Archives pour la catégorie Politique

Sur la tribune politique du groupe « Osons Savigny » dans le Mag de juillet 2021

C’est bien la peine de disposer de 1167 signes dans le magazine municipal, aux termes d’un injuste découpage pensé pour défavoriser mes élus qui devraient en avoir 924 au lieu de 875, pour n’en utiliser que 408. On décrypte ensemble ! #Osonsdecrypter

Comme la tribune du groupe d’Une ambition durable pour Savigny, ce sont des réflexions de politique de salon qui trahissent un entre-soi, et dont je ne suis pas persuadé qu’elles intéressent plus que leurs électeurs et qu’elles aient bien leur place dans un magazine municipal. Enfin, c’est toujours cela quand on a désespérément rien d’autre à écrire…

Donc des gens qui ont obtenu 21 et 23 %, en trichant, se félicitent de ne plus faire que 19 % aux départementales (et 11 % aux régionales), un an après…

À ma connaissance, il n’y avait pourtant que Aude et Alexis qui se présentaient aux départementales, mais la tribune est signée comme s’ils avaient tous été candidats.

Par contre, pas un mot pour Christophe-Reynald MICHEL, qui avait déjà été relégué à la 18e place de la section essonnienne de la liste régionale. Sympa et reconnaissant pour le candidat de la 4e ville de l’Essonne, instrumentalisé parce qu’il est CRS, et dont on n’assume pas l’échec… En même temps, pour ce qu’ils ont participé à sa campagne

Moi, ce qui me fait marrer est que dans les communiqués de presse de LaREM, ils écrivaient qu’opposé au cumul des mandats, ils présentaient majoritairement des gens qui n’avaient aucun mandat. Bon ben, à Savigny, juste pour les faire mentir, trois des quatre élus du groupe municipal ont été candidats…

Revenons au score de 19 % qui est même inférieur à celui des européennes de 2019 (22,76 %), mais qui correspond au socle de LaREM, quand ils ne trichent pas, et trahit donc l’échec des différentes entreprises des marcheurs à Savigny qui ne parviennent désespérément pas à dépasser le cadres des seuls aficionados du président…

Alors qu’ils ont perdu 20 % de leur résultat des municipales, eux se sentent confortés dans leur opposition, qui se traduit dans cette tribune, par la seule autocongratulation d’avoir été candidat à une élection intermédiaire et d’avoir foiré leur score.

Tribune finalement bien à l’image de leur opposition, dont il faudra me dire où elle a été productive en un an. Parce qu’à part pinailler sur le prix des trancheuses à pain achetées sous le précédent mandat et dire que DEFRÉMONT copie leur programme, je ne vois rien de très efficace. Surtout que quand tu lis les comptes rendus des commissions, ils tentent un truc et se foirent, et donc le retentent en conseil où ce truc n’aboutit pas plus…

Heureusement donc qu’il y a encore les ministres en campagne pour les faire venir à leurs déplacements, sans même avoir la préséance d’inviter le maire de ladite commune. On attend maintenant de voir les résultats du dernier déplacement sur Grand-Vaux…

Mais tout va bien car on pourra compter sur eux, à chaque étape ; un peu comme quand on pouvait sur Pierre GUYARD pour être vigilant ! Donc bonjour l’alternative !

En attendant, ils ne croient visiblement absolument pas en l’annulation des élections municipales et n’ambitionnent donc pas de sortir de leur petit rôle d’opposants… Ils auraient pu ne rien dire mais non, ils insistent bien sur leur programme des cinq prochaines années.

C’est là où vous voyez qu’ils sont bien du « système », parce qu’ils devraient avoir envie de rejouer les élections pour les gagner, mais non… Qu’ils restent donc dans leur condition, pendant que d’autres forcent le destin pour sauver Savigny autant que faire se peut encore.




 

Indemnités des élus du SIREDOM : la transparence toute sélective du président Olivier THOMAS

Avez-vous remarqué que ce sont souvent les gens qui se disent les plus transparents qui cachent le plus souvent de lourds secrets ? Olivier THOMAS (PS), président du SIREEDOM n’échappe pas à cette règle lorsqu’il s’agit de parler indemnités de l’exécutif syndical…

En effet, alors que la Chambre régionale des comptes (CRC) a émis la recommandation de supprimer les indemnités de l’exécutif du syndicat, laquelle recommandation n’apparaît pas dans l’abstract publié sur le site internet de l’établissement public, nous avons découvert, non sans avoir dû saisir la Commission d’accès aux documents administratifs, que le montant global des indemnités s’élevait à 12 000 € brut mensuels contre 8000 sous la présidence DUGOIN.

