Archives de l’auteur : Vagneux Olivier

A propos Vagneux Olivier

Je suis journaliste indépendant et très attaché à la liberté. Je suis jeune, chrétien et à droite. Mais une droite belle, rebelle, souveraine, ambitieuse et indépendante. Je combats la bien-pensance et je défends mes points de vue avec énergie et volonté.

Trois indices qui offrent à penser que Jean ESTIVILL sera candidat aux municipales de 2020 à Savigny-sur-Orge

Le meilleur allié de la droite ferait-il son retour en politique après ses 2,84 % de 2014 ? Voilà qui est de très bon aloi pour diviser encore plus une gauche qui n’a pas besoin de cela. Étant donné qu’il ne fera que capter des voix de gens qui me détestent profondément pour tout ce que je suis, je ne peux que l’encourager : vas y Jean, montre-leur, défonce-les tous ! Voici en attendant trois indices qui me donnent à penser qu’il revient !


1. Au Grand débat national du 13 mars 2019

Présent au côté du seul gilet jaune de la soirée, le Professeur aura passé la soirée à demander les coordonnées des auteurs des interventions qu’il trouvait estivillo-compatible. Je sais aussi qu’il m’a dézingué auprès de Saviniens qui lui auraient indiqué leur intention de me soutenir. Manque de chance pour lui, la plupart des jeunes présents qu’il comptait récupérer sont déjà à l’Union populaire républicaine de républicaine de François ASSELINEAU.


2. Avec les francs-maçons pour réaffirmer la laïcité

D’après la loi de 1905, la laïcité est le fait que l’État ne reconnaît pas et ne favorise pas les religions. Je ne sais donc pas ce qu’est une famille laïque, si ce n’est une association de gens dont se sert ESTIVILL comme l’Association républicaine des anciens combattants (ARAC). Toujours est-il qu’il va au moins exister trois après-midis, et que je ne doute pas qu’il s’en vantera après, en tant qu’apporteur à la vie intellectuelle de Savigny.


3. En quête d’une nouvelle investiture du Parti ouvrier indépendant (POI)

Après avoir été socialiste puis radical de gauche (1994), soutenu par les communistes puis après trostskyste au parti de gauche et maintenant au parti ouvrier indépendant, notre ami cherche à confirmer cette dernière identité et participe (ou relaye) le comité national de résistance et de reconquête des acquis sociaux, marionnette du POI. J’ose penser sincèrement qu’il n’en aurait rien à faire si ce n’était pas en vue d’une investiture (Cc Nicolas BOISIER)


Je passe ici sur ses interventions politiques hors-sujets lors des commémorations, que je n’hésiterai plus à huer lorsqu’elles me deviendront insupportables. Juste pour dire que le maire de Savigny est bien lâche d’accepter sans réagir une telle politisation de ces cérémonies.

Malheureusement, Jean ESTIVILL a la haine de la France parce qu’effectivement, la République française de son cher Front Populaire a mis sa famille, qui fuyait FRANCO, dans des camps ; puis qu’elle a sous Vichy, déporté son père et fusillé son oncle (Célestino ALFONSO, le seul Espagnol sur l’Affiche rouge représentant le groupe Manouchian qui s’est rendu célèbre par ses attentats qui ne tuaient pas que des Allemands ; ce qui n’était pas la même démarche que celle de mes ancêtres résistants au sein du maquis Ognon-Doubs…).

Mais c’était avant sa naissance ; et sa récupération et son appropriation de ce combat dépasse le seul cadre du combat pour la vérité historique, et se font d’une manière très discutable…




Publicités

Savigny-sur-Orge : à la cérémonie gag de citoyenneté 2019

La circulaire du 22 octobre 2013 portant pour objet l’organisation des cérémonies de citoyenneté commence de la manière suivante : « Aux termes de l’article R.24-1 du code électoral, des cérémonies de citoyenneté doivent être organisées chaque année par les maires pour remettre leur carte électorale aux jeunes qui ont atteint la majorité depuis le 1er mars de l’année précédente et ont été inscrits sur les listes électorales ».

À Savigny-sur-Orge, le maire sait depuis début janvier qu’il n’aura pas les cartes électorales à remettre à cause des élections européennes, et qu’elles seront envoyées directement par courrier (pour une fois que ce n’est pas un problème avec Docapost !), mais il organise quand même une telle cérémonie (lire la suite avant de trouver que j’exagère).

