Municipales 2020 : l’échec cuisant du parti de Valérie PÉCRESSE Soyons libres ! (Libres !)

C’était une semaine après les élections européennes de 2019. Valérie PÉCRESSE quittait bruyamment Les républicains (LR), suivie par quelques centaines d’élus, dont la plupart faisaient en fait déjà partie de son mouvement associé à LR « Soyons libres ! » plus communément appelé Libres ! À l’issue des municipales de mars 2020, force est de constater que ce micro-mouvement ne porte pas encore, voire pas du tout.

Rares sont en effet les maires à avoir assumé sur leurs documents de propagande leur appartenance personnelle à Libres ! Certains mangeant d’ailleurs dans plusieurs râteliers.

Rares sont déjà les maires sortants qui adhèrent à Libres ! : Nicolas FLORIAN à Bordeaux, Xavier BONNEFONT à Angoulême, Florence PORTELLI à Taverny, Jean-Didier BERGER à Clamart, Marie-Claude JARROT à Montceau-les-Mines, Pascal THEVENOT à Vélizy-Villacoublay, Jean-Christophe VEYRINE à Jouy-le-Moutier, Vincent JEANBRUN à L’Haÿ-les-Roses et Sébastien COUPAS à Rampillon.

Rares aussi étaient les candidats qui déclarent appartenir à Libres ! En plus des précités, on trouve Michaël BULLARA à Paris-Centre, Pierre LISCIA dans le 18e à Paris, Céline VIDAL à Saint-Selve, Éric VINSINTAINER à Mantes-la-Ville et Othman NASROU à Trappes.

Or, sur ces 14 candidats (sur un total de 290 investis par le mouvement), seulement 4 n’y sont pas allés dans le cadre d’une liste d’alliance, généralement avec LR, mais aussi parfois avec l’UDI, le MoDem, voire LaREM : BULLARA à Paris-Centre, LISCIA dans le 18e, COUPAS à RAMPILLON et VIDAL à Saint-Selve.

Mettons de côté COUPAS à Rampillon (819 habitants) qui finit 9e, et VIDAL à Saint-Selve (2100 habitants) qui perd, il reste réellement BULLARA et LISCIA qui sont intéressants parce qu’ils ont eu LR face à eux, et que même s’ils se vendaient comme une liste de rassemblement de la droite et du centre, ils ne réunissaient que des pécressistes autour d’eux.

Eh bien, LISCIA a fait 3,47 % et BULLARA 1,37 %.

Autrement écrit, Libres ! ne porte et ne fonctionne que dans le cadre d’alliances ou d’union avec d’autres partis, sans quoi le mouvement ne pèse que 1 %, ce qui reste même à relativiser tant le cadre de l’élection municipale est spéciale.

De plus, rien n’indique que ce pourcentage est réellement celui de l’ancien électorat UMP déçu par LR qu’il juge trop à droite.

Ce n’est donc pas demain que PÉCRESSE peut se présenter à la présidentielle de 2022 avec des chances de victoire, sauf dans le cadre d’une grande coalition avec LR dont elle aurait la tête.

Sans quoi, ses rares électeurs pourraient se faire moins nombreux que ceux de Jean LASSALLE.

L’avenir de PÉCRESSE dépend désormais de la soumission de LR qui devrait la réinvestir tête de liste pour les prochaines régionales. Dès lors, elle continuera de leur faire obstacle.

Dans tous les cas, ces municipales ont permis de voir que PÉCRESSE essaie relativement bien de noyauter l’Île-de-France, ce qui pour l’instant, ne porte pas encore de fruit, principalement parce que les Français ne la suivent pas.

Probablement n’en veulent-ils donc pas pour présidente, peut-être davantage parce que c’est une femme, que pour tout le mal qu’elle a fait à l’université française ?



Une réflexion au sujet de « Municipales 2020 : l’échec cuisant du parti de Valérie PÉCRESSE Soyons libres ! (Libres !) »

  1. Jean-Marie CORBIN

    Le slogan plus actuel, ce serait plutôt « Restons confinés ! » Ceci étant, Savigny-sur-Orge l’était déjà depuis plusieurs années. Au moins, c’est officiel !

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.