Écarté de l’association du Secours catholique, après des années de bons et loyaux services…

Mon tout premier engagement au Secours remonte à il y a presque quinze ans…

C’était feue mon amie Anita REBEYROTTE qui avait demandé à l’aumônerie des 4e-3e (un lieu de rencontre pour les jeunes chrétiens) d’aider le Secours de Savigny pour une collecte alimentaire au Carrefour market de Morangis.

Et pendant un samedi, avec d’autres amis, j’avais distribué des flyers, expliqué la démarche, vu les caddies se remplir, rangé ce stock de nourriture qui devait durer presque un an pour faire de l’aide alimentaire aux Saviniens. J’avais beaucoup aimé, parce que j’avais trouvé cela concret et utile, et j’avais eu envie de m’engager plus…

Puis de fil en aiguille, j’ai intégré l’équipe locale de Savigny, pour ces collectes annuelles, pour la braderie, puis pour des sorties avec le service Enfance et Famille, les départs en accueil famille vacances, et encore pour de l’alphabétisation. J’ai dû en faire jusqu’à dix heures par semaine, au moment de la fac. En parallèle, il y a eu la proposition des colis de Noël à la maison d’arrêt de Fleury par feu mon ami Bernard TORTES.

Et puis en 2013, j’ai commencé mon engagement politique, ce qui a dérangé l’équipe locale. Mais ce n’est qu’en 2015, qu’ils m’ont viré au motif que je ne participais plus à leurs réunions, qu’ils organisaient en journée à un horaire où je travaillais. Et aussi parce que je ne répondais plus à leurs mails, parce que c’était une époque où j’en recevais plusieurs centaines par jour, et que j’en laissais passer. Je m’étais aussi fait reprocher d’avoir écrit que j’étais bénévole au Secours, alors que c’est un engagement qui se doit d’être discret. Étrangement, ces griefs ne s’exerçaient que contre moi…

J’ai donc continué seulement avec le service Enfance et Famille, pour accompagner des sorties le dimanche, préparer et organiser une grande fête chaque année, et surtout préparer et participer à l’organisation de départs en vacances de jeunes Essonniens pour trois à sept semaines dans la région de Nantes. Là aussi, il ne fallait pas en parler, alors qu’on fait quand même partir pour plusieurs semaines le même public que le Secours populaire qui chaque année a droit à des colonnes dans les journaux parce qu’ils font une sortie à la mer d’une journée pour les « oubliés »

Et puis en 2016, mon ami Bernard TORTES, qui avait repéré que j’aimais écrire, et qui me qui m’avait proposé de rejoindre l’équipe en formation des écrivains publics à la maison d’arrêt de Fleury, avec la fin que vous connaissez… C’est à dire que complètement lâché, il voulait me voir pour me faire la morale, et que je les ai envoyés se faire voir.

Je leur ai néanmoins demandé s’ils souhaitaient que je continue mes autres engagements que la prison, c’est à dire l’enfance. Pas de réponse, jusqu’à ce que je tombe par hasard, au Tribunal où je couvrais une affaire, sur la présidente de la délégation essonnienne, qui m’assure qu’il n’y a aucun problème.

Et puis alors qu’on m’appelle depuis dix ans pour aider aux départs et arrivées des vacances ; il y a même un petit repas avec les familles d’accueil, et celles et ceux qui font le voyage pour venir chercher les enfants, rien cette année…

Alors je ne me fais plus aucune illusion que je ne serai plus jamais appelé, et là encore, je regrette la forme. Sans rien regretter au fond, du temps que j’ai pu donner, des rencontres que j’ai pu faire, de ce que j’ai pu apprendre sur la nature humaine. Et puis là encore, c’est du temps pour les municipales… Mais c’est juste dommage et écœurant.

Je pensais naïvement qu’à partir du moment où je ne m’exposais pas, où je ne revendiquais aucune responsabilité, alors je serai à l’abri, qu’on m’userait de manière corvéable. Et non, même pas…

Alors voilà, j’ai fait un tour de l’engagement associatif, et ça se finit mal parce qu’on ne veut pas de moi, à cause de ma personnalité. Ben, tant pis, je vais en être un peu aigri, et puis cela passera comme le reste…


,


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.