Archives du mot-clé Alexis TEILLET

Droit de suite : Alexis TEILLET recasé chez les copains au Département de l’Essonne !

Ah, la droite LR de Savigny-sur-Orge : 60 % de leurs élus (3 sur 5) qui vivent d’argent public, au crochet du Département de l’Essonne. 

MEHLHORN, parce qu’il y est élu (et qu’il ne sait plus rien faire d’autre).

CHEVALIER et désormais TEILLET, puisqu’ils y sont « chargés de mission ».

C’est ce qu’ils appellent « l’ambition durable » !

Se planquer dans le public, qui par ces temps, est quand même plus protégé que le privé.


Je ne vous cache pas que j’ai eu peur que TEILLET puisse rester sans emploi.

Et si jamais, ils l’avaient tous abandonné ?

Mais heureusement que non, les copains sont toujours là pour un petit recasage dans les règles de l’art.


Si ce n’est quand même pas malheureux de faire sept années d’études de droit pour se retrouver chargé d’une mission auprès de la vice-présidente du Département déléguée à la jeunesse, aux sports et à la vie associative.

D’autant que quand TEILLET était adjoint, c’était en charge du Cadre de vie ; la Jeunesse et les Sports étant à FLOWER et la vie associative à EUGÈNE…

Enfin, c’est mieux que rien. Et puis RIGAULT est davantage assurée de garder son poste que MEHLHORN, vu que dans les prévisions qui circulent, le canton est donné perdu…




De Brigitte VERMILLET ou d’Alexis IZARD : lequel des deux est le plus grand opportuniste ?

En ce moment même se prépare un bouleversement politique majeur pour l’avenir de Savigny-sur-Orge, dont cependant pas grand monde ne semble avoir conscience.

Je vous en avais déjà parlé il y a plusieurs mois, de la même manière que j’avais prévenu dès le mois de juillet quelques uns des colistiers d’Alexis par SMS que Savigny, il n’en avait rien à foutre et que ce qui l’intéressait était d’être élu au Département ou à la Région.

Mais désormais ni Brigitte VERMILLET elle-même ni Vincent DELAHAYE, parrain politique d’Alexis IZARD ne cachent plus leur volonté d’un binôme commun VERMILLET / IZARD aux départementales.

Dégage MEHLHORN, lequel dans son indolence légendaire, est bien le dernier à penser que LR ne peut pas l’abandonner. Vous savez le parti dont il avait honte au moment des municipales et qu’il n’a affiché nulle part ! Et PÉCRESSE sera la première à le lâcher !

Alors évidemment, il suffit que j’écrive cela pour qu’on me rétorque que c’est impossible parce que LR et LaREM ne peuvent pas y aller ensemble, enfin pas officiellement.

C’est d’une part oublier un peu vite, que même si VERMILLET n’affichait aucune étiquette, elle avait des colistiers LaREM sur sa liste municipale (Marie HAMIDOU, responsable de LaREM à Morangis et Josiane GONZALEZ LAMOUREUX). Donc la porosité LR/LaREM n’est plus à démontrer.

Et surtout d’autre part, que comme je l’écris déjà depuis un moment, IZARD va prochainement lourder LaREM pour revenir à l’UDI (la “double appartenance” est théoriquement interdite dans ces deux partis) ; tout en s’arrangeant pour que LaREM ne mette personne en face.

Partant, DEFRÉMONT, en quête d’un 5e mandat, parce qu’il ne doit pas avoir assez de ses 6500 euros brut (on rappelle que EELV interdit pourtant de cumuler plus de trois mandats), fera un peu moins le malin dans un deuxième tour gauche – droite aux départementales.

Parce que gagner au terme d’une quadrangulaire, avec 3 listes de droite pour 1 liste de gauche, c’est facile dans une ville à 66 % à droite, et plus largement dans un canton qui est également à 60 % à droite. Mais dans un face-à-face, je pense que DEFRÉMONT va regarder les sondages et finalement y envoyer BRIEY. À suivre.

Bref, on se retrouverait avec IZARD, candidat de la droite et du centre, mathématiquement élu conseiller départemental, et alors là, pour le dégager ensuite…

Mais personne ne semble prendre la mesure de ce qui se prépare ! MEHLHORN roupille. FABRE ne me croît pas. Et TEILLET est égal à lui-même.