Mon problème n’est donc pas tant qu’il n’y ait pas de remise de carte électorale, mais plutôt que la municipalité prétende, dans son invitation nominative, mettre à l’honneur les nouveaux électeurs. Or, MEHLHORN s’est juste écouté parler pour livrer un discours europhile. On pouvait faire autrement ! Pareillement, je devais être distrait au moment où le maire a abordé « les principes fondamentaux de la République française et les relations institutions / citoyens régissant le système politique français », parce que je n’ai rien entendu sur le sujet…

Édit au 24/03/19 : Je me rends compte que le maire n’a en plus même pas signé les livrets citoyens qu’il remet aux nouveaux électeurs. Mais quelle feignasse !

#Connaistonnumero. Barbara OBADA ne connaît même pas le numéro de son service…


Alors on m’a conseillé d’être gentil dans cet article, parce qu’effectivement, MEHLHORN m’a laissé rentrer, alors qu’il m’avait bloqué l’accès en 2017 et en 2018.

C’est là qu’on voit que les valeurs sont complètement renversées, parce qu’il faudrait maintenant que je signale quand MEHLHORN respecte la Loi. Ben non, c’est normal, et cela n’a rien d’extraordinaire, même si ce changement de comportement trahit bien que MEHLHORN est sous pression, et qu’il sait que la nuit de son obscurantisme s’achève, que l’aube pointe, et que bientôt le soleil va se lever sur Savigny.

Ce faisant, quand il me bloquait, MEHLHORN me rendait le meilleur des services car il m’offrait quelques sujets d’écriture pour mon blog, et un prétexte pour rester debout à l’entrée de ces cérémonies, et me faire voir des 550 nouveaux électeurs théoriques (en moyenne), dont certains, et encore ce soir, que j’avais eu au catéchisme (souvenirs !).


Ce vendredi 22 mars 2019, ils n’étaient même pas trente jeunes !

En même temps, quand tu vois le mal que les gens ont à trouver la salle des mariages ; mais la Ville aurait pu indiquer avec des panneaux !

Remarquons qu’il n’y avait pas non plus de représentants de la Préfecture ni du Tribunal de grande instance.

Par contre, il y avait bien trois élus de l’opposition, indirectement informé par votre serviteur, car notre très démocrate maire n’avait pas songé à les inviter… (Et ceux-ci de ne même pas s’en plaindre alors qu’ils auraient pu soulever courtoisement que MEHLHORN est un malotru, lorsque l’administration est venu les saluer ; celle-là même qui n’avait pas daigné les informer de cette réunion !)

Il y avait aussi trois policiers municipaux, pour quarante personnes, soit 0,075 policier municipal par personne présente, ce qui est un excellent ratio pour une ville à la pointe de la sécurité.

Mais pas autant qu’à Wissous où tu peux dénoncer les incivilités en direct sur le site de la Commune (l’œil en haut à droite – cliquer sur l’image).


Comme chaque année, le maire de Savigny a encore déformé une citation de Winston CHURCHILL, dont il a tronqué une partie, ce qui en change radicalement le sens.

Il a attribué au Vieux Lion la maxime suivante :

La démocratie est le pire des régimes, à l’exception de tous les autres.

Alors que la vraie citation de 1947 est « Democracy is the worst form of government – except for all those other forms, that have been tried from time to time. » ; ce qui signifie que « La démocratie est le pire des régimes, à l’exception de tous les autres déjà essayés par le passé« .

Outre donc qu’il est étrange de définir négativement la démocratie, sinon par l’absurde…

Il est quand même gênant de présenter la démocratie comme le régime le plus abouti de l’Histoire, alors que nous n’avons que 10 000 ans de civilisation !

Et puis que la démocratie, même sans MEHLHORN, on voit quand même que c’est foireux, et que la dictature a toujours fini par prendre le pas ; il faut aujourd’hui regarder l’état de nos libertés publiques. Mais tout va bien puisqu’il y a Erasmus, donc la liberté de circulation !


Je m’arrête là, non sans prendre le plaisir de tacler mon très cher Alexis TEILLET.

Serait-il possible que je le croise aux conférences organisées par le Grand Orient de France à Savigny ? Ben non, parce que moi-même, je n’irai pas.

