La fin de l’expérience du Savinien libéré

“Inutile Cassandre, j’ai assez fatigué le trône et la pairie de mes avertissements dédaignés ; il ne me reste plus qu’à m’asseoir sur les débris d’un naufrage que j’ai tant de fois prédit…”

Dernier discours politique de François-René DE CHÂTEAUBRIAND, prononcé pour sa démission de la Chambre des pairs le 07 août 1830, que je pourrais actualiser en écrivant que je vais maintenant regarder le bétonnage de Savigny se faire avec un idéologue du logement social.


Puis il ajouta : « Amen, je vous le dis : aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 4,24 – traduction AELF


Lorsque je me suis présenté pour la première fois en août 2013, Nicolas BOISIER qui était alors maire-adjoint de Laurence SPICHER aux équipements, a écrit en commentaire sur EssonneInfo que c’était une “expérience” pour mon (?) journal.

Au passage, je me suis toujours demandé si c’était lui, Corinne POTTIER ou je ne sais quel autre tordu de la bande à SPICHER qui avait appelé mon école de journalisme pour exiger mon renvoi au motif que j’étais candidat…

La seule expérience que j’ai voulu mener, c’était avec mon blog à partir de mai 2014, que j’ai d’abord appelé ainsi, comme il y avait eu Le Parisien libéré à l’issue de la guerre, puis en fait parce que ma première campagne municipale de 2014 m’a libéré d’un certain nombre de convenances. La vulgarité, c’est un plus, c’est un style oratoire pour retenir l’attention du lecteur lambda et faire croire qu’on est la grande gueule qui dit la vérité vraie.

J’ai voulu montrer, un peu comme l’avait fait Bernard MÉRIGOT pendant des années avec Savigny Avenir, qu’il était possible à chaque citoyen de surveiller, de contrôler et de rendre compte de l’action de sa municipalité. Et qu’il suffisait d’utiliser un support de blog pré-construit, sans même besoin de prendre une version payante. Cela nécessitait ensuite juste un appareil photo ou un téléphone portable et un peu de temps chaque jour.


Mais j’ai échoué, parce qu’en plus de devenir moi un clown et mon blog un lieu de divertissement où l’on venait voir pour rire ce que je mettais dans la gueule des élus, j’ai finalement déresponsabilisé les Saviniens qui se sont imaginés qu’il y avait déjà et toujours quelqu’un sur le coup, et qu’ils n’avaient donc pas besoin de s’y intéresser plus à leur tour, puisqu’il leur suffirait de venir lire mon blog pour être informé.

Mes articles étaient trop souvent écrits dans l’urgence et la précipitation. Un mal nécessaire pour rester dans l’actualité, mais un travail parfois bâclé, impossible à reprendre ensuite, une pression et un stress croissant, qui m’a finalement bouffé tout mon temps. Comme avec le jeu des recours où je les ai multipliés pour rester cohérent et vraiment signaler tout ce qui ne me paraissait pas légal. Certainement également une échappatoire pour me masquer à moi-même que je ne suis pas le journaliste que j’ambitionne, et m’éviter de trouver un vrai travail salarié ou avoir des excuses pour d’autres choses.


Pendant six ans, j’ai essayé de démontrer l’insuffisance de MEHLHORN, en reprenant simplement les faits bruts, sans même avoir besoin de les exagérer ou de les amplifier. Cela aura fonctionné pour permettre qu’il soit battu mais pas assez pour lui passer devant. Et la droite des candaules saviniens n’a toujours pas compris, et ils re-voteront pour LR à la prochaine fois, en espérant maintenant qu’il n’y soit plus, mais RÉDA a trop besoin d’un maquereau qui prostitue Savigny aux intérêts de Juvisy.

Dans ces conditions, et puisque les Saviniens préfèrent un voyou, mon blog n’a plus de raison d’être. Ce pourquoi je décide d’arrêter d’écrire dedans, nécessairement pour pouvoir passer à autre chose.


Ma grande fierté est que MEHLHORN n’ait jamais réussi à me prendre en défaut sur ce blog, et pourtant il s’y est essayé. Par contre, il m’a eu sur les affiches.

J’ai aussi une pensée pour tous ceux qui m’appelaient pour faire modifier un article, et qui au téléphone avaient une toute petite voix, et me demandaient s’il me plaisait de modifier légèrement un article mais que je n’étais pas obligé et que ce n’était pas grave si je ne le faisais pas. Et puis qui derrière faisaient les beaux et racontaient fièrement à tout le monde qu’ils m’avaient mis à leurs pieds.


