Droit de réponse de Monsieur Olivier CARETTE, responsable du service Urbanisme de la Commune de Savigny-sur-Orge

En règle générale, lorsqu’un contradicteur en arrive à la sentence : « commencez par vous trouver un travail », c’est qu’il est à court d’arguments… Olivier CARETTE, responsable du service Urbanisme, n’a pas apprécié que je m’interroge de savoir s’il quittait ses fonctions, à la suite de la parution d’une annonce de recrutement d’un responsable du service Urbanisme. Et il l’a fait savoir à notre rédaction ce lundi 08 avril 2019.

Je dois d’abord reconnaître un certain courage à Olivier CARETTE de m’avoir dit qu’il avait été blessé par mon article, qu’il trouvait profondément détestable. C’est toujours plus appréciable que les mecs qui crachent sur moi dans les services, mais qui se font tout petit quand je passe.

Monsieur CARETTE nous indique donc qu’il n’est pas titulaire du poste qu’il occupe. Que la Commune a décidé de déclarer la vacance du poste, d’où la publication de l’annonce, et qu’il se pourrait qu’il y postule (et qu’il soit retenu), ou bien qu’il parte. Il ne s’est livré à aucun autre commentaire sur le sujet, si ce n’est de me dire que s’il comprenait que je m’en prenne aux élus, il me demandait de ne pas « attaquer » les agents communaux.

Je prends acte des premières affirmations, et je déplore qu’il n’ait pas répondu au courriel que je lui ai envoyé sur le sujet avant la publication de l’article, ce que je fais presque toujours pour avoir l’avis des personnes concernées. Lui m’a dit qu’il n’avait pas à y répondre. C’est bien entendu son droit, mais qu’il ne s’étonne pas après de ce que je peux écrire.

Par contre, je ne suis pas d’accord avec sa mythification des employés communaux.

Je ne vais pas tomber dans le cliché de reprocher aux agents d’être payés avec de l’argent public, sous entendu vous êtes mes putes et vous devez faire ce que je vous demande. D’autant que ce n’est pas ce que je pense, même si je fantasme effectivement le service public.

C’était une grande discussion avec un policier municipal qui me disait : vous ne pouvez pas attendre de nous qu’on soit parfait. Non, et moi le premier, j’enfreins la Loi. Mais je pense que c’est au maire de proposer un idéal à atteindre, comme un objectif à suivre qui permet d’acter une progression. On n’est pas au parti communiste ici, tu n’as pas vocation à rester dans ta classe sociale !

Non, je vais plutôt sortir mon bouclier sur lequel j’ai gravé l’article XV de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789 : « La société a le droit de demander compte à tout agent de son administration. »


Donc j’ai le droit de poser des questions, et CARETTE a le droit de ne pas y répondre.

J’ai le droit d’écrire sur les agents (et encore, je n’écris pas qui couche avec qui dans la mairie), et CARETTE a le droit de contester mes écrits.

Mais je dénie le droit de M. CARETTE, et de quiconque, de contester la légitimité de mes questions, tant qu’elles portent sur un sujet relatif à l’administration communale.


Enfin, si j’ai bien un différend avec Olivier CARETTE, c’est par rapport à sa conception du service public. Et je vois mal comment je pourrais être capable, venant de moi, de travailler avec lui si je devais avoir des responsabilités électives.


Parce que moi, ça me fait mal de voir un agent zélé, qui certes ne fait que son travail,

même si c’est maintenant au Tribunal de statuer sur certaines affaires, et que sans besoin de la justice administrative, on peut reprocher à CARETTE sa gestion du dossier de la Clinique VIGIER (un bâtiment remarquable d’après le PLU mais détruit sauf la façade extérieure !),

mais qui salope ma ville et la bétonne à fond, parce qu’on a un maire qui, par complexe d’infériorité, s’imagine rester dans l’Histoire parce qu’il est bâtisseur !


Monsieur CARETTE me reprochait de défendre l’intérêt des habitants de Chateaubriand et des Prés-saint-Martin par rapport à la fermeture du Carrefour contact,

Mais il n’est absolument pas dérangé qu’il n’y ait que trois personnes extérieures à Grand-Vaux qui se soient exprimées sur le projet de rénovation urbaine du quartier. Quel désaveu pour son service. Ah mais oui, mais il avait publié les affiches jaunes quinze jours avant !


J’ai commis une erreur en employant le terme de « révision du PLU » au lieu du terme de « modification du PLU ».

Il s’est foutu de ma gueule, mais il n’a pas eu l’idée de m’expliquer, trop content de m’avoir piégé sur un sujet.

Et avec une pointe de condescendance comme quoi l’urbanisme, c’est compliqué. Mais je ne demande qu’à progresser, comme j’ai beaucoup appris au contact d’Anne-Claire LEROY, en charge de l’élaboration du PLU en 2016, parce qu’elle m’expliquait pourquoi j’avais faux, et où j’avais faux.

Moi, si je suis journaliste, c’est pour partager un savoir, ce n’est pas pour tout garder pour moi, pour conserver un faux sentiment de supériorité.


À ce jour, je trouve donc que CARETTE agit de manière trop mécanique, et qu’il n’est pas assez sensible aux attentes des Saviniens.

Des robots interchangeables, on en trouve plein d’autres.

Et la limite de la soumission, c’est que ton service se retrouve à cinq dans 20 m², et que ton bureau n’est pas très accueillant pour les gens que tu peux être amené à y recevoir. C’est quand même un scandale d’avoir renoncé aux locaux des services techniques (inoccupés) pour cette merde qui a coûté 700 000 €, et qui est vachement anxiogène.

Moi, je veux des agents qui aiment la Ville, et qui soient capables d’essayer de négocier, de rechercher des solutions, et de faire l’interface entre les élus et la population, en assumant que si le politique leur donne une mission, c’est à eux de la mettre en œuvre, et donc qu’ils ont leur part de responsabilité, que j’attends d’eux qu’ils assument comme j’assumerai la mienne.



Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.