Droit de réponse de Lamia BENSARSA REDA à notre article mettant en cause son parcours universitaire et professionnel

Nous avons été saisi sur Facebook à 14 h 49, heure française, d’une réponse écrite de Madame Lamia BENSARSA REDA aux questions posées dans notre article de ce matin. Nous la retranscrivons en l’état, capture d’écran à l’appui.

Force est de constater qu’elle ne répond pas à nos interrogations, conditionne ses affirmations à l’épreuve d’une rencontre, et surtout se retranche derrière le fait d’être une femme mariée, ce qui semblerait devoir justifier qu’on ne puisse rien écrire la concernant sous peine de la calomnier.

S’attaquer aux idées, mais pas aux personnes. Et pourquoi ? Et pourquoi seulement aux hommes célibataires ? Voilà une belle question de philosophie politique. Dès lors, pourra-t-elle supporter d’être élue, ce qui attirerait inévitablement tous les regards sur elle ?

Il serait pourtant si simple qu’elle publie, à défaut d’un diplôme papier, ses deux relevés de notes de ses deux deuxièmes semestres de M2. Et par exemple un bulletin de salaire anonymisé prouvant qu’elle a été rémunéré pour donner des cours de philo…

Mais Madame REDA semble préférer jouer la carte de l’esbroufe (je vous donnerai tout mais uniquement si on se rencontre que tous les deux, et probablement que tous les documents qu’elle me montrerait resteraient alors entre nous) et de l’intimidation (elle va nous poursuivre en Justice).

Elle devine en effet pertinemment que j’ai peur d’elle, et encore plus de son mari, et donc que je ne vais pas accepter de la rencontrer parce que je suis lâche et mesquin. Libre à elle de créer un magnifique effet STREISAND autour de son parcours pour sa campagne !


Monsieur Vagneux, bonjour, dire que je suis surprise serait mentir. Même ce mensonge, je n’oserai pas le faire. Outre le fait que je trouve d’un autre âge vos considérations quant à ma situation maritale, je ne vous permets pas de remettre en question ma probité et mon honnêteté intellectuelle.

Vous déguisant en détective privé aux petits pieds, vous déduisez doctement ce que votre haine aimerait être la réalité. En effet, je vous rassure, j’ai bien obtenu mes masters de philosophie et j’ai donc pu enseigner. Si vous en doutez, je vous propose d’avoir le courage de venir m’exposer vos doutes, je vous répondrai bien volontiers et nous aurons ainsi l’occasion de nous rencontrer pour la première fois.

Monsieur Vagneux et tous les autres, si vous persistez sur la voie de la calomnie, je donnerai des suites judiciaires. Vous semblez coutumier du fait au regard de vos précédentes affaires judiciaires.

Enfin, dois-je vous rappeler que vous n’êtes pas candidat à Juvisy, qu’en cet instant aucune autre liste ne s’est réellement déclarée et que le débat d’idées et de projets doit être la règle. Les attaques personnelles sont aussi méprisables que vaines.

L’avenir de Juvisy mérite mieux que ces ignobles mesquineries.

Bien cordialement.
Lamia BENSARSA REDA



DR-Lamia-051219



3 réflexions au sujet de « Droit de réponse de Lamia BENSARSA REDA à notre article mettant en cause son parcours universitaire et professionnel »

  1. Ping : Olivier VAGNEUX porte plainte contre le docteur Didier FOSSÉ pour injures publiques | Le Savinien libéré

  2. de la mata jeanpaul

    Whaouh ….qu est-ce qu elle te fout dans la tronche notre chère future Maire de Juvisy…tu prends encore la pâtée….mon pauvre Curé décidemment tu ne tiens plus la route….amen !

    Répondre
  3. Jean-Marie CORBIN

    Les élus et l’administration aime fliquer les gens à coups de caméras de surveillance (Cf MEHLHORN au commissariat de police avec le CMJ), d’écoutes téléphoniques (lois renseignements) et aussi désormais en raclant les tréfonds des réseaux sociaux pour faire des corrélations fiscales.
    C’est quand même curieux que quand le peuple se positionne en investigateur (et non pas en inquisiteur quand le sous entend Mme BENSARA), les personnes publiques et celles qui ne sont pas encore d’ailleurs, prennent la mouche !
    On peut lui exposer nos doutes, mais on viendra avec nos caméras et dans les conditions du direct. Moi, je pense qu’elle se dégonflera.

    Tu sais Olivier, le contrôle de la vie numérique et des multitudes de traces qu’on y laisse notamment avec les réseaux sociaux, est un exercice très compliqué et peu de gens arrivent en garder le contrôle. Edward SNOWDEN nous avait prévenu : Bientôt plus personne aura de vie privée. Mme BENSARA, ferait mieux de l’intégrer plutôt que nous faire une crise d’autoritarisme.

    Mais, ce qui m’agace le plus dans sa réponse pourrait se résumer « Tu n’habites pas Juvisy donc ne te mêle pas de ça ! » cherchant là à clore d’une manière péremptoire la polémique (en plus de dire « je suis une femme et toi tu es un homme donc tu ne peux rien me dire » – désolé mais ce n’est pas ça l’égalité homme-femme !)
    Ben voyons ! Doit on lui rappeler que son époux Robin REDA s’est vanté de faire arracher tes affichages dans la commune de Savigny qui n’est pas la sienne. Qui est le plus haineux ? On peut lui rappeler en outre que la rénovation de l’espace Jean Lurçat de Juvisy pour les juvisiens a été financé aussi par les impôts locaux des saviniens. Les saviniens devraient le rappeler à l’ex-maire et député REDA lorsqu’il est en visite par chez nous.

    Quand je la relis, j’analyse son style, sa rhétorique, je me dis : « prof de philo ? Ah bon … »

    Répondre

Répondre à de la mata jeanpaul Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.