Archives pour la catégorie Morangis

Sur les enjeux du Conseil métropolitain (MGP) du 28 juin 2018

La prochaine séance du Conseil métropolitain de la Métropole du Grand-Paris a lieu ce jeudi 28 juin 2018 à 9 h 00 à l’hémicycle du Conseil régional (57, rue de Babylone, 75007 Paris). Sincèrement, aucun point capital, ce qui continue de me faire douter de l’intérêt de la MGP en l’état. Mais on appréciera les efforts de la Métropole pour établir son Plan métropolitain de l’habitat et de l’hébergement, et son plan de prévention au bruit.


I. Approbation du procès-verbal de la séance du 13 avril 2018

II. Compte-rendu de délégations d’attributions du Conseil de la Métropole au Bureau et au Président en application de l’article L5211-10 du code général des collectivités territoriales


III. Ordre du jour – Délibérations :

1. Premier arrêt du Plan métropolitain de l’habitat et de l’hébergement (PMHH)

2. Adoption du Pacte pour une logistique métropolitaine

3. ZAC Olympique Plaine Saulnier et Centre Aquatique Olympique – approbation du principe du recours à l’expropriation

4. Organisation de la concertation préalable à la réalisation du projet du Centre Aquatique Olympique, demande à la Commission Nationale du Débat Public de désigner un garant et définition des modalités de la concertation préalable

5. ZAC olympique Plaine Saulnier – précisions sur les modalités de la concertation préalable

6. Convention de financement avec l’établissement public Paris La Défense

7. Schéma Métropolitain d’Aménagement Numérique (SMAN) – Diagnostic, ambitions et pistes d’intervention

8. Arrêt des cartes stratégiques du bruit du territoire de la métropole du Grand Paris

9. Diagnostic acoustique et lancement du plan de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE)

10. Convention de financement du point noir du bruit ferroviaire de Saint-Denis – Paul Eluard

11. Convention de financement avec le Conseil départemental du Val-de-Marne pour la réouverture de la Bièvre à Arcueil et Gentilly

12. Convention avec l’EPTB Seine-Grands Lacs pour la réalisation du casier pilote de la Bassée

13. Convention de partenariat avec CDC- Biodiversité concernant le programme « Nature 2050 » en vue de l’appel à projets « Nature 2050 – métropole du Grand Paris »

14. 3ème concours des miels de la métropole du Grand Paris – Règlement du concours et convention de partenariat avec la SCA

15. Subvention au Forum métropolitain pour financement d’une étude sur le devenir des autoroutes, du boulevard périphérique et des voies rapides du Grand Paris

16. Actualisation du tableau des emplois

17. Recrutement d’étudiants sous contrat d’apprentissage

18. Création de la commission de délégation de service public

19. Désignation d’un représentant suppléant de la Métropole du Grand Paris au sein de l’établissement public d’aménagement Orly Rungis-Seine Amont (EPA-ORSA)

20. Désignation de représentants de la métropole du Grand Paris au sein des conseils de surveillance des établissements publics de santé

21. Désignation du représentant de la métropole du Grand Paris à CIRCOLAB

22. Désignation du représentant de la métropole du Grand Paris au « Partenariat français de l’eau »

23. Désignation des représentants de la métropole du Grand Paris à la commission consultative de l’environnement de Paris-Charles De Gaulle

24. Désignations des représentants de la Métropole dans les syndicats compétents en matière de gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations

25. Renouvellement de la subvention à « Paris Europlace » pour la promotion de la place financière de Paris

26. Conventions d’application 2018 des conventions cadres pluriannuelles conclues avec l’IAU-IDF et l’APUR

27. ZAC des Docks à Saint-Ouen – autorisation donnée à la ville de Saint Ouen de verser des participations aux équipements publics relevant de sa compétence

28. Convention avec l’école des Ponts ParisTech

29. Convention 2018 avec l’Agence régionale de la Biodiversité en Ile-de-France

30. Chaire agriculture urbaine, services écosystémiques et alimentation des villes – convention pluriannuelle d’objectifs et de financement 2018-2020 avec AgroParisTech