Ainsi, bel exemple de transparence que celui qui masque les recommandations de la CRC qui le dérangent, tout en évitant de renseigner ceux qui pourraient découvrir que ces avertissements, non seulement ne sont pas suivies mais davantage que le nouvel exécutif va à leur encontre !



Sur le site internet du SIREDOM, on peut lire que la CRC a émis 9 rappels au droit et 6 recommandations, mais seulement et respectivement 6 et 3 sont explicitées.


Or, lorsqu’on va lire le rapport de la CRC, qui d’ailleurs n’est finalement pas aussi critique à l’encontre de Xavier DUGOIN que ce que la presse a bien voulu en dire, il est question d’une demande de suspension du versement des indemnités à l’exécutif syndical…


Parenthèse : malgré tous les efforts d’une presse essonnienne en mal d’audience pour nuire à l’ancien président du SIREDOM, les pics d’intérêt pour Xavier DUGOIN (je rappelle que deux personnes portent ce nom) demeurent somme toute assez limitées…

Le premier pic correspond à la défaite de X. DUGOIN à la présidence du SIREDOM tandis que le second correspond à la publication du rapport de la CRC.


Invité à réagir sur le rapport de la CRC, Xavier DUGOIN soulève d’ailleurs dans sa réponse la question des indemnités de l’exécutif.

Il indique avoir renoncé à ses indemnités, ce qui figure bien dans les comptes rendus des débats du comité syndical, mais que nous n’avons pas pu vérifier dans les budgets.

Il donne cependant le montant des indemnités des vice-présidents en net, ce qui ne correspond évidemment pas à la réalité brute de la dépense pour le syndicat intercommunal.

Laquelle est quand même 4000 euros en dessous des pratiques actuelles !


Oui, mais voilà, au moment de vérifier la réalité des indemnités versées sous la présidence DUGOIN, pour la comparer à la présidence THOMAS, l’administration THOMAS m’a refusé la communication de ces documents, au demeurant difficilement trouvables car le site internet du SIREDOM ne comporte aucun index. J’ai donc dû saisir la Commission d’accès aux documents administratifs ; preuve qu’ils ne sont pas si transparents que cela envers les citoyens…


Donc vraiment, j’affirme que la transparence revendiquée par Olivier THOMAS est mensongère :

  • Parce qu’il sélectionne les recommandations qui l’arrange,
  • Parce qu’il ne communique pas les documents administratifs qu’on lui demande,
  • Parce qu’il se vante de qualités qu’il n’a pas, et qu’il pratique à l’inverse de ce qu’il prétend.

Dans le contexte actuel, je trouve en plus réellement déplacé que des indemnités soient versées à 26 personnes, qui pour beaucoup sont déjà des cumulards et ne manquent pas d’argent. Surtout que 436 euros brut pour une réunion par mois, c’est beaucoup !

Je comprends aussi en même temps que THOMAS devait récompenser le traître SCHOETTL et tous les autres qui ont permis son élection ; lesquels se sont davantage engagés contre DUGOIN que pour une meilleure revalorisation des ordures ménagères…

Est-ce que Jean-Marc DEFRÉMONT, maire de Savigny et 5e vice-président du SIREDOM, a besoin de cette indemnité alors qu’il retire déjà plus de 5000 euros brut des autres mandats qu’il cumule ? Oui, parce qu’il court après le fric, qui me semble en fait être sa véritable motivation politique. Il faut d’ailleurs se souvenir de ses lamentations parce qu’il n’était pas indemnisé dans l’opposition, sous entendu qu’il se rattraperait aujourd’hui. Bonjour la mentalité !

Les Saviniens naïfs, pour qui la délinquance financière est moins grave que la délinquance d’atteinte aux personnes et aux biens, qui me disent que DEFRÉMONT ne pique pas dans la caisse. Entre sa nièce à l’appartement Récup&Co à Grand-Vaux, l’embauche de Thomas LEGOUT en mairie et les indemnités derrière lesquelles il court, je trouve qu’il y a quand même matière à se poser des questions sur le rapport de ce Monsieur avec l’argent public.


