Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : pourquoi Alexis IZARD va perdre les élections tout en réduisant son score du premier tour.

On appelle cela la loi des séries. Cela s’est passé une première fois en 2014 et cela va recommencer en 2020. Le candidat de droite qui arrive en deuxième position, ne serait-ce que de 120 voix comme Laurence SPICHER-BERNIER, ou de 150 voix comme Alexis IZARD, voit immanquablement son électorat fuir et se porter sur le candidat de droite arrivé en tête, c’est à dire Éric MEHLHORN, tout cela pour ne pas que la ville passe à gauche !!!

Contrairement donc aux apparences, ce n’est pas moi qui suis le plus mal placé. Parce que je suis en capacité de récupérer les voix de tous ceux qui ne veulent ni du PS ni de MEHLHORN ni de LaREM, et que finalement je maîtrise encore mon destin.

Alors que Alexis, qui va donc nous faire comme SPICHER/FABRE en 2014, enfermé sur le créneau du macronisme, ne peut au mieux récupérer que des macron-compatibles, tout en se privant de tous les anti-MACRON qui représentent quand même les 3/4 des électeurs.

Tandis qu’il va surtout perdre tout son électorat de droite libérale, pour ne garder au final que les derniers fidèles d’En marche plus les voix qu’il aura, j’ai envie d’écrire, « acheter » dans les quartiers. J’y reviendrai dans un autre article.

Ce qui cependant me prend un énorme service car il bloque des voix qui devraient naturellement revenir à Jean-Marc DEFRÉMONT. Mais pas suffisamment, d’autant que l’UDI FABRE a apporté son soutien à l’écologiste, tout en appelant à faire barrage à IZARD.

Car qu’est-ce qui est le pire pour un homme de droite libéral sinon que de se retrouver avec un communiste à la tête de la Ville ? De fait, il n’en a rien à faire du candidat de MACRON. Il veut juste la politique économique qui lui permettra de s’épanouir le plus possible.

Cela aurait été IZARD en tête, tout était jouable. Mais l’électorat de droite possède le culte du chef, et le chef arrive toujours premier. Donc IZARD n’est pas reconnu par l’électorat de droite,  en tout cas pour cette fois, et il ne sera donc pas chef.


Ma conclusion : Alexis IZARD n’a aucune chance. Donc reportez-vous sur moi, qui suis le seul à être capable de fédérer au-delà de mon camp ! Et c’est l’addition des différentes forces saviniennes qui me fera passer devant tous les autres.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.