Osons Savigny avec Alexis IZARD : ils ont rencontré 2000 habitants, 67 commerces et 54 associations ; ils ont obtenu 1627 voix

De la preuve chiffrée de l’inutilité de la campagne d’Alexis IZARD…

Qui donc compte les gens qu’il rencontre…

À moins plutôt qu’il ne rencontre les gens pour les compter…

Je suis personnellement incapable de dire à combien de personnes j’ai parlé.


Je vais commencer par dire : ils ont rencontré 2000 personnes, ils n’ont obtenu que 1627 voix.

Heureusement que je n’inclus pas les commerces et les associations, parce que qu’est-ce que cela fait comme monde qu’ils n’ont pas réussi à convaincre !!!


Alors on va me répondre qu’il y a le Covid-19. Tout est de la faute de ce salaud !

Et avec une participation de 35,05 % contre 58,72 % en 2014, IZARD aurait alors obtenu 2726 voix (vous multipliez les 1627 par 1,6753 qui est le différentiel de participation).

Oui, mais LaREM a obtenu 2 479 voix aux européennes de 2019.

Donc Alexis aurait en fait convaincu 247 nouvelles personnes.


Alors on me dira qu’aux européennes, certains ont voté par défaut pour LaREM de manière à faire barrage au RN ; et ils ont quand même perdu.

Et je répondrais d’une part que ce n’est vraiment pas de chance d’avoir surtout rencontré des militants déjà convaincus par LaREM (faut voir où on cherche), et des commerçants et des associations qui ont finalement peu de clientèle ou de rayonnement…

J’écris tout cela pour ne pas dire qu’il n’a pas convaincu les gens qu’il a rencontré.

Sauf à dire que tous les militants de LaREM de mai 2019 se sont découragés, et qu’il est allé en pêcher d’autres.

D’autre part, que c’est surtout ballot d’avoir fait autant de communication, pris un local donnant sur la Place Davout et la gare, fait venir un ministre (en remplissant comme à chaque fois sa salle de moitié de militants départementaux), pour finir avec 1627 voix.


Encore une fois, la campagne des trois premiers du premier tour est un bide, parce qu’ils n’ont même pas réussi à mobiliser leur base électorale.

Dès lors, ils n’ont pu convaincre qu’à la marge.

Et je ne parle même pas, puisqu’on est sur une municipale, des familles des colistiers et de tous les potes de collège et de lycée de IZARD qui ont voté par sympathie.

Bref, même en leur cherchant les meilleures excuses du monde, IZARD a raté sa campagne de premier tour, ce qui ne signifie pas qu’il ne peut pas réussir celle du deuxième.




Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.