Archives pour la catégorie Savigny-sur-Orge

Déploiement du Linky à Savigny-sur-Orge : bien afficher la preuve de son refus !

Alors que je pensais m’en être tiré pour ce coup, les installateurs de Linky sont revenus à la charge ce lundi 17 février 2020 en installant des compteurs partout où mes voisins n’avaient pas affiché leur refus sur leur compteur. J’invite donc tous ceux qui sont opposés au Linky à bien afficher dessus ou dans le boîtier de leur compteur un écriteau indiquant leur opposition à l’installation d’un tel compteur fliquant / communiquant.

En réalité, il faut savoir que les installateurs sont payés au nombre de compteurs posés, et que ce n’est pas tant leur hiérarchie qui leur demande des comptes, qu’eux qui sont volontaires pour les installer. Dans mon cas, l’installateur a pris des photos de mes documents de refus, et il m’a indiqué qu’il remplacerait les différents compteurs sur lesquels aucun message n’avait été apposé. J’ai donc prévenu mes voisins tout comme je vous préviens de la même manière.

Ce n’est là que la fin d’une première étape pour Énédis et ses partenaires. Devraient maintenant commencer les opérations de harcèlement par téléphone et par courrier pour indiquer que le changement du compteur est obligatoire. Dans ce cas, j’attends sereinement que mon fournisseur rompe mon contrat de service, ou que Énédis me mette en demeure d’accepter le changement, vu qu’il n’y a aucune loi qui ne le leur permet encore…

En clair, le seul envoi d’un courrier à Énédis ou à son sous-traitant, pas plus qu’un ou des appels téléphoniques, ne suffisent. Il faut impérativement apposer un message sur son compteur pour signifier à nouveau son refus. Mieux vaut prévenir que guérir.



Tiens, on m’a inscrit sur un site de rencontres avec sexcams (Lovinyoo). « On » serait-il le corbeau ?

Même pas d’humour ce corbeau, il m’inscrit sur un site hétérosexuel. C’est d’ailleurs bien la preuve de la fiabilité de cette plate-forme qui n’a pas manqué de vérifier mon profil. Moi, si j’avais voulu m’emmerder jusqu’au bout, je me serai au moins mis sur un site bi ou homo. Du coup, j’en ai profité pour demander les coordonnées de celui qui m’avait inscrit. On va voir si ce con utilise un VPN pour masquer son IP. Qu’il continue !

Cela devrait fonctionner le temps de l’essai gratuit. J’ai quand même pris la précaution de changer le mot de passe. Comme cela, ce con ne pourra plus agir, et moi je pourrais remonter jusqu’à lui. D’ailleurs, à la base, je voulais supprimer le compte, mais comme ce n’est pas possible et que j’ai autre chose à foutre que d’aller contacter les modérateurs, je vais le garder pour pouvoir le piéger. Et plus il en fait, et plus il m’offre de pouvoir le retrouver. Attention !

On doit quand même sacrément avoir peur de moi pour perdre son temps à me faire ce genre de merde… Dans tous les cas, c’est soit que je dérange soit que je fais peur !





Ce que les oublis de Nolwenn COSSON (la candidature d’Antoine CURATOLO) témoignent de sa déontologie

Les faits semblent à nouveau me donner raison de reprocher au Parisien Essonne d’être un mauvais journal car politisé et enfreignant plusieurs des règles élémentaires du journalisme comme l’objectivité ou le devoir d’information.

On apprend dans Le Parisien Essonne du 12 février 2020 qu’il y aura cinq listes en lice aux municipales à Savigny-sur-Orge.

Évidemment pas la mienne puisque nous avons convenu avec la journaliste Nolwenn COSSON, rédactrice du papier, qu’elle ne m’appelait plus et qu’elle m’oubliait, ce qui trahit donc le fait qu’elle n’informe pas, mais qu’elle fait de la politique.

Car quelles que soient nos relations, elle sait que je suis candidat et que je conduis une liste. L’objectivité voudrait donc qu’elle l’écrive, relativement à son devoir d’information des lecteurs, même si elle ne m’interroge pas dans le papier.

Et puis, elle oublie aussi Antoine CURATOLO, qui à mon avis, ne lui a pas envoyé de communiqué de presse pour lui annoncer sa candidature. Déjà qu’effectivement, on ne parle pas beaucoup de lui.

Et là, cela trahit une presse qui ne s’intéresse à toi que si tu communiques avec elle, et qui sinon t’ignore complètement. Et donc une presse qui ne va pas au fond des sujets.

C’est quand même emmerdant pour un localier de ne pas connaître son territoire.

Alors je conçois qu’il est grand, et que la cadence de rédaction imposée aux journalistes est trop importante pour qu’ils puissent se renseigner à fond sur tout.

Mais ce n’est pas comme si on trouvait en de nombreux endroits du Net les listes candidates à Savigny.

D’autant que je ne doute pas que le Parisien a une source en préfecture pour lui indiquer qui a déclaré un mandataire financier…

Au final, je ne regrette pas de ne pas parler au Parisien quand je vois ce qu’ils font des infos à la fin. Ils ne publient que ce qui les intéresse. Ils ont décidé que ni Antoine ni moi ne serions sur la ligne de départ, et donc ils nous effacent… Simplement.


Curatolo-oubli



TA Melun, 20 décembre 2019, n°1803563 : ma requête contre la définition de l’intérêt territorial en matière de voirie du Grand-Orly Seine Bièvre est rejetée en première instance

Pour défaut d’intérêt à agir.

Parce que je ne ferais pas la preuve d’une augmentation des charges pour le contribuable savinien, et qu’il serait sinon le seul fait de l’intégration intercommunale.

J’avais pourtant apporté les preuves de mes affirmations, en citant les rapports d’orientations budgétaires de la Commune, relativement au fameux « droit de tirage ». Je vous les publie ici.

IL N’EST PAS NORMAL QUE SAVIGNY DOIVE PAYER LES INTÉRÊTS DES EMPRUNTS DU GOSB LORSQU’ELLE DEMANDE UNE AUGMENTATION DES RÉALISATIONS DE L’EPT !!!

Avec cette saloperie que la loi nous interdit à Savigny d’emprunter pour augmenter notre FCCT (l’argent qu’on donne au GOSB).

Tout en sachant que MEHLHORN finissant ses exercices avec des excédents de fonctionnement moyens de 5 millions €, il nous aurait été possible d’avancer l’argent pour ne pas que le GOSB l’emprunte avec des intérêts qu’il nous fait payer. Mais cela aurait nécessité un travail supplémentaire de la CLETC… (la commission qui évalue l’argent que Savigny doit donner au GOSB pour accomplir les dépenses des anciennes compétences communales transférées).

Dans ces conditions, j’interjette appel dans les meilleurs délais.

Au passage, un mois et demi pour me notifier le jugement qui fait 4 pages…