Surtout que, il y a un deal derrière avec REDA, qui est que IZARD, revenu à l’UDI, soutienne REDA pour les législatives de 2022. LaREM enverra donc un inconnu qui se cassera de toute façon la gueule. Et en échange, c’est IZARD qui prend la tête d’une liste municipale LR-Libres-UDI-LaREM à Savigny en 2026.

MEHLHORN aura pris sa retraite en 2021 après son échec à l’investiture. Il envisagerait, selon certains de ses amis, de partir dans le Sud, mais je n’y crois pas. Et TEILLET continuera de s’écraser et de faire ce qu’on lui dit de faire, comme il a toujours fait…


Alors revenons sur les parcours de Brigitte VERMILLET et d’Alexis IZARD.

Brigitte, c’est l’adjointe au maire de Morangis qui passe dans le Canard enchainé parce qu’elle ne sait pas se servir d’un ordinateur.

Elle n’a pas plus appris depuis puisque lors des municipales de 2020 encore, elle a encore fait « répondre à tous » à un mail de la préfecture là où elle voulait répondre à une seule personne.

Sauf que cette fois, elle ne traitait pas son interlocuteur de c… 

C’est la nana qui réussit l’exploit d’échouer à Morangis aux municipales de 2014, ville de droite à 68 %, dans une quadrangulaire, en pleine vague bleue, tellement les autres listes la détestent et refusent d’aller avec elle.

C’est encore elle qui arrive derrière le Front National, dans sa commune alors qu’elle est binôme, aux départementales de 2015.

Bref, elle ne doit son salut qu’à RÉDA qui la fait élire vice-présidente de la CALPE et à quelques copines à LR comme DARCOS qui l’aident à s’imposer comme binôme de MEHLHORN ; laquelle obtiendra même d’avoir une suppléante morangissoise Christiane LACOUR, ici coiffée à la tronçonneuse, par ailleurs la femme de l’adjoint de Brigitte, Jean-Marc DUFOUR.

Après avoir juré allégeance à Georges TRON à qui elle promet d’abord de voter pour qu’il soit président du Département, elle le poignarde en réunion de groupe, choisit finalement DUROVRAY et obtient en récompense de sa traîtrise une vice-présidence au Département.

À la transition écologique et à la croissance verte, ce qui se traduit par le schéma suivant : un cocktail à Chamarande, un cocktail à Montauger, un cocktail à Chamarande.

En 2019, elle nous fait du Ségolène ROYAL. En pleine réunion publique du 02 juin, elle explique très sérieusement que c’est grâce à elle et à son action que les écolos ont obtenu 15 % aux européennes en Essonne.

Enfin, de guerre lasse, elle devient maire de Morangis en 2020, après une campagne sans étiquette, faisant cohabiter sur sa liste LR, Libres, UDI et LaREM.

Et donc aujourd’hui qu’elle n’a plus besoin de MEHLHORN, qui ne lui apporte plus rien, voire même plutôt qui est devenu le « boulet » qui a perdu Savigny, elle le dégage…


Face à elle, notre challenger Alexis IZARD.

Le mec qui a fait campagne, avec l’étiquette LaREM, en 2019 en racontant que c’était son premier engagement politique.

C’était oublier un peu vite sa présence sur la liste FABRE en 2014 (il faut écouter aujourd’hui ce dernier parler de son ancien poulain), puis son adhésion à l’UDI – section jeunes en 2015 et enfin qu’il a été suppléant de Muriel KERNREUTER aux législatives de 2017.

Bref, il a déjà bien bouffé partout pour un jeune seulement âgé de 29 ans.

Je fais vite sur sa campagne : des promesses et des compromissions qui se traduisent par 43 % des voix aux Prés-saint-Martin (un record) contre une moyenne de 21 %. De l’achat de voix avec des dons de personnes morales, qui lui valent aujourd’hui une pénalité de 1000 euros de la Commission des comptes de campagne, plus des poursuites pénales. Une visite remarquée de Robin REDA, qui a bien compris que MEHLHORN était en fin de vie, que TEILLET ne deviendrait pas charismatique et qui mise sur la suite. Avec le deal précité : il fait le champ libre à REDA en 2022 et c’est lui le prochain maire.

En effet, à Savigny, LaREM plafonne à 23 % et LR plafonne à 26 % (même si maintenant qu’il n’y a plus les clients, cela doit être encore à moins), au moins tant qu’il y a VAGNEUX avec 17 %.

De fait, pour gagner contre DEFRÉMONT à 32 ou 33 %, il faut soit LaREM + VAGNEUX soit LR + VAGNEUX soit LR + LaREM, soit les trois ensemble.

