Archives pour la catégorie Savigny-sur-Orge

Des enjeux du Conseil métropolitain (MGP) du 28 avril 2017

Le prochain Conseil de la Métropole du Grand Paris a lieu ce vendredi 28 avril 2017 à 9 heures. À l’ordre du jour, la présentation du compte administratif et du compte de gestion par notre ex-futur ministre des Finances (Gilles CARREZ, pressenti si FILLON avait gagné). Et un Conseil très orienté « économie circulaire », de manière à donner une raison d’être et de vivre à la Métropole, qu’Emmanuel MACRON souhaite conserver et agrandir !


I. Approbation du procès-verbal de la séance du 31 mars 2017

II. Compte-rendu de délégations d’attributions du Conseil de la Métropole du Grand Paris consenties au Bureau et au président, en application de l’article L.5211-10 du Code général des collectivités territoriales


III. Ordre du jour – Délibérations

ADMINISTRATION

1. Contributions complémentaires de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France (IAU IdF) et de l’Atelier parisien d’urbanisme (APUR) aux travaux de la Métropole du Grand Paris

==> Gratuites les contributions complémentaires ?

2. Désignation des représentants de la Métropole au sein de l’Institut de l’Économie circulaire


AMÉNAGEMENT

3. Convention de remboursement des dépenses prises en charge de façon provisoire par la Société du Grand Paris pour le compte de la Métropole du Grand Paris dans le cadre de l’appel à projet « Inventons la Métropole »


ENVIRONNEMENT

4. Convention de partenariat avec le syndicat mixte Marne Vive concernant l’organisation d’un forum sur la baignade en Seine-et-Marne

==> La Marne est-elle plus propre que la Seine ?


FINANCES

==> On ne peut que se féliciter que la MGP n’attende pas le 30 juin pour approuver les comptes de l’année écoulée.

5. Approbation du compte de gestion pour 2016

6. Approbation du compte administratif pour 2016


RESSOURCES

7. Création de taux de vacations

8. Mandat spécial au Conseiller métropolitain délégué à l’Économie circulaire


IV. Communications



Oh, oh, je pense que Olivier VAGNEUX va encore avoir des ennuis…

Ça m’a toujours amusé les gens qui se mettent eux-mêmes en infraction pour signaler une infraction ; c’est un peu le gag de l’arroseur arrosé. Et quelle formidable mise en abyme que le photographe photographié. Surtout quand celui-ci n’est autre que Monsieur le Chef de la Police municipale de Savigny-sur-Orge ! S’il vous plaît. Vous me pardonnerez la qualité de mes photos ; j’étais dans le bus, il pleuvait et c’est avec mon portable…

Alors que photographiait-il ? Des affiches mystérieusement apparues dans la nuit de samedi soir à dimanche, soit la veille des élections, comme par hasard uniquement sur les panneaux d’expression libre situés devant les bureaux de votes. Mais pourquoi les photographiait-il ? Pour une mise en demeure ? Une plainte ? Un procès en diffamation ? Regardons donc ce que disent ces affiches ; quelque chose me dit que la vérité dérange, et que VAGNEUX va avoir des ennuis !

Entre nous, c’est le dernier lot de deux qui dérange, même si le première est méchant ! D’autant que rien ne nous dit que Éric MEHLHORN ne projette pas de faire appel et de faire casser le jugement de première instance ! Dans tous les cas, j’espère qu’il va y avoir une suite parce que j’ai plein d’arguments ! En jouant avec le feu, on en viendrait à se brûler. Mais j’ai très envie de pouvoir montrer mes brûlures à tout le monde, si quelqu’un voit ce que je veux dire… Coucou !

J’espère juste que Richard BRUNETTO ne jouait pas le rôle de l’huissier de Justice, et que si ce dernier doit constater des affiches injurieuses, il se déplacera en personne avant de mettre son tampon sur ses photos à lui… Bref, soit ils font une collection des meilleures affiches, soit ils préparent effectivement une action contre moi ! Voilà en attendant à quoi sont utilisés les agents de la Police municipale de Savigny-sur-Orge ! À traquer les expressions véhémentes !


