Archives de l’auteur : Vagneux Olivier

A propos Vagneux Olivier

Je suis journaliste indépendant et très attaché à la liberté. Je suis jeune, chrétien et à droite. Mais une droite belle, rebelle, souveraine, ambitieuse et indépendante. Je combats la bien-pensance et je défends mes points de vue avec énergie et volonté.

Pourquoi je boycotte les repas 2019 et 2020 de bonne année de l’ASTSM

Cette année, et pour la première fois depuis 11 ans que je cotise, et que j’adhère à l’association sainte-Thérèse saint-Martin (ASTSM) de Savigny, je vais boycotter le repas de nouvelle année auquel ma présence semble être devenue indésirable.

Je garde surtout en tête la manière dont j’ai été traité à l’assemblée générale 2018 lorsque j’ai voulu aborder le sujet de ce repas

Et en plus, quand j’ai appris que MEHLHORN (le maire) était invité à l’apéritif, qu’il venait, et que personne n’a allumé ses feux de détresse, en se disant que s’il était là cette année 2019, pour la première fois du mandat, c’est pour faire sa campagne…


Au début, c’était un repas paroissial de bonne année très sympathique, organisé par l’ASTSM. Mais il n’y avait qu’une centaine de personnes qui venaient.

Et puis pour faire nombre, on s’est mis à inviter des personnes « amies » de l’association, et le repas paroissial est devenu une espèce de banquet ouvert, à la table duquel vous pouvez ne plus vous retrouver avec vos amis, mais avec des personnes non pratiquantes, et complètement inconnues, avec qui vous n’avez rien à vous dire pendant le repas.

Et quand ceux-ci sont vos opposants politiques notoires, et qu’ils sont venus pour faire campagne, et que comme bonne pioche, vous avez fait le service de l’apéritif, et que quand vous n’arrivez il n’y a plus que de la place à table avec eux, et qu’ils vont passer le temps du repas à vous insulter et à vous expliquer pourquoi vous avez tort de faire de la politique…

Mais l’association ne veut pas voir qu’il y a en fait un problème à ce que les paroissiens de Savigny ne viennent pas à ce repas, et surtout que 3/4 des cotisants soient juste des gens intéressés par la mise à disposition des salles paroissiales ; pour la seule raison qu’il y a un nombre toujours plus important de participants à ce repas…

Plutôt elle refuse de s’interroger sur les raisons pour lesquelles les paroissiens ne veulent pas financer leur Église locale…


Il y a aussi le sujet de l’argent, quand j’ai osé aborder parce que certaines paroissiennes avaient été choquées que certains ne payent pas ou très peu le repas (c’est un système de don libre).

En gros, on m’a accusé de m’intéresser à l’argent, alors que c’est ce qui fait vivre cette association, et que tout ce qu’elle fait, à l’exception de ce repas et des relations publiques, est une question financière.

Ils se moquent qu’on paye au repas, parce que l’important c’est qu’on soit au repas, mais les cotisations, c’est autre chose…

Surtout qu’il faut voir le battage fait pendant le repas pour que les gens cotisent à l’association, ce qui est généralement un échec…


Il y a encore cette hypocrisie quand aux « amis » invités.

Certains peuvent inviter qui ils veulent, y compris des politiques.

À moi, je me fais reprocher d’être en campagne par ma seule présence…

Et puis, il y a les amis politiques, notamment les élus qui vont à la table des responsables de l’association et des religieux (du moins l’ancienne maire SPICHER quand elle venait), et qui n’en bougent pas. Ceux-là ne peuvent parler qu’avec certaines personnes !

Et le bureau de l’association musulmane de Savigny, qui est aussi souvent invité (comme les autres confessions mais ce sont les seuls à vouloir venir), et qui là aussi, reste à la table des chefs.

Avec cette chose formidable qu’ils ont leur repas, parce qu’ils ont besoin de venir pour manger de la viande halal, et ne semblent pas pouvoir se satisfaire de tous les autres mets qui échappent au rituel.

J’avais d’autant plus de mal quand c’était le bureau qui accueillait des imams salafistes et frères musulmans dans leur salle de prière, et que l’un des responsables étant un voisin que je savais battre sa femme.