Or, VAGNEUX est ingérable et incontrôlable, donc il nous emmerde. On l’écarte de l’équation.

Bref, il reste LR + LaREM, ce qui peut passer sur une liste municipale, comme nous l’avons vu à Morangis, mais qui fait tâche à Savigny.

Une seule solution, le parti de l’entre-deux : l’UDI, tout en gardant en tête que IZARD est identifié LaREM.

Ce qui est d’autant moins déconnant que l’UDI a déjà désavoué FABRE pour IZARD, étiqueté LaREM. MEHLHORN devrait aussi comprendre que l’UDI a appelé à voter contre lui aux municipales !

Un dernier mot sur son élection : il lance plein d’idées mais n’en suit aucune. Il s’émerveille des propos d’une musulmane intégriste en trouvant que c’est formidable parce qu’elle dit que le terrorisme est mauvais. Il relaie une pétition des industriels de la viande cellulaire visant à tuer l’élevage français juste pour se montrer écolo et animaliste.

Bref, il est dans la communication permanente.


Donc, VERMILLET a déjà fait très fort niveau opportunisme pour en arriver à ses postes, mais IZARD semble pouvoir faire encore mieux. D’autant qu’il est encore très jeune.

J’ai désormais la conviction certaine qu’il n’hésitera pas à jouer avec une illégale double appartenance UDI – LaREM pour être élu conseiller départemental (UDI pour justifier d’être dans le binôme de droite ; LaREM parce qu’ils n’auront pas d’élus autrement que par ces alliances).

La dernière chance de l’arrêter est à la fois la peine d’inéligibilité demandée par David FABRE au titre des fraudes aux Prés-saint-Martin. Davantage mes manœuvres contre le financement de sa campagne électorale et ses pratiques d’achats de voix entre les deux tours.

Seulement, tout seul, je doute très sérieusement d’y arriver.

J’aurais besoin que IZARD soit aussi placé sous les feux croisés de MEHLHORN et de la gauche.

Et comme les deux refusent d’ouvrir les yeux, alors ils subiront lorsque IZARD, qui est encore arrêtable, sera devenu incontournable. Et ce sera bien fait pour leur gueule !

Puisse cela ne jamais nous arriver, pour le bien de Savigny, tant IZARD n’a aucune conviction sincère et recherche juste le pouvoir…



Archives : les 287 candidats aux élections municipales de mars et juin 2020 à Savigny-sur-Orge (sept listes)

Ils se sont un petit peu enflammés sur FranceInfo :

« la tête de liste de VIVONS SAVIGNY AUTREMENT n’est autre qu’Olivier Vagneux, qui est le candidat de la nuance Divers. »


Dans l’ordre du tirage au sort.

En gras, les candidats au conseil métropolitain.

En premier, le titulaire et en second, le suppléant.



01 – Liste « Vivons Savigny Autrement » (SE)

1. Olivier VAGNEUX ; 2. Anneva HERMIDA ; 3. Jean-Marie CORBIN ; 4. Christine de RUFFRAY ; 5. Bilal BOUCHELOUCHE ; 6. Maïa HAYWARD ; 7. Nicolas MONTANARY ; 8. Lina ROMAIN ; 9. Philippe KEIFLIN ; 10. Virginie BOYER ; 11. Antoine FRONTIÈRE ; 12. Marie-Christine ALDON ; 13. Florian BOCQUENÉ ; 14. Stéphanie KANBOUI ; 15. Marc LESCHIERA ; 16. Fernanda COSTA SAMPAÏO ; 17. Pierre-Aimé JANET ; 18. Laëtitia ALEXANDRE ; 19. Domenico FLAGIELLO ; 20. Sandy ZION ; 21. Laurent ZANUTTA ; 22. Aurélie BARD ; 23. Claude SALVATORE ; 24. Brigitte PRIOT ; 25. Elies RHANNOUMI ; 26. Patricia CLAIRAY ; 27. Mikaël PICARD ; 28. Anick GABRIEL ; 29. Yazid GHANMI ; 30. Nadine HARTMANN ; 31. Laurent PORCHER ; 32. Fatima DOMINGUES ; 33. Christophe HÉZÈQUE ; 34. Sylvie TIXIDRE ; 35. Sbir BRINA ; 36. Nadine GUDIMARD ; 37. Christophe ALLYRE ; 38. Karine DEPREZ ; 39. Benoît de VIENNE ; 40. Emmanuelle VENANT ; 41. Éric MONGENIE