« Si depuis quelques mois la gestion de la Ville de Savigny-sur-Orge est régulièrement commentée sur ces espaces, force est de constater que la tonalité des messages s’est récemment endurcie. »

==> C’est clair que si MEHLHORN faisait moins de conneries, il y aurait moins d’affiches. Je pose ça là. Bisous.



Résultats et analyses du 1er tour de la présidentielle 2017 sur la 7e circonscription de l’Essonne

Sur la septième circonscription de l’Essonne (Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge, Paray-Vieille-Poste, Savigny-sur-Orge et Viry-Châtillon), les résultats des candidats au premier tour de l’élection présidentielle sont les suivants. On rappellera qu’il faut 9268 voix à un candidat pour se qualifier pour le second tour, ce qui fait craindre en vue des législatives, non seulement l’élimination directe d’Éva SAS, mais un duel En marche / FN ou EM / RÉDA…

Si la participation à l’élection présidentielle tourne généralement autour de 80 %, celle des législatives est plutôt autour de 55 %. Or, les qualifiés du second tour sont soit les deux meilleurs, soit ceux qui ont obtenu les voix de 12,5 % des inscrits. MÉLENCHON est un épiphénomène et les électeurs ont voté pour sa personne ; ils ne se reporteront pas sur ses candidats. Et en toute cohérence, les Français vont vouloir donner une majorité à MACRON pour gouverner…

Restent donc le Front national et les Républicains / UDI qui sont lancés dans une course de fond, car très probablement que le vainqueur de ce sprint, aura la joie de se faire battre par le candidat MACRON qui recevra le soutien de tous les autres perdants (sauf du mien qui n’ira pas plus à RÉDA qu’au candidat MACRON). Comme me disait hier mon ami Jean-Marie CORBIN, nous partons très certainement pour une revanche CHAUFOUR / RÉDA à l’échelle de la circo.

Robin RÉDA bénéficiera-t-il d’un bonus du fait d’être le maire de Juvisy, soutenu par le maire de Viry ? C’est possible, d’autant que tant le Front national que Debout-la-France semblent se heurter au fameux plafond de verre. Pour autant, RÉDA est également vu comme un traître qui a lâché FILLON à un moment donné (à raison ? Nous verrons s’il cherche à le valoriser), et tant à droite qu’à Juvisy, il commence à énerver certains. La législative n’arrive-t-elle pas trop tard ?

Il y a quelques mois, cette élection semblait imperdable pour Robin, qui faisait d’ailleurs office de seul vote utile. Mais avec une victoire probable de MACRON, et pour lui donner une majorité (à moins que RÉDA soit macrono-compatible ; ce qui n’est personnellement pas mon cas), c’est le candidat MACRON qui devient le vote utile. Alors si Étienne CHAUFOUR, ancien maire de Juvisy, est investi ; je pense que Robin perd ses chances et qu’il devra rester nous supporter…


Emmanuel MACRON : 14 134 voix soit 24,66 %

Jean-Luc MÉLENCHON : 13 101 voix soit 22,86 %

Marine LE PEN : 9 656 voix soit 16,85 %

François FILLON : 9 614 voix soit 16,78 %

Benoît HAMON : 4 012 voix soit 7 %

Nicolas DUPONT-AIGNAN : 3 384 voix soit 5,9 %

votes blancs : 917 soit 1,6 %

François ASSELINEAU : 768 voix soit 1,34 %

Philippe POUTOU : 510 voix soit 0,89 %

Jean LASSALLE : 441 voix soit 0,77 %

votes nuls :  392 soit 0,68 %

Nathalie ARTHAUD : 278 voix soit 0,49 %

Jacques CHEMINADE : 98 voix soit 0,17 %


La participation a été de 77,3 % car 57 305 des 74 142 inscrits ont voté.



 

Analyse des résultats du premier tour de la présidentielle 2017 à Savigny-sur-Orge

Savigny-sur-Orge n’est plus à droite ! La désastreuse politique du maire Éric MEHLHORN aura même réussi à faire cela… Dans un contexte pourtant favorable aux droites, leurs voix cumulées atteignent péniblement 41 % en 2017 (contre 45 en 2012 dans un contexte alors porteur pour la gauche). Quelques uns à droite sont certainement partis chez MACRON, mais le candidat LR-UDI réalise 18 % quand il en faisait quasiment 27 % en 2012. 