Je veux remercier tous mes fidèles lecteurs. De la petite soixantaine qui m’a suivi depuis le début, en passant par le millier atteint fin 2016 qui restera globalement stable (1300 lecteurs quotidiens début 2020), à ce dernier record atteint le 29 juin de 2158 lecteurs ayant lu 6212 articles hier, c’est à dire le 29 juin 2020.

Mais le “système” est trop fort. Je n’ai pas réussi à montrer qu’on peut faire aussi bien voire mieux en dehors des partis, ni même que la politique ne se vit pas qu’au moment des élections, période pendant laquelle les électeurs cèdent à tous les clientélismes, auxquels je me suis toujours refusés, comme en témoignent mes scores…

Adieu la politique et vive la méta-politique !



23 réflexions au sujet de « La fin de l’expérience du Savinien libéré »

  1. BARBE

    malgré ton jeune age par rapport a tes adversaires tu as fait preuve d une grande maturité,cela te laisse toutes tes chances pour un retour en politique.laisse de coté tes connaissances en droit et fonctionnement du système,prépare une future équipe solide et mure, l avenir t appartient

    Répondre
      1. BARBE

        la ville de savigny a perdue de son attractivité depuis une dizaine d années.je ne crois pas à cette nouvelle équipe dirigeante qui ,à mon avis manque cruellement d ambition.dans 6 ans,les prochaines échéances municipales éliront des élus ambitieux et solidaires de la population.réfléchis bien à te préparer avec une équipe soudée et prète à 6 ans de communication avec les saviniens et saviniennes

        Répondre
        1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

          Vous ne croyez donc plus en Bernard pour écrire tout cela ? Laissons donc sa chance à DEFRÉMONT mais je l’ai toujours connu trop mou pour inverser les choses. Ce n’est cependant plus mon problème ; bonne journée.

          Répondre
  2. Alice

    Merci pour ce que vous avez fait pour Savigny pendant ces années. C’est par votre blog que j’étais au courant de ce qui se passait dans la ville. C’est bien dommage que les habitants ne se soient pas plus intéressés à la politique de leur cité. N’ayez pas de regret.
    Bonne route à vous.
    Cordialement

    Répondre
  3. Floriane

    Je vous souhaite de réussir dans vos projets et la clémence dans l’instruction de vos dossiers. N’ayez aucun regret car vous avez beaucoup appris durant toutes ces années ce qui vous servira certainement dans votre métier de journaliste. Vos connaissances sont une richesse pour votre avenir.
    Je vous souhaite encore la pleine réussite de tous vos projets.

    Répondre
  4. Arnaud Barbey

    Bonjour
    J’ai vécu de 9ans à 29ans à Savigny sur orge que j’ai quitté en 2013…
    J’y suis de retour depuis peu et j’ai pris connaissance de tous vos travaux, c’est énorme, je vous ai croisé de nuit à distribuer des tracts et coller des affiches.. et d’ailleurs je collais moi même des affiches pour un concert que j’organisais (pendant le 1er tour) et le seul qui ne m’a pas entièrement recouvert sur des panneaux sensés être affichage libre, c’est vous. C’est anecdotique, mais j’ai bien fréquenté Savigny.. école Jules Fery, Les Gatines, Corot, Cheymol, la Mjc (longtemps bénévole), les centres de loisirs (longtemps animateur) et désormais de retour je me serais bien engagé à vos cotés n’étant pour autant pas du même bord politique mais partageant des valeurs commune.
    Peut être y aura-t-il une place pour moi dans votre équipe dans le futur…

