Archives du mot-clé Ammar SISSANI

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : pourquoi Olivier VAGNEUX a-t-il écrit que Alexis IZARD négociait avec l’UOIF ?

L’Union des organisations islamiques de France (UOIF) n’existe plus depuis 2017. Donc VAGNEUX a de toute façon écrit une connerie. Circulez, il n’y a plus rien à voir.

Sauf que derrière l’emploi assumé de ce terme, dans une conversation privée avec Bernard BLANCHAUD (dont je doute qu’il connaissait Musulmans de France, qui est le nouveau nom de l’UOIF), il y a la peur, la phobie, d’un salafisme politique, volontairement incompatible avec la République. Pour le coup, une islamophobie politique volontairement assumée, à distinguer d’une xénophobie raciste des personnes d’origine étrangères pratiquant la religion musulmane.

Je précise que je rédige cet article pour justifier des propos que j’ai pu tenir dans une conversation privée, qui a été rendue publique du fait de la plainte de Bernard BLANCHAUD, et montrer que mes accusations, non pas par rapport aux personnes que l’on a pu voir sur des photos mais à des mouvements ou association qui peuvent se cacher derrière, ne sont pas tout à fait sans fondement ou juste calomniateurs.


Le 02 février 2020, la liste Osons Savigny annonçait la présence sur sa liste d’Ammar SISSANI.


Deux personnes aimaient cette annonce Facebook parmi lesquelles Ahmet HOBAPLI et un certain Saïd SASSONI.


Je rappelle à ce stade que Ahmet HOBAPLI, Ammar SISSANI et Alexis IZARD étaient tous les trois sur la liste de David FABRE en 2014. Ci-après des extraits du programme de Savigny Ensemble.



Maintenant, allons voir le profil Facebook de Saïd SASSONI.

Et je m’arrêterai sur deux de ses publications.


Sa photo de profil dans laquelle il réclame de faire de Jérusalem la capitale de la Palestine.

Avec le problème, davantage que la rhétorique guerrière (qui fait encore la guerre à cheval ?) que cette chahada sur le drapeau sur fond vert, qui est un drapeau de conquête, lequel ne laisse pas beaucoup de place à ceux qui ne reconnaissent pas Muhammad comme prophète de Dieu.


Et puis, cette conversation, dans laquelle le fameux Saïd écrit qu’il en avait marre de ce pays de kouffars (la France), sous-entendu qu’il est bien content d’être parti à Jérusalem. C’est donc comme cela que vous me (kafr) considérez. Moi, je ne partage pas votre foi, parce que je suis chrétien, mais je ne dis pas que vous n’avez pas droit au salut ou que vous m’êtes inférieur.


Voilà quels types de profils vont soutenir IZARD sur le Facebook d’Osons Savigny.

Ils ne sont certes pas majoritaires, mais ils existent.

Et pas chez moi, ni chez un autre de nos concurrents.


En conclusion, Alexis, je ne sais pas ce que tu as promis aux habitants des Prés-saint-Martin, ni davantage comment tu vas le faire, d’autant plus parce que tu n’as commencé à t’intéresser à eux que récemment, mais fais juste attention avec les religions, et surtout avec les religieux.

Je n’essaie pas de te faire passer pour le candidat des musulmans ou des frères musulmans ou même des salafistes, mais j’observe simplement qui vient à tes réunions et qui commente ton Facebook, et ce qu’ils disent derrière ou à côté, qui n’est pas forcément dans ton programme.

Oui, je suis curieux de savoir ce que tu comptes faire pour le masjid Al-Khâlil si tu es élu, sachant que l’autorisation d’urbanisme précaire arrive à expiration en juillet 2020, et que tu devras peut-être prendre la décision de faire retirer les deux bungalows installés…


À suivre maintenant, ce n’est que le début d’un feuilleton. Je garde encore du biscuit pour le moment où les élections reprendront. À moins que je bluffe parce que je n’ai rien d’autre.



Le partage des panneaux d’expression libre selon Alexis IZARD

Hier, 21 décembre 2019, à Grand-Vaux, je croise Alexis IZARD aux Roches qui me fait une remarque comme quoi nous devons respecter un partage des panneaux.