Pendant ce temps, c’est Monsieur BLANCHAUD qui doit jubiler ; ce Conseiller municipal dissident du groupe LR a trouvé le bon filon en se plaçant président du comité En marche de Savigny. Mais d’où viennent les voix d’Emmanuel MACRON à Savigny ? Sur 27 points, il en récupère 9 de BAYROU. Le PS qui en perd 23 en a donné 9 à MÉLENCHON donc lui en a donné 14. C’est donc bien la droite classique, disons le centre-droit, qui apporte les 4 derniers points !


À Savigny, les résultats du premier tour sont les suivants :

  • Emmanuel MACRON : 27,34 % soit 4831 voix
  • Jean-Luc MÉLENCHON : 20,92 % soit 3696 voix
  • François FILLON : 18,53 % soit 3275 voix
  • Marine LE PEN : 16,32 % soit 2883 voix
  • Benoît HAMON : 7,26 % soit 1282 voix
  • Nicolas DUPONT-AIGNAN : 6,21 % soit 1097 voix
  • François ASSELINEAU : 1,09 % soit 193 voix
  • Jean LASSALLE : 0,91 % soit 161 voix
  • Philippe POUTOU : 0,85 % soit 150 voix
  • Nathalie ARTHAUD : 0,4 % soit 71 voix

Les grands enseignements locaux du scrutin

Emmanuel MACRON sorti de nulle part

Alors que Savigny ne comptait qu’une soixantaine de marcheurs il y a quelques mois, le mouvement a quand même réussi à fournir pas mal d’assesseurs. Mais c’est plus un mouvement national, que l’engagement local limité, qui aura convaincu. Pour autant, Bernard BLANCHAUD ne devrait pas tirer profit à son niveau de ce haut score, surtout si MACRON n’a pas de majorité législative !


Jean-Luc MÉLENCHON revient en force

Savigny retrouve une configuration politique similaire à celle des années 1970 dans laquelle les communistes étaient plus forts que les socialistes. La gauche locale peut résister voire gagner à Savigny si elle s’unit, y compris avec le Parti de gauche. Tout dépend de ce que fera alors En marche, qui devrait effectivement aller avec la gauche, peut-être contre l’extrême-gauche ?


François FILLON fait un score catastrophique

Même en y rajoutant les voix de DUPONT-AIGNAN, FILLON fait un score historiquement bas pour la droite. Est-ce donc l’électorat de MEHLHORN qui meurt (je parle sérieusement) ? Ou les conneries répétées de l’édile savinien qui ont dégoûté une partie de la droite ? Je pense aux deux, car à droite, le vote utile a pris le pas sur le dégoût de FILLON…


Marine LE PEN ne progresse pas

Seulement un demi-point en plus : c’est le fameux plafond de verre à Savigny. Il n’empêche pas que le second tour lui rajoutera de nouvelles voix, mais GUIBERT est loin d’être qualifiée au second tour de la législative si elle n’est pas dans les deux premiers. La campagne locale, même si elle a permis de grignoter quelques voix, n’aura pas été très efficace.


Benoît HAMON disparait !

De 30 à 7 ! Le PS ré-atteint les scores qu’il faisait à Savigny quand le vote utile à gauche était localement pour les communistes. Ce n’est pas étonnant quand on connaît le nombre de militants du PS à jour de cotisation dans la ville, mais incompréhensible par rapport à ceux qui ont porté la gauche, encore aux dernières régionales…


Les élections législatives s’annoncent donc encore plus incertaines car le candidat En marche est encore inconnu, tandis que les candidats de la France insoumise n’ont pas le charisme de leur champion national. Disons que c’est mal parti pour Éva SAS d’une part, et pour que la gauche conserve son groupe au Conseil municipal en 2020. Mais la droite n’est pas mieux non plus ; or, Savigny n’est pas centriste. Bref, c’est à qui saura chouchouter au mieux BLANCHAUD.