frédéric DELAMAERE, qui prendrait le contrôle de MEHLHORN, et indirectement lui ferait recruter les autres personnes qui manipulent notre pantin de maire.

De ce que j’en sais, Nadège est effectivement en retrait depuis plusieurs années, même si elle continue de participer, et cela n’a rien à voir avec les 190 000 euros du permis de construire illégalement accordé en zone inondable.

C’est dès le début du mandat qu’il y a eu un cumul d’évènements qui ont fait qu’elle s’est auto-exclue du groupe des élus décideurs, bien aidée en cela par MEHLHORN qui la redoutait, parce qu’il a quand même compris qu’elle était meilleure que lui.

Depuis, elle est effectivement en retrait, mais elle est toujours là, suivant de fait tout ce que propose la majorité municipale. Et c’est en cela qu’elle s’est placée dans une situation d’irrécupérabilité parce que le bétonnage, c’est elle.

Nadège n’arrêtera pas la politique avant 2021, parce qu’elle est la prochaine à être élue conseillère régionale si un LR-UDI de l’Essonne démissionne.

Et par amitié pour MEHLHORN, elle acceptera de surcroît d’être à nouveau sa deuxième de liste, parce qu’il n’a personne d’autre à mettre à la place ! Au risque sinon de nous retrouver avec Anne-Marie GÉRARD, ou Joëlle EUGÈNE !

Pour faire quoi sinon pour cautionner une politique qui détruit Savigny ? Je pense que si Nadège avait réellement des convictions, alors elle aurait déjà démissionné depuis longtemps. C’est là encore une marque de l’irrationalité de la politique…

Car si tu prends les gens individuellement, ils te diront qu’ils sont contre, et Nadège est effectivement critique en privé ; mais dès que c’est public, il y a un phénomène d’entrainement par le groupe, et cette politique catastrophique…



Vos questions : Éric MEHLHORN a-t-il prévu de conserver Anne-Marie GÉRARD comme adjointe aux affaires scolaires en 2020 ?

C’est une question qui m’a été posée oralement dans la rue le samedi 06 juillet 2019 par des parents qui m’ont reconnus, alors que je sortais du don du sang.

Eux sont arrivés plutôt récemment sur Savigny, et se disent de la tendance du maire.

Mais ils m’expliquaient les difficultés rencontrées avec Anne-Marie GÉRARD, en tant que maire-adjointe à l’enfance, et aux affaires scolaires.

Ils me disaient surtout que pour eux, la possible reconduction de madame GÉRARD aux affaires scolaires serait rédhibitoire ; et que ce serait un motif suffisant qu’il ne vote pas pour MEHLHORN.


Je leur ai donc répondu les éléments suivants :

– À ce jour, je ne connais pas la composition de la liste MEHLHORN en 2020.

– J’ai cependant le sentiment qu’à part le jeune homme qui vient assister au Conseil municipal, les nouveaux membres de Debout-la-France et les candidats aux sénatoriales qui sont des militants de remplacement (voir plus bas), MEHLHORN n’a pas réussi à beaucoup renouveler sa liste.

Mais je pense qu’Éric MEHLHORN n’a personne d’autre à mettre aux Affaires scolaires, et qu’il reconduirait par défaut Anne-Marie GÉRARD, dont c’est probablement le dernier mandat d’adjointe, relativement à son âge.


En tout état de cause, c’est encore une confirmation de la détestation d’Anne-Marie GÉRARD par les Saviniens (et qu’est-ce que tous les gens qui l’entendent lire en Conseil municipal se foutent de sa gueule !) ; et MEHLHORN, s’il veut réussir sa campagne, doit annoncer rapidement qu’il la sacrifie, et par qui il la remplace (par n’importe qui de plus jeune et de moins connoté).

Avec tous les soumis qu’il y a à la PEEP, il doit quand même bien, en tant que LR, être capable de débaucher un représentant des parents d’élèves…


https://oliviervagneux.files.wordpress.com/2017/07/img493.jpg