Essai de définition de la « société civile »

Je suis engagé en politique en indépendant, hors du système des partis.

Assez souvent, des gens me demandent donc si je représente la société civile…

La réponse est plusieurs fois NON.

À commencer par le fait que les élus des partis politiques font aussi « partie » de cette fameuse « société civile ».


Le terme de « société civile » me semble avoir pris un nouveau sens en 2015.

Avant cela, il désignait par défaut les citoyens qui n’appartenaient pas à un corps constitué : au gouvernement et au monde politique (les acteurs, ceux qui touchent le pouvoir), à l’armée, à la religion, à la finance…

Aujourd’hui, il me semble plutôt qualifier des gros connards, généralement entrepreneurs de profession (et j’en suis un), souvent imbus d’eux-mêmes, dont le seul idéal de réussite et le seul objectif de vie, est de pouvoir faire du fric et s’enrichir.

Des mecs hors du système de sécurité sociale, mais qui veulent le réformer, et qui n’ont généralement pas beaucoup de valeurs ; sont prêts à faire sauter tous les verrous économiques, sociétaux et moraux, pourvu qu’à la fin, on intensifie la mondialisation et on multiplie les marchés, ce qui ne semble quand même pas les rendre heureux, puisqu’ils n’en ont jamais assez.

C’est notamment cette fameuse société civile qui a porté MACRON au pouvoir, quand bien même elle ne représente pas 20 % du reste de la société.


Pour en revenir à moi, l’argent n’est pas mon but ultime.

Si je suis engagé en politique, ce n’est pas pour permettre aux autres de s’enrichir (et à moi-même au passage).

C’est essentiellement pour permettre aux Saviniens, à l’Homme, à l’humain, de mieux vivre, en tout cas de bien vivre.

L’humain avant l’argent.

Et non, l’argent ne fait qu’aider à mieux vivre. Mais on ne vit pas bien parce qu’on a de l’argent.

Aujourd’hui, je ne me reconnais pas dans la « société civile » telle qu’elle est décrite dans les médias.


Je pense qu’il y aurait encore d’autres choses à écrire.

Je publie cet article tel quel, mais j’aurais encore à le compléter.



Publicités

2 réflexions au sujet de « Essai de définition de la « société civile » »

  1. Jean-Marie CORBIN

    « sont prêts à faire sauter tous les verrous économiques, sociétaux et moraux, pourvu qu’à la fin, on intensifie la mondialisation et on multiplie les marchés, ce qui ne semble quand même pas les rendre heureux, puisqu’ils n’en ont jamais assez. » => Ils prônent l’ultra libéralisme économique à la mode loi de Tarzan espérant conquérir de nouveaux marchés et font au final « ouin-ouin » car d’autres Tarzan venus parfois de loin, bien plus rusés qu’eux, viennent se livrer à des razzias sur leurs propres terrains de jeux !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.