Caméras piétons à Savigny-sur-Orge : quand Éric MEHLHORN se vante d’enfreindre la Loi !

Toujours la grande cohérence d’Éric MEHLHORN, qui se vante dans les colonnes du Parisien d’enfreindre la Loi ; alors qu’à côté, il fait partie de ces hypocrites qui affirment que la Loi est toujours bonne, et qu’elle a toujours raison !

Donc quand c’est la loi SRU, il faut à tout prix la respecter, et rajouter 4000 logements dans Savigny au pas de charge !

Mais quand c’est la loi n°2016-731 du 03 juin 2016 renforçant la lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement, et améliorant l’efficacité et les garanties de la procédure pénale, complétée par décret du 23 décembre 2016 ; laquelle dispose que l’utilisation de caméras-piétons par les polices municipales doivent faire l’objet d’une autorisation accordée par un arrêté du préfet de département, là on s’en fout…

Et effectivement, le préfet et la direction départementale de la sécurité publique s’en foutent aussi, eu égard à un petit courrier que je leur avais adressé, d’une mésaventure avec un policier municipal de Savigny, et qui n’a jamais obtenu de réponses… (cliquez pour agrandir)


Tout comme Robin RÉDA qui a voté la loi anti-casseurs en première lecture, et son très controversé deuxième article qui impose aux citoyens de justifier de se couvrir le visage en manifestation (et c’est là où on se rend compte que l’État français est une brêle parce que les casseurs sont tous fichés, mais qu’on ne les arrête jamais avant 18 heures le soir... – et je passe sur le fait qu’on fasse presque une loi anti-terroriste par an depuis 1986), Éric MEHLHORN est de cette fausse droite qui sacrifie les libertés publiques, au profit d’un sentiment de sécurité, qui ne se traduit même pas dans les chiffres !

D’autant plus que le dispositif des caméras piétons a davantage pour but de surveiller que les policiers ne font pas de conneries, que de calmer les gens qu’ils ont en face d’eux…

Aux dernières nouvelles rendues publiques, elles n’avaient servi qu’une seule fois. Il faut dire que la Police municipale est quand même plus occupée à verbaliser…

Mais quel mauvais signal envoyé que cette Police qui s’arme parce qu’elle est sur la défensive !


Donc si je suis élu, on arrêtera ces conneries, et un certain nombre de caméras (dont une part sera par contre redéployée à des endroits vraiment stratégiques), qui de toute façon ne fonctionnent pas pour les 2/3, à l’exception de celles qui diffusent les images en direct au commissariat et au centre de supervision urbain.

Notre fausse droite est tellement conne qu’elle fait en plus semblant d’ignorer qu’en droit, on ne peut pas se servir d’images de vidéo-protection issues de caméras non signalées… Sauf que les mecs qui se font arrêter, et identifier, ne le savent pas eux…


Si les vols avec violences, le trafic de drogues, contre lequel on ne fait rien, et le nombre de cambriolages explosent, cela reste à mon avis parce qu’il est essentiellement commis par des gens qui sont laissés pour compte du système économique et social.

Alors, oui, je préfère investir dans une police de proximité, et dans une politique économique qui, sans oublier personne, permette de réussir, de manière à réduire les inégalités, et une politique sociale qui rétablisse l’égalité des chances, et aide ceux qui n’y arrivent pas seuls.


Dans Le Parisien 93 du 1er février 2019 (et sur internet)



Publicités

2 réflexions au sujet de « Caméras piétons à Savigny-sur-Orge : quand Éric MEHLHORN se vante d’enfreindre la Loi ! »

  1. Jean-Marie CORBIN

    parce qu’il est essentiellement commis par des gens qui sont laissés pour compte du système économique et social => Je ne te suis pas sur cette conclusion qui ressemble à de la culture de l’excuse. Tu m’enlèveras pas de l’idée qu’il y a des personnes qui préfèrent vivre en parasite notamment en volant plutôt que de s’insérer et accessoirement de travailler (car travailler ça fatigue). Et ils le font sciemment !

    Répondre
    1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

      Je ferai prochainement un article sur la culture de l’excuse.
      Beaucoup ne l’invoquent pas ; ils suivent naïvement le système.
      D’autres sont plus des malades psychologiques que des gens vraiment intéressés par l’argent.
      Le fait est qu’on propose effectivement à une partie de la population des boulots de merde, dont ils n’ont pas envie de se saisir (et moi le premier). À plus !

      Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.