31. Mandat spécial – voyage d’étude « Berlin, une approche de l’agriculture urbaine »

32. Convention de restauration avec l’association d’action sociale en faveur des personnels de la ville de Paris et du département de Paris (ASPP) et modification de la participation employeur


IV. Vœu

V. Points divers



Publicités

Sur les enjeux du Conseil territorial du GOSB du 26 juin 2018 (120 points)

Avec 120 points, il est matériellement impossible qu’on s’intéresse réellement à tous les points de l’ordre du jour qui devrait donc être essentiellement votés en fonction de considérations politiciennes (la gauche est pour mais pas d’accord et elle va nous le faire savoir ; la droite est contre)…

La répartition du FCCT devrait faire débat, toujours parce que certains vont râler qu’on donne plus à des villes pauvres. Beaucoup de comptes administratifs à adopter, du fait qu’on ne soit toujours pas capables de fusionner les structures pré-existantes…

À noter les révisions des plans locaux d’urbanisme d’Athis, de Fresnes et de Viry. Et une précision sur l’intérêt territorial Voirie, à mon avis, liée à mon recours au Tribunal administratif. Sauf que s’ils agissent rétroactivement, ça ne fonctionne plus… (point 66)


SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

0. Compte rendu des décisions prises par le président dans le cadre des délégations d’attributions du conseil territorial

1. Délégations de pouvoir du conseil territorial au président, aux vice-présidents et au bureau


RESSOURCES HUMAINES

2. Convention pluriannuelle de partenariat avec l’association « Comité des œuvres sociales et culturelles » (COSC) des personnels

3. Adhésion à la mission de médiation préalable obligatoire dans la fonction publique territoriale mise en œuvre par le Centre Interdépartemental de Gestion de la Petite Couronne

4. Reconduction des conventions de mutualisation des assistantes sociales et de la psychologue du travail entre l’EPT Grand-Orly Seine Bièvre et les villes de Fresnes, du Kremlin-Bicêtre et de Villejuif (communes membres de l’ex CAVB)

5. Création d’un poste d’adulte-relais : référent concertation du NPRU Choisy-le-Roi

6. Modification du tableau des effectifs de l’Établissement Public Territorial Grand-Orly Seine Bièvre

==> De nouvelles embauches ?


FINANCES

7 à 30 – Rapport global – Fonds de compensation des Charges Territoriales

==> Avons-nous une solution pour équilibrer les comptes en vue de l’année prochaine ? Sans quoi, les montants de FCCT seront diminués pour servir au fonctionnement du GOSB…

7. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Ablon sur Seine

8. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Arcueil

9. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Athis-Mons

10. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Cachan

11. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Chevilly-Larue

12. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Choisy-le-Roi

13. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Fresnes

14. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Gentilly

15. Fonds de compensation des Charges Territoriales – L’hay-les-Roses

16. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Ivry-sur-Seine

17. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Juvisy-sur-Orge

18. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Kremlin-Bicêtre

19. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Morangis

20. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Orly

21. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Paray-Vieille-Poste

22. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Rungis

23. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Savigny-sur-Orge

24. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Thiais

25. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Valenton

26. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Villejuif

27. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Villeneuve-le-Roi

28. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Villeneuve-Saint-Georges

29. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Viry-Chatillon

30. Fonds de compensation des Charges Territoriales – Vitry-sur-Seine

31. Budget Principal – Adoption du compte administratif 2017

32. Budget Principal – Adoption du compte de gestion 2017

33. Budget principal – Affectation des résultats de l’exercice 2017

34. Budget Principal – Budget supplémentaire

35. Budget annexe assainissement ex CALE/ex CAVB – Adoption du compte administratif 2017

36. Budget annexe assainissement ex CALE/ex CAVB – Adoption du compte de gestion 2017

37. Budget annexe assainissement ex CALE/ex CAVB – Affectation des résultats de l’exercice 2017

38. Budget annexe assainissement ex CALE / ex CAVB – Budget supplémentaire

39. Budget annexe assainissement villes d’Ablon, Chevilly-Larue, Juvisy-sur-Orge, Morangis, Paray-Vieille-Poste, Rungis, Savigny-sur-Orge – Adoption du compte administratif 2017