Et donc en me rendant au verre de l’amitié suivant la cérémonie sur la trace des 600 kg de petits fours du 25 janvier 2019, je l’écoute se vanter de manger des chips à 5000 euros.

Mon frère, je pense que tu as encore perdu une occasion de fermer ta gueule, oh c’est malpoli, je vais plutôt écrire de te taire.

Puisque tu es si malin, commence par publier le bon de commande et la facture du 25 janvier, et fais-moi un libre accès aux grands livres budgétaires pour me prouver que j’ai tort.

Parce que si ton administration, qui ne contrôle même pas ses documents internes dont je me retrouve en possession, nie les 600 kg, elle ne nie toujours pas les 29 250 €…



Tandis que Robin RÉDA privatise ADP, Éric MEHLHORN collectivise les voies privées saviniennes et les offre au GOSB…

Mais qu’il est nul ! Ce n’est désespérément pas possible d’être aussi mauvais, même en le faisant exprès !

Savez-vous qu’il n’y a plus de voies privées dans Savigny depuis le 04 juillet 2018, quand Monsieur le maire de Savigny a outrepassé ses droits pour filer nos voies privées (qui ne sont pas à lui mais aux copropriétés) au Territoire ?

Il nous a dépossédés, alors qu’il n’en a pas le droit, parce qu’il ne défend pas les intérêts des Saviniens.

Tout comme la droite nationale qui feint de croire que contrôler les migrations va nous rendre la maîtrise de notre souveraineté, alors que nous l’avons perdu en 1992 avec Maastricht qui a donné le pas au droit européen, MEHLHORN et la pseudo-droite locale combattent pour garder la salle des fêtes sous contrôle communal, mais offre nos rues à l’intercommunalité. Quelle cohérence ?

Dans ma rue, les avis sont surprenants, car les gens ne comprennent pas ce que cela incombe. Ils s’imaginent qu’on va venir déneiger ou refaire leur rue dans deux ans. Dans soixante ans, vous voulez dire ?


Tout a commencé dans le cadre de mon recours administratif contre la définition de l’intérêt territorial donné par le GOSB à la voirie.

Je m’étonnais, entre autres, que la délibération litigieuse ne précise pas le sort des parkings et ne distingue pas la voirie privée du domaine communal.

Et l’avocate du Territoire qui me prend de haut et m’explique (enfin me confirme) de manière très condescendante que bien sûr que non, la voirie privée ne peut pas faire l’objet de la compétence territoriale.


Sauf qu’en allant relire la liste des voies transférées par la délibération, laquelle était rapportée par Éric MEHLHORN en personne, qui s’il ne connaît pas toutes les rues de l’intercommunalité, devrait a minima connaître celles de la Commune, du moins c’est ce qu’il écrivait…

Je me suis aperçu que justement, toutes les voies privées de Savigny, dont les nôtres, avaient été transférées à l’EPT par le maire, qui n’en a bien sûr, pas le droit parce que ce n’est pas à lui… (pages 135 à 142 du document)

http://www.grandorlyseinebievre.fr/wp-content/uploads/2018/07/1059-%C3%A0-1078.pdf

J’ai donc accompli une demande au président du Territoire afin qu’il retire nos rues de la liste des voiries transférées, et j’irai au Tribunal administratif s’il refuse.

De la même manière que j’ai saisi la Commune qui ne manquera pas de nous expliquer qu’il ne s’agit en fait pas de voies privées, ou une bêtise du genre, alors qu’habitant une voie privée, j’ai les documents qui attestent du caractère privée de ma rue !


Il faut enfin rappeler que notre intercommunalité dépense 2,3 millions € par an (chiffre arrêté par convention) pour refaire les voiries saviniennes.

Alors qu’avec cette même somme, nous refaisions près de 4 kilomètres de routes il y a vingt ans, nous n’en faisons désormais plus que 2,6 !

Et parce que c’est une année pré-électorale, et que Monsieur MEHLHORN veut nous éblouir, il a décidé de mettre le paquet sur la voirie, et il a donc demandé au territoire (qui sera cette année en déficit de 3 millions €) de faire un emprunt (donc à un taux élevé) que nous Saviniens, auront à rembourser avec les intérêts.

Mais j’espère quand même que mon premier recours va suffire, et mécaniquement annuler l’acte découlant de ce premier !