    En tout cas bravo pour ce dévouement

    Répondre
  5. Patricia C

    Bonsoir Olivier,
    Depuis dimanche soir, j’ai respecté ton besoin d’être seul, mais aujourd’hui je souhaite d’abord te remercier. Grâce à toi , j’ai vécu en étant à tes côtés une très belle aventure humaine en prenant cette humble place de colistier. Comme tu le sais ma motivation n’était pas de faire de la politique en acceptant de te soutenir, mais d’agir, d’être dans le vrai, le concret et l’opérationnel, « arrêter la langue de bois » , « les beaux discours' » et la guerre des partis », ma motivation était de participer à et de permettre à tout Savinien , d’avoir du plaisir à vivre dans sa ville et de pouvoir y faire des choses, se réaliser, se distraire… »vivre tout simplement ».
    j’ai pris beaucoup de plaisir et cela m’a apporté beaucoup d’évoluer à tes côtés dans cette campagne. j’ai beaucoup appris , merci à toi.
    Mais ce fût avant tout une très belle rencontre humaine;
    Ne change pas olivier , seuls les gens comme toi peuvent faire bouger les choses. Tant pis, ils n’ont pas su le comprendre , mais encore aurait il fallu s’y intéresser , prendre le temps de te lire et lire entre tes lignes, décoder, mais aussi venir t’écouter lors de tes réunions de débat public, et tout simplement prendre le temps de te côtoyer.i, tu as du caractère , « tu dis ce que tu penses » et  » tu fais ce que tu dis », et c’est pour cela que je t’apprécie et que j’aurais aimé t’avoir comme Maire de Savigny. Tu es un homme de convictions. Tu as un  » parler vrai », tu es passionné, doté d’excellentes capacités oratoires, tu es pédagogue et sait adapter ton discours pour être compris de tous , mais sans banalisation et vulgarisation de tes propos. Tu sais convaincre et argumenter.
    Comme tu connais tes dossiers parfaitement, que tu as anticipé sur les questions , les réactions et les besoins de ton auditoire, tu laisses aucune question sans réponse car tu es renseigné, tu es convaincu donc convaincant. De ce fait, tu sais te détacher de ton contenu, t’adapter , te montrer disponible et à l’écoute, empathique et questionner…
    Bravo et félicitations à toi.,  » ce que tu dis  » et  » comment tu le dis » sonnent juste, contrairement aux personnes qui étaient en face de toi. Tu es quelqu’un de « droit » et très « travailleur » ..Seulement peu de gens savent déceler et apprécier ce genre de qualités. Tu es également proche des gens et généreux . Ce qu’on attend d’un Maire.
    j
    Je ne m’inquiète pas pour toi, tu as d’énormes qualités et compétences et un très fort potentiel d’évolution et d’adaptation. Il te faut juste prendre ton temps, prendre un repos bien mérité et tourner la page, pour  » aller vers du mieux » . Je te souhaite de t’épanouir , de te réaliser et de donner un nouvel élan à ta vie personnelle et professionnelle.
    Pour SAVIGNY , c’est bien dommage, mais sois égoïste et pense à toi à présent. Les Saviniens n’avaient qu’à le comprendre plus tôt. Tu n’as plus de temps à perdre.
    Je te souhaite le meilleur à venir ( Avenir).
    Sincères et amicales pensées.

    Patricia Clairay

    Répondre
  6. Jack arouis

    Vous arrêtez votre blog  » Formidable
    1600 visiteurs
    . Formidable, pouvez vous communiquer à vos fans, ce formidable livre, de Monsieur Jean estivill mon professeur: : les blancs, il faut les manger crus  » Et « rue barbes, banlieue sud’ merci Monsieur vagneux

    Répondre
    1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

      On ne se sépare pas d’une telle littérature. Je vous suggère de contacter directement l’auteur pour en obtenir à des prix préférentiels. Vous obtiendrez peut-être même une dédicace de l’écrivain.

      Répondre
  7. danielle balle

    Mon Olivier tu te rends compte je ne sais pas et l’ai appris fortuitement par ma fille qui réside à Toulon que Savigny-sur-Orge était passé Vert! Comme il doit faire la tronche l’ancien Maire! j’étais persuadé qu’il était repassé tu vois ! Dommage que ce n’était pas toi je n’arrive pas à savoir combien de voix chacun a fait! Bonne continuation Olivier

    Envoyé de mon iPhone

    >

    Répondre
    1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

      J’espère que plusieurs autres prendront ma place. En tout cas, il ne faut justement pas que ce ne soit qu’une personne seule qui s’épuisera sinon comme je l’ai fait.

      Répondre
  8. Jean-Marie CORBIN

    Pour celles et ceux qui en doutaient, l’ami Olivier passe à autre chose. La vie est bien trop courte pour la perdre intégralement à éduquer et à récupérer ce que l’on croyait être des ignorants mais qui ne sont hélas que des imbéciles.
    Puis il ajouta : « Amen, je vous le dis : aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays. => Une invitation à devenir un migrant sans doute …

    Répondre
      1. Poggioli pierre

        Bonjour Olivier,
        Une chose est certaine vous me manquerez à la ville.
        Si vous revenez un jour, vous aurez votre chance c’est certain. Je n’ai pas toujours été d’accord avec vous, mais votre voix était utile que je dirais même indispensable. Elle permettait la contradiction, le débat, bref ce qu’est une démocratie.
        Merci encore bon vent et surtout à bientôt

        Répondre
  9. Menetrat

    Navré de ton arrêt car je pense que ta plume était des plus utiles à bon nombre d’entre nous. Bon courage pour la suite les e-mails venant du savinien Libéré me manqueront car il me permettait de me tenir au courant de ce qu’il se passait sur Savigny. Je te souhaite le meilleur pour la suite.

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.