40. Budget annexe assainissement villes d’Ablon, Chevilly-Larue, Juvisy-sur-Orge, Morangis, Paray-Vieille-Poste, Rungis, Savigny-sur-Orge – Adoption du compte de gestion 2017

41. Budget annexe assainissement villes d’Ablon, Chevilly-Larue, Juvisy-sur-Orge, Morangis, Paray-Vieille-Poste, Rungis, Savigny-sur-Orge – Affectation des résultats de l’exercice 2017

42. Budget annexe assainissement villes d’Ablon, Chevilly-Larue, Juvisy-sur-Orge, Morangis, Paray-Vieille-Poste, Rungis, Savigny-sur-Orge – Budget Supplémentaire

43. Budget autonome assainissement villes d’Athis-Mons, Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Orly, Thiais, Vitry-sur-Seine – Adoption du compte administratif 2017

44. Budget autonome assainissement villes d’Athis-Mons, Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Orly, Thiais, Vitry-sur-Seine – Adoption du compte de gestion 2017

45. Budget autonome assainissement villes d’Athis-Mons, Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Orly, Thiais, Vitry-sur-Seine – Affectation des résultats de l’exercice 2017

46. Budget autonome assainissement villes d’Athis-Mons, Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Orly, Thiais, Vitry-sur-Seine – Budget supplémentaire

47. Budget annexe Activités économiques – Adoption du compte administratif 2017

48. Budget annexe Activités économiques – Adoption du compte de gestion 2017

49. Budget annexe Activités économiques – Affectation des résultats de l’exercice 2017

50. Budget annexe Activités économiques – Budget supplémentaire

51. Budget annexe Hôtel-Pépinière d’entreprises de Viry-Chatillon – Adoption du compte administratif 2017

52. Budget annexe Hôtel-Pépinière d’entreprises de Viry-Chatillon – Adoption du compte de gestion 2017

53. Budget annexe Hôtel-Pépinière d’entreprises de Viry-Chatillon – Affectation des résultats de l’exercice 2017

54. Budget annexe Hôtel-Pépinière d’entreprises de Viry-Chatillon – Budget supplémentaire

55. Budget annexe Zone d’aménagement économique de Viry-Chatillon – Adoption du compte administratif 2017

56. Budget annexe Zone d’aménagement économique de Viry-Chatillon – Adoption du compte de gestion 2017

57. Budget annexe Zone d’aménagement économique de Viry-Chatillon – Affectation des résultats de l’exercice 2017

58. Budget annexe Zone d’aménagement économique de Viry-Chatillon – Budget supplémentaire

59. Budget annexe de l’eau potable – Adoption du compte administratif 2017

60. Budget annexe de l’eau potable – Adoption du compte de gestion 2017

61. Clôture du budget annexe eau potable de Paray-Vieille-Poste et transfert des résultats au budget principal

62. Clôture – Budget annexe assainissement Paray-Vieille-Poste

63. Adhésion Agence France Locale

==> C’est quoi ? Ça sert à quoi ?

64. Fin d’affectation de la pépinière de Viry-Chatillon à la compétence Développement économique


DÉCHETS

65. Demande d’adhésion au Syctom de l’Établissement public territorial Grand Paris Grand Est pour le compte de la commune de Noisy-le-Grand


VOIRIE

66. Intérêt territorial sur la compétence voirie – Complément à la délibération n° 2017-11-07-805 du 7 novembre 2017

67. Redevances pour occupation provisoire du domaine public par les chantiers de travaux électriques ou gaziers et pour l’occupation permanente du domaine public par les réseaux de distribution de gaz et d’électricité

