Monsieur Dominique BROULEAUX nous menace d’une plainte pour avoir mis un tract dans sa boîte aux lettres…

Je suis saisi ce jour d’une menace de plainte par Monsieur Dominique BROULEAUX, président du conseil d’administration du Crédit mutuel de Savigny, pour avoir mis un exemplaire de mon premier journal de campagne dans sa boîte aux lettres personnelle.

À première vue, on dirait surtout une manœuvre télécommandée pour me nuire. Je souhaite donc bien du courage à cet homme pour trouver un juge qui va me condamner pour cela. De vous à moi, je pense que tout le monde s’en fout, et qu’il va surtout se ridiculiser tout seul.

Enfin, je maintiens que les autocollants STOP-PUB ne font pas obstacle à la distribution de documents politiques, qui représentent une expression nécessaire et légitime dans tout régime démocratique. À suivre ! J’ai hâte de voir s’il poursuivra aussi les autres candidats.

Puis quand même ce chantage à la fin, d’une autre époque, qu’il va diffuser son message au plus grand nombre, et que c’est dommage parce qu’il aurait pu être mon allié. Alors qu’il a dit plus haut qu’il ne s’intéressait pas à la politique, qu’il connaît quand même pourtant bien…




Publicités

4 réflexions au sujet de « Monsieur Dominique BROULEAUX nous menace d’une plainte pour avoir mis un tract dans sa boîte aux lettres… »

    1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

      J’ai surtout hâte de savoir comment cela va finir ! Malheureusement, je ne vais pas commander 19 990 tracts s’il y a 10 grincheux dans Savigny. Donc leur combat n’est pas si éco-responsable que cela…

      Répondre
  1. Jean-Marie CORBIN

    Bon ben pour ouvrir un compte de campagne, le Crédit Mutuel ne semble pas être la bonne banque à qui parler et à qui s’adresser.
    Pour les amandes, il faudra lui dire que les écureuils de Vivons Savigny Autrement préfèrent les noisettes, et sont de bien meilleurs épargnants et gestionnaires, que l’équipe de bras cassés en poste à la mairie pour encore 6 mois !
    Pour les fanatiques de Mehlhorn, je suis prêt à prendre les paris, qu’ils vont se ruer sur les poubelles jaunes en quête de nos tracts jetés sans lecture par les ignares (et fiers de l’être) pour aller les reverser dans les boîtes à lettre STOP PUB !

    Répondre
    1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

      L’écologie en carton d’un homme qui ignore qu’il pollue plus en perdant son temps sur Facebook, qu’en acceptant une publication imprimée sur du papier recyclé avec des encres naturelles, que je ferai quand même pour tous les autres.

      Il nous parle de libertés de refuser la publication. Je lui oppose notre liberté d’informer, la liberté des autres membres de son foyer de la lire, et sa liberté de mettre notre tract directement à la poubelle.

      Sincèrement, je plains sa famille qui se retrouve ainsi privée de liberté, au nom de la prétendue liberté d’un seul.

      Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.