Je finis qu’il serait temps, en plus, qu’on arrête de faire semblant qu’il y a deux associations musulmanes de Savigny.

Et je note que seul mon ami Jean-Marie CORBIN avait eu la conviction de partir quand il avait vu cela, mais qu’il n’avait été suivi par personne, moi le premier, ce qu’aujourd’hui, je regrette.


Enfin, il y a cette chose formidable qu’en cuisine, et au service, on trouve principalement les bénévoles de la brocante qui ne sont pas pratiquants, et qui vont servir les pratiquants. Mais cela, je crois que tout le monde s’en fout, peu importe le symbole envoyé…


Donc lassé de cette hypocrisie, et pour ne pas qu’on me reproche d’être en campagne, je ne viendrai pas ni en 2019 ni en 2020. Mais je continuerai quand même à leur filer mon fric, parce que c’est utile à l’entretien des églises.



Publicités

Quand Éric MEHLHORN tente de se faire Bernard BLANCHAUD sur Facebook

Si je pense pouvoir affirmer que je suis la personne que le maire déteste le plus sur Savigny, la seconde place revient indubitablement à Bernard BLANCHAUD.

Non pas que Bernard soit super dangereux (il me reproche encore de l’avoir qualifié d’inutile dans un commentaire de blog, ce qui est effectivement faux, car s’il n’est pas forcément directement utile à la population, à moi, il m’est utile), mais comme il était dans l’équipe municipale majoritaire de 2014 à 2016, il connaît tous les trucs, les dessous, les combines…

Bref, MEHLHORN ne perd pas une occasion pour le tacler, sûrement dans le but de le décourager et donc de le faire taire ; quitte à raconter n’importe quoi !

Ici, MEHLHORN prétend raconter des insultes qu’auraient proférées BLANCHAUD à l’encontre de son adjoint Alexis TEILLET, lors d’une récente commission municipale.

Au passage, on relèvera l’énième contradiction de MEHLHORN qui en même temps dénonce le nouveau monde de MACRON auquel appartiendrait Bernard BLANCHAUD (qui a soutenu MACRON à la présidentielle) et fait le petit toutou de MACRON (lire ses précédentes publications Facebook) à dire qu’il fait le débat du président, donc à donner corps à cette fiction qui n’aboutira à rien d’autre qu’à gagner du temps jusqu’aux européennes pour limiter la casse !

Et tous ses soumis d’applaudir, alors qu’ils n’y étaient pas ! Vive Facebook !


La scène qui m’a été raconté par deux personnes, dont le mis en cause que MEHLHORN dans son courage n’ose pas nommer, se passe lors de la commission « Ressources et fonction supports » du mercredi 16 janvier 2019.

Sont présents Éric MEHLHORN, Anne-Marie GÉRARD, Daniel GUETTO, Sébastien BÉNÉTEAU, Réjane MALGUY, Alexis TEILLET, Jacques SÉNICOURT, Bernard BLANCHAUD, Catherine MICHARD, Céline DEBUICHE et Armand STEIGER.

À chaque question de BLANCHAUD ou de SÉNICOURT, TEILLET glousse parce qu’il se fout ouvertement de leur gueule.

Au bout d’un moment, BLANCHAUD en a marre et se tire, en reprochant à TEILLET de ne pas être sérieux ; manifestement pas sous la forme indiquée.

Aussi, pour prouver ses propos, j’invite MEHLHORN à nous communiquer l’enregistrement audio qui a été fait des débats de cette commission.


Je ne sais pas à quoi joue MEHLHORN.

Auprès de qui veut-il décrédibiliser BLANCHAUD, qui pour l’instant me semble bien seul (moi aussi, sauf que j’ai réussi à trouver 38 personnes pour une liste en 2014 ; pas Bernard) ?

Est-ce juste pour donner de la chair à ses chiens sur les réseaux sociaux ?

Le pauvre maire s’humilie en s’abaissant de la sorte, et il ne s’en rend même pas compte…

Et après, il vient donner des leçons, car lui est bien au-dessus de tout cela !