68. Modification des statuts du Syndicat Mixe Orge Yvette Seine (SMOYS) et adhésion de la commune de Brétigny-sur-Orge


ASSAINISSEMENT

69. Fixation redevance assainissement collectif Thiais

70. Adhésion au Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Bièvre (SMBVB) et désignation du représentant


AMÉNAGMENT

71. Arcueil – Définition des modalités de mise à disposition au public du dossier de modification simplifiée n°1 du PLU

72. Arcueil – Avenant n°2 à la concession d’aménagement avec Sadev 94 pour la réalisation de la ZAC du Coteau

73. Arcueil – Approbation du CRACL 2016 de la ZAC du Coteau

74. Arcueil – Délimitation d’un périmètre d’étude sur le secteur des 4 chemins

75. Arcueil – Modification des délibérations n°2017-04-15_537 en date du 15/04/17 et n°2017-12-19_873 du 19/12/17 instaurant un droit de préemption urbain renforcé sur le territoire de la commune d’Arcueil et délégant l’exercice du droit à la commune, au SAF 94 et à la SADEV 94

76. Arcueil – Création d’un périmètre d’étude dans le secteur RD920/Aqueduc

77. Athis-Mons – Approbation de la révision générale du plan local d’urbanisme

78. Fresnes – Approbation du Plan Local d’Urbanisme révisé

79. Juvisy-sur-Orge – ZAC Bords de Seine Amont – Approbation de l’avenant n°7 au traité de concession d’aménagement

80. L’Haÿ-les-Roses – Création d’une commission chargée d’émettre un avis dans le cadre de l’attribution d’une concession d’aménagement pour l’aménagement du secteur Paul Hochart

81. L’Haÿ-les-Roses – Bilan de la concertation dans le cadre de l’aménagement du secteur Paul Hochart

82. Orly – Approbation de la modification n°2 du dossier de réalisation de la ZAC Calmette

83. Orly – Approbation de l’avenant n°1 à la convention d’aménagement de la ZAC Calmette

84. Savigny-sur-Orge – Convention d’intervention foncière entre l’établissement public foncier d’Ile-de-France (EPFIF), la commune de Savigny-sur-Orge et l’EPT

==> Savigny n’ayant pas le quota de logement social requis, elle est obligée de passer par l’EPFIF pour réaliser ses projets.

85. Paray-Vieille-Poste – Convention d’intervention foncière entre l’établissement public foncier d’Ile-de-France (EPFIF), la commune de Paray-Vieille-Poste et l’EPT

==> Paray n’ayant pas le quota de logement social requis, elle est obligée de passer par l’EPFIF pour réaliser ses projets.

86. Valenton – Approbation de la modification simplifiée n°1 du PLU

87. Villejuif – Bilan de la concertation et approbation de la modification simplifiée n°1 du PLU

88. Villejuif – Approbation d’une convention de PUP entre la SCCV VILLEJUIF PARIS, la ville de Villejuif et l’EPT pour un projet immobilier situé 80/82 avenue de Paris

89. Viry-Châtillon – Arrêt du projet de révision générale du plan local d’urbanisme

90. ZAC Campus Grand Parc – Approbation du compte rendu annuel 2017

91. ZAC Campus Grand Parc – Avenant n°2 au traité de concession conclu entre l’EPT et Sadev 94 pour la réalisation de l’opération


POLITIQUE DE LA VILLE – RENOUVELLEMENT URBAIN

92. Convention régionale de développement urbain pour le NPNRU Grande Borne – Plateau situé sur les communes de Viry-Chatillon et Grigny.

93. Convention de financement de la Caisse des Dépôts pour l’étude urbaine du projet de renouvellement urbain de l’entrée de ville sud-ouest du Kremlin-Bicêtre

94. Bilan d’activité 2017 Maison de Justice et du Droit – Val de Bièvre


HABITAT

95. Convention d’objectifs et de moyens avec le département de l’Essonne pour la mise en œuvre du programme d’actions départemental de lutte contre la précarité énergétique


TRANSPORTS – MOBILITÉ ACTIVE

96. Acquisition d’une parcelle réalisée dans le cadre du projet GPI de Juvisy-sur-Orge

97. Avenant n°1 à la convention de financement de l’étude du pôle gare de Viry-Châtillon

98. Réseau Valouette : rapport 2017 d’exercice des compétences déléguées

99. Avenant n°1 convention EPT Grand-Orly Seine Bièvre / RATP pour l’exploitation du réseau valouette

100. Avenant n°1 convention d’étude intermodalité gare Villejuif Institut Gustave Roussy

101. Convention de participation financière à l’exploitation avec IDFM, portant sur le local à vélos sécurisé dit VELIGO Condorcet réalisé dans le cadre du GPI de Juvisy-sur-Orge