02 – Liste « Savigny Ensemble » (UDI)

1. David FABRE ; 2. Lynda TAÏEB ; 3. Jean-Michel ZAMPARUTTI ; 4. Isabelle FERREIRO ; 5. Gérard MONTRELAY ; 6. Muriel THIERY ; 7. Albert BELFIORE ; 8. Inès RÉ ; 9. Mounir NASSIR ; 10. Elvira DASSI ; 11. Ahmed HADOU ; 12. Françoise GUIOT-BOURG ; 13. Mikaël PLAUT ; 14. Nesrin TASKIRAN ; 15. Djelloul SEDDIKI ; 16. Julie PLAZA ; 17. Rudy DENIAUD ; 18. Christelle SONNEVILLE ; 19. Fernando FERREIRO ; 20. Fadma OUKNA ; 21. Jean-Pierre GIN ; 22. Doris KLJECANIN ; 23. Rui TRINO ; 24. Laure BEAVOGUI ; 25. Paolo STELLITTANO ; 26. Isabelle MATEU ; 27. Mickaël FERNANDES ; 28. Vijaya MAHENDRANATHAN ; 29. Éric HUIBAN ; 30. Mabrouka BAÂROUN ; 31. Pascal INGO ; 32. Nadège DEBRUYNE ; 33. Philippe BEZER ; 34. Laëtitia MERLIER ; 35. Pascal POUIT ; 36. Sherene KARUNAHARAN : 37. Loïc FERREIRA ; 38. Maria NOGUEIRA ; 39. Jean-Pierre YONNET ; 40. Christine SAN JULIAN ; 41. Cyril GERICKE


03 – Liste « Bien Vivre à Savigny » (EELV)

1. Jean-Marc DEFRÉMONT ; 2. Agnès DUPART ; 3. Bruno GUILLAUMOT ; 4. Lydia BERNET ; 5. Jacques SÉNICOURT ; 6. Corinne CAMELOT-GARDELLA ; 7. Ludovic BRIEY ; 8. Fatima KADRI ; 9. Patrice KOUAMA ; 10. Nathalie GUICHARD ; 11. Patrick GARDELLA ; 12. Joëlle THEBAULT ; 13. Thomas BRONES ; 14. Michèle PLOTTU – LE CAPITAINE ; 15. Olivier GUICHARD ; 16. Claudine CHARRIER ; 17. Pierre JACQUEMARD ; 18. Mallory MALLARD ; 19. Pascal LORINÉ ; 20. Christine FAYOLLET ; 21. Ouahid BELKACEM ; 22. France FAYET ; 23. Stevenson CELESTIN ; 24. Catherine LOUVET ; 25. Cédric LESSORT ; 26. Nathalie COËTMEUR ; 27. Guy PAPELIER ; 28. Françoise GIRAUD ; 29. Hervé JUSSERAND ; 30. Géraldine CHAMARD ; 31. Dominique DAUVERGNE ; 32. Catherine HARDY ; 33. Olivier CRÉPIN ; 34. Valérie DERMAUX ; 35. Arnaud ROBERT ; 36. Christine PERNEY ; 37. Christian CHAMPAGNE ; 38. Isabelle NEVEUX ; 39. Joël MAURICE ; 40. Sylvie FAUCHOUX ; 41. Christophe BOURSE


04 – Liste « L’alternative, c’est vous et nous » (SE)

1. Antoine CURATOLO ; 2. Éléonore MATHERON ;  3. Benoît DESCHAMPS ; 4. Solange CAILLOT ; 5. Sujeeban GNANENTHIRAN ; 6. Aurore CURATOLO ; 7. Philippe GARRITO ; 8. Françoise GARRITO ; 9. Édouard GOYO ; 10. Fatine BEN SAAD ; 11. Thierry HEURTAUX ; 12. Isabelle BEGUIN ; 13. Bruno MERLY ; 14. Corinne VAN SIMMERTIER ; 15. Emmanuel DIKIEKA ; 16. Magali VAN DYCK ; 17. Abdeslam SAYAGH ; 18. Ouidoh KOLIE ; 19. Ali HAMDIA ; 20. Patricia LOUTREUX ; 21. Hassane KANTE ; 22. Christine PAGNEUX ; 23. Yvon GARRITO ; 24. Doris MOUANGA ; 25. Brahim ASSAM ; 26. Hayat MEKHTOUB ; 27. Pragash LOGANADANE ; 28. Badra SAYAGH épouse AILET ; 29. Xavier DELANNIS ; 30. Claire RAKOTOARIJAONA ; 31. François BEAUREGARD ; 32. Monique GALANT ; 33. Steve TEXIER ; 34. Annie PAILLET ; 35. Fernando VICENTE ; 36. Léa PALERMO ; 37. Valère CATTET ; 38. Nathalie ASFAUX épouse CARON ; 39. Steve BECKLER ; 40. Michelle DAVOUST ; 41. William LIONETTI


