Un an de retard pour les travaux de l’école Ferdinand-Buisson à Savigny-sur-Orge

Génération sacrifiée. Il ne fait vraiment pas bon être scolarisé à Ferdinand-Buisson. Car non seulement ces enfants vont subir les travaux de restructuration de l’école, mais également ceux du collège dès lors qu’ils arriveront à Paul-Bert, lequel réalisera alors son extension au détriment de l’école maternelle, nouvellement déménagée et intégrée au groupe Ferdinand-Buisson. Un projet, qui à la base, ne devait coûter que 4,9 millions €…

Personnellement, je ne comprends toujours pas que le Département ait filé 7,2 millions € sans s’assurer que les appels d’offres étaient béton. Ni même le fait que les appels d’offres pour les phases 2 et 3 aient été passés après le début de la phase 1, soit au début de l’été 2019.

Alors j’écris rentrée 2022-2023, parce que la seule entreprise qui a soumissionné prévoyait déjà 4 mois de retard, et que je pense qu’on serait vraiment vraiment con de tout précipiter pour finir absolument à la rentrée des vacances de Pâques 2022, alors qu’il ne restera que deux mois d’école, quand on peut justement finir les choses bien en prenant en tout 4 mois avec les vacances de l’été 2022. C’est un avis personnel, mais je crains sinon encore plus de retards.


Le calendrier original


Il y a une légende urbaine que véhicule la mairie que les entreprises pourraient en fait ne pas être intéressées à cause de la masse des travaux liées au Grand-Paris et à l’accueil des Jeux Olympiques. Je pense au contraire qu’il y aura toujours des entreprises de BTP prêtes à travailler, y compris dans des conditions contraintes. Sauf que le gros problème de cette fois-ci est la sécurité des ouvriers, qui vont finir avec les enseignants. C’est dire pour celle des enfants.

Bonne nouvelle, les câbles suspendus aux pylônes vont enfin être enterrés pendant les vacances de la Toussaint. Par contre, les parents que je croisais ce matin insistaient pour recouvrer le deuxième trottoir, si besoin en poussant les barrières de chantier, qu’il faut savoir que l’on loue, comme les préfabriqués, et que l’on va donc financer une année de plus…

Que dire de plus, sinon de déplorer une nouvelle preuve de l’incompétence de la mairie qui a vouloir trop concentrer les travaux dans un seul lot, avec des délais irréalistes, et probablement un budget sous-évalué, a tout perdu ? Ce n’est même pas fait exprès, c’est de la bêtise, c’est de la passivité… Ils pensaient certainement que cela passerait tout seul.

En même temps, quand je reprends le dossier, et notamment les questions / réponses, il y a des choses ahurissantes. Par exemple, ils ne demandaient le désamiantage que d’une seule classe parce qu’ils avaient oublié de mettre qu’il y avait de l’amiante dans toutes les classes ! Et ce n’est pas le seul document qui manquait, ou n’était pas à jour. À tel point que l’appel d’offres avait déjà été prolongé de quinze jours… (Il devait d’abord se terminer le 13 septembre !)

Je termine en vous invitant sinon à aller lire le compte-rendu de la réunion d’appel d’offres sur le Facebook de Nous Saviniens, puisque Bernard BLANCHAUD y participait.


Mon tract distribué ce matin.

Je reste à la disposition des parents s’ils veulent médiatiser l’affaire, pour obtenir plus de résultats.



9 réflexions au sujet de « Un an de retard pour les travaux de l’école Ferdinand-Buisson à Savigny-sur-Orge »

  1. Jean-Marie CORBIN

    MEHLHORN et son conseil aurait fait mieux de suivre ton recours hiérarchique, il aurait t’imputer la responsabilité du retard sur les travaux !

    Répondre
  2. Jean-Marie CORBIN

    Attendons-nous à ce qu’ils nous sortent la carte magique PPP : Partenariat Public Privé comme le siège du ministère des Armées à Balard dit le Balardgone. Ça va nous coûter « un pognon de dingue », et à perpétuité !

    Répondre
  3. Jean-Marie CORBIN

    « Il y a une légende urbaine que véhicule la mairie que les entreprises pourraient en fait ne pas être intéressées à cause de la masse des travaux liées au Grand-Paris et à l’accueil des Jeux Olympiques. » => Ah l’excuse en béton, ils ont osé ? Plus foireux que ça, tu meurs !

    Dès qu’on sait que MEHLHORN se représente pour 2020, je te propose de faire la fausse profession de foi vérité de MEHLHORN (j’ai dissous la Savinière, j’ai pulvérisé l’école Ferdinand Buisson, j’ai englouti xM€ dans le centre culturel …).

    Répondre
      1. Jean-Marie CORBIN

        Je me demande combien de parents d’élèves de Ferdinand Buisson ont voté Mehlhorn en 2014. S’ils ne sont pas trop anesthésiés et qui leur restent un minimum de lucidité, ils doivent avoir le sentiment d’avoir été cocufiés dans les grandes largeurs !

        Répondre
          1. Jean-Marie CORBIN

            Les gamins vont continuer à camper plusieurs années mais les parents d’élèves ont réussi à faire supprimer les assiettes plastiques de la cantine (source Anonyme 21/6/2019 9h19). Quelle superbe victoire !

            Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.