Archives pour la catégorie Vos questions

Vos questions : Delphine DARBONNE, nouvelle DGA de Savigny-sur-Orge, a-t-elle obtenu son poste par favoritisme LR ?

Question reçue dans un courrier anonyme en date du 15 mars 2019 d’une personne se disant être agent communal.

Un autre élu d’opposition m’a indiqué avoir aussi reçu à peu près la même question de la part d’un agent communal, énoncée cette fois sous la forme d’une affirmation.

De la même manière qu’il nous demande aussi à tous les deux si Marc IZQUIERDO, directeur du centre technique André-Camelot, ne serait pas un cousin de Véronique MEHLHORN, épouse du maire ; et d’autres choses qu’il ou elle ne semble demander qu’à moi.

« Après Valérie RAGOT, est-ce que vous pouvez enquêter pour vérifier si Delphine DARBONNE, la nouvelle DGA, n’a pas obtenu son poste grâce à RÉDA, parce que je sais qu’elle vient de Juvisy ? »


Le 21 mars 2019,

Bonjour,

Vous m’interrogez pour savoir si la nouvelle directrice adjointe en charge des services à la population, Madame DARBONNE, aurait été recrutée sur le conseil de Robin RÉDA.

Une question similaire à la vôtre a été posée à un autre élu d’opposition, à qui on demande de vérifier si elle ne serait pas la fille d’un ancien élu de Juvisy.


Il ressort du profil LinkedIn de Mme DARBONNE qu’elle a travaillé à Évry (PS) de 2007 à 2010 en tant que coordinatrice Projet éducatif, puis à Juvisy (PS puis LR) de janvier 2011 à récemment en tant que cheffe du service Petite enfance.

Un article du Parisien fait mention d’une Delphine DARBONNE, responsable du service Enfance et Éducation de Palaiseau (LR) en mai 2018, et nous savons enfin que la jeune femme est arrivée à Savigny en décembre 2018.

Il m’a aussi été indiqué qu’elle serait de la famille des entrepôts de boisson DARBONNE à Viry-Châtillon, à la limite de Juvisy, mais qu’aucun membre de celle-ci n’aurait été élu à Juvisy.


Si donc je ne puis rien vous affirmer, il apparaît néanmoins assez clairement que Mme DARBONNE dispose d’un profil LR-compatible.

Pour autant, il ne me semble pas, au vu des témoignages reçus, qu’elle ait été embauchée par affinités politiques. Mais en toute honnêteté, je ne dispose pas assez d’éléments pour attester du contraire.

Contactée personnellement et interrogée franchement, la DGA n’a pas daigné accéder à nos sollicitations à l’heure où j’écris cette réponse.

Je ne clôture pas le « dossier », mais je ne vous cache pas que je doute que je réussirai à en apprendre plus.


Bien cordialement.

Olivier VAGNEUX



Publicités

Vos questions : ce que j’ai pensé de la conférence sur la biodiversité au Costa-Riva de Sylvain MAHUZIER

Question qui m’a été posée oralement ce mardi 12 mars 2019

Bonjour Olivier,

Je n’ai pas pu aller à la conférence de ce lundi, à la salle des fêtes, sur la biodiversité au Costa-Rica.

Est-ce que j’ai manqué quelque chose ?


Bonjour,

Alors personnellement, cela ne m’a pas transcendé, même s’il y avait l’effort de changer de thème et de proposer une conférence naturaliste et environnementale, plutôt que historique ou artistique.

Savoir en plus que le sujet avait été choisi par Joëlle EUGÈNE, parce que ça lui rappelait ses vacances, m’interroge sérieusement sur les orientations de la politique culturelle de la Ville, et sur ce qu’elle serait dans le cadre d’un centre culturel communal.

J’ai trouvé que l’intervenant faisait un trop long inventaire à la Prévert, de plus de deux heures ; et qu’il parlait beaucoup trop de lui : ça c’est le serpent sur lequel j’ai failli marcher, ça c’est ma photo, ça ce n’est pas ma photo, ça c’est une photo ratée mais que je vous mets quand même, ça c’est dans mon livre que je vous recommande, ça, ça me rappelle mon voyage dans les Pôles.