05 – Liste « Une ambition durable pour Savigny » (LR)

1. Éric MEHLHORN ; 2. Anne-Marie GÉRARD ; 3. Daniel GUETTO ; 4. Catherine CHEVALIER ; 5. Pascal LEGRAND ; 6. Emmanuelle da CUNHA ; 7. Alexis TEILLET ; 8. Joëlle EUGÈNE ; 9. Mathieu FLOWER ; 10. Dominique LABORIALLE ; 11. Jérôme DUEZ ; 12. Agnès DUPUIS ; 13. Daniel JAUGEAS ; 14. Sandrine VIEZZI ; 15. Fabien PROUST ; 16. Angélique DA OLIVEIRA PINTO ; 17. Nicolas FROGER ; 18. Danielle HUGUET ; 19. Samuel BAROUKH ; 20. Sylvie LAIGNEAU ; 21. Jean-Charles HENRY ; 22. Marcelle LECOURT ; 23. Georges DURAND ; 24. Isabelle AUFFRET ; 25. Stéphane TARAGON ; 26. Marie-France BELLIARD ; 27. Lambert ABATAN ; 28. Roxane NÉE ; 29. Augusto CLARA-SILVERIO ; 30. Réjane MALGUY ; 31. Armand BENSIMON ; 32. Véronique LABBÉ ; 33. Luther SARAGA-MORAÏS ; 34. Aurélie GUEGUEN ; 35. Jean-Marc ALOUMON ; 36. Claude FERREIRA ; 37. Romain PICON ; 38. Nathalie CAILLEAU ; 39. Abdelhak LARTIK ; 40. Maryse BESACE ; 41. Charles DARMON


06 – Liste « Saviniens, demain vous appartient » (SE)

1. Bernard BLANCHAUD ; 2. Muriel VALLET ; 3. Samy LAKHDARI ; 4. Isabelle PRADELS ; 5. Thierry CADOUX ; 6. Mélanie FRAZAO ; 7. Mahmoud EL MESHAD ; 8. Véronique JAN ; 9. Thierry COURNAND ; 10. Jany POTISLAWOSKI ; 11. Nicolas BOISIER ; 12. Célia FOUCHER ; 13. Jean-Marc DESCHAMPS ; 14. Martine PRESZBURGER ; 15. Christophe GUILPAIN ; 16. Isabelle RENZANIGO ; 17. Michel COPY ; 18. Patricia VILLETTE ; 19. Cédric NASCIMENTO ; 20. Patricia RUEDAS ; 21. Serge BARBE ; 22. Chantal ANDREY ; 23. Kader MOHAMMED ; 24. Rosa MAZZAFERRO ; 25. François MATTÉ ; 26. Christelle SAVOUREUX ; 27. Filippo AGOSTA ; 28. Maria-Luisa FRAGNOLI ; 29. André PERRIER ; 30. Chloé MARTRES ; 31. Sébastien STAN ; 32. Sandrine SCARAVELLA ; 33. Patrick MOREEL ; 34. Joëlle BEAUDENUIT ; 35. Patrice ROUILLARD ; 36. Noémie FONSECA ; 37. Weize ZHANG ; 38. Béatrice BROSSE ; 39. Frédéric PREVOT ; 40. Antonia SOAVE ; 41. Abdelhak DABOUJI


07 – Liste « Osons Savigny » (LREM)