Son hypocrisie est d’autant plus forte que nombre de ses déçus me racontent qu’en privé, il me diffame régulièrement de « petit con » ou de « jeune con » qui « l’emmerde », ou qui « le fait chier » ! 

Mon pote Éric n’a quand même pas crû que j’allais le laisser défoncer Savigny en toute impunité ? Lui m’a pourri mon casier judiciaire pour 40 ans ; je ne vais plus le lâcher pendant 40 ans !


Quant à TEILLET, parlons-en.

Le mec qui signe ses courriers avec la triponctuation parce que je n’écris pas assez que je suis chrétien et que c’est incompatible, chez les cathos, avec la franc-maçonnerie.

Le futur avocat qui ne connaît pas les bases du droit administratif.

Le rugbyman, qui en 2014, menaçait d’actions avec son équipe contre certains opposants…

Mais TOUT LE MONDE le dit que c’est un gamin, TANT les élus que les services.

Je me rappelle du récit de la première fois où on lui a confié le téléphone d’astreinte de la mairie. Il avait gagné la coupe du monde ce soir-là…

Il y a un moment où il va falloir qu’il mûrisse un peu…


Encore un bon usage des réseaux sociaux par MEHLHORN !

Lequel prouve qu’il n’a rien d’autre à exposer en tant que maire (aussi des photos de vœux, sur lesquelles il pose avec les mêmes personnes qui se foutent de sa gueule en privé)…

Mais cela nous dit aussi que MEHLHORN est dans une bulle, et c’est tant mieux, parce qu’il ne comprendra ainsi pas quand elle va prochainement éclater !


La suite des commentaires



Commentaires Facebook : Stéphane CADÉO aurait vraiment mieux fait de fermer sa gueule !

« Quel dommage que je ne suis (sic!) plus là… J’aurai (sic) avec grand plaisir rappeler (sic) à cet élu les règles de la bienséance. » (Stéphane CADÉO, le 18 janvier 2019)


Pour comprendre le contexte exact de ce commentaire, il vous faudra attendre mon prochain article. (Je fais ici un peu de teasing, littéralement de taquineries)

Dites vous juste qu’il s’agit ici de la savoureuse réflexion d’un ancien conseiller municipal UMP de Savigny, de 2008 à 2014, à l’attention d’un actuel élu d’opposition Bernard BLANCHAUD (Nous citoyens – ex-UMP).

Alors, en général, le donneur de leçons est exemplaire, ce qui lui confère une haute autorité morale pour pouvoir s’exprimer.

Voyons plutôt ce Monsieur CADÉO qui regrette de ne plus être élu à Savigny pour apprendre la bienséance à Monsieur BLANCHAUD…

Au passage, encore un cocu du fan-club de MEHLHORN qui commente, parce qu’il n’a rien d’autre faire (?), sans rien connaître du contexte, en faisant confiance à la seule parole de MEHLHORN (lequel homme n’en a aucune…).

Le genre de mecs qui soutient LR par principe sur des thèmes comme le moins d’impôts, le plus de sécurité et le pas de logement social, et qui continue de trouver que MEHLHORN est génial, alors que les impôts ont explosé, qu’il y a 1370 logements collectifs en construction, et que les cambriolages ont encore augmenté… Donc un candaule !


À lire l’article suivant de l’ancien premier maire-adjoint de Savigny, maire-adjoint honoraire, Bernard MÉRIGOT, CADÉO n’a pas souvent été là…

http://www.savigny-avenir.fr/2012/07/14/stephane-cadeo-enfreint-il-le-code-general-des-collectivites-territoriales/

Élu de 2008 à 2014, on apprend que CADÉO est parti en province à compter de 2009, et que la dernière fois qu’il a été présent au conseil municipal de la Commune a été le 26 mars 2009 (pour un mandat qui s’est achevé le 30 mars 2014).

Donc en gros, le mec a siégé un an de mandat sur six !

Puis il a été absent tout du long !

Et là, il vient nous dire que s’il avait été là, il aurait fait quelque chose !

Mais s’il avait été là, parce que c’est très loin d’être le cas sur la moyenne.