102. Service public de locations de bicyclettes à assistance électrique sur le territoire de l’Ile-de-France


DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

103 à 108 – Conventions pluriannuelles d’objectifs avec les structures de l’innovation – Note globale

103. Convention pluriannuelle d’objectifs avec l’association Cluster Eau-Milieux-Sol

104. Convention pluriannuelle d’objectifs avec l’association Materiaupôle

105. Convention pluriannuelle d’objectifs avec l’association Campus urbain

106. Convention pluriannuelle d’objectifs avec l’association FuturAge

107. Convention pluriannuelle d’objectifs avec l’association Elastopôle

108. Convention pluriannuelle d’objectifs avec l’association Silver Valley

109. Convention de partenariat avec l’association « Moovjee » relative à l’accompagnement de jeunes entrepreneurs du territoire issus de quartiers prioritaires

110. Convention de partenariat avec l’association « Essonne Active » relative à l’accompagnement et au financement de TPE génératrices d’emploi sur le territoire

111. Pacte pour le développement du Val de Bièvre – Point d’Accueil Création d’Entreprise (PACE) : avenant n°3 à la convention avec le Conseil Régional d’Ile-de-France

112. Politique de soutien à l’entrepreneuriat dans les Quartiers Politique de Ville (QPV) – Convention 2018 entre l’EPT et la Région Ile-de-France

113. Convention de partenariat avec les chambres consulaires et Essonne développement

114. Adhésion au réseau initiative Île-de-France

115. Soutien à l’insertion par l’activité économique – Attribution d’une subvention de fonctionnement en faveur de l’Association intermédiaire Hercule Insertion


PROJET DE TERRITOIRE

116. Cofinancement Tram 9 – convention Réalisation n°3


SPORT ET CULTURE

117. Évolution des tarifs des équipements sportifs de l’Établissement Public Territorial pour l’année 2018/2019

==> Vers une augmentation ?

118. Règlement intérieur des piscines de l’EPT Grand-Orly Seine Bièvre

119. Évolution des tarifs des équipements culturels de l’Etablissement Public Territorial pour l’année 2018/2019

==> Vers une augmentation ?

120. Convention de mise à disposition pour la réalisation des travaux de réhabilitation du Lavoir



Bof convaincu par les vérités de Richard TRINQUIER, suppléant d’Éric MEHLHORN

Avez-vous remarqué qu’il y avait un grand absent lors de la réunion bilan de nos conseillers départementaux, le 31 mai 2018 ? Richard TRINQUIER, maire de Wissous, et suppléant d’Éric MEHLHORN. Et pour cause, l’édile wissoussien se fait relativement discret depuis sa mésaventure du 08 avril 2018, au cours de laquelle il avait tenté, plus ou moins éméché, de s’opposer à l’installation de gens du voyage à l’aide d’un katana


Sorti de garde à vue, le maire de Wissous a fait distribuer un courrier à ses habitants, vers le 20 avril 2018, pour leur livrer « ses » vérités ; les faits ayant été déformés par la vilaine presse macroniste, soumise aux ordres du pouvoir. (On rappellera que Richard TRINQUIER avait appelé à voter Marine LE PEN au deuxième tour de l’élection présidentielle après avoir parrainé Nicolas DUPONT-AIGNAN ; tout en soutenant François FILLON pour le premier tour puis l’UDI aux législatives…)

Lesquelles vérités ne me convainquent pas vraiment, même si  TRINQUIER n’a pas non plus tort dans certains éléments factuels qu’il dénonce (en l’occurrence, qui n’avaient jamais été mis en cause), que la Préfecture et la Police sont complètement larguée et impuissantes dans ces situations, et enfin que Wissous accueille deux aires pour gens du voyage, dont on ne veut pas ailleurs en Essonne, ce qui arrange bien certaines villes voisines ou proches comme Savigny.