1. Alexis IZARD ; 2. Sabine VINCIGUERRA ; 3. Christophe-Reynald MICHEL ; 4. Aude HERNANDEZ ; 5. Emmanuel DORLHIAC ; 6. Sandrine COUTÉ ; 7. Ammar SISSANI ; 8. Marie-Line FISCHER ; 9. Henri DELTOUR ; 10. Rosa DOS SANTOS BATISTA ; 11. Vincent BOURGEOIS ; 12. Mélanie HUS-CHARLES ; 13. Frédéric SCHMALTZER ; 14. Agnès GALIBERT ; 15. Franck BOKO ; 16. Mélanie CHEVALLIER ; 17. Ronan DELPORTE ; 18. Hillary BAULT ; 19. Michel HERVÉ ; 20. Chatuni KANKANIGE PERERA ; 21. Franck ACHARD-PICARD ; 22. Tyffanie AKOULI ; 23. Florent DUFRENOY ; 24. Leslie CROT ; 25. Adam ALAMI ; 26. Marie-Louise ROUYER ; 27. Boris FEUILLÂTRE ; 28. Annie LABBÉ ; 29. Gilles HARLE ; 30. Martine SOGNE ; 31. Frédéric PULGAS ; 32. Anaïta JAMES ; 33. Bertrand ALAZARD ; 34. Marie HUBERT ; 35. Brice GNENE ; 36. Nathalie CROUIN ; 37. Thierry SELLAN ; 38. Élise HOUEDE ; 39. Arezki MAMERI ; 40. Nadine NESME ; 41. Nicola GOLIA



Alexis TEILLET recherche poste de collaborateur de cabinet ou de collaborateur parlementaire

J’ai un peu hésité à tailler TEILLET sur l’aspect professionnel, et puis j’ai ouvert le placard à archives et j’ai retrouvé des tweets où il le faisait sur moi, et soudainement tous mes scrupules se sont envolés.

Bref, l’ex-futur maire de Savigny-sur-Orge, qui m’a tant critiqué, renonce au dur monde de l’entreprise et fait PIRE QUE MOI en partant se planquer dans le petit milieu politique, sauf que ses amis politiques qui devraient normalement l’aider, sont visiblement aux abonnés absents.

En effet, Alexis TEILLET dispose déjà normalement de plusieurs réseaux :


(1) Alors si ; RÉDA soutient toujours Alexis !

Mais Alexis IZARD, puisqu’il prépare une liste municipale d’union de la droite sous la férule d’un IZARD UDI et dans laquelle TEILLET en troisième position n’aurait que quelques miettes.

Cela fait des années que RÉDA place ses potes un peu partout, c’est donc davantage qu’il ne veut pas aider Alexis parce qu’il a pu jauger des capacités et du charisme du garçon.


(2) C’est bien la peine d’être libres!  et de ne même pas bénéficier du réseau de Valérie.

En même temps, des mairies Libres! recherchent des collaborateurs ; j’ai vu passer des offres il y a trois jours sur des sites dédiés.

Mais ce n’est pas non plus en criant à la cantonade sur les réseaux sociaux qu’on recherche du travail qu’on en trouve. Et cela, si TEILLET avait été jusque-là un petit peu plus dans le monde du travail, il le saurait…


(3) Enfin, Alexis devrait crouler sous les propositions vu comment il a prostitué Savigny pendant qu’il était adjoint au maire au cadre de Vie.

ADP, Enedis, SFR devraient déjà lui avoir proposé des postes pour le remercier avec MEHLHORN de tout ce qu’ils ont fait pour eux à Savigny !

Ils ne le font pas ? Mais se seraient-ils uniquement servis de lui, de sa naïveté et finalement bien foutu de sa gueule ?

Un maire-adjoint qui ne s’est même pas fait de réseau pendant son mandat ; cela ne devait donc pas être tellement un bon adjoint…


Je m’arrête là, tout en souhaitant à Alexis, qui est un gentil garçon, de trouver du travail.

En plus, grâce à moi, il sera peut-être bientôt chef de son groupe municipal ; je vous en reparlerai…

Par contre, s’il espère toujours devenir maire de Savigny, ce serait quand même bien qu’il voit autre chose que le marécage politique et qu’il ne vive pas que d’argent public.

Je pense qu’il a des dispositions pour devenir avocat pénaliste. Dès lors, comment peut-il prétendre avoir l’objectif de devenir maire s’il n’a déjà plus l’objectif de devenir avocat ?

Putain, ressaisis-toi Alexis, tu n’as que 30 ans, tu crois vraiment que les gens, surtout en 2020, veulent voter pour des pingouins, planqués dans des cabinets, qui ne connaissent plus rien de la vie réelle et vivent uniquement de politique.

Je ne t’estime déjà pas beaucoup, ne va pas me donner plus de raisons de te mesestimer. Ok, tu as raté l’oral du concours d’avocat une fois ; eh bien tu t’entraînes et tu retournes le passer et tu finis « avocat » dans un cabinet. Que veux-tu écrire comme profession sur le bulletin de vote ?