Nota : je rappelle que j’ai été suppléant d’un des fils de Xavier DUGOIN aux dernières élections départementales sur le canton de Savigny et que j’ai réalisé plusieurs enquêtes sur les marchés des ordures ménagères qui est un milieu hyper corrompu par lequel beaucoup d’argent public disparaît…



Sur la tribune politique du groupe « Une ambition durable pour Savigny » de juillet 2021

Je ne sais pas si le changement de style est dû au fait que TEILLET soit devenu conseiller départemental, et qu’il est possible qu’on ne revoit plus du tout MEHLHORN du mandat.

Mais les tribunes politiques du groupe LR, qui étaient déjà creuses, sont désormais niaises. Et je voudrais qu’on commente ensemble celle parue dans le bulletin municipal de juillet 2021.


Une de mes élues me faisait la réflexion que nous étions le seul groupe à nous soucier de Savigny, et à ne pas chercher à faire de politique national avec un calendrier électoral en tête.

Effectivement, cette tribune d’Une ambition durable pour Savigny, tout comme celle d’Osons Savigny, que je commenterai dans un autre article, est déconnectée de nos réalités locales.


Donc déjà qu’est-ce qu’un groupe municipal se soucie des élections départementales et régionales ?

N’y a-t-il pas plus urgent comme par exemple pouvoir stationner aux abords de la Poste ou de la gare, ce qui devient de plus en plus compliqué ?

D’autant que lorsqu’on lit le programme VERMILLET-TEILLET, qu’est-ce qu’on y trouve pour Savigny ? Il y a des projets pour Morangis et Wissous, mais la sempiternelle ritournelle de l’agrandissement du collège Paul-Bert pour Savigny…

Bref, je trouve hyper-déplacé que TEILLET s’auto-félicite par avance de sa victoire. Il fallait déjà le faire de n’obtenir que 61 % sur un canton découpé sur mesure par VALLS et MANDON pour qu’il rassemble 70 % de droite.

Et puis surtout, cette demande aux élus de tenir leurs engagements, alors que MEHLHORN et TEILLET ont été battus parce qu’ils ont trahi les leurs de 2014. Et puis que ce n’est pas comme si VERMILLET et MEHLHORN avaient respecté les leurs de 2015…


Je trouve assez intéressant ensuite que le groupe parle des cinémas et des théâtres, pour le nombre qu’il y en à Savigny.

Voilà, vous pouvez fermer votre magazine municipal ou éteindre votre ordinateur, et quitter, du moins sortir de Savigny pour vivre votre vie : c’est le message. Or, rappelons qui a été aux commandes de 1983 à 2020 et comment « ils » ont géré l’affaire du cinéma L’Excelsior…

Et puis ce paternalisme infantilisant : « nous vous demandons » et « en respectant les mesures sanitaires toujours en vigueur ». Non seulement, je trouve cela insupportable mais ce n’est même pas un langage de droite. Aucune culture, aucune référence. Mais où habitez-vous ?


Enfin, cette conclusion hyper-démago : « nous avons hâte de vous retrouver à la rentrée afin de poursuivre nos actions dans l’esprit républicain qui nous lie. »

Vous avez hâte, mais votre électorat est passé de 26 ou 23 à 18, donc même lui n’a pas hâte ! Vous m’accusiez d’avoir les voix du RN, mais c’est vous qui les aviez : 1/4 de votre électorat !

Des actions ? Quelles actions ? TEILLET en photo avec VERMILLET et TEILLET en photo avec REDA pour faire ses campagnes à sa place ? Parce que je ne vois pas grand chose d’autre.

Et puis les pieds dans le plat : merci de nous rappeler que vous êtes lié par un « esprit républicain » parce que ce n’est franchement pas éclatant. D’où d’ailleurs ce besoin de le rappeler… Maintenant, il faudra nous dire ce qu’est cet esprit républicain. Esprit, es-tu là ?




 

Olivier VAGNEUX possède les listes d’émargements de Savigny-sur-Orge des élections départementales et régionales 2021 de Savigny-sur-Orge (et autres considérations sur la vie privée et les vaccins contre le Covid-19)

Je dispose donc de photos de toutes les pages des listes d’émargement de Savigny (Essonne) pour les élections départementales et régionales 2021 et aussi des listes d’émargement de Morangis et de Wissous pour les élections départementales. J’ai encore le registre des procurations la composition des bureaux de vote et les procès-verbaux de l’intégralité des élections qui se sont déroulées les 20 et 27 juin 2021 à Savigny.