TRINQUIER commence par rappeler qu’alors que Wissous possède deux aires d’accueil pour les gens du voyage, ceux-ci ont décidé de s’installer ailleurs, sur le parking d’une crèche. Qu’il y a déjà eu une première installation illégale à l’issue de laquelle il aurait été menacé de mort, et que c’est donc pour se prémunir de nouvelles menaces, voire d’une agression, qu’il a emporté son sabre dont il dit savoir se servir. Pourtant, dans la vidéo, il dit qu’il « n’a pas qu’une (arme) ».

Cette vidéo, qui reste malgré tout partielle et subjective, ne montre cependant ni agression spectaculaire, ni même TRINQUIER sortir son katana ; même si on pense le deviner au bout d’une minute. Pareillement, on ne voit pas le policier municipal sortir son arme pour défendre son maire. On s’étonne alors que TRINQUIER présente dans son courrier une arme saisie par la Police, cran de sécurité relevé, sans faire référence à sa propre arme de poing 9 mm


L’autre vérité qui ne tient pas concerne les 0,29 mg d’alcool par litre d’air expiré. Il faudrait d’abord voir combien de temps après les faits a été réalisé ce contrôle, qui ne tient donc pas compte de l’alcool déjà éliminé. Et de rappeler qu’à 0,29 mg/LAE, TRINQUIER était passible au volant d’une contravention de 4e classe (une amende, une suspension de permis jusqu’à 3 ans et 6 points en moins). Je ne comprends donc pas cette mention qui l’enfonce encore plus…

Car il doit être vachement fort son petit vin dominical pour pouvoir, avec deux verres à midi, lui coller encore 0,6 g d’alcool par litre de sang dans l’après-midi… On n’est plus sur du vin, mais des spiritueux ! Et de vous à moi, je pense qu’on n’en aurait pas voulu à TRINQUIER de dire qu’il avait pris plus que deux verres, parce que c’est dimanche, et qu’on fait tous moins attention ce jour là, surtout s’il y a plusieurs vins, encore plus quant il y a la famille…

L’ébriété est une notion subjective. Chacun tient plus ou moins bien l’alcool ; question de génétique et d’habitude. Ce n’est pas parce que TRINQUIER dit qu’il ne sentait pas ivre, qu’il ne l’était pas. Mais au-delà de ça, je trouve d’autant plus inquiétant que le maire de Wissous, se disant maître de ses moyens, aille menacer des gens avec un sabre ! Certes, TRINQUIER possède le surnom de « shérif », sauf qu’on n’est plus dans la terre sans-loi du Far-West de 1840 !


Notons enfin que le service communication du parti Debout la France est venu à la rescousse de Richard TRINQUIER pour appuyer sa version des faits, et surtout dire que les gens du voyage sont de vilains voleurs, ce qui justifierait qu’on puisse les menacer avec un sabre… Si j’étais complotiste, je trouverais même étrange la coïncidence entre l’altercation avec le jeune homme, et la présence de la caméra ; TRINQUER semblant même porter un micro-cravate…


Le courrier original tient sur deux pages. Il a été fusionné pour gagner de la place. (cliquez pour agrandir)



Accepter les CCSU, c’est renoncer à un hôpital ET à un vrai service d’urgences !

La consultation publique pour le Projet régional de santé 2018-2022 en Île-de-France (aussi appelé PRS2) s’achève ce 22 juin 2018. Les conseils municipaux du Nord-Essonne, qui n’ont vraisemblablement pas lu les trois documents du projet, ont donc émis des avis qui sont à des années lumières de nos besoins réels. La seule vraie question est de savoir si on accepte la fermeture des hôpitaux, et nos élus ne s’opposent pas formellement !!!


Pour consulter le projet, et participer à la concertation :

https://www.iledefrance.ars.sante.fr/le-projet-regional-de-sante-2018-2022


Pour commencer, il faut voir que le projet n’est pas très concret, et qu’il ne parle pas des hôpitaux de Juvisy, d’Orsay ou de Longjumeau. Il dit juste qu’il veut réorganiser l’offre de soins dans le Nord-Essonne, à Saclay, en améliorant l’accès aux services de chirurgie et en « assurant une couverture en moins de 30 minutes d’une structure de prise en charge des soins urgents ».