Au fait, j’espère que ses négociations d’hier soir avec Ammar SISSANI pour obtenir les voix des musulmans des Prés-saint-Martin se sont bien passées.

Et puis, en passant pour coller, je me rends compte que Alexis, c’est « faites ce que je dis mais pas ce que je fais »


Donc il m’a déclaré la guerre.

Donc il colle à un emplacement sur lequel je colle depuis presque trois ans.

Donc je le recouvrirai puisqu’il me recouvre…


Enfin, c’est toujours mieux que Bernard BLANCHAUD.

À qui il faudrait d’ailleurs dire qu’il y a 15 panneaux d’affichage à Savigny, et non pas 14.

Pour quelqu’un qui connaît tout et qui s’intéresse à tout…

Qui colle sur l’intégralité des panneaux, et qui s’en vante.

Mais qui est mystérieusement chaque fois arraché intégralement par une personne qui se fait tous les panneaux (donc qui perd 1 heure 10 de sa vie à chaque fois) pour ne rien recoller derrière.

À moins que ce ne soit Bernard lui-même, comme il s’excuse dès qu’il émet une critique, qui repasse ensuite tout penaud d’avoir monopolisé l’espace d’expression…

Je commenterai prochainement l’affiche d’Alexis que je trouve assez ratée, à l’image des affiches d’Emmanuel MACRON, dont j’ai l’impression qu’il veut s’inspirer.




Précisions de David FABRE

Le 28 juillet 2014, la rédaction du Savinien libéré rédigeait un article intitulé « David FABRE rebondira-t-il à l’UDI de Savigny-sur-Orge ?« , informant les Saviniens de ce qu’elle considère être la vraie « nature » du personnage. David FABRE, rencontré le samedi 6 septembre 2014, lors du forum des associations de Savigny-sur-Orge, tient à nous apporter les précisions suivantes, formulées par oral :

Je n’ai jamais adhéré au Parti socialiste de l’Hérault et je ne me suis encarté au PS qu’une fois arrivée à Palaiseau (Essonne) au début des années 2000. Pour moi, la valeur la plus importante en politique est celle du respect. On ne s’attaque donc pas aux personnes. Moi même, je ne me suis jamais attaqué aux personnes à toutes les élections auxquelles j’ai participé.

La rédaction du Savinien libéré rappelle qu’elle ne mentionne nulle part dans l’article incriminé que David FABRE ait adhéré au PS. N’ayant, normalement, pas accès à l’historique des fichiers des adhérents PS de l’Hérault, elle n’est pas en mesure d’infirmer ou de confirmer cette information, qu’elle croit volontiers.

L’affirmation d’une carrière politique de David FABRE à Montpellier nous provient d’un échange avec un homme proche de feu Georges FRÊCHE. Ancien militant PS, notre interlocuteur est parti (ou a été mis dehors) lorsque l’Oracle a été exclu du Parti socialiste.

Cet homme nous avait affirmé, en décembre 2012, que David FABRE avait tenté de commencer son engagement politique à Montpellier mais qu’il avait été bloqué dans son ascension par le système FRÊCHE qui ne voulait pas de lui.

Ayant perdu contact avec cet homme, notre rédaction ne prendra la peine de le rechercher que sous la contrainte judiciaire. Et pour cause, elle doit plutôt utiliser son temps à préparer la candidature aux élections départementales du binôme constitué avec Olivier VAGNEUX.

Par ailleurs, nous maintenons que l’action de David FABRE au sein des conseils de quartier de Palaiseau est aujourd’hui décrié par certains (du moins, les deux personnes qui ont pris la peine de nous répondre).

Enfin, nous continuons de nous interroger sur la notion de respect de la part de David FABRE alors qu’il a placé sur sa liste fusionnée des personnes ne désirant pas rejoindre Laurence SPICHER-BERNIER à l’instar de M. Ammar SISSANI joint par téléphone avec M. Ahmet HOBAPLI, le 25 mars 2014.

Nous proposons donc à David FABRE un droit de réponse pour entendre sa version des faits s’il souhaite la détailler plus. Nous le remercions de son suivi assidu de ce blog d’expression libre et nous restons à son écoute.

La rédaction du Savinien libéré