Donc je sais qui a voté et qui n’a pas voté et à quel tour et à quelle élection. C’est par exemple très intéressant pour voir qui, de l’ancienne liste municipale d’Éric MEHLHORN, s’est déplacé pour soutenir Alexis TEILLET. Je donnerai le nombre dans un prochain article !

Enfin, j’ai également la copie des signatures d’environ 6000 Saviniens… Que j’avais déjà pour ceux qui s’étaient déplacés aux municipales ; et jusque-là, personne ne m’a encore poursuivi pour faux et usages de faux que j’aurais pu produire avec ces signatures.


Mais interrompons-nous un instant pour laisser la parole à Jean-Kéven, dont le téléphone a borné trois fois ces dix dernières minutes.

Lui qui passe au moins deux bonnes heures par jour sur Facebook vient par ailleurs de tweeter qu’il fait la nique à tous ceux qui ne sont pas vaccinés parce que lui pourra se rendre partout grâce au passe sanitaire.

Il nous dit :

« Oui, mais euh, c’est une atteinte à ma vie privée de savoir si j’ai voté ou pas. »

Nous préciserons qu’il a voté pour Robin REDA aux dernières élections, et nous lui faisons la remarque que Robin aussi possède ces listes. Mais nous répond-il, lui c’est normal, parce qu’il est député.


Ben, mon con, n’est-ce pas aussi une atteinte à ta vie privée que tu doives indiquer à des gens qui ne sont pas professionnels de santé, que tu es vacciné, en plus de devoir fournir à des gens qui ne sont pas assermentés un justificatif d’identité en complément pour éviter les fraudes ?

Mais là, cela ne te dérange pas !

Quand bien même je me ferai vacciner, et je ne compte pas le faire – je m’en explique juste après, je vais désormais boycotter par principe tous les endroits où le passe sanitaire sera demandé. Et tant pis pour l’économie française et pour ce que je ne pourrais pas faire, d’autant que c’est moi qui fais le choix de m’en auto-exclure.

Mon refus de la vaccination est motivé par une balance bénéfices-risques négative, sans parler des doutes que j’ai sur l’efficacité de ce vaccin, particulièrement face au variant Delta, même si une étude dit qu’il l’est à 96 % et la suivante qu’il faudra une 3e dose puis un rappel annuel…

Il faut par exemple voir qu’au Royaume-Uni, sur les 117 personnes qui sont mortes du variant Delta entre février et juillet 2021, 43% d’entre elles avaient reçu deux doses du vaccin, 17% une dose, et 40% n’étaient pas vaccinées. Donc le vaccin ne semble pas si efficace que cela contre les formes graves, pour celles et ceux qui en développent, quand bien même la vaccination a effectivement pu diminuer le nombre de personnes qui ont développé des formes graves.

J’ai 29 ans. Je préfère ouvertement prendre le risque de l’avoir, malgré que je fasse attention, que d’être incommodé à la suite d’une injection et sinon de prendre du temps pour deux doses voire plus. Il y a en plus que tu as beau être vacciné, tu dois quand même continuer de faire des tests, de flasher des QR-codes et de respecter les gestes barrières. Personnellement, je les respecte depuis 15 mois et je n’ai pas attrapé la maladie. Je touche du bois pour continuer ainsi.

Je ne dis pas que ce vaccin soit totalement inefficace, qu’il ait des effets secondaires qui ne se révèleront que sur 15 ans et qu’il transforme en aimant. Mais j’emmerde tous ceux qui prétendent avoir des certitudes sur des résultats qu’il est impossible d’avoir à ce jour. Surtout qu’un jour, on te dit que le vaccin doit se conserver à -60°C puis le lendemain à -20°C, un autre, que le vaccin est efficace deux semaines après puis le lendemain finalement une seule, un autre que tu peux attendre maximum 21 jours avant ta deuxième dose et le lendemain 49 jours. Et personne pour avoir l’humilité de dire qu’on ne sait pas !


Bref, c’est toujours amusant d’observer les gens qui trouvent intolérable l’atteinte à la vie privée par la seule consultation des listes d’émargement, mais qui vont répandre leurs données personnelles et de santé sur internet et auprès d’inconnus (alors que pour ma part, j’agis dans un cadre et j’ai pris des engagements relativement aux informations acquises).

Et puis, je sais bien qu’il n’est pas possible d’échapper à tout flicage. Simplement que je réclame le droit de choisir à qui et quelles données je veux bien communiquer !