Or, quand l’ARS emploie cette dernière expression, elle ne veut pas dire un hôpital à moins de 30 minutes de chez nous, mais un CCSU pour Centre de consultation et de soins urgents !

Alors le député RÉDA me reproche assez de ne pas savoir ce que c’est qu’un CCSU, et que les informations que j’ai ne sont pas les siennes, et que s’il devait savoir quelque chose, il serait le premier informé, et bla bla bla… Reconnaissons qu’il n’existe effectivement aucune définition officielle du CCSU, que Longjumeau n’est qu’un test, qui a déjà permis de revenir sur certaines choses…

En réalité, cette expérimentation est faussée, en tant que l’actuel CCSU de Longjumeau n’est rien d’autre qu’un centre de tri qui oriente sur les structures existantes de l’hôpital, et qui donc ne fonctionne pas en conditions réelles. Passons.

Le problème du CCSU est donc qu’il ne peut véritablement fonctionner QUE parce qu’il est appuyé par un hôpital, qui possède des médecins urgentistes, un bloc opératoire, un centre d’imagerie et d’analyses, des anesthésistes…

Or, quand déjà les CCSU du Nord-Essonne, ne s’appuieront plus que sur Saclay, et qu’on prévoit en plus la mutualisation des personnels et des matériels, qui devront se déplacer d’un CCSU à l’autre… Ils vont tous devenir dingues à passer leurs journées en voiture et dans les embouteillages…

Notons au passage que les documents ne prévoient pas d’augmenter le nombre de SAMU et de SMUR sur la Région, lesquels ne sont de toute façon pas des hôpitaux ambulants, c’est à dire qu’on n’est pas sauvés parce qu’on monte dans l’ambulance, qui n’est pas un bloc opératoire !

Donc on prévoit juste de laisser les SMUR existants, qui seront dorénavant adossés à un CCSU plutôt qu’à l’hôpital… Faudrait-il donc nous estimer heureux qu’on ne nous les supprime pas aussi ?

Par ailleurs, un CCSU a une capacité de 20 000 à 30 000 places. Or, les trois services d’urgences du Nord-Essonne reçoivent en moyenne 130 000 visites chaque année, donc on élimine 40 000 personnes qui ne pourront pas se faire soigner ou satureront en permanence le centre !

Reste enfin le problème que le CCSU n’est ouvert qu’en journée (de 8 h 00 à 22 h 00), ce qui sera probablement modifié. (Je soupçonne qu’il s’agisse d’une manœuvre de communication pour offrir du biscuit aux opposants du projet. Regardez, on vous écoute, on va ouvrir le CCSU en permanence !)

Le CCSU nous est enfin vendu comme un progrès en tant que des médecins libéraux, et des médecins de l’hôpital pourront venir y faire une consultation par semaine. Waouh le progrès, qui ne règle rien aux problèmes de bobologie, et d’éducation aux soins !


Donc nos élus, et même le Comité de sauvegarde de l’Hôpital, sont bien gentils, mais ils sont dans une négociation à l’issue de laquelle nous ne pouvons que perdre.

Les citoyens du Nord-Essonne ne veulent pas garantir un service d’accueil des urgences ; ils veulent et ils ont besoin d’un hôpital doté d’un service d’urgences !

C’est donc une opposition totale qu’il faut affirmer au PRS2, ce qui n’empêche pas de proposer des solutions alternatives au cas où les hôpitaux seraient finalement fermés.

Mais pas en partant défaitiste ! Et surtout en exprimant notre opposition aux fermetures des hôpitaux de proximité, et en refusant ces 30 minutes de délais !

À ce titre, l’avis de la Ville de Savigny est complètement con. Qu’est-ce que ça va changer d’associer les élus aux projets ? Quant aux conditions d’accessibilité, il y a la théorie et la pratique… Donc parce qu’on n’a rien à dire, on palabre CONTRE la population !