Je ne connaissais pas Albert MAHUZIER, donc je ne connaissais pas son petit-fils, Sylvain…

Donc non, ce n’était pas mauvais, et ça m’a d’ailleurs rappelé ces magazines de sciences et vie, que je lisais quand j’étais petit, une collection de petits livrets rouges dont je ne me rappelle plus le titre, et dont je découpais les images et les collais dans des classeurs ; on a les occupations qu’on peut à six ou sept ans.

Mais je l’ai vraiment subie pour me montrer à la salle des fêtes en vue des élections, parce que ce qui m’intéresse, c’est surtout la géopolitique, l’Histoire, la politique, la géographie, et que ces aspects n’étaient quasiment pas abordés.

Un autre défaut est qu’il était dans une vision idyllique d’un paradis sur Terre. Tout le monde soutient et participe à la biodiversité. Il n’y a pas de problèmes environnementaux. Il n’y a pas d’hôtels de luxe. Cela devenait un peu dérangeant à la fin.

J’ai aussi eu l’impression qu’il disait une grosse bêtise lorsqu’il affirmait que l’hippocampe avalait ses enfants puis les recrachait… Parlait-il de leur système de reproduction ?

Enfin, il n’y a pas eu de questions parce qu’à 22 heures 40, il n’aurait pas fallu retarder le sommeil des électeurs de MEHLHORN.

Ça me rappelle l’histoire d’une dame (qui a déménagé) et qui ne votera plus pour MEHLHORN, parce qu’elle avait reçu une invitation bidon de MEHLHORN, et qu’elle était malade, et qu’elle s’est déplacée parce que le maire l’avait « convoquée », et que la réunion était finalement bidon, et que c’est la faute de MEHLHORN si elle a été encore plus malade parce qu’il l’a forcée à sortir…

En conclusion, ce n’était pas mal, mais moi, ce n’est pas ma came, et ça ne m’a pas réellement intéressé. Mais les avis dans la salle, même s’il y a des gens qui ont dormi, et d’autres qui ont trouvé ça long, était plutôt positif.




Vos questions : quelle partie de la parcelle de l’église Notre-Dame d’Espérance doit être expropriée ?

Question reçue par courriel le 28 février 2019

Bonjour Olivier,

Excuse-moi, mais je n’ai pas tout compris.

Quelle partie de la parcelle doit être expropriée ?

Est-ce que cela a un rapport avec la construction de l’immeuble dont tu parles ?

Merci de nous tenir ainsi informés.


Savigny-sur-Orge, le 28 février 2019

Bonjour,

J’ai en effet écrit l’article un peu vite ce matin. Je vais légèrement le modifier pour le rendre plus compréhensible.

Je vais te répondre avec des cartes, et à partir des explications qui m’ont été apportées par la Direction départementale des Territoires.

À la maison du projet, ce sont des incapables qui se cachent derrière le cabinet du maire dès que tu as besoin du moindre renseignement, que tu ne peux pas deviner par toi-même. Mais au moins, c’est révélateur de qui exerce vraiment le pouvoir dans la Ville.

Déjà, je te laisse regarder à quoi ressemble actuellement la parcelle AI 64 (celle avec la croix dessus qui représente l’église). Note que le cadastre ne relève pas les préfabriqués dans lesquelles vivent les gardiens de l’église.


D’après le plan du projet, on va ouvrir un chemin piéton entre l’église et l’école (en jaune), lequel nécessiterait une petite expropriation d’une bande du terrain de l’église sur quelques mètres de long en bordure.

Cela présage probablement de ce que va devenir l’avenue Henri-Ouzilleau au niveau des trottoirs…

Aujourd’hui, on ne s’en rend pas bien compte de ce que cela représente parce que le terrain comprend des monticules de terre et qu’il est entre-séparé par plusieurs grillages et/ou barrières.

Quant à l’immeuble qui doit être construit à droite du chœur, il sera à la limite de la parcelle de l’église, mais il ne devrait (pour l’instant) pas y avoir d’expropriation à ce niveau-là.

Par contre, on aura bien un énorme bloc à moins de trois mètres du terrain de l’église. Donc c’est toute la perspective et toute la réflexion architecturale originale du quartier qui va être dégradée.

Encore une fois, on constate la lâcheté du maire qui fait tout cela dans la plus grande discrétion.

Merci de ta question. Bien à toi.

Olivier