Et comme Monsieur a de la fierté, de l’honneur et de la cohérence dans les idées, il n’a même pas démissionné, et il a occupé une place à ne rien branler pour Savigny. Mais c’est toujours bien de garder le titre parce que ça fait une ligne sur la carte de visite !

(En réalité, il ne l’a pas fait parce qu’un spichérien aurait alors été élu (« serait monté sur la liste »), ce qui aurait affaibli la minorité de MEHLHORN, puis surtout que jusqu’à 2012, MEHLHORN se serait lamentablement ramassé dans une élection l’opposant à SPICHER…)


Donc quand tu n’as rien foutu de ton mandat, mais que tu as quand même conservé ton poste parce que ça fait bien devant les potes, tu fermes ta gueule, et tu fais pas semblant de venir donner des leçons de démocratie à un élu qui a le mérite d’essayer.

La suite dans mon prochain article…




Savigny-sur-Orge : un emprunt pour financer la voirie électorale !

En voilà une gestion de bon sens !

À un an des élections, le maire a soudainement décidé de doubler le budget affecté à la rénovation de la voirie…

Eh oui, il est comme ça notre maire : quand il aime, il ne regarde pas à la dépense !

Sauf que comme nous n’avons pas l’argent, l’intercommunalité (compétente en la matière) va emprunter 2,3 millions € que nous rembourserons, avec les intérêts, sur une dizaine d’années.

Tout cela pour abonder le bilan de notre très cher (et surtout très coûteux) maire…

Au final, au lieu de dépenser 4,3 millions € pour refaire la voirie, nous paierons environ 4,4 millions €… Ce n’est que cent mille euros de différence ; à peine 2,3 % de la somme…


C’est le conseiller municipal d’opposition Bernard BLANCHAUD, qui le raconte sur son site « Nous saviniens », à l’issue de la commission « Ressources et fonctions supports » (le titre pédant pour ne plus dire Finances) du 16 janvier 2019.

Lors de son intégration dans le territoire du GOSB, Savigny a négocié de transférer l’équivalent de 2,3 millions € consacrés chaque année à la voirie (lesquels sont dépensés d’une manière très discutable quand on voit les coûts par chantier ; où sont les économies de la mutualisation ? On paye plus cher qu’avant !).

Sauf que Monsieur MEHLHORN l’a promis pendant ses vœux, la Ville dépensera pour 4,4 millions € en 2019 !

Pour que les Saviniens aient l’impression qu’il se passe quelque chose, et que la municipalité travaille pour eux. Les élus de la majorité n’ont rien fait pendant 4 ans, mais c’est en fait qu’ils préparaient l’après, qui arrive, encore le hasard, juste avant les élections !

À ce propos, je ne comprends pas bien comment cela est possible puisque le projet de rapport d’orientations budgétaires pour 2019, ne prévoit que la dépense de 3,4 millions €…

Et donc pour trouver cet argent, c’est le GOSB qui va emprunter, et les Saviniens qui vont rembourser à hauteur d’environ 235 000 € pendant dix ans…


Je ne sais pas vous, mais j’en ai marre de ces petits calculs électoraux qui ne trompent pas grand monde à l’exception des cocus qui ne veulent pas admettre qu’ils ont fait un mauvais choix en 2014.

Surtout que lorsqu’on regarde les rues qui sont prévues d’être refaites, qu’est-ce que ça changeait de continuer à ne dépenser que 2,3 M € ?

Donc du coup, nous nous retrouvons à payer les intérêts de la dette crée par MEHLHORN, uniquement pour satisfaire les petits calculs électoraux de M. MEHLHORN.


Et à cela, j’écris que je ne suis pas d’accord !

Et je vous invite à manifester votre même mécontentement auprès du maire.

Nos impôts n’ont pas à financer sa campagne promotionnelle de réélection !

Surtout qu’il serait temps de revoir les contrats de voirie (gaspillages et détournements de fonds), et d’abonder au fonds de compensation des charges territoriales, par choix politique, pour que les routes soient refaites, ce qui personnellement me semble un peu plus urgent, et un peu plus important que le réaménagement des parcs de la Ville, dont je me fous royalement !