Ainsi donc le communisme des élus du GOSB déteint sur notre bon maire qui se met à collectiviser les voies privées saviniennes…

Ben non, ce n’est pas comme cela que ça fonctionne, et je ne me laisserai pas déposséder sans réagir !



Savigny-sur-Orge : la réunion de présentation du budget 2019 est reportée au vendredi 09 mai

Ô surprise, la réunion de présentation du budget 2019 tombe en plein pendant le pont (ou le viaduc) du 08 mai qui est un jeudi cette année !

Est-ce donc qu’il ne faudrait pas que les Saviniens s’interrogent de savoir comment on a pu passer de 8,4 millions € d’investissement en 2014 à une prévision de 17,5 millions € en 2019 ?

Parce que nous savons déjà très bien que c’est grâce à la géniale gestion de MM. MEHLHORN, PATAUT et BÉNÉTEAU que nous pouvons plus que doubler nos investissements !

Grâce à toutes les économies qu’ils nous ont permis de faire en fermant des services qui transformaient les Saviniens en gauchistes !

Et surtout pas grâce aux nouveaux impôts cumulés depuis 2016 (1,9 million € par an), et à l’excédent de fonctionnement de 5 millions € en moyenne savamment entretenu, que l’on a pu suivre et retrouver d’année en année.

Par exemple, en 2019, il y a 1 million € bloqué pour racheter le cinéma que ses propriétaires ne veulent pas vendre. Donc on le retrouvera en 2020 !

Mais peut-être alors et tout simplement est-ce BÉNÉTEAU, qui a peur qu’on s’ennuie devant ses comptes de boutiquiers, et ses énumérations de chiffres balancées dans le vide, qui ne renvoient à aucune politique puisque la municipalité de M. MEHLHORN n’en a pas ? Ce ne sont bien là que des comptables et des gestionnaires et pas des politiques, comme le leur reprochait Pierre GUYARD, car ils n’ont aucune vision ni ambition…


Alors, de vous à moi, je ne comprends pas le motif du report qui serait le décalage du vote du budget.

Et alors ? Et après ? C’est de travailler deux jours de suite qui les fatigue ?

D’autant que la présentation, comme le budget, étaient écrits à l’avance !

Que le budget ait été voté le 21 février ou le 20 mars n’empêche donc pas qu’il puisse être présenté de la même manière le 21 mars… Passons.


Je voudrais m’attarder sur une petite expérience que j’ai menée.

J’ai fait comme si je n’étais pas informé de l’annulation, et j’ai attendu à la salle des fêtes.

Je voulais sinon voir si la réunion n’avait pas été annulée pour prêter la salle à un pote.

Personne d’autre que moi n’en avait parlé, et je n’ai pas la prétention que tout le monde lise mon blog.

Je suis arrivé à 19 h 12.

À 19 h 27, je vois arriver deux personnes dont le responsable de circonscription de Debout la France, Arnaud THION, donc parti allié de la majorité municipale, qui ne sont vraisemblablement pas informés du report.

Bravo MEHLHORN dans son traitement de ses alliés politiques !

Et vers 19 h 50 (je suis resté jusqu’à 20 h 05), deux dames qui avaient lu l’info dans le bulletin municipal.

Au total, quatre personnes.

Est-ce donc que tous les autres sont arrivés très en avance pour avoir une place, puis sont tombés sur l’affiche (que l’on ne lisait plus la nuit tombée) et donc sont repartis ?

Ou est-ce que le public qui vient généralement à ce genre de réunion n’est en fait pas une base de militants ou sympathisants LR que le cabinet du maire va passer la semaine précédente à mobiliser pour meubler et occuper les espaces ?

Ou alors que tout le monde se fout du budget, parce qu’on a compris l’incapacité de l’équipe municipale actuelle ?


Je finirais par une anecdote : MEHLHORN qui quitte la mairie vers 20 h 00. Et quelques minutes plus tard, quelqu’un vient rallumer son bureau.

Il y a une rumeur qui dit que Laurence SPICHER-BERNIER faisait comme Benito MUSSOLINI et laissait son bureau allumé pour donner à penser qu’elle travaille.

Est-ce que MEHLHORN ferait de même ? Ou était-ce tout simplement le ménage ? (que je vois pourtant plutôt fait vers 7 heures du matin quand je pars travailler).