Le « nouvel anticléricalisme » français

L’affaire BARBARIN en est un des révélateurs : la haine du christianisme se porte bien en France en 2019 (et je n’en parlerai ici qu’en termes de calomnies, laissant de côté les profanations d’églises et autres violences à l’égard des chrétiens).

Partout, des journalistes mainstream, des dits humoristes et des membres de la société civile se lâchent contre l’Église : tous des homosexuels refoulés qui violent des gamins et des religieuses pour passer le temps.

Peu importe qu’on surexploite ces derniers jours une unique affaire de non-dénonciation de crimes pédophiles qui dure depuis des années, laquelle concerne quelques dizaines de personnes dans un des 93 diocèses de France ; mais dont on a parlé toute la journée du 07 mars 2019, et qui en première instance a abouti sur une condamnation qui n’est pas définitive. Au diable, la présomption d’innocence !

Parce que bien sûr, ce n’est ici que l’arbre qui cache la forêt, et que partout dans l’Église, les évêques couvrent des prêtres pédophiles qui ont violé des centaines d’enfants, ce qu’on ne va découvrir qu’avec la libération de la parole qui est en train de s’installer…

Il faut aussi rajouter que la pédophilie est propre, oserait-on écrire consubstantielle à l’Église, et qu’elle n’existe nulle part ailleurs. Ni dans les familles, ni à l’école, ni dans les associations sportives, ni dans les colonies de vacances, et encore moins dans les autres religions.

Et le quidam de venir réclamer la démission du cardinal (Change.org pensant même être responsable de l’obtention de ce départ) et de dire que si ce dernier fait appel, c’est parce qu’il n’accepte pas la vérité de sa peine et donc qu’il est deux fois plus coupable.


N’est-il pas paradoxal que la société, qui reproche à l’Église de s’immiscer dans la vie publique, se permette à son tour de s’immiscer dans les affaires de l’Église ?

Et qu’on ne nous sorte pas que cette soudaine attention tient d’un souci de justice et de protection des plus faibles, parce que les femmes qui meurent sous les coups de leur mari, 90 % des Français s’en fichent.

Est-ce donc que l’Église catholique est si puissante, si influente et donc si dangereuse que cela, qu’il faille que ceux qui sont d’ordinaire chantres de la laïcité viennent invoquer le religieux dans le débat public ?

Mais en même temps, il est particulièrement intéressant de remarquer que la société fantasme l’Église comme une structure parfaite et idéale, dans laquelle la pédophilie ne doit pas exister.

Et de se dire que la déchristianisation est peut être simplement due à un refus de cette perfection, ou des efforts à accomplir pour devenir parfaits ?

Mais aussi que la société française s’identifie à l’Église entière lorsqu’elle prend peur que des viols qui ont été commis sur des gamins cathos dans le cadre d’activités cathos puissent aussi être commis sur ses propres gamins athées qu’elle ne mettra jamais au caté ou aux scouts, et à qui il ne pourrait donc pas arriver ce qui s’est produit.


Interrogeons-nous maintenant sur les raisons de ce nouvel anticléricalisme.

Il y a d’abord des athées des plus violents, qui voudraient supprimer toute référence à Dieu, mais qui ne peuvent plus s’en prendre qu’aux chrétiens. Parce que s’en prendre aux juifs, c’est être antisémite donc nazi donc HITLER. Et que caricaturer les musulmans se fait désormais au risque d’une rafale de kalach, sauf à pouvoir dépenser 1 million € par an pour être protégé.

Il y a ensuite les anticléricalistes historiques, libre-penseurs et radicaux de gauche, qui continuent sincèrement de fantasmer une Église réactionnaire qui voudrait empêcher tout progrès ; lesquels continuent en fait de régler des comptes qui ne sont plus les leurs, car il y a bien longtemps que l’Église a perdu son influence sur la société. PMA, GPA, travail sur les cellules souches, euthanasie, tout cela n’est plus qu’une question de temps…

Enfin, il y a un nombre croissant de « paumés », jaloux, rageux, et méconnaissants, qui parce que, eux, n’ont pas d’idéaux, ne supportent pas que d’autres puissent en avoir, et donc veulent détruire pour que tout le monde soit aussi malheureux qu’eux. On peut aussi ranger dans cette catégorie tous ceux qui par facilité veulent tirer sur l’ambulance parce que cela occupe, et remplit les vides.

Mais il y a aussi et surtout une part silencieuse mais très majoritaire de Français qui sont d’accord avec ce bashing, et qui se disent même qu’il est justifié ! Parce que l’Église est riche, parce que l’Église a eu du pouvoir, et a pratiqué l’obscurantisme pour le conserver, parce que certains prêtres ont collaboré pendant la guerre… Là encore, un mélange de complot et de fantasmes envers une autorité dont on a peur qu’elle soit une secte, et qu’elle nous embrigade pour nous faire perdre nos libertés.

Il faut aussi noter que les attentats ont fait naître un ressenti à l’égard des religions, et que dans le cadre des débats de société, les gens en ont marre que le fait religieux squatte l’espace public, et qu’ils n’aspirent qu’à ce qu’on les laisse en paix, et qu’on ne leur parle pas de Dieu.


En conclusion, et même si ces réflexions mériteraient plus d’approfondissements, il y a un nouveau rejet des religions qui se focalise contre l’Église catholique, du fait de l’Histoire. Et c’est toute la crédibilité de l’Église qui est remise en cause, dès lors qu’un seul chrétien ne respecte pas l’interprétation laïque qui est faite de l’Évangile : un monde de bisounours dans lequel tout est parfait, mais auquel on ne veut pas participer, par peur de s’y ennuyer, et aussi parce qu’il faudrait faire des efforts. Alors on préfère taper sur les autres pour éviter qu’ils deviennent meilleurs que moi !



Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.