La fin d’un cycle…

Au dernier jour de la campagne, je ne cache pas que je suis un petit peu désabusé (tout en restant pleinement prêt à exercer les fonctions de maire).

Pas tant parce que certains qui ne votent de toute façon pas pour moi, trouvent qu’il y a eu trop de démocratie avec mes enveloppes. Ce qui est quand même très fort.

Que parce que ce retour est caractéristique d’une incompréhension qui existe avec une partie des Saviniens, qui ne s’intéressent définitivement pas à la politique, et que je n’arriverai pas à sensibiliser ni convaincre si je suis élu.

Le premier tour a quand même montré que 70 % des Saviniens ne s’intéressent ni aux idées ni aux programmes, malgré ce qu’ils s’en défendent, mais votent par couleur politique, peu importe que le parti les représentant fasse l’inverse de ce pour quoi ils sont élus.

J’ai encore entendu certains me reprocher mon recours contre les augmentations injustifiées d’impôts, puisque le maire avait sciemment caché l’excédent de l’année antérieure, pour justifier de l’augmentation. Mais qui aime payer des impôts et ainsi être pris pour un con ?

Et puis de toute façon, même quand il n’y a plus d’arguments, le point Godwin qui fonctionne toujours, c’est que je suis catholique. Oui, et alors ?


Ce dimanche 28 juin 2020 va se terminer, de toutes les façons, l’écriture d’un chapitre de ma vie ; davantage celle d’un livre voire d’un tome de mon existence.

Le premier cycle fut celui de l’innocence de l’enfance pendant laquelle je pensais pouvoir obtenir tout ce que je voulais. Il s’est arrêté à mes 8 ans lorsque je me suis rendu compte que je ne pouvais pas empêcher mes parents de me donner une petite sœur.

Le deuxième cycle que je ne saurais pas bien qualifier s’est terminé à mes 17 ans au décès de ma grand-mère paternelle, quand j’ai définitivement perdu toutes mes illusions d’enfance. J’ai découvert à ce moment que je ne pouvais pas contrôler le temps ni revivre le passé.

Le troisième cycle va s’arrêter à 28 ans un dimanche de la fin juin, possiblement sur la conclusion que je ne peux pas faire le bonheur des gens à leur insu, et que je dois donc définitivement subir l’incurie de la majorité qui vote pour des nuls puis a le culot de s’en plaindre. Tout cela est parfaitement résumé dans la maxime de BOSSUET : « Dieu se rit des Hommes qui déplorent les effets dont elles chérissent les causes. »


J’ai fait mon maximum. Je ne pouvais pas faire mieux ou plus.

J’ai dépensé 40 000 des 110 000 euros de mon patrimoine pour essayer peut-être de changer les gens, en tout cas de les intéresser.

Et je me retrouve avec le même score qu’en 2014, et une condamnation qui me poursuivra quelques temps.

Ce qui est très dur est de devoir toujours vous justifier de votre sincérité, alors que les gens se tournent plus volontiers vers des gens que vous savez incinères.

Mais je défie quiconque de m’indiquer quel intéressement j’ai eu dans l’affaire, sinon que je me suis fâché avec plein de monde, et que j’ai mis entre parenthèses un quart de ma vie, parmi lequel certaines « plus belles années ».


Je me suis beaucoup abîmé pendant sept ans à bouger dans tous les sens.

Mais au moins ai-je essayé et finalement, essaie-je encore de me convaincre que je n’ai rien à me reprocher et que je ne pouvais pas beaucoup faire autrement. C’est certainement le prix à payer de toutes les candidatures indépendantes dans de grandes villes dortoirs.

Vivement dimanche et merci de me suivre depuis tout ce temps ! En route vers le destin !



10 réflexions au sujet de « La fin d’un cycle… »

  1. Daniele Lewin

    Ne soyez pas découragé. Vos articles ont intéressé et votre score est plus qu’honorable compte tenu du manque d’intérêt d’une majorité des habitants pour la vie publique de notre commune. Peu connu, vous êtes jeune, vous avez réussi à passer au second tour et nous espérons que vous continuerez à nous informer et nous alerter.
    Bon courage
    Daniele Lewin

    Répondre
  2. Regardez vers l'avenir

    Franchement dommage vous auriez fait un très bon maire j’en suis sûr. Pourquoi ne pas attendre le premier Conseil et les sénatoriales avant de démissionner ? Bon courage Olivier

    Répondre
  3. Arnaud

    Je n’ai pas voté depuis 2002, ce soir au bureau de vote sur le plateau à coté du cimetière je suis allé voté pour toi (oui j’ai le tutoiement facile)
    Je te découvre depuis peu
    T’es au top

    Répondre
  4. Alice

    Bonsoir,
    Demain je voterai pour votre liste comme au premier tour. Si vous n’êtes pas élu je pense quitter Savigny. Je ne crois pas les autres candidats capables d’empêcher le déclin déjà amorcé de la ville. Comme dit dans un autre commentaire il ne faut rien regretter à partir du moment où on a fait son maximum avec conviction et honnêteté.
    Cordialement

    Répondre
  5. Mdm

    Courage! Je crois en vous et espère sincèrement que les reponses des urnes demain soir seront en votre faveur.
    Quel que soit le résultat, n’abandonnez pas ! Même si les vents ne sont pas favorables aujourd’hui, j’ose espérer que dans un avenir proche, les gens prendront conscience que l’avenir est entre leur mains, et celles de la personne pour qui ils votent, au delà des couleurs politiques qui ne veulent rien dire quand on a pour unique ambition d’aider ses voisins !
    Un savinien concerné

    Répondre
  6. Sassier

    Bonjour Monsieur Vagneux, je suis du même avis que Josseaume, surtout ne changez pas, restez comme vous êtes…Vous avez la franchise de dire tout haut tout ce qui ne va pas… Moi qui suis handicapé et qui a du temps, j’en ai profité pour bien lire les quatre projets de chacun de vous et il y en a qu’un qui m’a vraiment plus c’est le votre….Alors croyez moi je vous soutiens ..m

    Répondre
  7. Josseaume

    Surtout ne regrettez rien de vos positions, de votre engagement, de vos convictions, de votre droiture devant la triste et catastrophique représentation politique nationale et locale. Le plus affligeant reste la bêtise de nombreux électeurs continuant imperturbablement à voter pour des nuls dont ils connaissent pourtant la vacuité et l’incompétence politique, et culturelle.

    Répondre

Répondre à Alice Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.